undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
7
4,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 juin 2003
C'est avec acrobaties, faceties, qu'Arlequin , faute de manger à sa faim ,arrive à se trouver 2 Maîtres au gré des rencontres hasardeuses! Cela ne serait pas aussi drôle si ses 2 nouveaux maitres, l'un recherché pour meutre, l'autre femme travestie en homme...ne se connaissait pas intimement ...sans se reconnaître !!!(quiproquos)...chut je ne vous en dis pas plus!
En plus de la lecture de ce livre, je vous souhaite de pouvoir assister a une représentation de Commedia dell'Arte sur cette oeuvre: Le jeu theatral, le jeu de masques, acrobaties de notre Arlequin et autres personnages: la valeur de cette oeuvre n'en sera que grandie ! (...)
Dans cette edition bilingue, la connaissance de l'italien vous permettra de prendre conscience des subtilités de langages et d'accents entre les differents personnages (expliqué dans la préface)
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2007
Le canevas est simple : Truffaldin-Arlequin, vrai valet de Commedia dell'arte, menteur, stupide et rusé (!), maladroit et acrobate (!!), se met au service d'une femme déguisée en homme, ainsi que de son fiancé, qu'elle croyait mort ! Cascade de quiproquos et de situations bouffonnes s'enchaînent alors, sans répit, et dans une langue superbe. L'écriture atteint une virtuosité sans pareille lorsque Truffaldin, réminiscent du "servus currens" de la comédie antique, doit servir à manger à ses deux maîtres en même temps (tout en se servant au passage, parasitisme oblige), dans un ballet étourdissant !

Il ne faudra pas chercher de morale dans cette pièce typique de Godoni; le but est d'alterner larmes et rire (ou sourire), dans un "saut bien agréable" !

A noter : ce texte est présenté en édition bilingue, et la présentation de la traductrice, pédagogue et rigoureuse, aidera le lecteur curieux à pénétrer la subtilité du langage de Goldoni, qui emploie différents dialectes italiens, selon les personnages.

Un bon moment de lecture, à prolonger par une représentation de la pièce !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2003
C'est avec acrobaties, faceties, qu'Arlequin , faute de manger a sa faim ,arrive à se trouver 2 Maîtres au gré des rencontres hasardeuses! Cela ne serait pas aussi drôle si ses 2 nouveaux maitres, l'un recherché pour meutre, l'autre femme travestie en homme...ne se connaissait pas intimement ...sans se reconnaître (quiproquos)...chut je ne vous en dis pas plus!
En plus de la lecture de ce livre, je vous souhaite de pouvoir assister a une représentation de Commedia dell'Arte sur cette oeuvre: Le jeu theatrale, le jeu de masques, acrobaties de notre Arlequin et autres personnages: la valeur de cette oeuvre n'en sera que grandie ! (Compagnie des Asphodèles LYON par exemple...)
Dans cette edition bilingue, la connaissance de l'italien vous permettra de prendre conscience des subtilités de langages et d'accents entre les differents personnages (expliqué dans la préface)
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2010
L'écriture de Goldoni, vive et alerte, semble courir et ne jamais s'arrêter, au rythme des répliques qui s'enchaînent de plus en plus rapidement, des scènes qui se suivent et s'emmêlent jusqu'au dénouement final. Agréable à lire et encore plus à voir jouer, c'est une comédie de moeurs très bien conçue, l'auteur faisant preuve d'une véritable virtuosité dramatique. L'édition bilingue est une très bonne idée, même pour ceux qui comme moi ne pratiquent pas l'italien.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2014
Je dois dire que le théâtre n'est pas forcément ma tasse de thé, devant lire cette pièce pour la fac, je dois dire que je l'ai lu avec plaisir. Très simple à comprendre et bien plus comique que certaines pièces de Molière, cette pièce, pas si courte que cela, est un pur moment de rire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2016
Un album qui permet de mieux connaître le monde d'Arlequin. Il n'est pas accessible aux enfants de maternelle mais c'est un apport culturel intéressant pour les élémentaires ou les adultes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voilà Truffaldin (Truffaldino), rebaptisé Arlequin par quelque traducteur nonchalant (bien qu'il s'appelle Truffaldin dans la pièce) servant deux maîtres l'un amoureux meurtrier l'autre amoureuse, travestie pour échapper à la pression familiale qui l'empêcherait d'épouser l'assassin de son frère, se trouvant à Venise dans une auberge, se cherchant sans se voir, rendant impossible le mariage de deux amoureux de coeurs Clarice et Silvio, perturbant les plans de Smeraldine, servante cherchant compagnon et brouillant à mort les pères des tourtereaux espérant convoler et roucouler.

Quiproquos, invraisemblables rebondissements, fausses sorties, personnages crées ex "nihilo" pour tenir contre tempêtes et tornades un mensonge érigé en muraille de sable...Dialogues filant à la vitesse de l'aquilon, répliques et chutes fusant en lumineux éclairs de feu d'artifice et un Truffaldin retombant toujours sur ses pattes par une forme de miracle improvisé...

Per Bacco, du grand Art...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,50 €
10,40 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici