undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
10
4,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 novembre 2014
Riche et remarquable ouvrage que "Mainstream"! Pour donner une vision aussi complète que possible de l'univers de la culture mondialisée - celle qui "plaît à tout le monde", l'auteur s'est fortement documenté et n'a pas hésité à aller au contact, interviewant une foule de personnalités à travers le monde: patrons, agents, acteurs, etc.

L'auteur érige le modèle américain en exemple. Ses analyses sont pertinentes et captivantes: évolution du business des (salles de) cinéma, émergence de la musique pop, faux indépendants, etc. Dès lors, chaque continent a sa part, et le regard analyse les forces et faiblesses de chaque bloc dans la bataille pour la conquête du public. Ainsi se met en place une "géostratégie" du monde culturel. Un regret? Il ne sera guère question du monde du livre ici, et pas du tout d'autres domaines "culturels au sens très large", où le mainstream fonctionne de manière similaire, par exemple le vin et la gastronomie (à l'exception notable du business du pop-corn, qui a sauvé les salles de cinéma...).

L'auteur, enfin, a la sagesse de ne pas porter de jugement sur les objets culturels, qu'il nomme cependant volontiers "contenus": le thème est ainsi bien cerné: le lecteur est invité, tout au long d'un texte captivant où l'auteur parle à la première personne du singulier et se mue en enquêteur, à découvrir les coulisses des produits culturels de grande consommation.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2012
Frédéric Martel est un grand journaliste : son génie réside dans sa capacité à allier une enquête journalistique d'investigation dans les grandes entreprises de l'industrie du divertissement à une narration passionnante qui nous implique dans l'enquête. Un livre tout en nuances par un spécialiste de l'entertainment.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mai 2014
Un ouvrage super intéressant sur ce qui fait la culture mainstream des années 2000-2010, notamment le cinéma et la musique.
Le style du livre, sous forme de témoignage, de récit, fait qu'il est très agréable à lire : il se dévore d'une traite malgré la construction des chapitres répétitive. On y apprend plein de choses ! Par contre, je regrette que la partie sur les jeux vidéos soit plus superficielle, j'ai l'impression que l'auteur s'y connaît moins.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 octobre 2015
Frédéric Martel a mené une très belle enquête auprès des grandes industries mondiales du divertissement en prenant soin de collecter un maximum de points de vue différents. Force est de constater qu'il a réussi à obtenir des propos plutôt évocateurs, dans un monde où le lobbying rend les gens silencieux lorsqu'un journaliste est dans les parages.

Sony, Disney, Japon, Etats-Unis, Mexique... Tous les pays et les grands studios sont évoqués, rien n'est laissé au hasard des interprétations. Une belle enquête qui en dit long sur les méthodes des industries du jeu et du film, sans pour autant les accuser de tous les maux.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2012
Indispensable pour comprendre la machine eco-médiatique et l'exploitation politique et derrière économique de l'art, culture, sociale . en deux mot vivement recommandé
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2014
un livre qui décrypte le courant mainstream de la culture et permet une vision globale du sujet. foncez l'acheter si vous voulez en savoir plus
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2015
Mon livre préféré. À l'heure où les pays se livrent une guerre sans merci pour les ressources naturelles/économiques, le sterritoires .. blablab ...etc. Mainstream enquête sur ce marché inconnu dans lequel nous évoluons tous, celui de la culture. Et pour info, il est bien plus lucratif et important que tous les autres marchés. Vendre une idée, c'est vendre tout ce qu'on veut.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2016
Je l'avais lu en première parution.
Je l'ai acheté pour l'offrir à une collègue qui est intéressée par le sujet.
Et je l'ai déjà conseillé de nombreuses fois ...
A lire pour comprendre son époque.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2016
un livre qui permet (enfin) de comprendre le monde (globalisé) dans lequel on vit.
incontournable.
à lire de toute urgence!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2011
certes un gros travail d'enquête sociologique, mais le problème est que ça se limite justement à cela - sans véritable distance, esprit critique ou analyse en profondeur, une sorte de banque de données, surfant allègrement et sans se poser de véritables questions sur ce "mainstream" en question, adoptant comme une évidence ou un présupposé indiscutable le seul point de vue économique, sans tenter de réfléchir à ce qu'est la "culture" en profondeur ? car la question d'une telle définition n'est certes pas évidente, mais encore faudrait-il en esquisser les prémices...

car peut-on réduire la culture à la fabrication et à la vente de "produits", fussent-ils estampillés "culturels" ? la culture n'est-elle qu'une question de consommation ? et partant de cette "acceptation" commerciale, pour chaque pays, une question d'exportation ? c'est pourtant cette logique industrielle mondiale, venue des techniques de marketing américaines, qui gouverne désormais la "culture" qu'on nous vend un peu partout, les industries, alliées aux médias, s'étant emparé de la "culture", en faisant pour reprendre les termes de BERNARD STIEGLER (autrement plus perspicace et profond sur ces questions, voir par ex. "Réenchanter le monde. La valeur esprit contre le populisme industriel"), un "populisme industriel et culturel".
Autant dire une main-mise commerciale, à des seules fins consuméristes sur les esprits, la sensibilité, l'imaginaire, les rêves, bref toute la vie intérieure, soumise à un nivellement, formatage consensuel et docile car acheteur, consommateur (comme de toute la malbouffe qu'on nous vend ou tous ces produits à jeter)... au final, une vie intérieure largement détruite, au moins aliénée, car ce contrôle et ce gavage commercial des esprits tue l'esprit.

L'auteur n'a cure d'analyser vraiment ces logiques commerciales impérialistes, ne nous parle pas de "culture(s)", mais du seul business de l'entertainment à travers le monde. Il semble aveugle à toute cette misère symbolique (qui nous gouverne et tend à réduire l'homme à une machine-à-produire et-à-consommer) et au contrôle, même tacite ou inconscient, des esprits, des pulsions et des êtres que cette logique dominante du marché instaure mondialement, par le biais des grands groupes industriels dont le seul intérêt est de faire de l'argent.
C'est quant à la culture, comme pour l'information (entertainment se mêlant à infotainment), le même gavage, le même prêt-à-penser, prêt-à-consommer, la même marchandisation de tout, qui nous engloutit dans ce qu'ANNIE LE BRUN (une tout autre lucidité critique sur l'époque et les mêmes questions) nomme le "trop de réalité"...
Heureusement qu'il y a (encore) beaucoup de gens, penseurs, artistes, créateurs, quidam, qui résistent à cette logique dominante du marché, et continuent de penser que, non, non, non, la culture n'est pas un "produit", mais bien autre chose, qui a à voir avec l'être profond de tout un chacun, l'esprit, la sensibilité, la vie intérieure... toutes choses qui ne sont pas de l'ordre du commerce et de l'argent (même si l'on voudrait nous le faire croire), qu'on ne "consomme" pas un livre, un film, une musique, etc., comme on consomme du coca-light...
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

22,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici