Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici cliquez_ici. MUSSO nav_CDW17 cliquez_ici Cloud Drive Photos Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
571
4,2 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:16,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 novembre 2012
Bonjour !
Que dire de ce livre ? Il est tout simplement Magique! Je ne sais même pas par ou commencer... L'histoire de Béatrice ( ou plutôt Tris ) est vraiment prenante. On découvre une jeune fille de 16 ans qui vit dans un monde post-apocalyptique, à Chicago. La société est divisée en cinq factions, ayant chacune un but précis : les Altruistes ( faction d'origine de Tris ), cette faction privilégie le don de soi et est contre l'égoïsme ; les Audacieux, cette faction est totalement contre la lâcheté, tout leurs membres doivent se montrer courageux, quitte à prendre des risques énormes ; les Erudits, qui détestent l'ignorance, le savoir est leur priorité ; les Fraternels, qui sont pour la paix ; et les Sincères, qui sont francs quoiqu'il arrive, ils ne connaissent pas le mensonge. Donc, le jour de ses 16 ans, comme toutes les autres personnes de son âge, elle doit passer un test visant à déterminer la faction qui est faîte pour elle, et la choisir lors de la Cérémonie du Choix. Elle devra alors se consacrer à vie à la faction qu'elle a choisie, honorer ses valeurs, et même se séparer de sa famille ( ou pas si elle reste chez les Altruistes ) Mais chose inhabituelle : ces résultats ne sont pas concluants, c'est à dire qu'elle peut choisir entre plusieurs factions. Elle est Divergente ! Elle est donc en danger... De mort. Mais je vous laisse découvrir pourquoi... Evidemment on va pouvoir suivre de près son entraînement préalable à l'acceptation dans la faction qu'elle a choisie, et une suite d'évènements étonnants. On plonge dans ce monde sans vouloir en ressortir !
J'espère qu'en lisant ça, ça vous a donner envie de le lire ; croyez-moi, vous ne serez pas déçus. Tout est mêlé dans cette histoire : action, suspense, humour, amour, intrigue... Vous passerez par toutes les émotions, que ce soit la joie, la tristesse parfois, l'étonnement, le choc... On se sent accro à l'histoire... Personnellement je n'ai pas réussie à m'arrêter, je ne l'ai lu qu'en trois fois... La seule chose qu'on a envie de faire c'est vite lire la suite ! Beaucoup de rebondissement dans ce livre ou vous découvrirez pleins de personnages vraiment super, ils sont assez bien approfondis dans leur caractère pour un premier tome et c'est réellement intéressant.
Un conseil, lisez le vite, ce serait dommage de rater ça ! Et j'oubliais : vive la dystopie !
En espérant que ça vous aidera à faire votre choix, Time.
0Commentaire| 73 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mai 2014
Et voilà. Les aventures de Tris et Tobias arrivent à leur terme. J'ai dévoré ce dernier opus de cette trilogie avec l'envie de savoir comment cela allait se terminer et la frustration qu'après ce titre là c'était "game over".

Le début n'a pas été évident parce que j'ai eu un mal terrible à me rappeler qui était qui et replacer le contexte dans lequel j'avais quitté les personnages un an plus tôt. J'ai même dû reprendre la fin du tome 2 mais tout ne me revenait pas. En cela, je n'aime pas lire les livres avec un délai aussi long entre chaque publication mais quand je vois avec quelles émotions j'ai fini ma lecture, je ne regrette absolument pas ce temps, si long, à attendre.

Cela va être difficile de vous parler de ce dernier tome sans spolier, sans vous dévoiler ce qui se passe, comment s'en sortent Tris, Tobias et les autres. Je ne veux pas vous expliquer où ils vont se retrouver et ce qu'il va se passer.

En bref, je ne vais rien vous dire si ce n'est que lorsque vous aurez ce livre entre les mains, que vous aurez (comme moi) compris ce qu'il en est, vous allez avoir une grosse boule au fond de la gorge en vous disant que la vie est vraiment merdique. Et encore, je pèse mes mots.

Avec cette lecture, j'ai tout ressenti : espoir, haine, déception, tristesse (profonde et impossible à mettre de côté pendant quelques heures).

Divergent 3 m'a ébranlée parce que je ne pensais pas que l'auteur allait jouer avec moi de cette façon.

Je suis sortie de ce livre avec un chagrin que vous ne pouvez pas vous imaginer. A un moment donné, je ne me suis même pas rendue compte que je pleurais. Et j'avais mal au cœur. Tellement mal. Ca fait un sacré choc quand on lit CA !

Le style est toujours aussi accrocheur, facile et fluide mais c'est vraiment l'histoire en elle-même qui m'a charcutée le cœur, les tripes.

J'en ai voulu à l'auteur de me causer autant de tourments. Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?

En écrivant ces mots, je suis encore toute retournée de savoir comment cela se termine, que je ne retrouverai plus Tris et Tobias, si ce n'est en relisant cette série. J'ai la chance de ne pas avoir encore vu l'adaptation qui en a été faite alors je sais, aujourd'hui, que je vais m'y pencher dessus parce que cela va me permettre de continuer à faire vivre ces personnages si touchants et percutants.

Je n'ai qu'un mot à dire pour ceux qui ont commencé cette série : Foncez découvrir ce dernier tome qui n'épargne aucunement le lecteur !

Et à ceux qui n'ont pas commencé cette trilogie : Mais qu'attendez-vous donc ? Il FAUT la lire !

En bref, une fin de série qui a un peu du mal à démarrer (le mieux étant d'ailleurs d'enchaîner sa lecture avec le tome précédent afin de ne pas oublier les détails) mais qui finit par vous poignarder en plein cœur. Un best-seller qui mérite amplement son nom et que son adaptation cinématographique soit réalisée pour le plus grand plaisir des fans.
11 commentaire| 42 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ayant beaucoup aimé les Hunger Games, je découvre cette dystopie sur la base des excellents et très nombreux commentaires positifs sur Amazon.com.
C'est un énorme coup de coeur et comme des milliers d'autres lecteurs j'attends impatiemment la suite.

Une extraordinaire aventure dans un monde contrôlé, ou les habitants sont divisés en cinq factions, chacune représentant une qualité morale qu'elle cultive, oeuvrant ainsi à l'éradication du défaut qu'elle antagonise.

A l'âge de seize ans les habitants doivent passer des tests qui vont déterminer leurs aptitudes pour intégrer l'une des factions.
Mais il arrive parfois qu'une personne présente des aptitudes pour plusieurs factions. Elle est alors « divergente »... et en danger de mort.

La narration à la première personne nous immerge totalement dans la peau de Béatrice.
Issue d'une famille « altruiste », les tests révèlent qu'elle est divergente, elle devra choisir entre la faction de sa famille ou quitter pour toujours celle-ci, si elle désire rejoindre une autre faction.
Quel choix va-t-elle faire ?... Je ne dirai rien de plus sur l'histoire de cette fantastique saga.

Le récit est palpitant et magnifiquement bien construit.
La maîtrise harmonieuse du rythme et des ambiances fait battre notre coeur quasiment à l'unisson avec celui de Béatrice, on est emporté dans ses joies et ses peines, ses peurs et son courage pour les affronter et les dépasser.

L'écriture est soignée, agréable et particulièrement efficace.
Destiné à un public jeunes adultes (mais parfaitement adapté pour les moins jeunes, comme-moi), la langue est facile d'accès en version originale également.

Un livre qui mélange avec délice aventure, action et romance tout en développant avec brio des thèmes très intéressants qui amèneront le lecteur à une réflexion se prolongeant bien au delà du livre.

Les personnages sont complexes, crédibles avec une certaine profondeur psychologique développant intelligemment leurs parts d'ambivalences, de doutes, de peurs.
Veronica Roth soulève habilement la question sur les différentes facettes de la personnalité dans une société qui tend à n'en développer qu'une seule en refoulant le reste, en limant les imperfections et notre humanité.

Bref : Une dystopie très intelligemment construite, palpitante, développant avec brio des sujets passionnants...
et qui donne irrésistiblement envie de connaître la suite: Divergente, Tome 2 :

BRAVO et MERCI Madame Roth!
0Commentaire| 59 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je pense qu'il est important de ne pas trop en dire sur ce livre afin de l'apprécier pleinement donc je vais rester très vague. Divergent est une vraie claque, l'histoire est passionnante et très bien ficelée. Il y a beaucoup d'action, de réflexions sur notre société et ce qu'elle pourrait devenir. Pour un roman jeunesse, je l'ai trouvé plutôt violent mais cette violence est totalement justifiée et utile à l'histoire puisqu'elle a ainsi beaucoup plus d'impact. On fait facilement le lien avec des événements marquants de l'Histoire, il y a des passages totalement révoltants et choquants. J'ai savouré chaque mot de ce livre, partagée entre l'envie de le lire en une seule fois, le plus vite possible afin de connaitre la fin de ce premier tome, et l'envie de faire durer le plaisir en prenant tout mon temps. J'ai opté pour cette seconde possibilité et je ne le regrette pas. Je suis tellement triste d'avoir terminé ce tome et de devoir attendre si longtemps avant de connaitre la suite (la sortie est prévue pour l'été prochain).

J'ai adoré la plupart des personnages, j'en ai détesté certains mais ils m'ont tous fasciné. Il n'y a absolument aucun temps mort, je sais que je dis souvent ça mais ça n'a jamais été plus vrai que dans Divergent. Impossible de s'ennuyer, il y a des rebondissements à chaque chapitre et des révélations auxquelles on ne s'attend pas. On s'identifie facilement à Tris qui découvre un monde qu'elle était loin d'imaginer et éprouve des sentiments contradictoires. Elle doit affronter ses peurs les plus sombres, apprendre à découvrir qui elle est, faire des choix inimaginables, se battre pour survivre et faire des sacrifices. Et puis il y a Quatre... Quatre (oui, c'est son nom) qui a fait fondre mon coeur de Midinette comme une glace au soleil.

S'il y a un livre à ne pas manquer cet automne, c'est celui-ci ! Chassez vos doutes, vos préjugés, même si vous n'êtes pas attirés par les romans classés jeunes adultes parce que vous pensez que vous êtes trop âgés pour ce genre de littérature ou que vous n'êtes pas du tout attirés par ce genre d'histoires, c'est le moment de tenter l'expérience, sincèrement elle vaut le détour !
0Commentaire| 52 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2014
Le livre est très bien écrit et je me suis complétement laissée emportée par l'histoire.
Du coup, la fin m'a complétement bouleversé. Donc bravo, à Veronica Roth. Aucun film ni aucun livre ne m'a jamais mise dans un état pareil. Par contre, je me suis retrouvée avec le moral à zéro pendant tout mon week-end. Je ne sais pas si j'irai voir la fin au cinéma !!!! J'ai trop besoin de croire que la vie peut être belle.
22 commentaires| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2015
Difficile de ne pas comparer une fois de plus cette série avec Hunger Games. Surtout avec un troisième et ultime tome pareil. Aussi bouleversant, mêlant l'action, les révélations dérangeantes, la politique, les régimes tyranniques et les plans de révolution.

Ce dernier tome, encore plus sombre nous révèle tout sur cette étrange organisation sociétale en factions. Tris et Tobias, aidés de quelques rebelles franchissent la clôture de leur ville. Un acte de rébellion. Ils vont à la rencontre des gens vivants à l’extérieur, à la rencontre de réponses, et de solutions. Tout ne sera que surprises. Leur monde s'écroule. Ils sont très vite accueillis par les fonctionnaires du "Bureau gouvernemental de bien être génétique". ces derniers leurs offrent enfin les explications tant attendues sur leur divergence, la vie en faction, les différentes utilisations des sérums. Et tout prend une signification bien dérangeante. Ce n'est pas des solutions qui s'offrent à eux, mais de nouveaux problèmes. Leur ville de Chicago et le système de factions, n'étaient qu'une expérimentation gouvernementale. Tous leurs faits et gestes étaient constamment étudiés, visionnés sur des écrans de contrôle. Un bureau d'étude qui les a laissé s’entre tuer sans bouger le petit doigt.

Dés lors, il ne s'agit plus d'une seule narration, mais de deux. Tobias et Tris racontent à tour de rôle. Nous avons le point de vue réciproque de chacun, ce qui apporte un peu plus d'informations sur leurs personnalités mais surtout sur leur perception de ces révélations.

Tris est plus héroïque que jamais, sûre d'elle, déterminée dans ses choix, elle se montre même assez autoritaire, avec un vrai charisme de chef. Elle commence à dire ce qu'elle pense haut et fort, telle une sincère sans penser aux conséquences. Elle m'a un peu porté sur les nerfs, je n'y ai plus retrouvé les failles, les faiblesses de la jeune altruiste un peu perdue du début. On sent qu'elle a gagné en maturité, que ses épreuves l'ont endurcie. Mais parfois c'est un peu trop, notamment lorsqu'elle fait la morale à Tobias.
Lui, par contre, se montre plus fragile un peu plus chaque jour. C'est l'inverse d'elle, les épreuves, son passé resurgi au grand jour en la personne de sa mère, l'ont complètement chamboulé. Il est de plus en plus sensible, maladroit, naïf. "Pet'sec un jour, pet'sec toujours". J'ai beaucoup aimé suivre son récit toujours très nuancé. On sent le garçon qui n'a pas confiance en lui, et qui trouve avec Tris l'appui dont il a besoin pour se sentir enfin lui-même. Les rôles du début sont complètement inversés. Pourtant, leur amour se renforce, malgré les crises. Ils sont toujours plus amoureux et dépendants l'un de l'autre. Ce qui nous offre de jolies scènes romantiques.

Enfin, la trame politico-sociale enfin dénoncée et expliquée apporte son lot de noirceur. Un monde chaotique, mené par un gouvernement intolérant et manipulateur. Bref un récit usant de la bonne recette dystopique dans toute sa splendeur, jouant sur les peurs. Sont ainsi abordés des thèmes assez classiques comme l'exclusion, l'intolérance, la corruption, l'injustice, la tyrannie, sous fond d'expériences génétiques.

Le tout forme un troisième tome très intense, avec toutes les composantes pour captiver le lecteur : de l'action, de la romance, de l'émotion et des révélations.
Pourtant j'ai trouvé cela un peu trop caricatural par moment. Tris a eu tendance à m'énerver par son côté héroïque, elle a toujours raison, toujours prompte à agir pour le bien... Trop à mon goût. Enfin, le contexte politique m'a un peu lassé, les histoires de "Génétiquement déficient" ou "génétiquement pur", de guerres de pureté, de villes, de marge... Un contexte beaucoup trop flou et confus, voire caricatural.

Au final un dernier tome tout de même très captivant. Un Tobias/ Quatre plus craquant que jamais. de plus, beaucoup d'émotions et de frustrations sur la fin. En effet, une fin qui nous laisse chamboulé et qui m'a , encore une fois, beaucoup rappelé le troisième volet de "Hunger Games".

Dans l'ensemble, je ne peux m'empêcher de donner mon coup de cœur, car c'est avec beaucoup de tristesse que je referme les dernières pages d'une série jeunesse originale et captivante, ne tombant pas forcément dans des raccourcis faciles ou mielleux. Non encore une fois, tout comme dans Hunger Games, cette histoire est torturée, si vous vouliez du mièvre, une jolie histoire avec happy-end, passez votre chemin.
Un choix de l'auteur osé, mais que j'apprécie, car elle prend les jeunes lecteurs pour des personnes matures capables de tout encaisser.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un roman sympa pour les ados que j'ai bien aimé aussi.
Tout en étant différent sur de nombreux points à "Hunger games", certaines choses nous le rappelle tout de même (la division de la société en différentes catégories, une jeune-fille différente, une rébellion naissante...). Le genre littéraire auquel il appartient, la dystopie, y est forcément pour quelque chose.

Un monde futuriste où la population est partagée en 5 factions ayant chacune développée une caractéristique du caractère dont l'homme est composé :
les "sincères" qui ne mentent jamais, les "altruistes" qui ne pensent qu'aux autres avant tout, les "érudits" qui ont pour crédo le savoir et l'instruction, les "audacieux" qui abhorrent la lâcheté et ne jurent que par le courage et les "fraternels" qui rappellent un peu les altruistes mais en moins prononcés.
Evidemment c'est sans compter sur le fait qu'il existe des indésirables qui se retrouvent sans faction et semblent vivre comme des SDF et puis aussi les "divergents", une catégorie à part, traquée, sur qui pèse un danger de mort et dont l'héroïne va découvrir qu'elle fait partie.

On comprend dès le départ qu'une telle organisation de société ne peut tenir la route bien longtemps car l'être humain de par sa complexité de sentiments ne peut avoir qu'un seul et unique trait de caractère.
La "machine" va donc s'enrayer et entraîner des conséquences qui bouleverseront tout le système mis en place...

Action, suspens, histoire d'amour, manipulation mentale, ... un bon cocktail qui donne une histoire dystopique plaisante.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2014
J'attends le tome 3 avec impatiente, j'ai dévoré les deux premiers à une vitesse folle !

Mais... la fin m'a tellement déçue... ça reste bien écrit, je ne remets absolument pas le talent de l'auteur en cause mais ce n'était pas cette fin-là que la majorité des lecteurs attendaient je pense. Je n'irai pas voir les deux derniers films parce que j'ai un pincement au cœur en pensant à cette fin que je ne voulais pas pour nos héros.
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2015
... Que dire à part que la fin de cette saga m'a juste complètement laissé sur ma fin, j'en suis même ressorti affamé. Mais commençons par le commencement.

Tout d'abord le fait de vouloir nous montrer ce fameux "extérieur" dont on nous a tant rabâché les oreilles m'a plus paru une tentative maladroite voir désespérer de nous d'écrire un monde totalement opprimé en tout point de vue de la part de l'auteure qu'autre chose. A l'inverse d'autres saga dyopsie, il est plus évident que l'auteure s'est totalement perdu dans l'immensité de ce nouveau monde, j'entends par là que sa maîtrise est assez bancale. Très franchement je me sentais aussi perdu que les personnages; l'auteure a trop voulu en faire ce qui par conséquent plonge le lecteur (ou en tout cas pour ma part) dans une confusion totale à commencer par tout ses cours de biologie redondant et disons le assez disproportionnés de surcroît. Enfin ce tome nous plonge dans une paranoïa totale: chaque individu se révèle suspect et les opinions sont sans cessent remise en question... en soi cela aurait pu se révéler intéressant mais dans les faits c'est assez mal tourné ce qui rend au final la lecture assez lourde.

En soi l'idée de passer du point de vue de Tris à celui de Tobias n'était pas forcément mauvaise cependant les transitions sont réellement pesantes. L'un des personnages commence une réflexion assez profonde et plutôt intéressante à développer et d'un coup d'un seul l'idée est abandonné sur le bord de la chaussée et l'auteure prend un virage de 140 degrés pour nous balancer une nouvelle réflexion sur un sujet totalement différent... déboussolant et particulièrement frustrant à la longue, ça fait brouillon.

Parlons maintenant de la relation Tobias/Tris: très sincèrement je considère que du début à la fin cette intrigue est resté en stand bye, concrètement rien n'est réellement développer que ce soit vis à vis de leurs émotions ou de leurs ressentis... et puis c'est seulement moi ou on les voit se bouffer la gueule sans très grandes raisons la très grande majorité du temps ?!! De plus je trouve que niveau comportement Tris s'est mangé quelques années: la maturité est là certe mais était-il nécessaire de l'aigrir à ce point, honnêtement j'ai plus l'impression de voir une mère sermonner son fils qu'un couple de jeunes amoureux. Des deux, et de mon point de vu très subjectifbien sûr, le seul ayant réellement gardé son caractère attachant et sans conteste Tobias: bien que parfois on nous le montre têtu voir tête dur justement ses failles et ses faiblesses restent présentent. A l'inverse Tris s'est converti en une personne renfrogné ayant raison sur tout et prenant toujours les bonnes décisions... où est passé cette fille sensible luttant contre sa part d'ombre et dépassant chaque fois un peu plus ses limites en outre grâce à la présence et au soutien de Tobias et réciproquement. Le charme de ce couple a pris un sacré coup avec ce tome.

Enfin le plus choquant pour moi fut les pertes à savoir d'abord Tori qui après tant de souffrance de part la mort traumatisante de son frère a frôler l'espoir de sortir de cette enfer sans jamais pouvoir réellement l'atteindre, qui plus est son frère qui attendait son retour dans sa vie depuis toujours voit ses espoirs s'éteindre à jamais comme ça. Ensuite Uriah qui après tant de souffrance suite à la mort tragique de l'amour de sa vie et commençant tout juste à remonter la pente grâce à l'appui de Christiana (réciproque d'ailleurs) ayant vécu le même drame émotionnel meurt de la manière la plus misérable qui soit, très sincèrement l'auteure n'a en rien respecté ce personnage. Et pour finir le coup de massue: non seulement la relation Tobias/Tris a été totalement charcuter si en plus on en fait mourir l'un des deux... magique. Je ne suis pas très fan des fins mielleuses "où tout le monde il est heureux, tout le monde il est content et ils ont pleins d'enfants" mais faut pas pousser non plus, je considère qu'il y a un juste milieu en tout et cette fin n'en est clairement pas le reflet.

La fin d'une saga, la fin d'une époque mais qui fini sur une touche amère, je vais enchaîner directement avec le tome selon le point de vue de Quatre en espérant que sa sauvera un peu les meubles car au vu d'un premier excellent tome et d'un second plutôt prometteur quant à la clôturation finale à mes yeux ce tome s'est révèle plus décevant qu'exaltant (après je suis peut-être trop exigente et pas facile à satisfaire ;) )
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2014
Comme les 2 autres tomes, j'ai dévoré ce dernier opus ...

J'ai été complétement prise par l'histoire en me demadant sans cesse comment cela aller finir. Je me suis tellement attachée à nos héros que la fin m'a complétement bouleversée. Veronica Roth a su nous tenir en haleine et nous donner l'envie de suivre sa trilogie et elle ne s'est pas démontée quant à sa vision de la vie. Elle a choisi une fin qui ne sera pas de goût de tout le monde !

En ce qui me concerne, j'aime les happy end, je reste donc déçue par ce final. Mais cela ne m'empêche pas d'adorer cettre trilogie, que je suivrais au cinéma et que je relirai certainement ....mais il me faudra quelques années avant de m'y replonger. Car cette fin a entrainé une petite baisse de moral.
La vie n'étant déjà pas rose et le monde est loin d'être utopique alors, en ce qui me concerne, je me suis imaginée ma propre fin de cette histoire et je préfère cette vision à l'originale. Et oui, je reste une éternelle optimiste et je veux croire que la vie peut être belle.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici