Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici



le 18 mai 2015
Difficile de ne pas comparer une fois de plus cette série avec Hunger Games. Surtout avec un troisième et ultime tome pareil. Aussi bouleversant, mêlant l'action, les révélations dérangeantes, la politique, les régimes tyranniques et les plans de révolution.

Ce dernier tome, encore plus sombre nous révèle tout sur cette étrange organisation sociétale en factions. Tris et Tobias, aidés de quelques rebelles franchissent la clôture de leur ville. Un acte de rébellion. Ils vont à la rencontre des gens vivants à l’extérieur, à la rencontre de réponses, et de solutions. Tout ne sera que surprises. Leur monde s'écroule. Ils sont très vite accueillis par les fonctionnaires du "Bureau gouvernemental de bien être génétique". ces derniers leurs offrent enfin les explications tant attendues sur leur divergence, la vie en faction, les différentes utilisations des sérums. Et tout prend une signification bien dérangeante. Ce n'est pas des solutions qui s'offrent à eux, mais de nouveaux problèmes. Leur ville de Chicago et le système de factions, n'étaient qu'une expérimentation gouvernementale. Tous leurs faits et gestes étaient constamment étudiés, visionnés sur des écrans de contrôle. Un bureau d'étude qui les a laissé s’entre tuer sans bouger le petit doigt.

Dés lors, il ne s'agit plus d'une seule narration, mais de deux. Tobias et Tris racontent à tour de rôle. Nous avons le point de vue réciproque de chacun, ce qui apporte un peu plus d'informations sur leurs personnalités mais surtout sur leur perception de ces révélations.

Tris est plus héroïque que jamais, sûre d'elle, déterminée dans ses choix, elle se montre même assez autoritaire, avec un vrai charisme de chef. Elle commence à dire ce qu'elle pense haut et fort, telle une sincère sans penser aux conséquences. Elle m'a un peu porté sur les nerfs, je n'y ai plus retrouvé les failles, les faiblesses de la jeune altruiste un peu perdue du début. On sent qu'elle a gagné en maturité, que ses épreuves l'ont endurcie. Mais parfois c'est un peu trop, notamment lorsqu'elle fait la morale à Tobias.
Lui, par contre, se montre plus fragile un peu plus chaque jour. C'est l'inverse d'elle, les épreuves, son passé resurgi au grand jour en la personne de sa mère, l'ont complètement chamboulé. Il est de plus en plus sensible, maladroit, naïf. "Pet'sec un jour, pet'sec toujours". J'ai beaucoup aimé suivre son récit toujours très nuancé. On sent le garçon qui n'a pas confiance en lui, et qui trouve avec Tris l'appui dont il a besoin pour se sentir enfin lui-même. Les rôles du début sont complètement inversés. Pourtant, leur amour se renforce, malgré les crises. Ils sont toujours plus amoureux et dépendants l'un de l'autre. Ce qui nous offre de jolies scènes romantiques.

Enfin, la trame politico-sociale enfin dénoncée et expliquée apporte son lot de noirceur. Un monde chaotique, mené par un gouvernement intolérant et manipulateur. Bref un récit usant de la bonne recette dystopique dans toute sa splendeur, jouant sur les peurs. Sont ainsi abordés des thèmes assez classiques comme l'exclusion, l'intolérance, la corruption, l'injustice, la tyrannie, sous fond d'expériences génétiques.

Le tout forme un troisième tome très intense, avec toutes les composantes pour captiver le lecteur : de l'action, de la romance, de l'émotion et des révélations.
Pourtant j'ai trouvé cela un peu trop caricatural par moment. Tris a eu tendance à m'énerver par son côté héroïque, elle a toujours raison, toujours prompte à agir pour le bien... Trop à mon goût. Enfin, le contexte politique m'a un peu lassé, les histoires de "Génétiquement déficient" ou "génétiquement pur", de guerres de pureté, de villes, de marge... Un contexte beaucoup trop flou et confus, voire caricatural.

Au final un dernier tome tout de même très captivant. Un Tobias/ Quatre plus craquant que jamais. de plus, beaucoup d'émotions et de frustrations sur la fin. En effet, une fin qui nous laisse chamboulé et qui m'a , encore une fois, beaucoup rappelé le troisième volet de "Hunger Games".

Dans l'ensemble, je ne peux m'empêcher de donner mon coup de cœur, car c'est avec beaucoup de tristesse que je referme les dernières pages d'une série jeunesse originale et captivante, ne tombant pas forcément dans des raccourcis faciles ou mielleux. Non encore une fois, tout comme dans Hunger Games, cette histoire est torturée, si vous vouliez du mièvre, une jolie histoire avec happy-end, passez votre chemin.
Un choix de l'auteur osé, mais que j'apprécie, car elle prend les jeunes lecteurs pour des personnes matures capables de tout encaisser.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 7 novembre 2015
... Que dire à part que la fin de cette saga m'a juste complètement laissé sur ma fin, j'en suis même ressorti affamé. Mais commençons par le commencement.

Tout d'abord le fait de vouloir nous montrer ce fameux "extérieur" dont on nous a tant rabâché les oreilles m'a plus paru une tentative maladroite voir désespérer de nous d'écrire un monde totalement opprimé en tout point de vue de la part de l'auteure qu'autre chose. A l'inverse d'autres saga dyopsie, il est plus évident que l'auteure s'est totalement perdu dans l'immensité de ce nouveau monde, j'entends par là que sa maîtrise est assez bancale. Très franchement je me sentais aussi perdu que les personnages; l'auteure a trop voulu en faire ce qui par conséquent plonge le lecteur (ou en tout cas pour ma part) dans une confusion totale à commencer par tout ses cours de biologie redondant et disons le assez disproportionnés de surcroît. Enfin ce tome nous plonge dans une paranoïa totale: chaque individu se révèle suspect et les opinions sont sans cessent remise en question... en soi cela aurait pu se révéler intéressant mais dans les faits c'est assez mal tourné ce qui rend au final la lecture assez lourde.

En soi l'idée de passer du point de vue de Tris à celui de Tobias n'était pas forcément mauvaise cependant les transitions sont réellement pesantes. L'un des personnages commence une réflexion assez profonde et plutôt intéressante à développer et d'un coup d'un seul l'idée est abandonné sur le bord de la chaussée et l'auteure prend un virage de 140 degrés pour nous balancer une nouvelle réflexion sur un sujet totalement différent... déboussolant et particulièrement frustrant à la longue, ça fait brouillon.

Parlons maintenant de la relation Tobias/Tris: très sincèrement je considère que du début à la fin cette intrigue est resté en stand bye, concrètement rien n'est réellement développer que ce soit vis à vis de leurs émotions ou de leurs ressentis... et puis c'est seulement moi ou on les voit se bouffer la gueule sans très grandes raisons la très grande majorité du temps ?!! De plus je trouve que niveau comportement Tris s'est mangé quelques années: la maturité est là certe mais était-il nécessaire de l'aigrir à ce point, honnêtement j'ai plus l'impression de voir une mère sermonner son fils qu'un couple de jeunes amoureux. Des deux, et de mon point de vu très subjectifbien sûr, le seul ayant réellement gardé son caractère attachant et sans conteste Tobias: bien que parfois on nous le montre têtu voir tête dur justement ses failles et ses faiblesses restent présentent. A l'inverse Tris s'est converti en une personne renfrogné ayant raison sur tout et prenant toujours les bonnes décisions... où est passé cette fille sensible luttant contre sa part d'ombre et dépassant chaque fois un peu plus ses limites en outre grâce à la présence et au soutien de Tobias et réciproquement. Le charme de ce couple a pris un sacré coup avec ce tome.

Enfin le plus choquant pour moi fut les pertes à savoir d'abord Tori qui après tant de souffrance de part la mort traumatisante de son frère a frôler l'espoir de sortir de cette enfer sans jamais pouvoir réellement l'atteindre, qui plus est son frère qui attendait son retour dans sa vie depuis toujours voit ses espoirs s'éteindre à jamais comme ça. Ensuite Uriah qui après tant de souffrance suite à la mort tragique de l'amour de sa vie et commençant tout juste à remonter la pente grâce à l'appui de Christiana (réciproque d'ailleurs) ayant vécu le même drame émotionnel meurt de la manière la plus misérable qui soit, très sincèrement l'auteure n'a en rien respecté ce personnage. Et pour finir le coup de massue: non seulement la relation Tobias/Tris a été totalement charcuter si en plus on en fait mourir l'un des deux... magique. Je ne suis pas très fan des fins mielleuses "où tout le monde il est heureux, tout le monde il est content et ils ont pleins d'enfants" mais faut pas pousser non plus, je considère qu'il y a un juste milieu en tout et cette fin n'en est clairement pas le reflet.

La fin d'une saga, la fin d'une époque mais qui fini sur une touche amère, je vais enchaîner directement avec le tome selon le point de vue de Quatre en espérant que sa sauvera un peu les meubles car au vu d'un premier excellent tome et d'un second plutôt prometteur quant à la clôturation finale à mes yeux ce tome s'est révèle plus décevant qu'exaltant (après je suis peut-être trop exigente et pas facile à satisfaire ;) )
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 20 mars 2016
J'ai bien aimé ce premier tome. Ça se lit facilement et c'est assez intriguant pour vouloir en découvrir plus et donc tourner facilement les pages. Mais cela dit je n'ai pas autant apprécié que Hunger Games (je parle du premier volume de cette autre série) Pour moi il manque quelque chose, je ne sais quoi, peut être le suspens, ou peut être l'attachement suffisant aux personnages, pour en faire un excellent roman. Je veux dire j'ai bien aimé Tris et Quatre, Christina etc mais le problème c'est qu'ils ne sont pas assez développé et donc on s'investit moins dans ce qui leur arrive. C'est la curiosité qui m'a fait tourner les pages plus qu'autre chose. On voit bien au fil des pages qu'il s'agit là d'un premier roman. Cependant l'histoire est bien trouvée, avec toutes ces factions et l'initiation de Tris chez les Audacieux. C'est d'ailleurs aussi là que le bas blesse je trouve, parce que franchement il ne se passe pour ainsi dire pas grand chose durant la majeure partie de l'histoire, excepté vers la fin ou les choses bougent enfin. Je comprends bien que ce premier volet sert à mettre en place les personnages et à présenté le monde dans lequel il vivent, mais était-il nécessaire de passer tout un roman là-dessus ?
Résultat arrivé à la fin et contrairement à Hunger Games (et oui, encore lui) je n'étais pas spécialement pressé de lire la suite. J'ai quand même acheté le tome 2, mais si mon impression ne change pas je ne sais pas si j'irais plus loin avec cette série.
Bref en résumé, pas mauvais mais pas succulent non plus. Un peu comme un bon gâteau qu'on apprécie sur le moment mais dont il manque la fameuse cerise au sommet.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 1 novembre 2017
Fans de grande littérature, ce livre n'est pas fait pour vous. Ce livre très (trop) facile à lire est basé sur une très bonne idée mais c'est plat et le style est carrément nul. Je l'aime juste parce que les personnages sont attachants et parce que je peux m'identifier à Tris, qui est en réalité petite et pas très jolie. Un bel exemple de revanche sur la vie et de pied de nez au destin, voilà ce que peut apporter la lecture, mais rien de transcendant.
-Modification : j'ai lu les premiers chapitres de la version originale et me suis dit que c'est peut-être la traduction française qui est mauvaise. Il y a des erreurs, des ajouts, des changements de syntaxe ratés qui modifient le sens ou le ton. C'est pas terrible. :/
Même si je ne suis pas bilingue, finalement, il semblerait que ce soit plus plaisant à lire en anglais.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 19 octobre 2014
En refermant le bouquin, le premier mot qui me viens à l'esprit, c'est "WAOUH", un grand "WAOUH" !

C'est toujours très difficile pour moi de parler d'un livre que j'ai aimé à ce point, arriver à mettre des mots sur ce qu'on a ressenti, sur nos émotions, peur de ne pas rendre justice comme il se doit à l'univers dingue qu'a mis en place Veronica Roth.

Dès les premières pages, j'ai été totalement happée par l'histoire. J'avais, dès le tout début, cette envie de lire encore et encore ce livre. C'est très prenant, très addictif dès le début (du moins pour moi), dès les toutes premières pages.

En plus, il s'agit du premier roman de Veronica Roth qui est une jeune auteure de 26 ans (à ce jour, en 2014) ce qui est encore plus bluffant.

L'auteure maitrise son univers à la perfection et cela m'a beaucoup impressionnée. Elle a crée un véritable monde qui fonctionne, on y croit, on est dedans complètement. Les factions, tout l'univers, les décors décrit par l'auteur etc ... j'ai été emportée à 300% !

Les personnages sont excellents, tous bien défini. "Quatre" est bien entendu ... (soupir :-) ) ... délicieux ... je veux le même ;-) Et d'ailleurs, le "Quatre"/"Four" du film interprété par Theo James (vous voyez mes battements de cils :-) ? ) correspond incroyablement bien à l'image du "Quatre" que je me faisais dans le bouquin.
Et puis son caractère, son côté protecteur, sa force et sa gentillesse, sa maitrise et sa droiture (contrairement aux autres leaders dont les motivations sont parfois ... discutables :-S ) tout en sachant remettre les choses à leur place quand il le faut ... c'est, avec Tris, un personnage qui apporte beaucoup au livre, bien au delà du "beau mec de service", bien au delà. Il y a une force dans ce personnage, un charisme, on se sens en sécurité auprès de lui tout comme on frôle le grand frisson.

En fait, quand on lit le bouquin, on a un véritable "film" qui se fait dans notre tête, on "vit" vraiment le bouquin. A la fin, on en serait presque essoufflé, le rythme est haletant. Implacable. On a peur, on frissonne, on doute, on a peur pour nos personnages, on a mal pour eux, on espère avec eux, on aime avec eux, on sourit ...

Et le duo Tris/Quatre est très, très fort, puissant, beau. Je suis tombée sous le charme de ce duo complice, uni.

L'écriture est simple et accessible à tout le monde, ados comme adultes que l'on soit lecteur débutant comme confirmé, que l'on aime lire ou que l'on souhaite se mettre à la lecture, qu'importe notre âge. Je suis d'ailleurs persuadée que je livre peut faire aimer la lecture à beaucoup de monde.
Moi qui avait peur que ce livre ne soit trop "jeunesse" et de m'y ennuyer (je l'avais d'ailleurs pendant plusieurs mois dans ma "pile à lire" sans oser le commencer justement parce que je craignais qu'il ne soit trop "jeunesse", inadapté à mes presque trente ans) mais pas du tout, du tout. J'ai complètement adhéré à l'univers, aux personnages, de Veronica Roth.

C'est un livre que j'ai dévoré de la première à la toute dernière phrase. Un vrai, vrai coup de coeur ! <3

A peine terminé ce 1er tome, je me suis empressée de commencer le tome 02 (je ne pouvais faire autrement :-) , impossible pour moi de ne pas connaitre la suite ^_^ ) dans lequelle je suis plongée en ce moment :-)
Affaire à suivre ;-) ...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 25 novembre 2017
Ce fut un bon moment de lecture.
L'idée de base est sympa et bien travaillée bien que pas très originale (thème exploité de multiple fois auparavant), et il est dommage que les factions soit trop stéréotypées.
Le côté : on est tous des héros et des anti-héros à la fois est bien traité et rend les personnages crédibles. Le tout est assez addictif, on ne lâche pas facilement le bouquin et on ne s'ennuie pas.
J'aurai aimé qu'il y ai un peu plus d'humour surtout que Tris est un personnage qui peut facilement faire dans le sarcasme, l'ironie voire l'humour noir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
Vous trouverez l'ensemble de ma chronique sur mon blog: http://elyzalecturesenchantees.blogspot.fr/

Je vais vous avouer un truc. J'avais les pétoches en entamant ce tome 3 car j'ai été très déçue du tome précédent qui n'a pas servi à faire avancer l'histoire avec en gros deux actions intéressantes et une héroine complètement dépressive qui pète les plombs toutes les deux secondes.

Première surprise, l'alternance de point de vue entre Tris et Quatre. Un chapitre du point de vue de Tris, un chapitre du point de vue de Quatre. Après avoir terminé le livre j'ai compris l'utilité ces deux points de vue mais ça a rendu ma lecture un peu fastidieuse; en m'arrêtant en plein milieu d'un chapitre et en reprenant ma lecture plus tard je me suis souvent posé la question "mais qui parle?"

On reprend l'action là où on l'a laissé à la fin du tome 2 et mon intérêt a été attisé par le fait que nos héros vont évoluer dans un nouvel environnement ce qui va faire forcément intervenir de nouveaux personnages. L'auteur montre que personne n'est ni tout noir ni tout blanc, les ennemis du tome précédent se sont assagis et font place à de nouveaux. Dernier tome oblige, c'est le tome des révélations et elles sont en nombre! Origine des factions, Rôle du test d'aptitude, définition de la divergence, le lecteur saura enfin tout et comme j'aime bien tout savoir, ça m'a bien plu!

Il y a beaucoup de choses qui se passent dans ce dernier tome, une succession de conflits, lorsqu'un conflit se termine un autre prend le relai ce que j'ai trouvé un peu usant parce que c'est comme ça depuis le tome 2. A tel point que je me suis souvent demandé "mais comment est-ce que ça va se résoudre tout ça?" Heureusement Tris (qui m'a beaucoup moins énervé dans ce tome-ci) à un plan pour faire revenir la paix, un plan tellement évident et "facile" que je n'y aurait jamais pensé!

J'ai eu beaucoup de mal avec le rythme dans ma lecture. Pourtant les 150 dernières pages m'ont tenu en haleine. Je m'attendais à un truc horrible à la fin après avoir lu d'autres avis sur cette histoire et effectivement ça ne se termine pas super bien, la fin est terrible même si on a droit à une vraie fin puisque le dernier chapitre nous donne des nouvelles des personnages deux ans après les évènements.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 27 novembre 2016
Pfffff, ce 3° tome est vraiment mauvais... une histoire qui s'essouffle, on s'ennuie. J'ai lu avec beaucoup de plaisir le 1° livre, le 2° déjà un peu moins, mais alors ce dernier... quelle souffrance pour le terminer.
Le décor se décale vers un nouveau monde au-delà du mur, une occasion en or d'insuffler du nouveau dans cette trilogie.... mais l'auteure était à sec d'idées donc vraiment on s'ennuie. Elle répète les formules du tome 1 en plus ennuyeux, bref on nous sert du réchauffé de fond de frigo.
L’'histoire regorge d'incohérences, tout est superficiel, immature, on aurait dit une rédaction de collégien tellement c'est mal écrit et sans profondeur.
Les personnages principaux s'étiolent aussi, avec des drames émotionnels et des dialogues débiles, dignes de Chica Vampiro ou de Violetta. Je me suis vraiment demandée si l'auteure avait déjà été en couple au moment où elle a écrit ça, tellement les personnages sont creux sur le plan émotionnel et relationnel.

Bref vous l'aurez compris je n'ai pas aimé, et une fois n'est pas coutume, le scénario du film était un peu mieux que le livre....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 10 avril 2014
Que puis-je ajouter ici qui n'ai pas déjà été dit ? Rien, j'ai tout simplement adorée. Je condamne juste (un peu) les commentaires qui compare un livre à un autre, j'ai lu et relus tellement de livre avec un bonheur infinis, j'ai lu Harry Potter, Hunger Game, Twilight, Les Ames Vagabondes et tant d'autre livre, tous ces livres ne sont pas comparable entre eux et Divergente fera partie des livres que je relirais encore et encore, je l'ai lu en deux jours, j'ai été plongé dans ce livre du début à la fin, si on peut dire. Lisez les commentaires des autres pour savoir si vous allez le lire ou pas, moi j'attends déjà de m'acheter le 2éme pour le lire et la sortie du 3éme pour achever cette trilogie qui nous laisse sans cesse en haleine.
Merci à Veronica Roth pour ce livre magnifique, cette trilogie certainement et peut être que d'autre livre sortiront ? En tout cas merci beaucoup !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 30 janvier 2016
Sans spoiler la fin, je comprends que certains lecteurs/lectrices soient un peu démoralisés à la lecture du dernier opus de la trilogie divergente. Pas certaine que l'adaptation cinématographique aille dans le même sens (ce qui mettrait du baume au coeur des fan je suppose). Mais il faut reconnaître à l'auteur le courage d'être allé au bout de son histoire et de n'avoir pas cherché une fin conventionnelle à son histoire. Les adolescents sont capables de la comprendre, même s'ils vont longtemps regretter le côté très (trop) altruiste de Tris.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici