undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

2,3 sur 5 étoiles
3
2,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
2
Format: Broché|Modifier
Prix:24,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 janvier 2012
D'abord pourquoi je n'ai pas aimé ce livre :
L'auteur ne se prend pas pour n'importe qui, il a oublié l'humilité qu'il prône dans son propre livre.
1 - L'auteur parlant de la théorie de l'engagement : "On ne peut qu'être frappé par le faiblesse de l'analyse menant à cette "théorisation"" -> et bien si ça c'est pas avoir la grosse tête.
2 - Comme malheureusement de nombreux chercheurs universitaires il expliquent le comportement des gens face à des "influence" en utilisant des "projections" non vérifiées et simplement plausibles. 'page 70'
3 - "On sait donc bien désormais (comme si l'auteur venait de le prouver) que dans les phénomènes d'influence, la qualité de la relation entre les acteurs occupe une place importante" 'page 76' -> Toute une démonstration pour dire tout ce que la plupart des livre sur la communication ou la vente ou la manipulation s'accordent à dire depuis des décennies, bravo quelle découverte.
4 - "En démontrant les procédés des communications d'influence, nous donnons des armes intellectuelles pour résister aux manoeuvres des différents manipulateurs" -> FAUX, des études montrent clairement que même lorsque les gens connaissent les techniques manipulation ils y sont sensibles comme tout le monde. Comme de nombreux Universitaire l'auteur ne garde et ne regarde que ce qu'il l'arrange pour sa démonstration. 'page 105'
5 - Et probablement ce qui m'a achevé : l'auteur écrit "Je vais reprendre ce cas (en parlant de tom hopkins considéré comme le meilleur formateur en vente aux Etats-Unis) et l'analyser à ma manière pour montrer qu'il s'agit d'une manipulation plus générale et complexe que le 'savoir poser la bonne question'". 'page 154' L'auteur réussit en quelques lignes tout d'abord à prouver qu'effectivement l'action est aussi simple que de savoir poser les bonnes questions, mais aussi que sa fameuse théorie ne permet que d'expliquer les interactions entre les protagonistes du cas qu'en utilisant des projections de ce qu'il pense que l'un ou l'autre à ressenti. (Parfait exemple de projection d'ailleurs)
6 - "Cette méthodologie n'est donc plus seulement utilisable a posteriori, sur des actions de communications déjà réalisées, comme c'est le cas, par exemple, de trop de methodologies de sémiotique ou de pragmatique" 'page 163' -> Donc là j'ai une question à l'auteur, Où avez-vous dans ce livre apporté votre contribution pour faire autre chose qu'analyser des cas existants ? A aucun moment dans le livre vous proposez des techniques pour "agir" avec influence. Vous expliquez les fonctionnement des influences que vous nous proposez avec votre outil de mesure personnel mais à aucun moment vous ne proposez quoi que ce soit 'techniquement" pour induire le "sens" si important dans vos écrits.

Pourquoi j'ai aimé :
1 - J'ai aimé retrouvé des citations d'auteur du domaine connus ou inconnus.
2 - Certains outils d'analyse ont effectivement de l'avenir en communication, mais selon moi uniquement en aval d'une situation et non en amont dans l'exécution d'une action.
3 - J'ai compris ce qu'il fallait faire pour écrire un mauvais livre sur le sujet.

bien amicalement,
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2006
174 pages pour dire que la question traitée concerne à la fois le contexte de la personne et son psychisme ... tout en faisant de l'auto-satisfaction sur cette "nouvelle" "théorie": franchement, je demande au lecteur de ne pas considérer le niveau de l'ouvrââge comme représentatif de celui des productions de l'université française. Sinon c'est à désespérer de l'enseignement supérieur dans notre pays.
Une lecture complète ... et décevante. Heureusement que d'autres livres sur le sujet (soumission,etc) contrebalancent largement ce (gentil) verbiage.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2009
cet ouvrage et particulièrement digne d'intérêt, dans la mesure où il apporte de nombreux éclairages et développements qui permettent de repérer les situations où nous sommes influencés. L'auteur met en évidence les différents leviers des mécanismes d'influence et part de la construction du sens de la situation. Cet ouvrage réinterroge la communication et, je pense, permet d'avancer dans une compréhension systémique des mécanismes d'influence, en mettant en évidence que c'est sur la situation que l'on agit et pas simplement sur l'interlocuteur, il met en lumière des situations d'influence que nous n'imaginions pas.

L'ouvrage est clair et didactique.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)