Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
32
4,6 sur 5 étoiles
Format: Relié|Modifier
Prix:10,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 août 2017
Le professeur Tournesol est en Syldavie, à Klow plus exactement, au Centre de Recherches Atomiques de Sbrodj, où il participe à la mise au point d'une fusée qui devra déposer les premiers hommes sur la Lune ; un projet ultra secret, mais qui néanmoins, attire les convoitises de pas mal de personnages pas tous bien intentionnés…Tintin, le capitaine Haddock et Milou seront du voyage. Un premier tome qui s'achève sur le lancement de la fusée qui doit conduire tout ce petit monde, accompagné du professeur Tournesol et de Franck Wolff, son adjoint, sur la Lune…
Une aventure de Tintin qui commence par l'absence mystérieuse du professeur Tournesol et un non moins mystérieux télégramme qui demande à Tintin et au capitaine Haddock de venir le rejoindre en Syldavie.
On retourne donc dans ce petit pays des Balkans pour y découvrir un Centre de Recherches Atomiques ultra-moderne cachée dans le massif des Zmylpathes, à Sbrodj.
A partir de leur arrivée, nos héros vivent une série de péripéties jusqu'au décollage de la fusée vers la lune et la transition vers le second album.
On assiste ainsi au mémorable épisode où le professeur perd, puis recouvre la mémoire grâce à un choc émotionnel déclenché, bien involontairement, par le capitaine qui a bien autre-chose à faire que de faire le zouave..
On découvre les plans de la fusée lunaire et la disparition de ceux de la X-FLR 6, on visite une pile atomique destinée à enrichir l'uranium, une base souterraine à faire pâlir André Maginot et l'incomparable profil de cette fusée directement inspirée des fusées V2 de von Braun.
Avant l'heure, on vit ce qu'ont pu être les missions Mercury, Gemini et Apollo qui ont fait quelques emprunts au professeur Tournesol, à l'exception notable de la tournesolite, sorte de silicone qui résiste à la fission nucléaire et dont on comprend mal qu'elle ne soit pas davantage utilisée par l'industrie nucléaire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est à lire avec "On a marché sur la Lune", qui en est la suite. C'est un des albums les plus réussis, plein de gags désopilants. Je préfère l'édition en fac-similé de la première version de l'album de 1953. L'arrière du volume a un dessin plus engageant que l'actuel alignement des 22 albums et sa tranche est entoilée. Ensuite les couleurs sont légèrement plus pâles que dans l'édition qu'on vend maintenant, et le papier a un aspect papier-buvard qui prend mieux la couleurs que la version papier-glacé actuelle. Je déconseille surtout la version mini-album, qui est bien trop petite.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2017
Grand classique pas d'erreur possible, fera toujours très plaisir à tout âge.
Offert pour un garçon de 12 ans ravis!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
album de BD broché cartonné rigide ancien (1981/1953) relatant la seizième aventure des célèbres personnages inventés par Hergé, premier opus d'un diptique qui se poursuit avec "On a marché sur la lune"; dans ces deux épisodes qui sont parmi les plus récents de la série, l'intrigue qui fleure bon la guerre froide et es années 50 (automobiles et hélicoptères d'époque) nous ramène au complexe nucléospatial dans les montagnes de Syldavie; les personnages n'ont pas changé sont tous là, le capitaine haddock et ses jurons, Tournesol et sa surdité, les Dupond/t , leurs déguisements; s'y ajoutent un ou deux passagers clandestins imprévus; l'attrait principal est scientifique et les gags concernant l'absence de pesanteur ont marqué le monde entier et préparé l'humanité à la vraie découverte de la lune deux décennies plus tard; en conclusion un classique qu'on a tous déjà lu mais qui donne néanmoins un intense plaisir à relire; on trouve pas mal d'occasions bon marché pour cette version rigide qui permettent de renouveler une collection qui a souffert avec le temps, alors n'hésitez pas!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2005
Objectif Lune est sans doute mon album préféré de Tintin. Sans doute car c'est celui où il prépare sa plus grande aventure : être le premier homme à fouler le sol de la Lune dans la fusée à quadrillage rouge et blanc que le monde entier sait reconnaitre. C'est l'intérêt de cet album : tous les préparatifs, la mise en situation, les longues durées dans le centre de recherche. Hergé ne néglige rien pour nous montrer le travail pharaonique de Tournesol et de tous les ingénieurs spatiaux. Bien sûr il nous ressitue dans un contexte de guerre froide où les vilains tentent de voler les plans de la fusée expérimentale...
Espace, espionnage, humour (les Dupondt nous gratifient encore de quelques séquences bien tordantes et la crise de susceptibilité de Tournesol restera inoubliable), Objectif Lune est un album vraiment réussi et intelligent.
A nous les Etoiles!
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
NOUVELLE AVENTURE EN DEUX PARTIES POUR CETTE HISTOIRE VISIONNAIRE DE HERGE...ENVOYER NOS HEROS SUR LA LUNE...PUIS Y MARCHER...ON CROIT REVER...POURTANT TINTIN L A FAIT....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2013
J'ai constaté que ces aventures-là manquaient à ma collection de Tintin pour qu'elle soit complète! Et comme j'ai fêté mes 76 ans, il f allait que je ma hâte de la compléter!
Je dois dire que la (re-) lecture de cet ouvrage m'a laissé une forte impression; c'est désormais clair: je suis un tintinnophile!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2010
C'est un fait : les albums de Tintin d'après Le Temple Du Soleil sont tous inférieurs à n'importe lequel des albums 4 (Les Cigares Du Pharaon) à 14 (Le Temple Du Soleil) inclus (sauf deux ou trois qui sont du niveau de L'Île Noire, je le reconnais). Paru en 1953, Objectif Lune, premier volet d'un diptyque (le dernier pour la série) sur notre fameux satellite, est un des albums les plus mythiques de la série. Hergé, tout comme le furent, bien avant lui, Poe et Verne, se montre visionnaire, en offrant, 8 ans avant que Gagarine n'aille dans l'espace, et 16 ans (au moment de la parution en album ; mais, en fait, 19 ans avant, car la publication en magazine, faite avant, a commencé en 1950) avant que les premiers hommes ne marchent sur la Lune, un moment de science-fiction/anticipation éblouissant. Il a pensé à l'homme sur la Lune (pour que Tintin et ses amis ne s'y posent, attendez le deuxième volet du dyptique, On A Marché Sur La Lune) avant une avance remarquable sur les faits. Sa fusée rouge et blanche en couverture des deux tomes est indéniablement, dans l'histoire de l'humanité, la fusée spatiale la plus connue, et peu importe si elle n'a jamais existé ailleurs que dans ces deux tomes !

Objectif Lune est donc un album mythique, qui se déroule intégralement sur le sol syldave, dans la base. Mais ce n'est pas pour autnt un grand cru de Tintin, n'allez pas croire ça ! Meilleur que sa suite, et également (heureusement, d'ailleurs) meilleur que le précédent album (Tintin Au Pays De L'Or Noir), Objectif Lune contient de grands moments, dont deux gags irrésistibles : les mésaventures des Dupondt dans la salle des rayons-X, et surtout, surtout, le capitaine Haddock qui avale par mégarde le bouchon de la bouteille de champagne qu'il débouche (son expression, le gag même du bouchon qui file direct dans la bouche ouverte du capitaine, me fera toujours pleurer de rire). Autre grand moment, le final, décollage de la fusée et suspense insoutenable (enfin...) sur le sort de ses occupants. Hergé réussit de grands dessins, il faut bien le dire.

Avec ses bulles de dialogues bavardes dignes d'un Blake & Mortimer (ce n'est en rien un reproche, mais ça peut rebuter les plus jeunes et les moins patients), Objectif Lune est, sinon, un album un peu creux, niveau scénario. Outre le thème principal (on construit et prépare une fusée pour aller sur la Lune, on prépare les futurs astronautes), l'album possède une intrigue pseudo policière, avec ces méchants invisibles qui tentent de faire saboter le projet. Ce n'était pas nécessaire, car le sujet principal (voyage vers la Lune) suffit largement à faire un album vivable. Au lieu de cela, l'album est un peu bancal, il y à des longueurs, mais par moments, franchement, il est réussi, très réussi ! Et culte, ça, on ne peut pas le nier ! A noter, pour finir, que le titre de prépublication était On A Marché Sur La Lune, et ce, pour les deux tomes, prépubliés à la suite, sans écart entre les deux volets, entre 1950 et 1953. Ce n'est qu'en albums qu'ils furent séparés, et le premier, retitré...
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cela faisait à peu près 30 ans (sans rire !) que je n’avais pas dû relire un Tintin… Je ne cache pas le plaisir que j’ai eu à me replonger dans ces aventures après tant d’années… en grande partie grâce au Monde qui a réédité cet été un double album associant « Objectif Lune » et « On a marché sur la lune » à l’occasion des 40 ans du « premier homme sur la lune ». Je l’ai dégusté telle une madeleine de Proust avec une certaine sensation de vertige face à toutes ces années écoulées… mais en même temps, c’était comme de revoir un vieil ami après une longue période, avec ce sentiment de ne s’être quitté que la veille.

L’histoire est passionnante, et les incohérences scientifiques en dépit du perfectionnisme notoire d’Hergé ajoutent au charme de l’histoire. Les jurons du Capitaine paraissent souvent désuets mais les échanges entre ce dernier et le professeur Tournesol sont toujours aussi drôles. Ce qui reste surtout fascinant, c’est la manière tout de même assez réaliste dont Hergé a anticipé un des plus grands événements du XXème siècle, même si aujourd’hui on n’est pas sûr à 100% qu’il s’est vraiment produit… La BD reste un must de toute façon.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tintin anticipe le développement spatial. L'album "Objectif Lune" qui sera suivi de "On a marché sur la Lune" publié en 1953 inscrit cette aventure humaine extraordinaire 8 ans avant le premier vol spatial humain (Youri Gagarine).

Hergé nous plonge dans un univers de haute technologie où l'espionnage est bien présent. Les Dupondt sont désopilants. Tournesol de retour sur terre (grâce à l'intervention burlesque du capitaine Haddock qui met fin à son amnésie) est criant de vérité en homme de science impatient, passionné.

L'histoire est une invitation au grand voyage vers l'inconnu. Un très grand Tintin.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus