undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
37
4,5 sur 5 étoiles
Format: Album|Modifier
Prix:20,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 31 octobre 2009
S'il fallait avoir une édition des cigares du Pharaon parmi les aventures de Tintin, je recommanderai celle-ci. On découvre une version différente de celle de 1955, avec des passages inédits où Allan thompson n'apparaît pas (c'est le "captain" du City of Doodlecastle dans l'édition originale), et où Tintin rencontre des serpents à lunettes et où Milou est en partie transformé en chauve-souris.

Ce récit marque véritablement le début de la série des aventures de Tintin en raison de l'apparition de personnages appelés àn partager d'autres aventures comme les Dupondt (X33 & X33 bis) ou Rastapopoulos.

A noter qu'il était envisagé une mise en couleur de cet album avec reprise de quelques dessins de la version noir et blanc et de la couverture plein cadre figurant sur cette édition. Mais la mise en chantier de l'aventure lunaire ne permit pas à Hergé de se consacrer à la mise en 62 pages de ce récit qui sera remanié en 1955, avec des dessins plus modernes.

Beaucoup diront que "Le Lotus Bleu" est le véritable départ de la série des aventures de Tintin. Mais on ressent un véritable progrès dès "Les Cigares du Pharaon" car l'aventure vient vers Tintin contrairement aux récits précédents où il est envoyé en mission. Il constitue le démarrage de la série car c'est le premier album où apparaissent des personnages appelés à partager d'autres aventures.

Hergé avait déjà pour projet d'envoyer Tintin en Chine dès la fin du récit de Tintin en Amérique. Celà justifie la présence d'Asiatiques à la fin de l'édition noir & blanc parmi les gangsters qui le jettent à l'eau. La destination du navire où commence les aventures de Tintin évoque déjà la ville du "Lotus Bleu".
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2004
La série sur l'Orient et l'Extrême Orient (à la suite des Soviets, du Congo et de l'Amérique) est probablement la plus connue. Voici al premier volet, suivi du Lotus Bleu.
Tintin, même dans la réedition en couleur, n'a pas fini d'évoluer ; graphiquement, il est toujours légèrement différent de ce qu'il sera quelques albums plus tard.
Ici, les traits quasi racistes sont presque effacés et l'histoire en elle-même est superbement construite.
Un classique fondateur, à posséder à tout prix, surtout que la qualité des fac similés est étonnante.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2009
A la fin de l'album Tintin en Amérique Hergé avait projeté d'envoyer son personnage en Chine. Ceci peut expliquer un scénario un peu bâclé pour ce récit.

Cependant, on observe une évolution : l'aventure est assez inattendue et teintée de mystère.

Le récit commence ainsi : Tintin effectue une croisière à bord d'un navire en direction de la Chine (à Shanghaï, lieu de l'aventure suivante : le Lotus Bleu). Mais l'itinéraire expliqué au début du récit sera en partie déformé par une suite de mésaventures. C'est ainsi que l'aventure viendra vers nos héros contrairement aux récits précédents.

Trois rencontres à bord du navire de croisière vont être le déclencheur de ce qui va suivre : la rencontre de l'Egyptolologue farfelu (Pr Siclone), celle de Rastapopoulos (anonyme dans le récit précédent) et de 2 policiers les Dupondt (alias X33 & X33 bis).

C'est dans cet album qu'apparaissent des personnages appelés à partager d'autres aventures, ce qui nous amène à dire que la série commence dès cet album.

Tintin joue ici le rôle de redresseur de tort comme dans Tintin en Amérique et les bandits auxquels il sera confronté dépendent d'une seule et même bande de trafiquants d'opium sous forme de cigares qui disposent d'un repaire dans un tombeau égyptien, que ce soit en Arabie ou en Inde, voire dans l'album suivant en Chine.

On ne s'ennuie pas dans cet album dans la mesure où on est tenu en haleine, que ce soit vis à vis des Dupondt qui cherchent à arrêter Tintin ou des bandits, dont un fakir doté de pouvoirs magiques prêt à rendre fou tous ses adversaires.

On reste cependant de faim à la fin dans la mesure où on ignore l'identité du chef de la bande tombé dans les rochers et dont le corps est resté introuvable (rendez-vous dans le "Lotus Bleu")

Un album rocambolesque, plein d'action où apparaît le thème de la folie et celui de la malédiction (référence au tombeau de Toutan Khamon découvert en 1922)et aussi un hommage à Henry de Montfreid (le capitaine du Boûtre qui se livre à un trafic d'armes et qui a sauvé Tintin de la noyade).

Notons que cet album paru en 1934 devait paraître en version coloré en 1945-46 avec reprise des dessins noir & blanc . Mais l'aventure lunaire laissa la première version couleur inachevée et il fallut attendre 1955 pour redécouvrir cette aventure avec intégration de Allan en remplacement du capitaine anonyme du "City of doodlecastle" en version Noir & blanc et suppression des serpents à lunettes. Avec les dessins modernes, l'album s'harmonise mal avec le Lotus Bleu où furent repris les dessins d'origine.

Le personnage de Tintin "humain" apparaîtra dans l'album suivant. Cependant, il gagne déjà la sympathie du fils du Maharadjah pour l'avoir délivré des bandits.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2015
remise à jour de ma collection après le passage de la jeunesse qui aime autant que nous avons aimé a qui le prochain?!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voilà le Tintin le plus aventureux qui soit...L'imagination emmène notre héros dans des péripéties sans fin avec du trafic de drogue, l'Inde mythique et des momies plus bizarres les unes que les autres...Il y a une sorte d'Absolu...Tout arrive, tout menace et le Héros s'en sort toujours...C'est un rêve éveillé de gamin heureux...Tintin, Bob Morane, d'Artagnan...Voilà en route...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2010
"Les Cigares du Pharaon" est le quatrième tome officiel (pendant longtemps, il en fut le troisième) des "Tintin" et c'est aussi et surtout le premier à proposer une véritable aventure qui ne soit pas, contrairement aux précédents, une succession de saynètes rapidement réunies pour constituer un scénario basique. Cette histoire est si développée qu'en fait, elle prend deux albums (la suite est "Le Lotus Bleu"). Redessiné en couleurs comme pas mal des anciens ("Au Congo", "En Amérique", "L'île Noire", "Le crabe..."), cet album propose, dans sa version colorisée définitive, une erreur monumentale : dans la tente du bédouin, Tintin se voit montrer, par un des serviteurs du bédouin, un de ses albums, "Objectif Lune", qui existait déjà au moment de la colorisation de l'album, mais qui n'existait bien évidemment pas au moment de la création de l'album initial. Bel anachronisme qui montre qu'Hergé pouvait faire des bourdes, voire même pouvait travailler dans l'urgence.
L'album est pas mal, sinon, et contient de grands moments (le tombeau, la réunion finale, le faux enterrement), et on y voit pour la première fois les Dupont(d), autrement dit, c'est un album important. Mais pour moi, malgré sa réussite, ce n'est pas un des sommets de la série.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2014
Quelques livres manquaient à ma collection pour les avoir lus et relus. Voilà qui est fait , ma collection est complète pour me rappeler toute ma jeunesse. Une vrai finesse d'écriture. Une collection à posséder pour les nostalgiques.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
EN 1934 HERGE LANCE SON PETIT REPORTER BIEN SOUTENU PAR LE FIDELE MILOU SUR LES TRACES DE CONTREBANDIERS ..EN CIGARES ??? A NOTER QUE C EST DANS CE TOME 4 QUE NOTRE HEROS VA RENCONTRER LES DUPONT- DUPOND ...ET QUE SON VOYAGE VA L EMMENER JUSQU EN INDE...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La présente édition date de 1941. Le monde est en guerre. Le dessin en noir et blanc est d'une rare concision. L'histoire est très intéressante. Elle nous plonge au milieu de trafics d'armes, de drogue, d'influences aux apparences de la franc-maçonnerie.

Les Dupondt avec leurs moustaches en T pour le Dupont et en D pour le Dupond sont bien campés en policiers qui font peur ... puis rire. Rastapopulos, archétype du malfaisant, trafiquant d'armes et de drogue, fait également son apparition. Il sera de tous les coups mauvais dans "Coke en stock" (trafic d'esclaves), "Vol 714 pour Sydney" (prise d'otage), "Tintin et l'Alph-art" (trafic de drogue).

Tintin n'a, dans cet album, pas pris encore, à mon sens, toute la mesure de l'humanisme qu'il va servir avec passion par la suite.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2014
Je recommende ce livre a ceux qui aiment les BDs pour adultes - j'ai tjrs un grand plaisir a relire les tintins ... ca date depuis que j'ai 8 ans :)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)