undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

  • Furari
  • Commentaires client

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
10
4,4 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:16,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 août 2016
La lecture de "Furari" chronique paresseuse d'un arpentage systématique de l'ancienne capitale du Japon, Edo (qui devint Tokyo par la suite), pourra séduire profondément les uns et irriter les autres, tant ses qualités et ses défauts sont intrinsèquement liés, voire confondus. Une lecture superficielle de ces 200 pages, contenant ça et là des dessins magistraux de Taniguchi, donnera le sentiment d'un récit délétère, éparpillé, voire fantaisiste, les pas de l'arpenteur à la retraite l'amenant à croiser des animaux auxquels il s'identifie un instant (aidé en cela par un peu de saké, il faut bien le reconnaître !). C'est pourtant dans cette légèreté - qui dialogue avec la poésie traditionnelle japonaise, mais aussi sans doute avec l'art des estampes - que se niche la beauté la plus précieuse de "Furari" : l'opportunité pour le lecteur de ressentir un émerveillement soudain au détour d'une case plus fine encore ou d'un dialogue charmant (moments délicieux de tête à tête d'un couple à la tendre complicité...). Taniguchi ne raconte rien - le grand défi du voyage à Ezochi étant repoussé à un éventuel autre livre (existe-t-il ?) - et n'a même pas grand chose à nous dire à nous, non Japonais, qui ne pouvons sans doute pas apprécier à sa juste mesure le travail minutieux de reconstitution des us et coutumes de l'époque Edo (avec pas mal d'emphase sur la nourriture et la boisson, on reconnaît bien là Taniguchi !). Alors pourquoi a-t-on régulièrement la gorge serrée, les larmes qui viennent aux yeux en tournant ces pages ? N'est-ce pas là l'effet d'une mélancolie véritablement magique qui se dégage de la description patiente - par un véritable artiste - de moments que nous n'avons pas vécus, mais qui résonnent pourtant profondément en nous ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cette fois, le maître nous refait son "Promeneur Solitaire" version fin du XVIIIème, à une époque où la capitale impériale du Japon s'appelle encore Edo. Son héros, un homme d'affaires fraîchement retraité, est passionné par la cartographie. Il compte ses pas chaque fois qu'il déambule dans les rues de sa ville, et songe à entreprendre une longue expédition pour assortir une mesure à la notion de degré. S'il se passionne pour une science naissante, c'est aussi un doux rêveur qui aime se projeter dans le corps d'un chat, d'une tortue, d'une libellule ou même d'une fourmi, afin de voir le monde à travers leurs yeux. Comme tous les personnages de l'auteur, ce contemplatif a un don pour savourer la moindre rencontre et la plus minuscule des choses qui l'entourent. "Furari" est un Taniguchi sans surprise, pas celui que je préfère mais néanmoins tout à fait digne d'intérêt.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2013
Taniguchi nous emmène au Japon d'il y a quelques siècles, avec un métreur qui fait des rencontres et des observations magnifiques. Le dessin réaliste et les textes précis et descriptifs font passer un excellent moment...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2013
Une délicieuse promenade dans le japon ancien et un personnage toujours si attachant, avec la douceur et la dextérité de Tanigushi, encore un chef d’œuvre
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2013
Trés sobre, trés délicat, savamment déssiné, une belle ambiance de la vie et des moeurs, du Japon , on se croirait chez Hokusai
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2013
Taniguchi nous fait partager les promenades régulières d'un métreur qui parcourt Edo, dans l'ancien Japon, en comptant ses pas, mais aussi avec une curiosité émerveillée pour les scènes de rue et les spectacles que la nature lui offre.Ce livre est dans le même esprit que "l'homme qui marche", une célébration poétique des choses simples, un cheminement contemplatif.
Les dessins sont très détaillés, très fouillés, et seule petite réserve, mériteraient un format plus grand pour mieux les apprécier.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2012
très beau ces courtes scènes, un dessin précis en même temps que poétique
j'aime beaucoup les Haiku en fin de chapitre
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre est merveilleusement apaisant.
Pas d’intrigue, pas de suspens. On suit le personnage, riche retraité qui s’est lancé dans l’établissement d’un plan d’Edo (l’ancien Tokyo) et arpente donc la ville pour en relever les dimensions. Au hasard de ses déplacements, on découvre les paysages, la vie quotidienne, les grands événements qui rythment l’année, on fait des rencontres pittoresques ou passionnantes, on goûte aux petits plaisirs d’un Japon disparu, on se glisse dans la peau de tel ou tel animal. Très beau également sont les rapports entre le héros et son épouse, pleins de tendresse et de pudeur.
Un vrai bonheur pour les yeux, un grand moment « zen »… avant de retourner à regret dans le métro-boulot-dodo !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2012
L'histoire se passe au Japon médieval, avec un 'mesureur professionnel' (comptant les pas) plus ou moins à la retraite qui déambule dans les villes. On le suit dans différents quartiers, où son ouverture à l'instant présent amène le promeneur à porter son attention sur des élements qui passeraient inaperçus pour d'autres. Une ouverture à la perception de ses sens, aux gens et animaux qui l'entourent, emmènent une succession de petites histoires décrites avec une grande sensibilité.

L'aspect spirituel est évident, mettant en avant le moment présent avec sa saveur et sa sensualité, avec en l'occurence un scénario dénué des ficelles habituelles d'une majorité de films et BD (action, violence, romance, sexe, rythme soutenu...), et diffère également d'autres histoires dessinées par Taniguchi, traitant des sentiments et interactions humaines (l'orme du Caucase, quartier lointain, les années douces...).
Le promeneur est attentif à ses sensations intérieures pour conserver la longueur de ses pas et permettre une mesure précise des distances, et en même temps ouvert à l'extérieur et ce qui l'entoure. Comme des exercices de marche méditative.

Le dessin est exceptionnel dans sa précision pour les expressions des visages, et fourmille de détails dans les arrières plans. Comme je m'étonnais qu'une seule personne puisse réaliser tout cela, une recherche sur Internet m'a appris que Taniguchi dispose de quatre collaborateurs, qui l'aident à préparer ses planches. Impossible autrement.

Beaucoup seront surpris, n'aimeront pas la lenteur du récit et n'accrocheront pas au scénario. Mais pour ceux attirés par la spiritualité ce peut être un vrai bijou, source d'inspiration au milieu de notre vie déconnectée de tous les jours. Un exemple, mon épouse a tout simplement interrompu la lecture pour ne pas arriver trop vite à la fin !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2012
Ce nouveau manga s'inscrit dans la lignée du Gourmet solitaire.

Il faut un peu de temps pour rentrer dans le rythme lent de l'histoire mais cela permet d'accéder à l'état du héros qui contemple avec délectation toutes les merveilles de son environnement.
Cette histoire invite à ouvrir les yeux autour de soi et apprécier tout ce qui doit l'être sans nécessairement s'éloigner beaucoup de chez soi.

Très beau !!!! certains dessins sur double page sont magnifiques malgré le noir et blanc !
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,00 €
25,00 €
30,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)