Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos Learn more nav_WSHT16 Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Je viens tout juste de refermer l'ouvrage. Un régal.

Le volume 2 des Chroniques diplomatiques, ou plus sobrement Quai d'Orsay, est un véritable bijou de la bande dessinée.

Merci à Lanzac et Blain d'avoir réitéré l'exploit du 1er volume qui était déjà une très bonne surprise (plus de 100.000 exemplaires vendus !).
Inutilement d'épiloguer sur les dessins de Blain, toujours très soignés et adaptés au récit.

L'important dans cette série, ce sont les dialogues et principalement les envolées du ministre, Alexandre Taillard de Vorms :
- cette tribune, c'est le dernier appel du minotaure !
- Qui a eu cette idée stupide !
- Le caractère de l'homme est son destin ;
- Il faut combattre le taylorisme du terrorisme ;
- il n'en restera rien dans les manuels d'histoire, pas même une note de bas de page, etc.

Pour qui connaît la réalité de l'Elysée ou de certains ministères, ils retrouveront pas mal de scènes vécues : les caprices du ministre, les chantages du directeur, les vacances annulées, les retours précipités à Paris pour rien, les remontrances injustifiées, les heures de travail en urgence finalement inutiles car le ministre a changé d'avis, les "Mais qui a eu cette idée stupide ?" ou "Qui a bien pu écrire une telle chose ?" sans pouvoir répondre que c'est précisément le grand chef à plumes...

Un grand moment : le coup de fil du ministre qui appelle de son lieu de vilégiature car il a eu des idées neuves en échangeant avec des vacanciers (traduire : il s'ennuie et il a besoin de se trouver conforté quant à son rôle historique dans le maintien de l'équilibre du monde).

Vous saurez désormais comment sont utilisés vos impôts. Là, c'est probablement nettement moins drôle pour vous, surtout lorsque vous constaterez le nombre de déplacements à l'heure des technologies de l'information et du nombre de personnes nécessaires pour mettre le ministre en valeur.

Bref, jouissif.

Merci Messieurs. J'attends le volume 3. D'ici là, je me replonge dans la seconde lecture du tome 2...
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 décembre 2011
Excellent tome. Humour grinçant, graphismes décalés, un certain volume (100 pages tout de même !). C'est du tout bon, on passe une excellent moment.

Ayant moi-même fréquenté ce milieu (celui des Affaires Étrangères), je peux en parler. On y retrouve absolument tout :
- Les vieux de la vieille et leurs mimiques improbables.
- Les réunions à 50 personnes pour changer 3 mots de vocabulaire dans un discours.
- Les coups de poignards dans le dos entre collègues qui se fréquentent tous les jours, et ceux qui s'approprient le travail des autres.
- Les diplomates expérimentés (avec 30 ans de boîte dont 15 dans des pays dangereux) qui ne savent toujours pas aligner deux mots d'anglais.
- Les caprices des principaux diplomates sur les moyens de transport, la nourriture ou le confort des hôtels.
- Les relations diplomatiques bilatérales, qui en gros dépendent de si les ministres des affaires étrangères des pays concernés se connaissent d'avant ou pas.
- Les "situations d'urgence" qui vous font revenir de vacances en catastrophe pour rien, au final.
- etc...

J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver tous ces éléments dans ce tome, ça m'a rappelé pas mal de souvenirs. Quant au ministre concerné (et tous les autres qu'on reconnait aisément), les scènes ne sont jamais très éloignées de la réalité, aussi loufoques puissent-elles paraître.

Ça fait parfois peur, mais c'est toujours hilarant !

Vivement la suite !
0Commentaire| 35 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 novembre 2012
BD très française, offerte à un diplomate français qui a adoré la lire et la relire ... En faisant ses propres commentaires en off ... Le spectacle était hilarant !
Les arcanes de la diplomatie y sont décrites, très franchement, mais attention à ceux qui ne connaissent pas le milieu et les acteurs de la diplomatie française ... Ils passeront peu être à côté de qques blagues ou clins d'œil !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2012
Tout simplement excellent. Dans la lignée du T1, ce tome met un terme à l'histoire du conseiller Vlaminck "préposé aux éléments de langage" d'un ministre des affaires étrangères que l'on reconnaît très bien, avec en point d'orgue le fameux discours de la France à New York, lors de la crise irakienne de 2003. C'est vivant, fin, subtil, écrit avec beaucoup de justesse et de rythme ; le graphisme est à l'avenant. Beaucoup d'humour. Du grand art qui donne même envie de se replonger plus sérieusement dans les épisodes réels de cette crise, et de se remémorer le rôle que la France a joué. Cela me paraît tellement loin, 10 ans à peine !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 janvier 2012
Le discours de Dominique de Villepin devant l'O.N.U. destiné a bloquer (?) l'entrée en Irak des Américains fut l'un des sommets de la diplomatie française, l'un des rares moments où l'on se sentit fiers de notre pays. Le second tome du brillantissime "Quai d'Orsay" réussit à la fois à démystifier l'évènement (quel chaos, combien d'incohérences... pour en arriver là, presque par miracle...!!) et à en retranscrire l'émouvante portée symbolique : la justesse de la chronique, écrite par quelqu'un qui a vécu au premier plan les événements, et l'élégance de la narration et des dessins de Blain font de "Quai d'Orsay" un chef d'oeuvre, discret et humble, mais un chef d'oeuvre quand même de la BD française. On le referme le coeur gonflé, sans que l'on sache si les larmes qu'on a au coin des yeux sont d'avoir autant ri, ou bien d'avoir pu revivre ce moment essentiel de la politique étrangère française. Remarquable !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai trouvé que ce second volet montait en puissance par rapport au premier, avec des moments vraiment très drôles... Le personnage de Taillard « Villepin » de Vorms est aussi impressionnant que pathétique, et sa manière de claquer systématiquement les portes (VLON !) restera le gimmick rigolo de cette excellente BD.

En tous cas, je ne sais pas si l'intéressé se reconnaîtra, mais on ne peut pas dire que ce soit particulièrement flatteur pour lui... L'énergie démentielle qu'il dépense pour sa fonction, c'est comme si, tel un vampire tyrannique, il la prélevait directement sur ses équipes, en particulier son directeur de cabinet, Maupas, qui semble usé avant l'âge, le regard vitreux... Une plongée passionnante et ludique dans les coulisses de la diplomatie.
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2012
Les auteurs ont réussi à écrire/dessiner un deuxième album de la qualité du premier, qui avait déjà placé la barre très haut.
Le dessin est toujours aussi vif, rendant bien le côté impulsif du personnage principal; les dialogues semblent plus vrais que nature.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Retour des aventures d'Alexandre Taillard de Worms, ministre des affaires étrangères dont les premières aventures ont immédiatement suscité une passion générale chez les amateurs de BD et de géopolitique. Ce second volet de Blain et Lanzac me paraît un peu moins réussi que le premier tant parce que l'effet de surprise est émoussé, ce qui est normal, que parce que le scénario est un peu déséquilibré entre le caeur du sujet (l'opposition diplomatique de la France à la guerre en Irak souhaitée par les Américains) et les épisodes plus anecdotiques qui aèrent l'album (une visite en Russie, le séjour du ministre au Club Med) - et sont sensiblement moins réussis.
On retrouve cependant les vertus géniales de cette série, notamment un personnage extraordinaire que cet athlète (VLON) de la diplomatie et des notes cocasses sur le petit monde des conseillers des affaires étrangères et des cabinets ministériels (les grands stratèges se moquent du conseiller Europe en charge de « la taille des bébés poissons dans le golfe de Gascogne » ; le dircab n'hésite pas à envoyer au feu la conseillère qui l'emmerde ; il n'y a plus de prise ou de batterie pour imprimer le discours TTU du ministre à Moscou ; il n'y a plus d'amis quand il s'agit de trouver une place dans les voitures du cortège officiel et ainsi de suite).
Il y a donc un vrai souffle - mais cette modeste BD a aussi tout l'intérêt du document historique sur cette page mémorable de l'histoire contemporaine.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2011
Regardez la couverture : tout est là !

Dressée face à la ville verticale, la silhouette du héros défie New-York, l'Amérique, le monde entier.

Comique ? oui. Tout autant que le premier tome, ce second opus est tout simplement désopilant. La leçon de géopolitique au Club Med est à hurler de rire et tout l'humour du premier volume est au rendez-vous, effets de mouvements, onomatopées, allusions littéraires ou cinématographiques. Un régal. Mais pas seulement.

Politique ? aussi. Car cette fois-ci, c'est autour d'une action centrale unique que se polarise l'album : le discours à l'ONU. Celui qui va rappeler au monde entier et aux USA la position de la France. Celle d'un vieux pays humaniste, de la Vieille Europe face à l'emballement de l'Histoire. La raison lyrique d'Alexandre contre la passion froide des néo-conservateurs.

C'est hilarant, intelligent, spirituel. Et plus profond que bien des manuels de sciences politiques ou diplomatiques.

Etre aussi drôle et aussi pertinent en si peu de pages, quel talent...

Une réussite totale !

Julian Morrow
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2013
Humour très fin parfait pour les mordus de politique article que je recommande !
Les dessins sont assez rudimentaire mais l'intrigue très sympa
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,81 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)