Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
10
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 avril 2017
Pavé de près de 900 pages qui se lit d'une traite, Mussolini de Milza est une biographie très documentée mais qui, hélas, n'est pas à la hauteur (délirante ?) de la biographie de Felice. J'en reste un peu sur ma faim quant à la relation de Mussolini avec les Italiens en général et quant à sa politique culturelle. Néanmoins, le livre aborde tous les points essentiels de la politique mussolinienne et éclaire la relation qu'entretenait le Duce avec le fascisme qu'il contribua à créer et qu'il dirigea conjointement, au début, avec une multitude d'hommes, les ras squadristes, essentiels à l'ascension du fascisme et dans sa politique coercitive nationale.
Mussolini n'est pas que le fascisme. Mussolini est un homme, Mussolini est un diable, un beau diable.
Livre essentiel pour tout curieux de l'entre-deux guerres, pour tout curieux de la philosophie politique, pour tout curieux de l'Italie, pour tout curieux simplement.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2015
extrêmement bien documenté, un éclairage intéressant sur la montée et la création du fascisme, à méditer en parallèle de l'actualité
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2017
Pierre Milza est assurément le plus grand spécialiste français de l'histoire italienne, et en particulier du "ventennio fascista". C'est aussi un auteur à l'attitude exemplaire, qui défend l'objectivité et la position scientifique de l'historien, comme en témoigne la pétition "Liberté pour l'histoire" (qui s'oppose aux lois mémorielles) qu'il a contribué à lancer. Son "Mussolini" a beau afficher plus de 15 ans au compteur, il reste encore aujourd'hui LA référence francophone sur le sujet. Cet ouvrage conséquent a le grand mérite de ne pas s'attarder particulièrement à l'ère 1940-1944, déjà bien connue du public, pour s'attacher de façon égale à toutes les périodes de la vie du maître du fascisme : sa jeunesse romagnole, son engagement politique, la guerre 14-18 (qui, comme pour Hitler, jouera un rôle déterminant dans sa formation idéologique), sa rupture avec le socialisme révolutionnaire et la création du fascisme, l'accès au pouvoir, l'empire et enfin le processus tragique qui va l'amener à lier le destin de son pays à celui de l'Allemagne, avant la chute finale. A bien des égards, et quoi qu'on pense de l'individu, le destin de Mussolini fut exceptionnel. Qu'est-ce que l'Histoire aurait retenu de lui s'il n'avait pas commis l'erreur de s'engager dans une guerre dont il n'avait pas les moyens et avec un partenaire qui allait rapidement le dominer et lui faire perdre le contrôle de son destin ? "Animal politique" visionnaire, il avait su créer une doctrine radicalement neuve, 3e voie entre le libéralisme et le communisme, qui lui vaudra une popularité exceptionnelle bien au-delà des frontières italiennes pendant vingt ans (Churchill faisait partie de ses laudateurs au cours des années 1920-30). Ambitieux et impatient, il poussera pourtant trop tôt son peuple dans un conflit dont les Italiens ne voulaient pas, avec un partenaire dont il ne partageait pas les positions racialistes. L'ouvrage de Pierre Milza, très complet, souffre de quelques légères faiblesses, à mon humble avis. Ainsi, si l'auteur synthétise parfaitement les influences politiques de Mussolini (Sorel, Mazzini, Marx,...), les racines du fascisme, il manque à mon sens de mieux définir le caractère novateur du fascisme en tant que doctrine politique du début du 20e siècle, la réduisant parfois à une simple synthèse de diverses tendances politiques. Même remarque au sujet de deux moments fondamentaux dans le ventennio fasciste : la mise en pratique du projet socio-économique corporatiste, et la paix avec l'Eglise obtenue via les accords du Latran. Deux accomplissements majeurs du fascisme que Milza, étrangement, ne traite pas en profondeur alors qu'il s'agit là de riches sujets. L'auteur se révèle ainsi meilleur historien que politologue, alors que la symbiose des deux compétences eut été idéale pour traiter d'un sujet comme Benito Mussolini. Ne boudons cependant pas notre plaisir car le style de Milza est très agréable. Il atteint d'ailleurs son sommet dans la dernière partie du livre, entre la chute de Mussolini (parsemé de confessions personnelles émouvantes du Duce), sa mise à mort (véritable récit policier) et un épilogue inspiré. Bref, malgré quelques remarques vraiment mineures, voici un récit passionnant de bout en bout.
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2006
Le DUCE et son régime ont inspirés de nombreux ouvrages de son vivant.Avec le recul,les historiens ont cependant l'avantage d'avoir su départager le mythe de la réalité.Voila une biographie complète, qui analyse a la fois le journaliste,le politicien et l'homme de famille qu'était MUSSOLINI.De l'instituteur exilé en SUISSE ,jusqu'à la marche sur ROME, en passant par l'affaire MATEI,la montée du fascisme jusqu'à l'alliance fatale avec HITLER,c'est un parcours haut en couleur qui nous apprend beaucoup de choses sur les coulisses du pouvoir.Comment par exemple le fondateur du fascisme se débarrassait de précieux collaborateurs qui prenaient trop de place.On apprend aussi entres autres choses,l'influence déterminante de MARGHERITA SARFATI,une journaliste qui l'a domestiqué, en lui apprenant l'ABC de la vie en société.Il y a aussi le gendre qui gravit les échelons pour devenir un pion important du régime etc.Cela vaut la peine de lire cette biographie.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2001
Un livre assez troublant. Qui était, au fond, Mussolini ? Pierre Milza semble attiré par la personnalité, ses faiblesses, son sens de la formule, son intuition, ses angoisses, son esbrouffe, en même temps il se montre sévère en balayant d'un revers de manche son revirement vers l'antisémitisme actif du régime. Non, Mussolini n'a pas appliqué une politique antisémite malgré lui, sous la pression des Allemands ; comme Pétain et ses amis, il a devancé et justifié l'exclusion puis la déportation.
Mais il s'agit de mieux comprendre la place d'un homme aussi curieux et singulier dans la vie politique italienne, de se souvenir qu'il nétait pas tellement détesté avant la guerre (le livre contient quelques scènes saisissantes, notamment la réception enthousiaste d'un certain Ghandi, les bonnes relations, ironiques avec le recul du temps, avec Chaïm Weitzman, futur président d'Israel, qui voyait en Mussolini un soutien pour le sionisme, mais c'était avant que Mussolini adopte une politique de ségrégation).
Il s'agit d'une remarquable biographie, très documentée, très fine, qui permet aussi de comprendre la relation changeante avec le peuple italien.
11 commentaire| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2013
Si vous voulez vraiment savoir qui il était, car sa personnalité était certainement bien plus complexe et riche que celles des deux autres grands dictateurs du XX° siècle, c'est l'ouvrage à lire.

Sans complaisance pour la brutalité et le machisme de l'homme, mais sans cacher ses aspects plus humains (Mussolini avide de lecture, polyglotte et assez bon violoniste....sans parler de sa timidité: qui l'aurait cru), l'auteur trace un portrait précis et soigné de l'homme et nous comprenons mieux comment le dictateur est nait et finira par s'associer à la plus abominable monstruosité de l'humanité.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pierre Milza est un historien universitaire qui est le meilleur connaisseur de l'Italie, en près de 990 pages il retrace dans ce livre la vie de Mussolini.

La biographie est un style à part dans la littérature historique, Milza maîtrise ce style parfaitement. Il fait revivre son sujet et nous narre les différents épisodes de sa vie, en mettant en valeur les différentes facettes : aussi bien la formation de son caractère dans son enfance, sa formation politique de socialiste révolutionnaire romagnol, sa conversion à l'interventionnisme pendant la première guerre, puis sa plongée dans le fascisme, dans une spirale qui se conclura par son exécution. Il montre aussi très bien le mélange de sa privée, avec ses nombreuses conquêtes et égéries, et de sa vie publique. Cela dit, ce qui semble le plus intéresser l'auteur, c'est le Mussolini "diplomate", celui qui cherche à constituer un empire à l'Italie ou qui souhaite réorganiser les Balkans...

Par la force des choses, en se focalisant sur Mussolini, l'auteur rédige une histoire du fascisme relativement épurée, puisque Mussolini par lui-même n'a participé aux exactions qu'en tant qu'instigateur et éventuellement en donneur d'ordres à demi-mots (assassinat de Matteotti). Cela peut donner l'impression d'une certaine mansuétude, qui semble justifiée par l'idée que Mussolini aurait "apporté la paix civile aux italiens". C'est faire bien peu de cas du fait qu'avec les chemises noires il était un des principaux organisateurs des désordres civils.

La deuxième raison de cette mansuétude provient d'un phénomène psychologique propre à la biographie : l'auteur ne peut passer des années à étudier son sujet sans développer une certaine connivence avec lui. C'est ainsi, par exemple, qu'au détour d'une phrase on peut trouver le Mussolini fasciste des années 1930 qualifié de l'affectueux qualificatif de "vieux lion". Autant on peut être satisfait du fait que la biographie ne soit pas un portrait à charge, autant la sympathie pour le personnage de Mussolini, qui ressort de temps en temps, met mal à l'aise. Elle apparaît d'autant moins justifiée que Milza montre très bien l'opportunisme, la capacité à retourner sa veste et à attaquer ses anciens amis, tout comme le confusionnisme mental, qui servent de guide au Duce. Au total un personnage peu recommandable, même si dans le domaine et à cette époque il y a eu bien pire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2013
Livre passionnant décrivant très bien le contexte politique de l'époque avant et pendant l'ère mussolinienne...une plongée dans l'histoire très détaillée.
Sans chercher à réhabiliter celui qui restera un dictateur, le "Duce", la description impartiale de ce personnage par Milza devrait donner au lecteur un autre éclairage que celui donné par les "vainqueurs" et redimensionner dans l'opinion publique la "bête noire Mussolini" par rapport au véritables bouchers du second conflit mondial : Hitler et Staline.
L'histoire est écrite et enseignée par les vainqueurs, rien n'est blanc ou noir...mais l'on ne va pas blâmer les puissances coloniales et les exactions qu'elles ont commises dans le passé...ce sont les vainqueurs ;-)
Ps: je ne suis ni FACHISTE ni de droite, ni de gauche, ni raciste ( 4 enfants métis)...un humaniste tout simplement et grand amateur de l'Histoire.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2015
Attention ce livre n'est pas relié, mais broché! Sinon le contenu du livre est intéressant et bien structuré, cela promet une lecture intéressante.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2016
C'est actuellement certainement le livre de référence en Français. Comme toujours Pierre Milza est clair, précis et fort intéressant. Bravo
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici