Cliquez ici Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
6
Dieulefit ou le miracle du silence
Format: Broché|Modifier
Prix:19,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 30 novembre 2010
Ce recueil relate une histoire peu connue, celle d'un village où tous les habitants, dans un élan massif et spontané, ont fait fi des lois de l'état, pour protéger, cacher, les persécutés par le crime organisé. Leur action est d'autant plus admirable qu'elle se situe dans une période de guerre ne permettant aucune spéculation sur son issue ni sur le parti de la victoire.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 24 janvier 2017
Beaucoup de recherches sur ce passage d'histoire, pas si loin, et méconnu; car la bonté du cœur ne fait pas étalage de ses actes. Merci à ces personnes qui ont ouvert un peu de ciel bleu dans cette terrible période de notre France.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 7 janvier 2013
très bon livre, bien documenté, pas du tout ennuyeux; un certain nombre d'erreurs dus aux documents probablement de différentes origines.
|0Commentaire|Signaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEE #11000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 14 juin 2009
Dieulefit est un village de la Drôme provençale, typique de cette belle région chaleureuse. Peuplée aux deux tiers, avant la seconde guerre mondiale par des protestants, Huguenots, venus des Cévennes, de l'Ardèche, dont les aïeux avaient fui les dragonnades (révocation de l'Edit de Nantes), elle était fière de sa liberté et savait spontanément s'identifier à une minorité souffrante. Les catholiques de ce village s'inscrivaient dans la ligne spirituelle de l'évêque de Toulouse Jules Saliège (compagnon de la Libération).

Ce village comprenait une école recevant des enfants aux profils inadaptés socialement, l'école de Beauvallon. Cette école était tenue par deux demoiselles exceptionnelles, Margueritte Soubeyran et Catherine Krafft, protestantes.

Ce que ce village fit pendant la guerre est exceptionnel. L'école de Beauvallon accueillit rapidement des enfants juifs poursuivis, menacés, des adultes, leurs parents parfois quand ces derniers n'avaient pas été déportés, des intellectuels (Emmanuel Mounier fondateur de la revue "Esprit", Pierre-Vidal Naquet, Louis Aragon et Elsa Triolet par exemple y séjournèrent), des communistes allemands ayant fui leur pays avant guerre, etc.

Ce village de 2.500 âmes doubla sa population par les réfugiés qu'il accueillit, protégea, nourrit.

Jeanne Barnier, secrétaire de la mairie, dut très rapidement prendre une décision qui l'engageait totalement, au risque de sa vie, en pleine conscience. Cette mission fut celle de contrefaire des papiers d'identité. Ayant très peur, elle eut un entretien profond, vrai, avec le pasteur qui lui conseille in fine : "Agis comme tu le penses, tes questions ont des réponses, prends une Bible."

Alors rentrée chez elle, Jeanne ouvrit le Livre :

"Je suis tombée sur les pages du prophète Isaïe : 'Dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés et fais entrer dans ta maison le malheureux sans asile.'.
Je tenais ma réponse, alors j'ai commencé, sans gaieté, sans désinvolture."

Jeanne Barnier établira deux mille papiers falsifiés au cours des quatre années d'occupation.

Héroïsme simple, total, don de sa vie pour les autres. Liberté. Conscience. Exceptionnels combats menés par tout un village, guidé par le magnifique esprit huguenot résumé dans ce code de conduite :

"Juge par toi-même, sans te fier aux dogmes, invente, agis, la source de toute action est en toi-même, dans la conscience qui est en relation avec l'Absolu. Les institutions sont des instruments au service de l'homme, non le contraire, sois dévoué aux autres, offre le meilleur, sans jamais accepter qu'on pense à ta place. Et n'oublie jamais qu'il n'est de liberté sans l'obligation constante d'être responsable. Le patron, c'est toi ! Si çà ne marche pas, c'est ta faute !".

Haut lieu de la Résistance. Justes parmi les justes tous ces combattants. Je m'y rendrai en pèlerinage cet été.

Qui plus est Anne Valleys écrit dans un style riche, travaille une langue française belle, harmonieuse, sensible. Un grand auteur.
review imagereview imagereview image
5 personnes ont trouvé cela utile
|44 commentaires|Signaler un abus
le 30 juillet 2009
Excellente recherche de témoignages qui arrive ENFIN !
Même les habitants de Dieulefit avaient oublié ce grand moment de solidarité et de discrètion
4 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 19 janvier 2014
a l'ecart des modes , un livre superbe et poignant
sur des Justes de la Drome provencale
sur le courage de resister
sur les années sombres
sur le fait de ne pas oublier
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Les fées de Dieulefit
9,95 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici