undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
8
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Paul Jorion, auteur bénéficiant d'une forte expérience personnelle en ingénierie financière (et d'une grande culture scientifique, ce qui ne gâche rien), nous décrit avec beaucoup de pertinence et de détails l'émergence de cette crise (elle n'est pas finie) depuis la phase des subprimes en 2007 jusqu'à l'effondrement des grandes banques américaines (fin 2008). L'ouvrage (350 pages) est écrit assez simplement malgré l'usage répété, intense et inévitable d'acronymes abscons. Conscient de la difficulté pour le lecteur, Jorion ne manque jamais de développer les acronymes en question ; il en résume d'ailleurs les définitions en annexe de l'ouvrage. Malgré cet effort pédagogique, il est difficile pour un lecteur non spécialiste de la finance de suivre et de comprendre le détail du processus. Nous ne sommes pas ici en physique, où la création, la destruction et la conversion de grandeurs mesurables suivent les lois d'airain de la nature, mais en finance où la monnaie peut apparaître ou disparaître comme par magie. Tout est virtuel, mais les conséquences de ces tours de passe-passe sur l'économie réelle -celle qui crée les biens matériels qui nous permettent de vivre- peuvent être dramatiques.

Pour ces raisons, les derniers chapitres -plus philosophiques- qui tirent un certain nombre de conclusions sont sans doute les plus intéressants. Il est clair que les financiers responsables de la crise sont tous des êtres immoraux (euphémisme pour ne pas dire qu'ils sont tous malhonnêtes). En outre, le Marché ne peut en aucun cas s'autoréguler. S'il semblait le faire dans le passé -lisez Adam Smith- , c'est simplement que les « agents économiques » n'ayant aucun moyen d'en prévoir l'évolution, leurs actions s'annulaient statistiquement. Actuellement, les outils logiciels permettent aux traders de prévoir les évolutions à court terme, et comme ils les utilisent tous, ils rendent le système éminemment instable. La résultante des intérêts privés ne peut en aucun cas converger vers l'intérêt collectif. C'est d'ailleurs ce que montre la réalité. Bon livre. On peut retrouver l'auteur sur son excellent blog : [...]
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2009
J'avais lu les précédents livres de P. Jorion, l'excellent « Vers la crise du capitalisme américain ? » et le non moins très bon « L'implosion. La finance contre l'économie (...) ». Ce dernier, paru en mai 2008, reprenait certes beaucoup du précédent paru en janvier 2007, mais il permettait justement d'expliquer le début de la crise d'aout - octobre 2007, validait les hypothèses du premier ouvrage, et offrait un champ de réflexion pour anticiper l'évolution de cette crise.

Il va sans dire que, bluffé par la capacité d'analyse et d'anticipation de P. Jorion, j'attendais beaucoup de son dernier ouvrage et j'ai été très déçu : en gros l'auteur ne fait, au long de plus des deux tiers des 350 pages du livre, que raconter ce qui s'est passé. Pas d'analyse, pas de perspective tracée ...seulement quelques idées plus générales dans les derniers chapitres. Loin de la qualité des ouvrages précédents

Il m'a semblé que l'auteur se soit dit : ca y est, maintenant les français comprennet que la crise est aussi pour eux et n'est pas que financiére mais aussi économique, bon timing pour sortir un livre dessus d'autant plus que j'ai du matériel, comme je suis cette crise au jour le jour.

Or c'est à mon avis là où ça coince:
Le talent de P. Jorion réside dans sa capacité à expliquer de façon claire et in fine assez simple les situations financières complexes. Cette capacité rendent ses hypothèses de dévelopement futur intéressantes et ses solutions de sortie de crise respectables (voir son blog). Or dans ce livre foin d'analyse ou de prospective, avant tout un récit de ce qui s'est passé.

On pourrait objecter que certes, tant pis pour la réflexion, mais au moins ce livre permet de livrer un récit détaillé des évènements de cette crise. Mais alors la question se pose : à qui est il adressé ? Car écrit a priori en peu de temps, il semble malgré tout assez ardu pour quelqu'un n'ayant pas de connaissances financières et/ou n'ayant pas suivi de près cette crise. Quant à celui qui, par intèrêt ou obligation suit cette crise au jour le jour, il connaît déjà tous ces faits et la lecture du livre apporte peu.

Certes, le talent de P. Jorion n'a pas totalement disparu, et ce livre reste meilleur que la plupart des ouvrages expliquant la crise commis par ces pseudo economistes en vue (qui justement ne l'avait pas vue venir ...), et je comprends que des lecteurs ne le connaissant pas aient pu être très favorablement impresionnés. Mais je reste à penser que ce livre n'était pas indispensable.

J'invite les lecteurs intéressés à comprendre la crise actuelle à lire les deux livres précédents de P. Jorion qui apportent une solide compréhension des bases de cette crise, et même en filigrane de ses étapes futures (encours de cartes de crédit, revision à venir des taux sur les prêts primes). Et plutôt que ce dernier livre de P. Jorion, le livre de F. Lordon « Jusqu'à quand ? » paru lui aussi en octobre 2008. (pour les détails, voir mon commentaire sur ce livre).
11 commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2008
Pour tout ceux qui veulent savoir comment cette crise s'est déroulée sous forme de château de cartes, comment cette perversion de l'argent a pu être mise en oeuvre jusqu'au délire : effrayant et implacablement démontré. Les lecteurs qui connaissent Paul Jorion au travers de son blog retrouveront dans cet ouvrage la même qualité d'écriture et d'objectivité. Seul reproche, l'emploi trop fréquent des anglicismes pour nommer les placements financiers outre-atlantique qui nuit à la compréhension de leur complexité vu leur nombre. Bravo, un livre à lire absolument pour comprendre ce qui se passe actuellement.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2009
Le livre de Paul Jorion est bien supérieur à tout ce que j'ai pu lire sur la crise, par exemple le livre de Jacques Attali. Ce livre demande un certain effort de lecture, il ne se lit pas comme un roman policier, mais ce que l'on apprend en vaut la peine. Par exemple, le mécanisme de l'explosion du prix des matières premières à l'été 2008 est particulièrement bien expliqué. Les définitions des produits financiers à l'origine de la crise (RMBS, CDS etc.) sont très claires.
11 commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2009
C'est un excellent livre qui explique bien la crise actuelle et qui permet de comprendre les difficultés à en sortir, si aucune reforme globale du systeme financier n'est appliquée.
Un ouvrage comprehensible meme par des non financiers.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 septembre 2010
Excellent ouvrage complétant le précédent (L'implosion, la finance contre l'économie) et le livre de Stiglitz (le triomphe de la cupidité).
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 août 2015
Ce livre est très intéressant et je le conseille à tout le monde. Pas besoin d'avoir une licence d'économie pour comprendre. Le vocabulaire utilisé est très simple.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2009
J'avais entendu MR Jorion sur France culture et j'ai eu envie de le lire, c'est un bouquin facile même pour une "non économiste", il a d'exellentes idées mais je regrette qu'il ne les développe pas assez. En tous cas je l'ai déjà offert et à un banquier qui plus est.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)