undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
27
4,1 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:22,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 avril 2002
Hyperion, qui doit se lire en perspective de tout le cycle construit par Dan Simmons autour de cette planète imaginaire, donc avec les sept autres tomes (en poche) qui constituent l'ensemble "Hypérion + Endymion", est un des plus grand livre de SF de tous les temps. IL est impossible de le résumer comme il est impossible de ne pas être frappé par l'imaginaire hallucinant de l'auteur et impossible de ne pas être touché par la beauté qui émane de la fin du cycle ( cf. Endymion). Impossible aussi de ne pas prendre de plein fouet les vies des protagonistes que le premier tome expose et enfin impossible de concevoir vivre sans avoir lu ce chef d'oeuvre. Hypérion, évidemment, n'utilise la SF que comme pretexte à une reflexion poussée sur les différents rôles de la politique et de la religion, à la hauteur de certains bouquins dont c'est l'objet principal. La différence ici c'est que l'auteur s'exprime par une gigantesque parabole convaincante, d'une culture quasi-encyclopédique, et d'une force indéniable.
Comme vous l'aurez compris, j'adore ce bouquin.
0Commentaire| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juillet 2004
Je viens de terminer les livres et j'en reviens pas de l'imagination de Dan Simmons, l'auteur et la possibilité d'un futur semblable.La première partie de l'histoire(Hypérion 1et 2) vous raconte l'histoire de plusieurs pentagonistes qui de première vue n'ont absolument rien en commun mais qui vont en fait vivre quelque chose d' inimaginable. Comme le commentaire qui précède le mien j'atteste que la lecture au début est longue et fatiguante mais au fur et a mesure de l'histoire on croit qu'on commence a comprendre l'histoire mais qu'en fait on aura pas la réponse avant la fin du dernier livre( L'éveil D'endymion 1 et 2).A part ça tout ce que je peux ajouter c'est que c'est presque inimaginable qu'un seul être humain puisse monter une histoire pareille. Je vous le recommande et vous souhaite pleins de plaisirs a lire ce livre!!!
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bon, j'ai choisi Hypérion - les trois tomes en un omnibus, dans son édition anglaise - dans une librairie parisienne qui vend des occasions, sur son aspect, en lisant à peine la quatrième de couv'. C'est un beau livre, énorme, la couverture est attirante, et les critiques dithyrambiques.
L'histoire est séduisante, elle a un côté "dix petits nègres" en Space Opéra, Quelques pèlerins triés sur le volet, non-croyants en la religion du Shrike - Gritche, en français - un monstre Alien-like, avec des lames et des piquants mortels partout, et qui tue les pèlerins habituellement, après qu'ils aient trouvé les réponses à leurs questions. Ces pèlerins vont disparaître un-à-un, et le soupçon pèse sur leur disparition, est-ce l'un d'eux qui est coupable, ou est-ce le Shrike qui est venu les récolter...? On découvre peu à peu l'histoire de ces gens que rien ne relie sinon le Shrike, un soldat, un sénateur, un poète, un père de famille avec un bébé dans les bras... L'histoire de ce bébé est d'ailleurs horriblement dure à lire, brute, cruelle, je ne sais plus si j'en ai pleuré mais je me rappelle avoir été secoué et choqué. Rien que pour cette partie du récit, il faut lire Hypérion.
Il y a cependant un aspect qui m'a rebuté, c'est le poète mi-satyre génétiquement modifié, mi-alcoolique et délirant, qui cite des poètes anglais anciens sur lesquels se base la religion du Shrike et sa folie ordinaire. Il faut aimer la poésie férocement pour apprécier ces passages qui m'ont vraiment ennuyé.
Bref, une lecture intéressante, longue et dure, parfois ennuyeuse (tout au long des 3 tomes), mais souvent passionnante, un livre qui vous accompagnera longtemps...
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2006
Un livre exaltant, très surprenant par son scénario et ses inventions. A lire absolument si l'on aime le genre ! un peu déroutant peut être pour les nouveaux arrivants. Dan Simmons est un maître pour s'inspirer des meilleurs auteurs d'un genre et nous produire des histoires de très haut niveau. Ici, l'histoires (ou plutôt les histoires) est (sont) belle(s) mais il y a en plus de la poesie et de la reflexion sur la place de l'homme dans l'univers. C'est tout simplement un grand grand moment de lecture.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 août 2009
Que dire de ces 8 livres dévorés en 3 mois. Certainement qu'il s'agit d'un chef d'oeuvre comparable à Fondation (pour son suspens) ou Dune (pour son univers unique) et que vous trouverez dans Hypérion des heures de lecture plaisir.
Une mise en scène calculée avec le récit des Pélerins. Et quels récits !!
Un prêtre confronté à sa foi et au mal, un guerrier grand et aimant à travers les temps, un pôète vulgaire et génial, un père et sa fille au récit boulversant de tendresse paternelle (OK, je viens juste d'avoir une petite fille donc il m'a plus touché), ... Tous ont un point commun et il est terrifiant : le gritche. Mais qui est-il ? Pourquoi agit-il ainsi ? Quel danger réel représente t'il ? Mystère tout au long du livre.
Alors on voyage avec ces personnages, ils nous deviennent proches (mais que sont ils devenus ?). Face à l'inhumain leur humanité grandit et on découvre des complots, des manipulations. Mais qui manipule qui, qui contrôle quoi ?
C'est toi lecteur qui contrôle. Oui, tu contrôles ton plaisir, au fil des pages, tu sens se dessiner un scénario. Et ... tu te laisses surprendre.
Bien sûr, les mises en place peuvent, parfois, sembler lentes. Mais une saga ne se construit pas en 150 pages. Alors patience.
Depuis que je l'ai lu et refermé, je me sens un brin orphelin. Avec quel autre livre vais je trouver cette dose de plaisir ?
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2003
Hyperion est si rebutant au début que l'on a du mal a s'y mettre, mais une fois dedans, c'est du pur bonheur... une histoire rondement menée avec un suspens étonnant... on comprend tout au fur et a mesure de la lecture... le premier tome est lent, mais cela est necessaire pour l'apotheose épique du deuxieme tome...
a lire absolument..
il y a la un chef d'oeuvre majeur du meme niveau que dune a son époque!!!
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre présente de nombreux atouts, dont ceux d'offrir une vision complète et inspirée d'une nouvelle humanité éparpillée à travers les étoiles, et un mystère inquiétant, celui de la planète Hypérion, où les lois de la physique ne semblent pas s'appliquer, dans un contexte de guerre imminente.

Très rapidement l'histoire nous offre la possibilité de comprendre ce qui se passe vraiment sur cette planète, et d'apprendre la nature de l'être inhumain et impitoyable qui y sévit (le Gritche) à travers le pèlerinage en ces lieux de sept personnes très différentes.

Chacun des personnages semble ployer sous le fardeau d'un lourd passé et, malgré leur peu d'affinités, tous acceptent la suggestion de conter, tout à tour, l'histoire de leur vie, celle qui les a amenés à être choisis pour faire ce pèlerinage, convoité par de très nombreuses personnes.
Tous ces récits successifs (qui occupent l'essentiel du livre) convergent vers un destin commun pour chaque conteur - mais à travers une histoire très différente.

Cette composition me parait très audacieuse : au lieu de lire un livre, on se retrouve à se replonger dans une demi-douzaine d'histoires différentes, avec l'effort que cela demande à chaque fois, et je n'ai pas trouvé ce choix très confortable (même s'il est plutôt satisfaisant de comprendre à chaque fois, à la fin du récit, le rapport entre le personnage et Hypérion).
D'autre part, même si l'auteur utilise différents types de narration (première ou troisième personne du singulier, journal lu ou écouté), je n'ai jamais eu l'impression, à l'exception du premier récit, d'entendre la voix le personnage concerné, mais seulement le narrateur (soit l'auteur). On retombe à chaque fois dans une narration classique, et très homogène, même si le ton adopté varie selon le caractère du personnage. Ce choix offre un confort de lecture appréciable, mais m'a régulièrement gênée. En particulier, j'ai trouvé tout à fait invraisemblable que tous s'expriment avec la même précision, le même enthousiasme pour les paysages planétaires et le même abandon en ce qui concerne leurs sentiments (impudeur, même).

J'ai noté également (selon mes exigences qui sont hautes, c'est vrai) une faiblesse en ce qui concerne la plupart des personnages. Bien que ceux-ci ne soient pas vraiment stéréotypés, leur profil est à chaque fois très classique. On sent un personnage tout droit sorti d'un livre qu'on aurait déjà lu, ou d'un film qu'on aurait déjà vu (utilisé ici à des fins en revanche très novatrices). Ce n'est pas très gênant, mais cela manque un peu de personnalité.

Mis à part ces réticences, j'ai beaucoup aimé certains récits, comme celui du Père Hoyt (le premier et de loin le meilleur, 5 *) ou celui du juif et de son enfant "maudite". Mais celui du militaire m'a ennuyée (trop d'action et un fantasme un peu stéréotypé - même si l'idée de fond est excellente), tout comme celui du poète, pas très passionnante. L'histoire de la seule femme de l'équipe exploite une idée très originale (enfin, pour moi) et bien traitée dans son développement, mais hélas absolument pas convaincante du point de vue émotionnel (et encore un peu trop d'action !). Le dernier récit, celui du Consul, m'a consumée d'ennui et la sortie m'a paru à la fois convenue et moralisatrice.

Malgré tout, les qualités de ma lecture compensant les défauts ressentis, je partais plutôt pour un bon 4 *. Mais la fin, affreusement décevante, où j'ai compris (ais-je compris d'ailleurs, je finis par me le demander...) que les nombreux allusions et indices constituaient l'ensemble de la révélation finale, elle-même réduite à une pirouette, m'a rendue très sévère.
Je m'attendais à une apothéose flamboyante et à des révélations stupéfiantes et je n'ai eu droit qu'à un flou artistique bâclé en une phrase sibylline. ("Tout ça pour ça ?!!" me suis-je intérieurement exclamée avec dépit).
Il est possible que ce soit un choix éclairé de l'auteur pour donner envie de lire la suite (raté) ou bien parce qu'il s'était emmêlé les pinceaux avec un mystère trop mystérieux... Ou alors des subtilités me sont passées par-dessus la tête, ce qui est fort possible, mais ce qui ne fait rien pour corriger ma notation (relative à mon agrément de lecture, et non pas à la qualité intrinsèque de livre).
77 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2014
J'aime ce roman, c'est une épopée fantastique que tous devraient pouvoir lire... mais par les dieux, que l'on m' explique pourquoi l'éditeur fixe des tarifs aussi DELIRANTS ???
Pour mémoire la version FR papier existe depuis plus de SEPT ans ! cela devrait suffire pour rentabiliser la traduction non ?
La version électronique anglaise est à 4.31...
Messieurs les éditeurs vous êtes en train de tuer le livre électronique en France, je suppose que vous le savez... le problème c'est que vous n'en avez cure, je suis outré, vraiment.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cela faisait un moment que je voulais m’attaquer à ce monument de la science-fiction. Ce premier tome se présente sous la forme de récits enchâssés constituant autant de pièces d’un puzzle autour du mystère des Tombeaux du Temps et son gardien terrifiant, le Gritche. Chacun des pèlerins va tour à tour révéler à ses compagnons ce qui l’a amené à participer à cette quête semée d’embûches. Entretemps, on se sera familiarisé avec un univers incroyablement riche et sophistiqué jusque dans les moindres détails, tant politiquement que scientifiquement, où la technologie futuriste paraît très plausible, à croire que l’auteur a effectué un parcours universitaire très poussé… Heureusement, la prolifération de termes techniques plus ou moins inventés ne gêne en rien la compréhension de l’histoire. De plus, Simmons possède un vrai talent d’écriture et sait insuffler de la poésie, notamment dans la description des paysages très variés des 200 mondes du Retz, ce qui démontre chez l’auteur une imagination très développée.

Cela étant dit, je ne suis pas encore vraiment rentré en phase d’enthousiasme avec ce premier tome, pour le moment plus fasciné que captivé. Chacune des histoires est trop courte et sans lien évident avec les autres pour produire un effet crescendo suffisant. Mais en refermant la dernière page, j’ai réellement envie d’aborder la suite de cette œuvre énigmatique, et dans ce sens, je considère ce premier volet réussi.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2012
Voir ma remarque sur le commentaire de Larouette, rien à y ajouter ! On peut créditer Dan Simmons d'une imagination débordante pour créer des énigmes stellaires dont on se demande comment il va bien pouvoir les résoudre. Et bien il ne résout rien du tout et le livre se termine en queue de poisson.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,30 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici