Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. GNOXmas Cloud Drive Photos En savoir plus Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo



1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 21 juillet 2014
Autant le dire franchement : si vous cherchez Kessel ou Sartre, mis en exergue par la Quatrième de couverture, vous allez être déçus. On les croise, on les rate, on les devine... et c'est tout. Ensuite, on se perd avec bonheur parmi tous les personnages dont on oublie s'ils sont hongrois, russes ou polonais. S'ils sont communistes, ou ne le sont plus. Et durant 700 pages, on revit ces années d'après-guerre, par les yeux d'un garçon qui découvre tout à la fois l'amour, l'amitié, les échecs, le communisme, le capitalisme, le poids des héritages familiaux, le sionisme, la photographie, la cigarette et le pastis. Le mieux ? L'auteur parvient à nous faire vivre cette leçon d'histoire française et internationale, sans jamais nous lasser.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 2 mai 2012
Au travers de Michel Marini et des membres du club, l'auteur oscille avec élégance entre le temporel et l'intemporel. L'aspect historique est bien sûr intéressant, qu'il s'agisse de l'exil des pays de l'est, de la guerre d'Algérie ou même de l'avènement de la société de consommation. Sartre, Kessel et Noureev viennent même faire un petit tour anecdotique, comme pour inscrire l'histoire dans son temps. La vie laissée derrière eux des exilés s'oppose à l'entrée dans l'âge adulte de Michel. Dans ce roman d'initiation, le jeune homme s'enthousiasme pour le rock, le cinéma, la photo, la politique, le baby-foot et les livres. Il déteste les maths mais doit préparer son bac. Il connaîtra les bouleversements de l'amour et les affres d'une famille désunie. Au contact des exilés, il apprendra bien plus que les échecs (dans tous les sens du terme, en fait). Il côtoiera les convictions, les illusions perdues et les souffrances qui rapprochent ces hommes malgré leurs forts antagonismes politiques.

Le nombre de pages et les thèmes abordés m'ont un peu fait hésiter à entamer « Le club des incorrigibles optimistes » et je remercie donc les conseils d'amis et les commentaires d'Amazonautes de m'avoir fait sauter le pas. Passionnant, émouvant et drôle, ce roman m'a vraiment enchantée. Si je n'ai jamais vécu cette période de l'Histoire, j'ai été adolescente et celle de Michel Marini est écrite avec beaucoup de justesse.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 28 avril 2017
axcellent roman dense et touffu les personnages sont attachants ,il s'y mêle l'histoire avec la guerre d'Algerie et les refugiés de l'est et les purges staliniennes ... le style est tres agreable
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 9 juin 2017
j'ai tellement apprécié ce livre que je l'ai lu deux fois avec passion (pas l'un à la suite de l'autre !)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 12 septembre 2017
Intéressante perspective de la politique française surtout la guerre d'Algérie ainsi que le communisme et l'Europe de l'Est, a travers la vie d'un jeu adolescent. Il y a un peu de longueur mais reste un livre intéressant a lire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 8 décembre 2017
dommage que le livre soit abîmé
histoire passionnante, bien écrit
je le recommande
pas d'autre commentaire, très bon auteur français
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 14 février 2010
Alors là, je me suis carrément fait piégée. A la base, j'ai commencé le roman sans conviction : le contexte ne me tentait pas + que ça = la guerre d'Algérie, Paris, la guerre froide... Boaf. J'ai mis un peu de temps à entrer dedans. Et puis, miracle, ça ma accrochée "grave". Si bien qu'à la fin, j'avais envie de lire la suite. Pour résumer = J'AAAA-DOOOOOREEE !!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 13 octobre 2011
Le titre du livre m'ayant intrigué, j'ai lu les avis
des lecteurs et je n'ai pas été déçue. Ce livre m'a
passionné du début à la fin, sincèrement de le recommande.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 8 juillet 2017
C’est avec ce premier roman que Jean-Michel Guenassia, âgé alors de cinquante-neuf ans, fit son entrée remarquée dans le monde littéraire. Jusque-là, il avait fait toute sa carrière comme avocat d’abord mais aussi comme scénariste pour la télévision quand il n’écrivait pas des pièces de théâtre (sans rencontrer de succès du public toutefois). A bien scruter sa biographie, on s’aperçoit aussi qu’il fut l’auteur lointain d’un roman policier, remarqué et récompensé, genre qu’il ne désira cependant pas explorer plus avant.

C’est avec un gros pavé de près de huit-cent pages que ce joli tour de force est réalisé. Une longue observation des années soixante par un adolescent qui, peu à peu, découvre la véritable difficulté du monde qui l’entoure.

La meilleure façon de rendre compte du climat de ce roman ambitieux et très réussi est de le faire autour de la double assertion du mot « échecs ». Plus passionné par le baby-foot et la photographie que par ses études à Henri IV, le jeune Michel Marini échoue un jour par hasard dans l’arrière-salle d’un bar-brasserie du côté de Denfert-Rochereau. Quelle n’est pas sa surprise d’y trouver Jean-Paul Sartre et Joseph Kessel se livrer à une partie d’échecs au beau milieu d’une bande de réfugiés de l’Europe de l’Est tentant de dialoguer dans un Français plus ou moins chaotique quand ils ne s’invectivent pas dans leurs langues respectives générant une immense cacophonie.

Dès lors, la découverte du jeu, sa pratique deviennent un moyen d’apprentissage et plus encore un prétexte à rencontrer des hommes particulièrement maltraités par la vie, victimes des mécanismes totalitaires que les odieux régimes communistes d’alors avaient déployé à leur encontre. C’est toute l’histoire stalinienne qui peu à peu se dévoile, pudiquement, comme une somme de secrets difficiles à révéler parce qu’honteux et lourds.
Les échecs, ce sont aussi ceux des déceptions, des erreurs, des ratages que la vie réserve à tout un chacun. Echec à comprendre ce qui a pu pousser son frère à tout plaquer pour s’engager dans l’armée et partir faire la guerre en Algérie. Echec à sortir d’une relation ambigüe avec la petite-amie du frangin qui, par ailleurs, lui ouvre le monde de la photographie. Echec du couple parental qui, à force de tensions, de rancoeurs et pour des questions d’origine sociale si différente va finir par exploser sous les yeux d’un adolescent impuissant. Echec des réfugiés réunis par la passion commune d’un jeu à pouvoir maintenir des relations humaines apaisées car le passé, mal enterré, resurgit avec la puissance tellurique des éruptions volcaniques.

Guenassia aurait pu facilement se perdre, et ses lecteurs avec, face à une telle ambition. Il parvient à maintenir une cohérence, une lisibilité, une unité romanesque totale entre tous ses personnages qui s’agitent avec la frénésie d’une société portée par la volonté de reconquête, croyant encore pour peu de temps en un avenir radieux. D’incorrigibles optimistes en dépit de tout. Arriveront l’indépendance de l’Algérie, Mai 68, le choc pétrolier qui finiront, de fil en aiguille, à nous mener au désastre moral et politique actuel…

Publié au livre de Poche – 2009 – 731 pages

Retrouvez mes notes de lecture sur thierrycollet-cetalir.blogspot.com
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 25 mars 2017
C'était tellement bien que malgré l'épaisseur du livre, on en veut encore à la fin!
Des personnages touchants, une découverte de Paris différente, une histoire originale!
Ce livre a été une vrai bonne surprise!
Je pense que nous sommes plusieurs à vous le recommandez alors foncez , vous ne le regretterez pas!
Quelle chance pour ceux qui ne l'ont pas lu de pouvoir le découvrir!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus