undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
17
4,6 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:20,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

En lisant "Appelez la sage-femme", vous découvrirez donc les Mémoires de Jennifer Worth, celles d'une toute jeune infirmière anglaise, apprenant le métier de sage-femme aux côtés des soeurs d'un Couvent dans les quartiers pauvres de Londres des années 1950.

Le livre est divisé en une multitude de petits chapitres qui sont autant de scènes du quotidien de ces femmes dans l'East End. Une bonne partie du roman est consacrée à la vie (passionnante) (et parfois effarante) des habitants de ces quartiers populaires (et très pauvres) des Docks : et c'est vraiment captivant de découvrir l'Histoire avec les mille et une anecdotes contées par Jenny Lee. Captivant mais aussi interpellant car on y croise misère, crasse, prostitution, absence de contraception, surpopulation, ou encore ces effroyables workhouses : une peinture tout sauf idyllique d'un Londres dont j'ignorais tout.

Ces Mémoires sont à cheval entre le documentaire et le roman. C'est bouleversant de vérité, c'est édifiant, c'est étonnant, et c'est vraiment très intéressant. Et si c'est parfois dramatique, c'est surtout rempli de l'optimisme communicatif de Jenny Lee et de ses collègues.

En bref, un roman d'une grande richesse qui vous offre à la fois un regard sur le métier de sage-femme dans les années 50 à Londres mais aussi sur la vie de ces quartiers miséreux de l'East End.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Appelez la sage-femme » est un roman qui m’a beaucoup émue. C’est un témoignage fort qui ne m’a pas laissée indifférente, et grâce auquel j’ai appris beaucoup de choses.

Après quatre ans d’études d’infirmière, Jennifer Worth, âgée de vingt-deux ans, décide d’intégrer le couvent de Nonnatus House pour parfaire sa formation de sage-femme. Elle nous décrit sa vie et sa formation dans les quartiers pauvres du Londres des années 1950. On suit Jennifer dans son quotidien, mais aussi dans ses souvenirs, chaque chapitre faisant référence à un fait marquant ou à un personnage qui l’a touchée d’une manière ou d’une autre.

On se rend compte que faire ce métier dans les années 1950 était à la fois magnifique et terrible. Il fallait s’attendre à tout et avoir le cœur bien accroché. On prend conscience qu’un accouchement aujourd’hui est presque facile, comparé à ceux des années 1950 et aux conditions dans lesquels ils étaient pratiqués.

En lisant ce livre, j’ai été étonnée de voir autant de misère et de conditions d’hygiène si déplorables. Quand bien même nous sommes dans les années 1950, il s’agit tout de même de l’Angleterre ! Jennifer Worth ne fait pas que nous donner son témoignage en tant que sage-femme. Grâce à elle, on en sait plus sur les conditions sociales de l’East End, et de l’Angleterre de l’après-guerre en général. On également prend conscience de tous les progrès de la médecine dans le domaine de l’accouchement, de l’obstétrique, du suivi prénatal et du suivi post natal.

les maladies qui les compliquent considérablement (MST, rachitisme, éclampsie, accouchement en siège…). L’auteur dépeint aussi les problèmes sociaux qui touchent la population de l‘East End (pauvreté, violence domestique, surpopulation, prostitution, les workhouse…) et j’ai été terriblement choqué par tout cela, sachant que cela s’est produit il y a à peine soixante ans.

La plupart des personnages rencontrés par l’auteur m’ont beaucoup touchée : Mary la prostituée Irlandaise, Carmen la femme aux nombreux bébés, le mari de Carmen, la vieille Mrs Jenkins…

C’est un témoignage simple, bien écrit mais sans poésie, franc et honnête. Ce livre m’a laissé à la fois une impression de tristesse (pour ces femmes de l’époque, pour ces pauvres bébés…) mais aussi d’espoir et d’humour. Si les conditions font que la mort et la maladie rôde, l’auteure a toujours un œil optimiste et Jennifer nous invite, quelque part, à voir le meilleur et à célébrer la vie.

Pour conclure, « Appelez la sage-femme » est un témoignage émouvant sur les conditions des femmes en général (sages-femmes, religieuses, ou simples patientes) dans le Londres des années 1950. J’ai été très émue par ce livre, et je vous le recommande !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2015
J'avais vu la saison 1 à la TV et j'ai eu envie d'acheter le livre. Et je ne regrette pas. On est transposé dans les années 50 dans les quartiers les plus pauvres de Londres avec des personnages vraiment touchants dont on vit le quotidien à travers l'expérience d'un groupe de sages-femmes vraiment attachantes qui connurent l'évolution de la médecine.... Jennifer Worth nous raconte son quotidien à cette époque... une histoire vraie
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2015
ce livre est vraiment super. La vie des sages femmes étaient dure mais elles étaient sur tous les fronts sans jamais compter leur heures et les patients étaient très entourés.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2015
J'ai vraiment aimé suivre les aventures de ces bonnes soeurs dévouées et des sages femmes dans le Londres des années 50. On a du mal à croire que cela ne se passait pas plutôt au siècle dernier. À lire en benissant sa bonne étoile pour être nés à notre epoque
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2015
J'ai aimé ce livre qui retrace la vie de ces sages-femmes dévouées, travaillant dans des conditions parfois difficiles, confrontées à la misère, à l'alcoolisme, à l'obscurantisme parfois.
J'ai aimé la vie de ces femmes en communauté, leurs joies, leurs peines, leurs doutes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2015
J'ai dévoré ce livre tout simplement magnifique. Jennifer Worth nous fait partager son quotidien auprès des futures maman des quartiers populaires de Londres avec beaucoup d'humilité et de passion. Fait exceptionnel pour Amazon livre arrivé en mauvais état.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2016
Découverte d'un monde professionnel et d'une époque qui m'étaient inconnus. J'ai aimé ce témoignage et j'ai trouvé la série télévisuelle adaptée de ce récit extrêmement bien realisee. Le personnage étonnant de sœur Monica John est stupéfiant de vérité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2015
Se lit comme un roman, j'ai été captivée du début à la fin. Magnifiquement écrit avec un vocabulaire riche et varié, j'ai hâte que les 2 autres tomes soient traduits en français. Vite vite vite svp cher éditeur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2015
Témoignage poignant et très instructif. Un livre que l'on ne peut pas lâcher une minute une fois commencé. Son écriture très réaliste nous permet de plonger dans le londres des années 50
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)