undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
44
4,0 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:15,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 janvier 2014
Je viens de perdre un être cher et ce livre m'apporte un grand réconfort, cela fait 2 fois que je le lis.
Je cite: "Le prodige de ce grand départ céleste qu'on appelle la mort, c'est que ceux qui partent ne s'éloignent point. Ils sont dans un monde de clarté, mais ils assistent, témoins attendris, à notre monde de ténèbres. Ils sont en haut et tout près. Oh! qui que vous soyez, qui avez vu s'évanouir dans la tombe un être cher, ne vous croyez pas quittés par lui. Il est toujours là. Il est à coté de vous plus que jamais. La beauté de la mort, c'est la présence. Présence inexprimables des âmes aimées, souriant à nos yeux en larmes. L'être pleuré est disparu, non parti. Nous n'apercevons plus son doux visage; nous nous sentons sous ses ailes. Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas les absents..."
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 décembre 2013
c'est le 3è ouvrage de François Cheng que je lis, et j'aimerais pouvoir les apprendre par coeur tellement c'est beau.
je le conseille à tout le monde, ça fait tellement de bien
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2014
Comme tout ce qu'écrit François Cheng, pour un public averti certes, celle d'un croyant, qui se pose néanmoins de questions.
J'aimerais bien que Dieu, le paradis existent..faisons comme si!
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2013
Des textes courts, une écriture de "calligraphe" tant dans le choix des mots que dans la précision; avec simplicité et sincérité!
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2014
Comment accepter l'idée de la mort? Voilà bien une question récurrente.

La lecture des 5 méditations sur la mort est intéressante car elle dévoile la prégnance d'une double culture qui dédramatiserait l'idée de la mort..... Voilà une belle ouverture sur une autre culture qui perle dans cet ouvrage. Pour autant, l'acceptation de la mort n'est pas si simple.....

Certains textes poétiques composant la 5 ème méditation sont un enchantement.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2014
La culture occidentale et extrême-orientale de François Cheng offre des perspectives intéressantes. On peut ne pas s'associer à sa théologie (si l'on peut dire) finale (4ème méditation), mais la réflexion est passionnante. Le ton est soutenu sans être académique, l'auteur sait associer son lecteur à sa démarche comme il le faisait sans doute lorsque ces méditations s'adressaient d'abord aux auditeurs qui l'entouraient.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le titre du nouvel essai de François Cheng “Cinq médidations sur la mort” - qui suit “Cinq méditations sur la beauté” - pourrait rebuter. Voilà bien la seule réalité que la plupart des êtres humains n’ont guère envie d’examiner de près. La mort est toujours associée à la douleur, à la perte et souvent au désespoir. Mais ce serait une erreur de considérer cet essai de ce point de vue, ni d’ailleurs de l’aborder comme un message sur “l’après-vie”. Rien de tout cela en vérité.
Ce texte qui est divisé en cinq parties, dont la dernière regroupe une série de poèmes d’une grande simplicité mais à la prosodie étincellante, correspond à une série de conférence que le poète et écrivain d’origine chinoise donna devant un parterre de quelques amis venu l’écouter dans une petite salle. Il s’agit moins d’un enseignement que d’un partage bienveillant sur une question qui concerne chacun d’entre nous .
Cheng en érudit-poète convoque Victor Hugo, Camus, Keats, Dante, Goethe, Hoderlin, Novalis, Heine et son cher Rilke pour approcher ce qui constitue le destin de l’humanité : à peine né nous sommes déjà suffisamment vieux pour mourir. Cheng n’hésite pas d’ailleurs à faire des incursions éclairantes dans la pensée chinoise qui “pour désigner ce qui est dévolu à chaque vie, propose la notion de “mandat du Ciel”. Chacun se doit d’assurer ce mandat jusqu’au bout, sans l’interrompre artificiellement. C’est en affrontant justement les épreuves de ce “bout” que l’être se révèle à sa vérité irréductible, à sa part irremplaçable.” C’est donc de ce fameux “mandat du ciel” que François Cheng se propose de nous entretenir tout au long de ces 5 méditations dont la mort en vérité donne tout le prix. Comme il l’écrit dans sa seconde méditation : “l’absolu de la vie signifie que, s’offrant en don à chacun, elle est aussi une exigence.”
Archibald PLOOM (CULTURE-CHRONIQUE.COM)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2013
C'est un livre-source. Rigueur intellectuelle, pensée fluide, langue pure, respirée, rayonnante. François Cheng transfigure la mort et nous la rend plus vivante que la vie ! Mystère d'une sensibilité "chinoise" que rien n'effarouche ? D'une réflexion qui descend en vrille dans l'"humus" de l'Origine ? Qui glorifie le temps ? Tout, chez Cheng le poète inassouvi, est "Ouvert" à la vie, porté par la vie, signifié par sa dynamique. C'est la "Voie", notre mort même est un fruit d'où renaît la vie. Chaque fruit est unique. Chaque vie, unique, devient un fait éternel...
Il FAUT lire ces méditations qui s'achèvent en poèmes. C'est merveilleusement dérangeant, libre, juste et, pour tout dire, nécessaire.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2014
il est des lectures qui nous habitent,s'imposent en nous, demeurent en nous avec une délicate persistance poétique,grave,jamais mortifère,toujours à nous rappeler de l'instant précieux et unique du moment présent, de ce partage liturgique avec l'écrivain à jamais recommencé dans une relecture ,à un autre moment de notre vie, pour redécouvrir encore et encore des évidences ! découvertes dans un étonnement de joie intense à jamais étonnée de sa présence
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2014
Ces méditations distillent une paix à l'épreuve de la peur. Elles se permettent de sortir des cases et des stéréotypes, avec une érudition sans sécheresse qui fait la richesse de ce livre. Ces méditations se confrontent à la difficulté du trait de pinceau : comment habiter la simplicité quand affluent les sentiments complexes qui entourent la mort? F. Cheng livre encore un bel ouvrage de poésie.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,80 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici