undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
5
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 août 2011
Peu sont ceux qui connaissent bien l'importance, de ce qu'on appelle la "percée moderne" de la littérature scandinave au XIX. On pense bien sur à Ibsen ou encore à Strindberg, mais Jacobsen est , malgré un nombre assez réduit d'ouvres, l'une des figure centrales de ce mouvement.
Dans ce livre, qui fut l'une des grande inspiration de Rainer-Maria Rilke, il est question du lien compliqué entre réalité et rêve. Comme une Emma Bovary il est question pour le personnage de faire un choix entre une acception passive de la réalité, ou la volonté de poursuivre une destinée encore mal dessinée. Il est aussi question de la possibilité de se penser comme athée dans le Danemark du XIXeme siècle. Enfin c'est un roman d'apprentissage sentimental remarquable.
Ce qui est formidable dans ce livre est la grande minutieux psychologique du personnage principal, peut être est=ce dû au fait qu'il s'agit d'un livre ouvertement inspiré de la vie de l'auteur.
Quoi qu'il en soit il s'agit d'un des principaux romans du réalisme européen, et c'est pourtant un roman si peu connu.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La vie de Niels Lyhne (‘une âme idéaliste, romantique, sentimentale’ pour qui ‘apprendre est aussi beau que vivre’) est parsemée d’amours physiques perdus et d’amours intellectuels contrariés. Parmi la bourgeoisie hypocrite qui l’entoure (p. ex. le consul Claudi et sa flopée d’enfants naturels), il professe les bonheurs de l’athéisme.

L’athéiste
Niels Lyhne perd la foi quand sa sœur meurt. Cette foi était ‘impuissante à faire descendre du ciel le miracle, aucun dieu n’avait répondu à son appel’. Pour lui, la croyance en un Dieu Providence qui dans une autre vie punit ou récompense, n’est rien d’autre qu’une fuite devant la dure réalité.
Devenu athéiste, il s’est senti tout-à-fait libre et espère la même chose pour toute l’humanité : ‘le jour où l’humanité pourra librement triompher, Dieu n’existant plus, le ciel deviendra l’espace libre et infini, à la place de cette menace (d’un Dieu qui juge) sur nos tètes. Ne comprenez-vous pas toute la noblesse dont sera revêtue l’humanité lorsque, libre, elle pourra vivre sa vie et mourir sa mort sans crainte d’enfer ou espoir de ciel ?’

La bourgeoisie hypocrite
Mais, le docteur Hjerrild l’avertit : il est dangereux de se proclamer athéiste dans un pays où ‘le pouvoir est entre les mains du christianisme’, et personne ne s’attend a ce que ‘le pouvoir qui règne accepte de s’affaiblir.’
De plus, une idée nouvelle ne doit pas s’attendre à être attaquée sur ce qu’elle est en réalité, mais, sur ‘ce que l’opinion actuellement régnante en pensera.’

Le sort du véritable ‘clerc’ rebelle
(Pour un athéiste), il est ‘intensément décourageant d’appartenir à une minorité qui subit l’oppression.’ Car, il y a partout des ‘ruses mauvaises et hypocrites qui guettent le moment de vous faire souffrir ; de voir ses paroles déformées, souillées, déchiquetées, malignement retenues dans des tendancieuses interprétations ; puis encore, se voir méconnu, méprisé.’

Le test
Le test ultime pour l’athéisme de Niels Lyhne sera sa réponse à la question cruciale de son ami, le docteur Hjerrild sur son lit de mort : ‘Lyhne, un seul mot. Sérieusement, voulez-vous un pasteur !’

Ce roman étonnant s’attaque à des problèmes on ne peut plus brûlants aujourd’hui : le pouvoir et/par la religion, la liberté d’expression et/ou encore le courage ou la trahison des clercs.
Un livre à lire par toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le héros se sent maudit car il ne croit pas en Dieu ; lucide, désillusionné. Il ne peut vivre l'amour, idéal fragile. Sincère, davantage qu'une autobiographie. Terrible, et douloureux. A lire en musique.
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2016
Poésie de tous les instants.
Intelligence du déroulé du scénario.
Profondeur sentimentale.
Psychologie fine sur fond de philosophie des profondeurs, de ce qui meut les ressorts de l'homme.
Le sexe, quoique avec prudence, réserve, est omniprésent. J'y ai vu une critique de la focalisation sur le sexe (comme bien des grands écrivains l'ont fait, l'on détecté et pressenti, notre époque de la crasse sexuelle étalée dans les contenus "culturels" et par conséquent dans la rue et le quotidien).
Le gâchis du talent de l'homme qui perd son esprit dans une culotte.
La difficulté d'être athée tout court, pas seulement à l'époque du christianisme.
Ce livre est un grand oeuvre, magique. Je compte le relire et pas qu'une fois, car je suis sûr qu'il cache encore des joyaux qu'on ne peut prendre en une seule levée.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2010
C'est un roman merveilleusement écrit et charmant. Excellent.
Un autre roman de cet auteur "Madame Marie Grubbe" est beaucoup moins bon.
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,65 €
10,50 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)