undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
28
4,3 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:18,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce jeune esclave lettré est le précepteur des enfants de la maison. A son retour de voyage, le maître l'affranchira. La belle Sybille de Conversano, qui a dû quitter le soleil de son Apulie natale, s'étiole dans le froid normand où l'a menée son époux. Deux jeunes gens rayonnants vivent une passion interdite. Incapable de mener ses grossesses à terme, une femme prie de toute son âme pour que l'enfant qu'elle porte, à défaut de vivre, puisse au moins être baptisé et enterré en terre chrétienne et non envoyé dans les limbes comme ses autres petits. Une vieille femme est à l'agonie. Soucieuse d'établir un testament équitable, elle a noté dans ses petits carnets ce qui reviendra à chacun de ses héritiers.
J'avais beaucoup aimé « Une pièce montée » et « La ballade de Lila K ». Quand j'ai vu ce nouvel ouvrage de Blandine Le Callet, je me suis précipitée.
Déjà, la couverture m'attire. J'aime beaucoup me promener dans les cimetières et photographier les beaux monuments, tout particulièrement ceux qui représentent des anges.
L'auteur a choisi des épitaphes authentiques pour imaginer la vie et les derniers jours du défunt. Au musée gallo-romain de Lyon, la découverte d'un hommage rendu à une Blandinia, son prénom en latin, déclenchera le processus de création.
Ses dix nouvelles nous feront traverser le temps et l'espace. De Nicomédie, actuellement Izmit, en Turquie, en 120 après Jésus Christ, à Quistinic de nos jours, Blandine Le Callet nous fait parcourir toute la gamme des émotions. Dans chaque texte, au moment où se profile la Faucheuse, un chien apparaît. Je me plais à imaginer une allusion à Anubis, le dieu psychopompe.
Le recueil se termine avec l'entrée en scène de l'auteur elle-même. Elle arpente un petit cimetière breton à la recherche de la tombe familiale où reposent Paul-Jean et Marie-Julienne, ses arrière-arrière-grands-parents. De leurs quinze enfants, certains sont morts-nés, d'autres n'ont vécu que quelques jours. Mais d'aucuns ont traversé tout le XXe siècle.
Tandis qu'elle scrute les allées en quête de leur pierre tombale, une surprise de taille l'attend, que je m'en voudrais de révéler ici.
J'aime beaucoup les cimetières et les histoires de famille. Ce recueil était donc fait pour moi. La nouvelle qui m'a le plus touchée? « Mon bébé ». Mais il faudra la lire pour savoir pourquoi!
Dans sa postface, l'écrivain explique la genèse de chaque texte. J'ai trouvé que cette bonne idée complétait utilement la lecture.
Je peux donc dire que j'ai adoré ce livre.
44 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2013
Dix destins romanesques qui nous font traverser les siècles. Blandine Le Callet a une belle imagination et un talent original, comme on l'avait découvert dans ses 2 livres précédents .
Des nouvelles tour à tour poétiques,nostalgiques ou acidulées dans lesquelles Blandine Le Callet sait ménager ses effets. Tout cela servi par écriture superbe et limpide .
Recueil qui se termine par un dernier récit: un vrai bijou....
On en demande encore !
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2013
Vous êtes vous déjà promené dans un cimetierre, comme ça sans but précis? Certaines tombes attirent l'attention: qui étaient ces gens, comment ont-il vécu, comment sont-ils morts? Blandine Le Callet a réussi à évoquer des morts, plus ou moins imaginaires sans jamais sombrer ni dans le fatalisme, ni dans le mélo, ni dans le mortifère. Chaque nouvelle peut être prise à part, ou bien le livre peut être vu comme un tout, avec un fil conducteur qui se révèle dans la nouvelle "Mon Bébé". L'écriture est belle mais jamais pompeuse, et l'on aime à se dire que de l'aube de notre ère jusqu'à nos jours l'ame humaine n'a pas vraiment changé au fond. A lire d'urgence!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 24 septembre 2013
Le sujet était pour le moins intrigant : Blandine Le Callet compose dix petites nouvelles à partir de dix épitaphes relevées au hasard de ses pérégrinations, sur dix pierres tombales : Dix rêves de pierre.
L’astuce consiste à nous raconter une petite histoire (dont on devine rapidement que l’un ou l’autre des protagonistes est mort et enterré depuis belle lurette) et de conclure par la fameuse épitaphe, comme la morale de l’histoire.
Les premières nouvelles sont un peu déroutantes, presque décevantes qui nous emmènent dans le passé, dans l’antiquité : cela nous éloigne et les premières histoires nous restent un peu étrangères, le temps ancien ajoute une distance supplémentaire à celle déjà présente de la mort.
Mais au fil des nouvelles présentées dans un ordre chronologique, tout cela se resserre autour de notre siècle et autour du personnage même de l’auteure : la dernière nouvelle est même autobiographique et se conclut par une étrange pirouette que la postface de Blandine Le Callet nous garantit authentique.
À mi parcours, la nouvelle des hortensias (celle des âmes d’enfants perdus dans les limbes) vaut à elle seule la visite du cimetière.
Rien de macabre dans tout cela : Blandine Le Callet entreprend seulement d’imaginer des histoires et des secrets perdus à jamais.
Quand les vivants sont là, il y a des sujets qu’on évite d’évoquer, des questions qu’on évite de poser, pour ne pas froisser, pour ne pas blesser. Mais quand les disparus nous ont quitté, il est trop tard et ils ont emporté avec eux ces secrets, ces non-dits … Alors il faut bien quelqu’un pour sortir tout cela de l’oubli et du néant.
C’est le travail entrepris par Blandine Le Callet, à sa façon, pour une dizaine d’entre eux.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 février 2013
Quel beau livre! Sur un sujet tout simple et propice à l'imagination, Blandine Le Callet nous livre les destins oubliés de dix personnes. J'ai adoré découvrir sous sa plume toutes ces vies, j'ai ri aux chutes les plus cocasses, j'ai pleuré aussi. Le livre n'est jamais sinistre ni macabre, il est écrit avec une simplicité et une justesse qui touche le lecteur. A lire !
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2013
Lu d'une traite, dans la journée !
M'attendant à de nombreuses allusions au monde antique, auquel je ne connais rien, je m'étais préparé à des recherches sur Wikipedia. Mais à part l'ancien nom de Besançon, nul besoin.
Je suis très sensible au style d'un auteur.
Avec Blandine Le Callet j'ai été servi !
Un plaisir de chaque instant - si tous les auteur(e)s pouvaient écrire comme elle !
Dix histoires indépendantes et pourtant très proches, tellement intemporelles malgré l'apparence qu'on se demande si elles ne se déroulent pas aujourd'hui.
Mon appréciation "Waou !"
Lisez et vous comprendrez !
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2013
De courtes nouvelles à l'écriture simple et délicate. L'épitaphe qui vient clore chaque récit agit comme une magnifique caisse de résonance. On se surprend à avoir les larmes aux yeux tant ces histoires touchent juste. J'en lis une de temps en temps en intercalant avec d'autres lectures pour savourer pleinement. Une belle réussite.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2013
Voilà un bel exercice de style ,un retour dans le temps à coups de petites nouvelles , à partir d'une épitaphe rencontrée par hasard dans un cimetière .Ce livre très bien écrit se lit avec un plaisir constant .La dernière nouvelle a toute son importance et l'épilogue est comme le générique de fin d'un excellent film.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2013
L'idée m'a immédiatement séduite ! Charmée....
Dix rêves de pierre, des épitaphes mystérieuses...
Dés les premières pages l'auteur nous entraine dans des temps reculés, l'imaginaire se met en marche...
Je me réjouis,"ça fonctionne", je tiens un bon livre !
Hélas la poésie d'une écriture légère et délicate, situant l'action pour l'une dans la Gaule romaine, pour l'autre à la cour de la Duchesse de Normandie, s'éteint rapidement sous la brutalité d'un vocabulaire contemporain, recourant parfois à des mots vulgaires recueillis sur un quai de métro...
Le charme est instantanément rompu...
J'ai aimé pourtant les trois ou quatre premières nouvelles, simples, originales et émouvantes.
Mais rapidement l'écriture s'effiloche, faisant place au désenchantement.
22 commentaires| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2013
Quelle idée originale! Blandine Le Callet nous surprend encore une fois. Chacune de ces histoires est pleine d'émotion. Une grande sensibilité se dégage de ce livre. Le style est pur. J'avais adoré une pièce montée,encore plus la ballade de Lila K.Ce recueil de nouvelles nous montre que Blandine Le Callet excelle dans tous les genres. Je suis fan...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici