Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus nav_Renewed En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo



le 30 novembre 2012
Une fois n'est pas coutume, commençons par ce qui déconcerte - pour ne pas dire ce qui déplaît.
1. La FIN du livre, surtout, avec ses graphiques, ses photos, etc. ce n'est pas de la littérature mais le bazar de la Farfouille !
2. Difficile d'entrer dans le livre, avec cette présentation des personnages aux noms imprononçables.
Le positif, maintenant.
Le "corpus" du livre, le vrai "roman", est écrit dans un style magistral, les surprises sont nombreuses - l'entrée de l'auteur dans l'histoire n'est pas la moins bonne.
Passée l'introduction, la clarté du style permet de lire ce livre d'une traite.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 21 janvier 2015
" Joyeux Noël " est un récit à la fois intéressant et perturbant. Le concept de se libérer de tout " angle mort " sans pour autant se délivrer de tous ces secrets est passionnant et m'a rappelé le concept de " vérité nue " de Tonino Benacquista. Par contre on a du mal à imaginer une famille telle que les Diskredapl quelque part en Bretagne cumuler autant de problèmes et même de crimes (viols, violences conjugales, collaboration avec les nazis, vols, incestes, tromperies etc...), même si Alexandre Jardin nous rappelle bien dès le début que plus le récit avancera plus il s'éloignera de la réalité. Je pense que cet amas de cas pourra agacer certains lecteurs, même si ce n'a pas gaché ma lecture.
J'ai adoré l'introduction, l'idée d'avoir un journal intime avec des pages de gauche et des pages de droite (une montrant la surface officielle des évènements et l'autre la vérité) et de se dire qu'il faut avouer les secrets qui nous pèsent et qui détruisent nos relations avec autrui. Tout le monde sait que c'est difficile et beaucoup de gens doivent avoir du mal à écrire un journal intime honnête car on n'échappe pas à une vérité écrite noir sur blanc.
Enfin, contrairement à d'autres j'ai bien aimé le dernier chapitre sur Alexandre Jardin lui-même avec ses photos et sa feuille d'impôts. Je n'ai pas encore lu " Des gens très bien ", mais j'imagine son traumatisme et ce roman " Joyeux Noël " semble être l'aboutissement de ses recherches sur le sujet des secrets familiaux et il semble apaisé. Je ne pense pas que ce dernier chapitre soit un trait de mégalomanie mais plutôt la marque d'une souffrance enfin adoucie.
C'est un bon roman, qui se lit vite, je le conseille à toute personne intéressée par le thème du secret et de la collaboration.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 14 janvier 2014
Entre réalité et roman… on hésite…
Mais quelle importance..?

Ici on découvre la peur de chacun et ses innombrables stratégies pour cacher ses actes les moins avouables et leurs conséquences..
La famille et les habitants de l'île finissent par reconnaître et embrasser leur réalité brute, voir brutale...
Dans quel but ? Juste un grand déballage?

"M'alléger" semble dire le dernier né de la famille… autiste.. qui lorsque la parole s'est enfin libérée chez ses ainés, peut, à son tour prononcer ses premiers mots..
Nous alléger.. car le mot tut, tue parfois, et bien plus souvent, engendre de nombreux maux..
Un exemple éloquent de constellation familiale, à l'échelle d'une mini société insulaire...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 5 janvier 2014
Alexandre Jardin est un bon "vendeur", après son passage à la grande librairie j'ai eu envie d'acheter ce livre.
Mais je suis déçu. Le sujet des secrets de famille, vivre sans angle mort me parait intéressant ; mais là c'est trop "attendu".

Les dernières pages de gauche vs de droite pour l'anecdote.

Enfin bref; c'est trop cher pour ce livre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 2 août 2016
Au bout du deuxième livre de Jardin, on a l'impression de relire le premier. Et le troisième confirme que c'est toujours pareil (idem pour Musso et Levy). Celui-ci, je l'ai laissé tomber au bout de 15 pages.
Désolé pour les fans, mais je ne recommande pas.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 3 mars 2013
Ce "roman" m'a été offert comme il se doit pour Noël dernier...Je viens de le terminer: c'est dire l'intérêt qu'il a suscité !
Contrairement à plusieurs critiques, le découpage surprenant avec
- prologue explicatif
- présentation des personnages
- histoire proprement dite
- photos de l'auteur, feuille d'imposition,...
ne m'a pas dérangé. En revanche, Alexandre Jardin veut nous faire comprendre que "dire la vérité est mieux que garder des secrets" : Waouh ! Quelle révélation !
Effectivement, on va de découvertes en surprises. Quelques coucheries, quelques suicides, quelques résurrections et le tour est joué...
Mais en se mettant en scène, l'auteur veut nous faire avaler qu'il s'agirait d'une histoire vraie: grotesque et ridicule !!
Alors j'irai peut-être lire le roman précédent de l'auteur ("des gens très bien") dont il fait référence sans arrêt mais je déconseille ce "Joyeux Noël" dont le titre apparait plus choisi pour des raisons de marketing que d'un réel rapport avec l'histoire.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 3 mars 2014
Ecriture, histoire et personnages complètement décalés, à lire à petites doses. Il est indispensable de se reporter plusieurs fois à l'arbre généalogique.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 30 décembre 2012
très bon livre, très bien écrit, et jubilatoire. Alexandre Jardin a écrit un livre qui va droit au coeur en montrant à quel point il est important de parler et de ne pas cacher tous ces secrets de famille qui nous empêchent de vivre. Il le fait avec une grande sincérité et je l'offre maintenant à toutes les personnes qui me sont chères.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 2 décembre 2012
Je pensais que A. Jardin s'était enfin débarassé de son infantilisme, malheureusement non, il est toujours aussi agaçant... Dommage, l'idée de départ était séduisante.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 30 novembre 2012
Je ne pourrai le résumer je n'ai pas pu le finir et même la fin ne m'a pas donné envie de le reprendre, malgré que je sois allé bien au-delà de la page 45 où devrait débuter le roman.

Il y a quelques règles qui commencent pour moi à définir la littérature quelque soit son genre. Ainsi quand un auteur fait référence à son roman précédent dans le roman actuel vous pouvez être à peu près sûr que l'actuel ne sera pas bon. A cette règle font exception les auteurs excellents, Zola ou Guenessia pour plus actuel. Alexandre Jardin n'en fait pas partie et s'il était un auteur avec qui on pouvait passer un excellent moment de détente, ce livre en dehors d'un titre marketing est tout simplement illisible. Après 45 pages où l'on revient sur le livre précédent ce roman devrait commencer sauf qu'il est dans une outrance telle qu'il en devient caricatural, mais une caricature pas fondée sur une réalité ne peut exister. C'est donc un roman qui n'existe pas sauf effectivement grâce au nom et à l'entregent d'Alexandre Jardin. Surtout ne l'ofrez pas à Noel car le lecteur avec cet ouvrage passera tout sauf un Joyeux Noel, tiens si en fait offrez le à quelqu'un qui vous ennuie totalement.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Juste une fois
7,10 €
Des gens très bien
7,60 €
L'Ile des Gauchers
8,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici