Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_SS18_Office En savoir plus En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles
4
Abrégé de L'Action humaine, traité d'économie
Format: Broché|Modifier
Prix:24,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime

le 14 septembre 2014
Un point de vue différent de celui qui est généralisé, orienté vers le engineering social. CE engineering social qui est le fondement du marxisme.
|0Commentaire|Signaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 7 juillet 2010
Von Mises (1881-1973) est un économiste appartenant à l' «école autrichienne» dont Friedrich von Hayek est sans doute le plus connu du grand public. L'école autrichienne est généralement considérée comme l'aile la plus libérale de la théorie économique néoclassique. A lire cet ouvrage qui porte sur la praxéologie ou science générale de toutes les actions humaines au sein de laquelle l'auteur essaye de définir avec précision le domaine de la catallactique ou théorie des échanges sur le marché (vous ne connaissiez pas ces termes ? moi non plus), on voit que si l'on est encore loin de l'idéologie d'un Milton Friedman, on est cependant dans la bonne direction.

J'ai bien aimé le travail de l'auteur pour définir la place de l'économie dans les sciences et son statut en tant que discipline. La tendance à la formalisation mathématique naissante à l'époque est vigoureusement condamnée. Von Mises pensait qu'il s'agissait d'une mode qui disparaîtrait rapidement, il s'est trompé là-dessus : de nos jours, dans le milieu académique, l'économie mathématique est devenue la partie noble de la discipline. Ces chapitres épistémologiques (I à III) me semblent les plus intéressants de l'ouvrage.

Pour le reste (chapitre IV et suivant ), on retrouvera une argumentation libérale classique sur la monnaie, le capital, l'intérêt, le marché, le gouvernement et le rôle minimal auquel il doit se tenir. Pour l'auteur, l'élément fondamental de l'économie capitaliste est le consommateur dont les besoins limitent et orientent l'action de l'entrepreneur. Néanmoins, il voit bien (chap. VII, le marché) que les salariés forment l'immense majorité des consommateurs, mais il n'en analyse ni n'en développe les implications : si la valeur de la force de travail tend à être globalement contrainte dans un rapport de force défavorable vers un minimum vital, les salaires étant considérés comme des charges parasitaires qu'il faut réduire à tout prix, le consommateur collectif disparaît et le système s'arrête. C'est peut être ce qu'on commence à voir dans la crise actuelle. Notez cependant que von Mises n'utilise jamais le concept marxiste de «force de travail».

Sur la forme, l'ouvrage (215 pages) est un abrégé, pas un résumé, de l'ouvrage original (1000 pages!). Ceci peut être frustrant et peut être déformant : c'est là l'inconvénient de l'avantage. La postface en dernière couverture de l'éditeur affirme que cet ouvrage devrait faire partie de la bibliothèque de tout «honnête homme». Je suis d'accord là dessus même si je ne suis pas libéral.
13 personnes ont trouvé cela utile
|11 commentaire|Signaler un abus
le 19 septembre 2010
"L'action humaine" est l'opus magnum de Ludwig von Mises, le grand penseur de l'Ecole Autrichienne d'économie.
Ce traité d'économie contient l'essentiel de son épistémologie, ses analyses du marché, de la monnaie, des cycles économiques, et du cadre de la société.
Les notions centrales sont celles d'apriorisme, de rationalité, de praxéologie et de catallaxie, montrant à la fois l'originalité des interprétations de l'auteur et sa puissance théorique dans le cadre de la défense du libéralisme économique et politique.
Comme F.A. Hayek, Ludwig von Mises est un héritier intellectuel de Carl Menger le fondateur de ce courant de pensée, les auteurs de l'Ecole Autrichienne ont été les meilleurs défenseurs du libéralisme classique jusqu'à nos jours; leur place est centrale dans l'ensemble de la philosophie libérale.
9 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 20 août 2010
Deux ans après l'avoir lu, ce bouquin ne m'a laissé aucun souvenir marquant.
Ah si : il a failli me dégouter des livres tellement il est mal écrit et confus.
On ne sait pas où veut vous emmener l'auteur.

Bref, si Mises peut être intéressant à lire, il est clair que ce livre est un raté monumental.
5 personnes ont trouvé cela utile
|11 commentaire|Signaler un abus


Les client ont également visualisé ces articles

La route de la servitude
12,50 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici