undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
44
4,8 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:5,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Je n'ajouterai que peu de chose aux commentaires déjà écrits ici : le récit de Joffo, en plus d'être bien écrit, passionnant, émouvant, abordable dès le collège, est une excellente initiation pour les lecteurs n'ayant pas encore approché les thèmes complexes de la Collaboration et de la Shoah. De nombreux points abordés vont au-delà de la simple autobiographie, pour relever de l'analyse historique. Ainsi :

_ le fait que les gens, dans leur majorité, ignoraient la destination des trains de la mort.
_ l'obsession invraisemblable des nazis à pourchasser les juifs jusqu'au dernier moment, alors même qu'ils perdaient la guerre
_ la schizophrénie des SS, tueurs féroces en même temps qu'administrateurs minutieux, aux "délicatesses" surprenantes : le chef de la Gestapo niçoise ne fait pas se déshabiller les enfants devant lui, il les envoie vers un médecin, dans une autre pièce. On soigne avec prévenance les prisonniers malades, pendant qu'on en torture d'autres à la cave...
_ les résistants n'étaient pas tous purs, et les collaborateurs pas forcément des pourris. Le prestige de Pétain est rappelé. De même pour les Italiens, présentés de façon plutôt sympathiques.

Il y a aussi le marché noir, les passeurs, vrais ou véreux, les Justes ordinaires, tous les gens qu'on voit pour la dernière fois sans le savoir... Bref, les principaux aspects de cette période tragique sont évoqués, avec une honnêteté qui, curieusement, fait défaut au film que Jacques Doillon a tiré du livre. Ainsi, un brave curé qui prend les enfants sous son aile de sa propre initiative se retrouvera à l'écran sous les traits d'une espèce de jouisseur égoïste, sauvant les enfants quasiment à contre-coeur. À croire que pour certains, l'anticléricalisme passe avant la vérité.

Enfin, malgré les morts, malgré la peur, malgré l'enfance volée, l'impression que laisse ce livre est positive, tournée vers la vie. C'est presque une victoire.
55 commentaires| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2012
« Mais qu'est-ce qui vient d'arriver ? J'étais un gosse, moi, avec des billes, des taloches (...) des leçons à apprendre, (...) le dimanche papa nous emmenait à Longchamp voir les canassons et prendre l'air, la semaine en classe et voilà tout, et tout d'un coup on me colle quelques centimètres carrés de tissu et je deviens juif. »
Joseph a dix ans. Brusquement, il vient d'apprendre qu'il est Juif, et ce que cela signifie dans le Paris occupé de 1941. A l'école, son frère aîné Maurice et lui se font rouer de coups par leurs camarades qui les accusent d'être responsables de la guerre. Quant à son instituteur, il a sans doute reçu comme instruction de ne plus s'occuper des élèves juifs, puisqu'il ignore Joseph désormais. Qui ne comprend pas ce qui lui arrive.
« Ce qui me reste de cette matinée, plus que les coups, plus que l'indifférence des grands, c'est cette sensation d'impuissance à comprendre. J'avais la même couleur que les autres, la même tête, j'avais entendu parler de religions différentes et on m'avait appris à l'école que des gens s'étaient battus autrefois pour cela, mais moi je n'avais pas de religion (...) »
Très rapidement, son père a compris qu'il faut fuir vers la zone libre. Il explique à Joseph ce que c'est que d'être juif :
« Autrefois, dit-il, nous habitions un pays, on en a été chassés alors nous sommes partis partout et il y a des périodes, comme celle dans laquelle nous sommes, où ça continue. C'est la chasse qui est réouverte, alors il faut repartir et se cacher, en attendant que le chasseur se fatigue. »
Paradoxalement, au moment où Joseph vient d'apprendre qu'il est juif, son père lui interdit de l'avouer à qui que ce soit. Après cette dernière recommandation, les deux frères quittent leurs parents, et par la même occasion le monde de l'enfance, pour une France en proie aux rafles où la survie ne tiendra souvent qu'à un fil.
Le périple de Joseph et de son frère Maurice est haletant. Débrouillards et intuitifs, les périlleuses aventures des deux jeunes frères ne manquent pas de susciter admiration et tendresse. Lors de la libération, au moment où la vengeance sonne pour beaucoup, Joseph fait preuve de magnanimité. Après s'être aguerri au contact de la peste brune, il peut être crédité, à sa modeste échelle, d'avoir contribué à guérir les plaies de son pays. Remarquable pour un enfant de 13 ans, sa grandeur d'âme vaut à un chasseur devenu chassé d'être défendu par Joseph, dont il accusait la race d'être indigne de vivre.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2006
Que dire à part que ce livre n'a rien a voir avec tout les autres. Les aventures et l'émotion, contées avec tant d'innocence. A faire lire à tout âge, ce livre conte l'histoire de 2 jeunes frères juifs voués à eux-même dans la france occupée, faisant preuve de malice de courage et d'ingéniosité dont trés peu ont été capable, et qui leurs a permis d'échapper à la barbarie nazi et à ses camps d'extermination....
Un histoire vraie et absolument incroyable, qui vous scotchera à votre siège au fur et à mesure que vous le lierez....
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2012
Joseph Joffo nous livre une roman autobiographique dans lequel il nous fait part de sa vie d'enfant de 10 ans, confronté au port de l'étoile jaune car juif en 1941.
Nous sommes touchés par le combat de cet enfant, accompagné de son frère aîné âgé de 12 ans, face à au quotidien qui devient des minutes d'effroi, mises bout à bout.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2013
Ce livre raconte l'histoire de l'auteur et de sa famille juive au cours de la Seconde Guerre mondiale. Devant fuir Paris occupée au moment des rafles contre les juifs qui s'accentuent, Joseph Joffo et l'un de ses frères se retrouvent en zone libre, jusqu'à de nouvelles fuites, une arrestation, de nouveau la liberté, pour finir par la libération de Paris et son retour dans la capitale. Sans être un livre extraordinaire, je l'ai trouvé plaisant à lire. Mais on peut avoir parfois l'impression que l'auteur exagère certains faits, comme le moment de la traversée de la ligne de démarcation ou encore son action dans le marché noir. Il n'en demeure pas moins que c'est un beau témoignage d'un homme mûr qui raconte son enfance stoppée brutalement par la guerre et toutes ses conséquences.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2016
L’auteur, Joseph Joffo, raconte sa propre histoire ; celle qu’il a vécue en 1941 quand les Allemands ont envahi Paris. L’histoire d’une fuite avec son jeune frère, à travers la France occupée avant de rejoindre la zone libre. Un récit rempli de peurs et d’angoisses ; survivre avant de vivre. Deux jeunes enfants livrés à eux-mêmes mais qui vont faire preuve d’un courage sans limite. Beaucoup d’émotions à travers ce magnifique roman authentique, qui se lit vraiment très facilement.

A vous de lire maintenant…
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2014
Même s'il y en a d'autres adaptations maintenant, cette BD est encore utile quand on traite le roman à l'école.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 août 2002
Ce livre raconte d'une façon émouvante la vie de deux enfants juifs pendant la guerre, comment ils doivent fuir pour vivre. C'est tellement bien raconté que l'on a l'impression de vivre l'action.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2013
A lire de 12 à 99 ans : une éducation dans la rue , des repères familiaux solides, voilà des armes pour permettre à ces deux petits enfants juifs de se faufiler dans une France occupée. La débrouillardise a sauvé ces enfants. Lecture recommandée à tout âge, à compléter par "Agates et calots " et " Baby-foot".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2013
Ce livre est le premier que j ai lu lorsque j ai commencé à apprécier la lecture vers l âge de 12 ans. Il m avait toujours laissé un souvenir extraordinaire et c est avec plaisir que je l ai relu a l age adulte et je compte bien le faire découvrir à mon fils
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,90 €
4,95 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici