undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
65
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-10 sur 16 commentaires(4 étoiles). Afficher tous les commentaires
En moins de 100 pages, l’auteur est parvenu à enchâsser deux récits dans cette nouvelle, qui pourrait faire office d’initiation aux échecs. Zweig en parle très bien, mettant son talent de conteur au service de l’histoire et jouant habilement du mystère des deux hommes, le champion « autiste » et l’amateur surdoué. Le narrateur s’efforcera de percer leur secret, avec plus de succès pour le second qui lui révélera la genèse de son don singulier. Je ne saurais juger de la crédibilité de ces personnages, dont l’un a appris les règles de façon totalement abstraite et a fini par jouer contre lui-même en pensée, glissant progressivement vers la démence. Mais on peut facilement supposer qu’un tel homme ait pu exister…

Le tout est vraiment fascinant, et Zweig sait parfaitement faire ressortir la part métaphysique de ce jeu millénaire, jeu de paradoxes poursuivant un « développement continuel [tout en restant] stérile. ». Un jeu qui, en en faisant intervenir la puissance du cerveau et le pouvoir d’abstraction, aura permis à l’un des protagonistes du livre d’échapper aux interrogatoires des nazis, tout en l’amenant aux frontières de la folie…

Paradoxale également cette nouvelle, à la fois très prenante mais avec une épilogue plus que déconcertante, aussi brutale qu’une partie d’échecs où il est impossible pour le commun des mortels de deviner avant le dernier coup lequel des deux joueurs assénera à son adversaire un « Echec et Mat » sec et irrévocable. Etait-ce volontaire de la part de l’auteur ? Quoiqu’il en soit, je suis resté un peu sur ma faim, m’attendant peut-être à un dénouement un peu plus saisissant (un peu comme dans « La Confusion des sentiments »), ce qui m’empêche de mettre une note plus élevée.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 décembre 2011
L'important il fait vivre le livre chez le lecteur, un bon moment, meme si cela relate du dramatique, il jongle avec exquise dans un art d'écrire excellent.

J'aurai mis 5 étoiles après ma première lecture. Puis j'ai lu son dernier recueil "Le monde d'hier" et c'est vrai que sans retirer a la grandeur de ce texte, un 4 sur 5 purement arbitraire sous une lampe tamisée.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2008
Une fois le nez dans ce livre, impossible de relevé le nez. Mais il est un peu court a mon gout...dommage...
J'aurais aimer plus de détails, plus de révélation, et même plus d'attente!!
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2003
Le joueur d'échec est un livre a lire absolument. Au dela de l'anecdote de la partie d'échec, Zweig y fait une description génial de ce qu'est la torture morale et de la façon dont crescendo elle méne vers la folie.
Monsieur B. va progressivement sombrer dans une folie schyzophrénique qui étrangement est sa seul issue pour ne pas tomber dans l'autre folie que lui inflige ses boureaux.
Dernier romans de Zweig avant son sucide on y retrouve tous le déchirement de l'auteur et une dénonciation sans faille du nazisme.
11 commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un champion du monde d'échec va se voir battre par un homme qui dit ne pas avoir joué depuis plus de 20 ans. Qui est-il ? Pourquoi et comment en sait-il autant sur les échecs ?

Une histoire très courte qui va nous ramener au temps de la seconde guerre mondiale et aux expérimentations nazies.
Intéressant et très prenant.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2012
Une fois ce livre commencé, difficile de le quitter, je l'ai lu d'une traite (il fait une petite centaine de pages). Il montre comment l'isolement et la torture mentale qui en découle est probablement le plus efficace moyen de faire craquer quelqu'un. La description de cette coupure du monde est parfaite, on se voit dans la pièce dans laquelle est enfermé Monsieur B ; la partie d'échec est haletante, mais j'ai été légèrement déçu par la fin du livre, un peu abrupte à mon goût.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2009
Le dernier récit que Zweig écrivit avant son suicide en 1942, témoigne bien du désespoir où il se trouvait, survivant, comme son héros B. le joueur d'échecs, à une ancienne Europe désormais livrée aux barbares, et en route vers une Amérique peuplée d'hommes d'affaires impitoyables parmi lesquels B., pas plus que l'auteur, n'avaient la moindre chance de survivre. Une confession discrète et subtile, adroitement transposée dans le récit, sur la fin d'un monde et d'une civilisation, par l'auteur incurablement nostalgique du "Monde d'hier".
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sur un paquebot s'opposent deux champions d'échecs que tout sépare : le champion en titre, d'une origine modeste mais tacticien redoutable, et un aristocrate qui n'a pu pratiquer que mentalement, isolé dans une geôle privée pendant la répression nazie. Brève histoire qui nous apprend ce qu'est la torture mental. Avec l'histoire bouleversante de ce Monsieur B qui a été retenue pendant plusieurs mois dans les geôles nazis. C'est la dernière œuvre de Zweig avant son suicid
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2003
C'est mon premier de Zweig. J'avais très souvent entendu parler de cet écrivain. Pour ne pas passer à côté, j'ai décidé de le lire et ai été agréablement surpris par cet ouvrage, la qualité de l'écriture, l'histoire, les personnages,...J'ai découvert Zweig et le place dorénavant parmi mes auteurs fétiches. Ce roman est, pour moi, entre l'imaginaire et le réel. On se laisse facilement emporter par cette histoire. Il est évident que j'en lirai d'autres avec plaisir.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2007
C'est l'histoire de deux personnages que tout oppose et qui s'affrontent lors d'une partie d'échecs. Je l'ai lue en quelques heures, c'est très fluide et le style de Zweig est toujours aussi agréable. L'histoire est originale, les personnages sont intéressants, notamment M. B dont le récit est vraiment prenant avec cette montée dans la folie. Cela dit, je suis resté sur ma faim car la confrontation est finalement un peu courte. Mais je conseille à tous de lire ce livre.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici