undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles
56
3,3 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:5,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 février 2016
Le protagoniste d’Antéchrista, écrit par Amélie Nothomb, s’appelle Blanche. C’est une fille de seize ans qui va à l’université, mais elle est timide et sans amis. Quand elle fait la connaissance d’une autre jeune extraordinaire, Christa, Blanche est ravie de trouver sa premiere amie. Petit à petit, Blanche découvre que son sauveur est vraiment son tyran.
Antéchrista est le douzième livre de Nothomb; elle est connu pour la profondeur et la qualité de son écriture.
Le livre semble mi figue, mi raisin. Il y a des idées difficiles et un niveau d’écriture soutenu, mais il y a aussi quelques problèmes qui distraient le lecteur.
Un grand élément de l’intrigue concerne la relation entre Blanche et ses parents. Malheureusement, les personnages de ses parents ne sont jamais développés (et il y a seulement quatre personnages dans le livre entier!). Il n’y a aucune explication pour la rupture entre eux et leur fille.
Le plus grand moment de conflit entre Blanche et Christa est lors d’un examen. Pire encore, le climax de livre est pour le moins décevant. Toute la tension qui a monté pendant le livre finit avec un argument court.
Nothomb ajoute des passages de réflexion. Ces passages sont beaux, mais ne semblent pas à sa place. Pourquoi est-ce qu’un ado penserait à la vie comme un arc tendu ? Comment est-ce qu’elle voit des évènements comme des métaphores religieuses ? Ces moments semblent comme une tentative maladroite de montrer la complexité des idées de l’auteur.
Ces défauts sont les symptômes d’un défaut plus important. Le livre semble artificiel. On ne vit pas dans le monde qu’il crée. L’incohérence narrative des parents, les conflits et le dénouement faible, et les ruminations trop profondes de Blanche nuisent à la crédibilité de l’oeuvre.
Ces distractions font ombre à la qualité de l’écriture et les commentaires intéressants. C’est dommage que le potentiel d’une belle exploration de la vie adolescente soit gaspillée.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2016
Dans le livre Antéchrista, l'écrivain, Amélie Nothomb, écrit avec une prose extrêmement fluide. Sa fluidité est à nulle autre pareille. Voici un exemple, "Je me demandais comment Christa avait procédé pour prendre à ce point possession de l'âme de mes parents et, accessoirement, de la mienne"(101-102). Dans ce passage, Amélie Nothomb utilise l'allitération avec les "p" (procédé, pour, prendre, point, possession, parents). Une critique que j'ai est que les personnages sont trop extrêmes. Par exemple, Christa est une très grande brute qui ment beaucoup trop et, en revanche, Blanche est extrêmement faible et n'a aucun ami. Les personnages extrêmes rendent l'histoire moins réaliste.
Pour moi, une chose qui était très intéressante était les conflits internes pendant la nuit. Je n'ai pas vraiment pensé à cela , mais c'est tout à fait vrai, pendant la nuit, on pense toujours à ce qui s'est passé pendant la journée et si c’etait une bonne journée ou pas. Si c’etait une mauvaise journée, on pense à comment on pu faire mieux. Un exemple du livre:, "Cette nuit-là, comme Antéchrista dormait dans ce qui avait été mon lit, je tentai de mettre un peu d'ordre parmi les divers tumultes qui se bousculaient en moi. Je subissais ce tohu-bohu mental"(70). En conclusion, je pense que le style de l'auteur, Amélie Nothomb, est excellent, mais l'histoire et les personnages sont trop extrêmes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2016
Blanche est une jeune fille de seize ans qui habite avec ses parents et étudie à l’université. Plus jeune que la plupart de ses camarades de classe, et d'une âme solitaire, elle n'a pas des amis et se sent mal dans sa peau. Elle veut l’’amitié de Christa parce que celle ci est “integrée” et populaire. Elle vient habiter chez Blanche les lundis, puis bientôt tous les jours, subjuguant les parents de Blanche. Blanche est soumise à la manipulation de Christa qui a besoin de s’affirmer en torturant une victime.
Durant Antéchrista, l’auteur Amélie Nothomb utilise une multitude de thèmes, comme l’amitié, l’ignorance, la solitude, et la confiance en soi ou d’avoir la complexé pour montrer les fautes dans les amitiés.
A mon avis, Antéchrista est une curieuse étude de la façon dont une personne peut dominer et manipuler les autres. √Nothomb est très bonne à décrire le désespoir pour l’amitié et l’approbation. Une des premières choses que Christa fait quand elle visite Blanche est d’enlever ses vêtements – et elle exige que Blanche fasse la même chose. Très consciente de d’elle Blanche n’est pas heureuse, mais elle obéit, ce qui montre la dominance de Christa.
En conclusion, même si qu’il y avait les situations déraisonnables, comme le fait que les parents de Blanche aimaient Christa plus que Blanche, a mon avis les adolescents et adultes devraient lire ce roman parce qu’il m'a fait penser à la façon dont les gens peuvent utiliser nos faiblesses à leur avantage et des amitiés nuisibles.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2016
L’écrivaine célèbre Amélie Nothomb a publié Antéchrista il y a treize ans. Dans le livre, on trouve Blanche, notre fille protagoniste, à l’université à l’âge de seize ans. Blache n’a jamais eu une amie, et elle est séparée emotionellement de ses parents. C’est pour cette raison que, quand une autre étudiante, Christa, veut habiter chez Blanche pour éviter un trajet supposément dur, Blanche l’accepte avec joie Mais, petit à petit, Blanche se rend compte que Christa n’est pas une amie du tout, mais une intrigante qui veux manipuler Blanche pour son autopromotion perpétuelle.√ Pendant la narration de la perspective de Blanche, on découvre cette jeune fille bibliophile qui commence à se haïr sous le pouvoir de Christa.
La première grande faute du livre est la répétition ennuyante qui gâche le message. Chaque paragraphe représente un autre acte tyrannique de Christa, et une critique suivant par Blanche. Il y a au moins une scène où les parents traitent Christa comme leur propre fille chaque dix pages. Après Blanche se sent triste et déprimée, et le cycle recommence. Sous le langage fleuri et les références culturelles, reste un œuvre sans action.
Mais, la plus grande offense n’est pas cette qualité banale. Non, c’est le manque de d’evolution des personnages dans le livre. A la fin, les lecteurs trouvent une Christa qui n’est pas dans la vie de Blanche, mais qui reste la même manipulatrice au cœur. Même Blanche ne se transforme pas – elle continue de subir les mêmes exercices que Christa lui a enseigné pour la détruire. Ce manque de résolution se présente comme une idée incomplète, laissant le lecteur abandonné et frustré.
Tout le livre n’est pas un échec. Nothomb a conquis un territoire rarement bien expliqué par les écrivains – les sentiments les plus profonds des adolescents peu assurés. De plus, les messages comme « tout être qui aime est sauvé, » la vie expliqué dans la métaphore d’un arc tendu à l’extrême, l’importance d’être vu, etc., étaient originalement présentés dans le contexte de l’écriture détaillée et courageuse. Mais, ce n’était pas assez pour me convaincre. Excusez-moi Madame Nothomb. La stupeur était encore là, mais dans l’autre sens.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2016
Amélie Nothomb a écrit Antéchrista en 2003. Nothomb est une auteure célèbre et ce roman montre son style qui est simple mais rempli de métaphores.
Antéchrista décrit la vie d’une fille gênante, Blanche, et ses experiences avec une fille sociable et manipulatrice qui s’appelle Christa. Blanche est fille unique et aussi la plus jeune à l’université. Elle n’avait pas des amis avant de rencontrer Christa, et Christa utilise Blanche et sa famille pour gagnerde l’argent et les faveurs. Le roman est vraiment une histoire sur passage à l’âge d’adulte–Blanche a des experiences sexuelles et sociales et à la fin elle commence à accepter son corps et sa vie.
Les symboles dans le roman sont complexes et chargés. Nothomb fait beaucoup de références littéraires et religieuses pour caracteriser Blanche et ses relations. Les références sont souvent obscures mais avec la recherche il y a beaucoup à découvrir sur ??? les references??. L’histoire est de la perspective de Blanche, et elle nous donne les remarques plein d’esprit. À l’intérieur, Blanche est sarcastique et elle analyse tout. Pour les autres, elle semble timide et faible. Les lecteurs connaissent ses deux cotés donc on peut sympathiser avec elle . Nothomb développe les caractères durant le roman, et les lecteurs peuvent facilement s’identifier à Blanche et ses experiences.
En conclusion, Antéchrista est un roman facile à lire mais profond . L’intrigue est simple et avec chaque page, on se demande ce qui va passer. . Si vous voulez entrer dans la tête d’une adolescente, il faut lire Antéchrista
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2016
L’Antéchrista est publié par Amelie Nothomb en deux mille trois, et est considéré par beaucoup comme une sorte d’autobiographie, décrivant l'arrivée à maturité d'une adolescente qui est en contradiction avec elle-même.
Le roman est l’histoire d’une jeune fille de 16 ans, Blanche et sa premiere amie, Christa. Elles sont, toutes les deux, à l’université pour etudier les sciences politiques mais elles sont toutefois des opposés completes. Blanche est une fille timide, solitaire, maladroite et hors norme, mais elle a de bonnes intentions. Christa est belle et charismatique, mais est-ce qu'elle veut ce qui est vraiment mieux pour Blanche? Leur amitié est une dynamique en constante évolution basée sur le pouvoir au lieu d'un système de soutien réciproque. Blanche, en se liant d'amitié avec Christa, espère avoir quelqu'un en qui se confier pour enfin découvrir la vie «réelle», mais elle trouve la réalité de leur amitié complètement différente. Christa essaye de manipuler Blanche et Blanche tente de devenir meilleur qu’elle.
Antéchrista n’est pas moyen, mais si on le commence avec un esprit ouvert, il pourrait changer la façon dont on lire les romans au sujet des jeunes adultes. Nothomb écrit d'une manière nouvelle et perspicace, avec des expressions plein d’esprit et de descriptions enjoués qui on prendre par surprise et on s’ immerge dans l'histoire. Par exemple, elle decrit un baiser comme le monstre du Loch Ness. Elle ecrit aussi des passages à l’état brut et vrais qui parlent des épreuves de l'âge adulte et d’exiger, de découvrir qui on est vraiment, et de distinguer la vraie vie de ce que celle qu’on a imaginé. Le roman est puissant dans sa simplicité et la découverte singulière du narrateur est un événement révolutionnaire. ce n’est pas le sens de la vie mais la découverte simple de l’'existence. "Maintenant," dit-elle "j’étais possible.”
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2003
Au contraire, Stupeur et Tremblement nous entrainait dans une réflexion intéressante sur les relations de domination et de passivité entre deux personnages; c'était un vrai régal mais les deux derniers nothomb, autant Robert des noms propres que Antéchrista semblent reprendre le thème de l'amitié sado maso entre deux jeunes femmes avec moins de brio; on en sort lassés avec une impression de déjà vu assez lassante, et qui plus est sur une fin qui semblerait presque bâclée. Dommage.
0Commentaire| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 août 2006
J'est découvert l'auteur en lisant ce livre. Il a un charme particulier pour moi. Bref! C'est étrange amitié entre 2 adolescentes très opposées est curieuse et bien sur étrangement passionnante. L'histoire est une bombe, on se demande quand elle va explosé. Dommage la fin est un peu simplette je trouve, mais bon! On peut lire "Antéchrista"!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2016
Blanche, une fille de 16 ans à l’univeristé, n’a jamais eu d’amis. Blanche est attirée par l’allure de Christa, la belle fille de 16 ans qui est à la fac avec elle, et a envie de l’avoir comme amie. Elle donne tout pour que Christa devienne son amie. Blanche remarque trop tard que la fille charmante a une autre personalité, une manipulatrice qui vole tout ce qui apporte à Blanche de la joie dans sa vie solitaire.

Amélie Nothomb dans son roman Antéchrista, nous montre la vie d’une adolescente à l’université dans une banlieue de Bruxelles et sa relation avec ses parents et une nouvelle amie, Antéchrista Le roman est court, mais a des images et hyperboles qui expliquent vraiment comment une adolescente peut vivre seule, mais aussi comment il est difficile de se défendre contre son agrésseur.

J’ai aimé la simplicité de la lecture d’Antéchrista, mais le sujet aurait pu m'intéresser plus puisqu'il concernait l'adolescence et la fac. Pourtant je me suis sentie mal à l’aise dans les situations où Blanche était une victime d’Antéchrista. La première fois que Christa vient chez Blanche, elle l’a forcée à se deshabiller pour mieux se moquer de son corps, qui traumatise encore plus Blanche. Le manque de courage de Blanche, la préférence rapide des parents pour Christa et la cruauté d’Antéchrista ont rendu ce roman peu crédible à mes yeux. Par exemple, Blanche n’ose pas dire à Christa qu’elle déteste le rock allemand. Les parents de Blanche ont adopté Christa comme leur fille, Blanche se sent “orpheline” après seulement la deuxième visite de Christa. La fin était abrupte et décevante. Elle ne résolvait pas bien les défis entre Blanche et ses parents, ni les difficultés de Blanche elle même.

En conclusion, Nothomb a crée une histoire bizarre mais intèressante et facile à lire. Si vous aimez les histoires concernant les adolescents et leurs difficultés à s’intégrer, je le recommande, même si la fin du roman paraît inachevé.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2015
Je tient seulement a préciser au modérateur de cette page que ce livre n'est pas vendu en broché mais en format de poche.
Vous pouvez supprimer mon commentaire bien sur ;)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,90 €
5,10 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici