undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
46
3,9 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:4,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 juin 2013
La technique qui consiste à raconter certaines phases par les yeux d'un personnage différent est assez intéressante. L'histoire n'est pas toujours très crédible mais les émotions sont bien décrites.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2009
La qualité de ce roman, primé Goncourt en 1994, repose dans la touche d'humanité qu'un déraciné, Aziz, transmet à un fonctionnaire national, Jean-Pierre, encore plus déraciné que son « client ».
Victime d'une opération de rapatriement, Aziz est raccompagné au Maroc par Jean-Pierre, fonctionnaire sans relief chargé de lui trouver un emploi dans sa nouvelle patrie. Lors de ce voyage « aller simple » vers le Haut Atlas, le plus désemparé n'est pas celui qu'on rapatrie contre son gré, mais celui qui représente l'Etat et qui s'avère en manque cruel de liens familiaux, sentimentaux et même professionnels.
Jouant habilement avec les effets d'inversion, Didier van Cauwelaert fait d'un personnage secondaire, Aziz, le personnage principal. Victime lui-même de l'exclusion, Aziz permet à un autre exclu de retrouver la dignité qui lui était jusque là refusée.
Plein de bons sentiments, ce roman peine parfois à nous faire partager les destins croisés de ses deux protagonistes. Ce manque d'empathie provient en grande partie de la dimension réduite de ce récit (115 pages en version poche), mais aussi des raccourcis pris par l'auteur et de son écriture pas toujours des plus convaincantes.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai passé un vrai bon moment, sans pouvoir lâcher ce roman. C'est drôle, frais, et plein d'émotions. Le héros est orphelin et natif de Marseille. Il se voit embarqué dans un pays qu'on lui a attribué comme son pays d'origine par l'état français. Pour ne contrarier personne, il se laisse faire... Le livre se lit d'une traite, comptez 2h30 pour vous faire emmener dans ce rocambolesque voyage.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2016
Un régal. Les pérégrinations d'un petit orphelin d'origine maghrébine élevé à Marseille par une famille gitane, confronté aux incohérences et au non-sens engendrés par la stupide bien-pensance et le multi-culturalisme...

Humour irrésistible et style jubilatoire de Didier Van Cauvelaert.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2016
etonnant déroulement d un passage d une vie à une autre où d abord spectateur le garçon devient acteur ce livre est émouvant même si la réalité des faits est parfois incredible .j ai beaucoup aimé l l'écriture forcément je n ai pas été la seule prix Goncourt quand même
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Magnifiquement écrit, drôle et sensible, c'est un très bon roman qui se savoure en quelques heures. Le jeune adulte Aziz, d'origine inconnue et élevé par des Gitans à Marseille, est conduit au Maroc par un attaché humanitaire, gauche et naïf, chargé de le réinsérer dans le village d'origine indiqué sur ses faux papiers. On assiste alors à la rencontre de ces deux personnages et au décalage entre l'esprit pratique d'Aziz et l'idéalisme de son attaché, le tout décrit avec beaucoup d'humour et de justesse. La fin est un peu convenue, mais l'auteur parvient à maintenir son style impeccable, sans tomber dans le moralisme ou les bons sentiments. Bref, c'est un livre qui se lit avec plaisir.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2016
A part la fin en queue de poisson, j'ai été transporté tout le long dans l'histoire de ce jeune homme. Les mots sont simples et touchants. La réflexion est profonde.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2016
Une histoire un peu farfelue, des personnages attachants, un style enlevé, on se laisse embarquer avec bonheur dans cet aller simple.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il m'a été difficile de lâcher le livre, et pourtant je l'ai fait de temps à autre, pour anticiper le plaisir de retrouver Aziz et ses compagnons de route. Didier Van Cauwelaert, qui a reçu le prix Goncourt pour cette oeuvre, nous livre une histoire poignante à propos de la quête des origines, l'amitié, l'amour, la famille. C'est aussi vraiment très drôle, qu'est-ce que j'ai ri! C'est plein d'humour et profond tout à la fois. On passe du serrement de cœur à l'éclat de rire en un clin d'œil. Ceux qui disent que la fin est bâclée n'ont sans doute pas compris le début et n'ont pas saisi la portée symbolique et "parabolique" du roman. Ce roman est un trait de génie humaniste.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juin 2007
Un enfant rescapé d'un accident de voiture est recueilli par un couple de Tsiganes, Mamita et Vasile, qui lui attribuent le nom arabe d'Aziz puisque la voiture accidentée était une Ami 6.

Aziz grandit à Vallon Fleuri à Marseille sous la nationalité marocaine et à dix-huit ans sa spécialité est le vol de voitures et d'autoradios. Alors qu'il s'apprête à épouser Lila, il est arrêté pour le vol de la bague de fiançailles et pour possession de faux papiers. Le gouvernement décide d'attribuer à Aziz un "attaché humanitaire", Jean-Pierre Schneider, pour monter une grande opération médiatique sous prétexte de réinsérer les immigrés illégaux dans leur pays d'origine.

Aziz et Schneider s'embarquent dès lors pour le Maroc à destination d'Irghiz, paradis perdu imaginé par Aziz comme son lieu d'origine et dont Schneider rêve naïvement d'écrire l'histoire sous la forme d'un roman.

Roman drôle et poignant, c'est un vrai chef-d'oeuvre d'ironie et de mélancolie sur la condition des immigrés du Maghreb en France et sur les travers de l'administration française.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,60 €
6,60 €
19,50 €
8,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici