undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
24
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 novembre 2000
auquel j'ai pris de plus en plus goût au fil des pages. Il y est question de ce que « vit » le protagoniste après sa mort, et comme ce sujet nous concerne tous, ce n'est pas sans une certaine curiosité que l'on se joint à un tel voyage.
Van Cauwelaert nous propose une vision rassurante, voire touchante, de la mort, ce qui donne à son roman la merveilleuse qualité d'un baume au cœur. La mort est ici conçue comme faisant partie intégrante d'un cycle de vie plus large que celui que nous pensons connaître. Peut-être y a-t-il là un peu trop d'optimisme, mais peu importe, car c'est surtout la générosité du propos dont on se souviendra.
J'avouerai que les personnages du livre m'ont tout d'abord semblé un peu trop simples pour être réellement intéressants, mais je me suis rendu compte par la suite qu'ils étaient en réalité tout à fait attachants. Ils gagnent à être connus, comme dit l'expression, et il arrive même que l'auteur véhicule à travers eux beaucoup d'humour.
Je dirai pour conclure que ce livre, par la bienveillance, et même l'amour, qui s'en dégagent, fait beaucoup pour nous réconcilier à la fois avec la mort et avec la vie, ce qui n'est pas le moindre des accomplissements littéraires.
0Commentaire| 27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juillet 2002
L'histoire est géniale: Une homme constate qu'il est décédé, mais qu'il continue à "survoler" les siens et la vie qui était la sienne. Et il ne s'épargne aucun commentaire....
Au-délà du fantasme de la "petite souris" et du voyeurisme, une réflexion sur la vie et la mort et le souhait secret de chacun de savoir que pensent les autres de soi.
Délicieux.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Jacques Lormeau est mort subitement, mais à sa grande surprise son esprit plane encore au dessus de son corps sans vie , il voit et entend ce qui se passe autour de lui après son décès .
Ce roman nous embarque ainsi dans une série d'aventures au coté de l'âme du défunt, de la découverte de son corps aux préparatifs des funérailles, des attitudes de sa femme, de sa maîtresse, de son père, sa sœur ou des voisins, un retour sur sa vie passé avec ses regrets et ses joies, Jacques voit, commente et analyse, vous voici parti pour un voyage original à dos de fantôme .
" la vie interdite " est un roman innovant, surprenant et plein d'humour, une ballade post mortem pour une aventure que l'on souhaiterait réelle .
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une comédie, c'est -en principe- quand le héros se marie à la fin. Une tragédie, c'est quand il meurt. Et quand il meurt au début de l'intrigue, alors, qu'est-ce que c'est ?

Il faut toute la fantaisie qu'on lui connait pour que DVC commence cette histoire assez rocambolesque par la mort de son héros ! Ainsi, Jacques Lormeau, trente-quatre ans, quincaillier à Aix-les-Bains est mort à 7 heures du matin, et c'est pourtant lui le narrateur.

Il devient ainsi le spectateur de l'émotion suscitée par son décès, mais assiste également à une flopée de mesquineries de la part de son "ex" entourage, et bien sur il ne peut rien faire, rien dire, il ne peut plus intervenir, pour échanger, dialoguer, s'expliquer ... Il va aussi nous entraîner dans ses souvenirs d'antan, et dans ceux de son épouse, de son fils et de sa maîtresse ... Il navigue ainsi dans sa mémoire, ses propres pensées et les leurs, en regrettant souvent, au "spectacle" de leurs réactions, de ne pas s'être parfois, comporté de meilleure façon avec eux ... Mais ses regrets sont vains, ils ne servent plus à rien.

C'est écrit dans un style léger, avec l'humour si particulier qu'on connait à DVC, mais également avec tant d'émotion que certains passages m'ont fait venir les larmes aux yeux.

Finalement, l'auteur répond avec une apparente fantaisie à la grande question que (presque) tout le monde se pose : Que se passe-t-il après notre mort ?

Où notre âme s'en va-t-elle donc baguenauder ? Pourrons-nous encore être en contact avec ceux que nous aimons et que nous avons laissés dans la détresse ? Comment conserver une quelconque influence sur eux ?

Les questions que ce livre soulève nous renvoient tout autant à la vie, qu' à notre manière de l'appréhender ... Notre mort en sera t'elle ainsi le reflet ? Si oui, alors faisons de notre vie quelque chose de joli, de bienveillant et de précieux, tant pour nous que pour les autres ... Sinon ...

Un livre plein de charme, d'humour, de finesse et de dérision, que cette " Vie interdite " qui m'a touchée, émue, amusée, et a fait également un très joli clin d'œil à tous mes chers disparus ...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2013
"Je suis mort à sept heures du matin. Il est huit heures vingt-huit sur l'écran du radio-réveil, et personne ne s'en est encore rendu compte..."
La vie après la mort racontée comme un rêve...Décalé ... Drôle d'histoire.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Livre au sujet résolument original et distrayant, puisque l'on se retrouve à suivre les pensées et observations d'un homme de 35 ans (ou plutôt de son esprit ou son âme), tout juste décédé par rupture d'anévrisme, ainsi que les pensées et actions de son entourage. Cet homme, depuis son poste d'observation entre deux mondes, fait le bilan de sa vie, de ses amours, de son héritage familial. C'est traité par l'auteur sous un angle plein d'humour mais aussi très émouvant. Ainsi par exemple, le décès d'un petit chien qu'il accompagne par compassion "il a 19 ans, il est aveugle, et il n'ose pas mourir de peur de se faire gronder" (par sa tyrannique maîtresse), m'a à la fois fait éclater de rire et émue aux larmes. Ou bien, un autre passage savoureux: une amoureuse secrète du défunt dit :" Comme il a l'air en paix!". Et le héros de s'étonner : "Ai-je jamais eu l'air en guerre?". C'est tout le talent de Didier van Cauwelaert.
Cependant , lorsque je repense au livre, j'en garde une impression de tristesse (le thème n'est pas très gai et les personnages ne vont pas très bien), donc pour cette raison, je mets 4 étoiles et pas 5.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2015
l'auteur avec humour a su mettre en scène un possible de l'immédiate après mort. La séquence de l'accompagnement de Popeye par le héros est touchante. Il n'y a rien de triste dans le bilan d'une vie sinon tout ce qu'on laisse inachevé mais là encore la grande leçon est de relativiser même les choses les plus graves comme, par exemple, les occasions manquées d'aimer et d'être aimé !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2003
J'ai effectivement ete decue par "La Vie Interdite" qui est un point de vue sur la vie apres la mort... Comment vit-on son deuil quand on est deja mort. Apres un premier chapitre tres prometteur, l'humour typique de Van Cauwelaert disparait et cela devient une vie demoralisante et pleine de regrets.
Pour toute personne considerant Van Cauwelaert pour la premiere fois, je ne conseille pas de s'attarder sur ce roman mais de lire absolument "Un Aller-Simple", "L'education d'une Fee" ou bien "La demi-pensionnaire".
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2003
C'est un livre tendre et drôle sur un sujet qui ne l'est pas.
Le héros "vit" sa mort parmis les siens, avec lesquels il nepeut communiquer, allant de souvenirs en surprises. Les situations cocasses ne sont jamais ridicules, les moments émouvants ne sont pas larmoyants.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2015
J'ai envie de dire que c'est presque inhumain d'être humain à ce point là ! Ce livre nous fait vibrer au diapason de toutes les émotions éprouvées par le héro. Nous ressentons littéralement ses joies, ses craintes, ses colères, ses regrets, ses espoirs et sa tendresse. Aucun livre ne m'a fait vibrer à ce point ! Merci Didier van Cauwelaert.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,60 €
6,60 €
4,60 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici