undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
52
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 septembre 2004
A ce jour, c'est mon livre préféré. Même s'il a quelque chose d'un peu démodé, ça ne le rend que plus attachant ; à mon sens, il surpasse ( et de loin) le Fléau, pourtant davantage plébiscité par les fans de King. Pour résumer, c'est un livre sur l'enfance...et les monstres. C'est une somme si riche, si complexe, d'histoires reliées entre elles ( reliées à "Ca", pourrait-on dire) qu'il est impossible d'en dire quelque mots sans trahir l'oeuvre.
Commençons donc par en évoquer les qualités. Tout d'abord, une galerie de personnages incroyables de réalisme et fascinants- jusque dans les personnages secondaires, comme Tom Rogan, Victor Criss et les autres. Tous semblent VRAIMENT exister- et ce n'est pas le genre de commentaire facile et resucé que je vous sers là, mais la simple vérité. Ensuite, le talent de conteur de King n'a jamais été aussi bien exploité- même si l'auteur fait quand même du remplissage ; bien obligé sur 1500 pages. Mais le professionalisme de l'auteur est intact tout au long du livre. Pas de "bâclage".
Ensuite, l'entité protéiforme et terrifiante qu'est Ca est un monstre qui, en quelque sorte, résume tous les monstres de tous les films d'horreur, puisqu'il incarne VOTRE peur. King semble avoir assimilé tous les comics et films d'horreur qu'il a visionné pour les réunir dans ce livre et, quand un homme connaît aussi bien son sujet, il en fait un sommet de virtuosité. Au niveau de lecture le plus bas, "Ca" est une formide et gigantesque histoire d'horreur. Mais "ça" transcende bien sûr le genre, parlant d'amour, d'amitié...et de peur, naturellement.
Génial et unique.
11 commentaire| 39 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2009
Ce que je retiens de Ca, c'est l'optimisme qui sous-tend l'histoire.
Face à l'innommable, un groupe d'amis refuse de fermer les yeux. Ne pouvant lui opposer que leur amitié et leur détermination, ils vaincront et en sortiront grandis.
L'un des rares livres qui m'ait fait peur. Mais aussi un de ceux que l'on a du mal à poser et dont on regrette qu'il soit fini.

Un livre d'horreur, peut-être... Mais une leçon de courage avant tout.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2009
Les nombreuses fois où j'ai eu à discuter de King avec des amis ou des connaissances, j'ai regretté que la plupart ne retenaient que l'aspect épouvante ou horreur. En réalité bon nombre n'ont jamais ouvert un livre de King, mais se sont contentés d'en voir une ou plusieurs adaptations au cinéma. Ce qui fait qu'enchaîner la lecture de la production de King fait de vous - aux yeux de votre entourage - un simple amateur d'horreur. Point.

Dommage, car CA c'est avant tout une histoire d'amitié, qui débute à l'entrée de l'adolescence quand l'enfance entre collision avec le monde des grands et bien souvent le Mal. Le Mal sous plusieurs formes, le Mal visible pour certains - les enfants - mais pas/plus pour d'autres - les adultes blasés, résignés, formatés. Le Mal le plus anodin qui prend ici des contours les plus horribles et qui se perpetue indéfiniment. Le Mal qui nous façonne, nous écoeure, nous fascine, nous esquinte. CA c'est aussi l'enfance qui s'accroche, qui fait corps à travers un groupe d'amis qui va lutter alors même que le monde adulte est passé par là (avec également son lot de malheurs). Car notre club des ratés n'hésite pas à faire revivre des codes, des valeurs que les grands abandonnent avec l'âge. Pour vaincre le Mal qui n'arrête pas de nous abuser, notamment sous la forme du clown gripsou.
Les enfants : les phares de notre monde ? Les seuls à pouvoir et vouloir combattre les saletés que nous engendrons ?

Bon sang : il y a des années que j'ai lu CA et pourtant je me rappelle quasiment de tous les noms de personnages, pour lesquels j'ai une affection bien particulière, teintée de tout ce qui fait la magie de l'enfance.

Il y a beaucoup de romans de King que je recommanderais (Coeurs perdus..., Simetierre, Sac d'os, etc.). Tous utilisent l'horreur comme prétexte, mais s'attachent à traiter des aspects de vie auxquels nous sommes tous confrontés.
Si vous aimez les clowns (et que vous rêvez secrètement de leur coller un pain !), les ballons... et que souhaitez vous faire de nouveaux amis, CA est à lire absolument ! Et en prime vous vous offrez un voyage dans le Maine et Derry que vous finirez par connaître comme votre poche.

Alors CA et ses trois volumes (en format poche) est un sacré casse-croute à avaler. Certes, mais qui laisse un souvenir impérissable !
22 commentaires| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec "Le Fléau"" dans les années 70 et "Dôme" qui est sorti récemment, "Ca" est le gros pavé de Stephen King des années 80.
Nous sommes dans l'univers du King, un univers rempli d'horreur, un véritable
condensé de toutes les peurs.
Mais ce serait injure de résumer ce fabuleux bouquin à cet aspect noir, c'est avant tout une merveilleuse histoire sur l'enfance et l'amitié qui perdure et fait grandir.
La construction du livre est diabolique et la tension constamment mêlée à l'émotion.
Peut être son principal chef d'œuvre.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2011
Tout est dit. Je trouve qu'il y a une sorte de modernité à lire en parallèle les histoires passé et présente, un chapitre sur deux. Depuis, je n'ai jamais lu un roman, où au passage le plus haletant, j'avais l'impression d'être avec les héros, quand ils sont enfants, à les encourager pour dégommer le monstre... Longtemps, j'ai considéré Ca comme le meilleur roman, puisque ça parle de tout ce qui nous construit : récit initiatique, de monstre, de terreur imaginaire. Et l'amitié, qui "grâce" à la noirceur et aux anecdotes un peu "glauques" (je me souviens particulièrement du gosse, qui jaloux de son frère qui vient de naître, tente de l'assassiner...), ressort comme un diamant, comme le seul truc qui compte vraiment. Voila, ce qui explique mes appréhensions à le relire 20 ans plus tard, par peur d'être déçu...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Surement l'oeuvre de King à lire absolument. Un pavé (1500 pages environs) mais qui se lit comme du petit lait, pour une lecture poignante et magnifique.On suit deux histoires qui se croisent : un groupe d'amis, dans leur enfance, et ensuite adulte, qui font à chaque fois face à la "vérité" : CA.L'inconscient.Le monstre invisible, le virus qui rend pervers le monde adulte, que l'innocence des enfants et le courage candide permet de percer à jour.Ca n'aime pas ça ! Cette lutte psychologique et allégorique est aussi enrichie par un formidable portrait social de l'amérique des années 50 à 80, avec ses varices et ses verrues, ses drames cachés, mais aussi de précieuses valeurs comme l'amitié ou le dépassement de soi face à l'adversité.Devenus adultes, les enfants ont oublié, mais ils se souviendront de "CA".Et par là même de valeurs humaines qu'ils avaient oubliées."CA" deviendra surement avec le temps un grand classique de la littérature tout court, à n'en pas douter.
P.S : attention à la mini-série adaptée du livre, elle est de piètre qualité et ne reflète pas la richesse du livre.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2006
Dans l'inconscient collectif, Stephen King est un auteur de roman d'épouvante, simplement. C'est évidemment réducteur et c'est dans "ça" que l'on découvre le mieux l'étendue de son talent. Bien sûr, on y trouve de nombreux moments qui vous glacent le sang et vous empêchent de dormir, mais, avant tout, "ça" est pour moi le plus bel ouvrage qui soit sur l'amitié. Celles et ceux qui ont autour d'eux une poignée d'amis fidèles se reconnaitront dans "ça", tant dans les passages d'enfance que lorsque les héros sont adultes. Le thême principal du roman est vraiment ce lien qui unit les personnages et les rend plus fort.

Outre cette magnifique description d'une amérique qui faisait rêver nos parents (et qui n'en sort pourtant pas indemne), on trouve dans "ça" tout ce qu'on peut chercher dans un roman d'horreur, l'émotion en plus.

Dans mes lectures, il y eut un avant et un après "ça". Et c'est King lui-même qui nous donne le meilleur résumé de son ouvrage dans sa dédicace: "La magie existe"...
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2012
Ca un classique de Stephen King, On retrouve ici toutes les recettes du maitre, des personnages attachants, une ecriture precise qui fourmille de détails pour un titre pas evident a lire. La ville de Derry est decrite de long en large, ainsi que (presque) tous ses habitants, au fur et a mesure des anecdoctes, des portraits, des flash back c'est tout un lieu imaginaire qui prend forme. Par exemple nombreux sont les personnages secondaires et les digressions pour servir le fil de l'aventure. De même le photo realisme des descriptions servent admirablement l'oeuvre, dans son ambiance, son rapport a l'enfance et aux peurs qui nous habitent. Au final on est face a un bouquin prenant, très riche. Et bien qu'un peu confus a mon goût, c'est probablement un des meilleurs King que j'ai lu.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2007
A mes yeux, le meilleur roman de Stephen King avec "Marche ou crève". Une plongée au coeur de l'horreur, bien sûr, mais aussi au coeur de l'enfance et de ses amitiés hors du commun... Stephen King exploite nos peurs les plus communes (égoûts, araignées, zombies...) et signe un véritable chef-d'oeuvre!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2009
Une descente sans frein dans l'esprit tourmenté du maitre. Ceux qui, comme moi, ont vu la mini-série en 2 parties honteusement baptisée "il est de retour" DOIVENT lire ce chef d'oeuvre. Le portage "cinématographique" n'a pas grand chose à voir avec le contenu des trois tomes. Seules les (très très très) grandes lignes ont été traitées dans ce téléfilm. Raison de plus pour se plonger dans les antres de ces 3 tomes. Tous les protagonistes sont passés au crible, de leurs peurs les plus profondes jusqu'à leurs joies les plus intenses (surtout leurs peur, sinon ça ne serait plus du King), la moindre de leur pensée (torturée) est disséquée... Mon seul regret? D'avoir fini le livre (j'ai disposé de la version reliée, 1100 pages). Je n'aurai pas voulu que ça s'arrête...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,90 €
8,10 €
8,10 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici