undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles
14
3,4 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:10,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le roman IN DIS PEN SA BLE à lire si vous avez aimé la Tour Sombre du même auteur. Histoire génila sur un homme qui peut voir les auras des gens. La fin aborde l'univers cohérent du King qui relit un certain nombre de ses oeuvres.

Donc à lire absolument !!

Fredo ;)
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2010
Insomnie est largement supérieur à Duma Key et même nettement (dans mon esprit) au-dessus de Bazaar (les deux derniers romans que j'avais lu de SK).
Là j'ai eu mon lot d'émotions, une dose élevée de suspense insoutenable et une bonne grosse ration de merveilleux comme j'aime. C'est le truc qu'Insomnie a en plus en comparaison aux romans cités ci-dessus. J'imagine que ce sentiment est peut-être du au fait que l'action se déroule à Derry (Ça) et que l'histoire a un lien si étroit avec La Tour Sombre. Si les 360 premières pages peuvent sembler parfois un peu ennuyeuses (mais nécessaires pour s'attacher à Ralph et Lois, rentrer dans leur univers et bien comprendre les évènements etc), même si l'idée des Docs Chauves peut rebuter ou faire sourire, on en vient à un moment à les accepter et, ô surprise, à y croire de plus en plus, à mesure que l'action s'intensifie, que les éléments s'enchaînent. On s'y attache même à ces p'tits bonhommes.
Les 300 dernières pages sont magiques (peut-être un peu trop longues, avec des détails parfois un peu tirés par les cheveux, faut l'avouer) mais magiques quand même, un point c'est tout. Ralph est un personnage que je n'oublierai pas de si tôt, et les auras me hanteront encore pendant longtemps ! les décors resteront gravés aussi dans ma tête : le parc avec les sanisettes, les soirées d'été sur l'air de pique-nique où planent les auras ici et là et où se réunissent les Vieux Croulants, l'hôpital de Derry, le vieux chemin de fer de Nebolt Street... Et puis toutes ces jolies métaphores qu'utilise toujours SK et qui sont souvent très belles, très inspirées !
Je suis content de m'être "attardé" si longtemps avant de lire ce roman, parce que quelque part, je termine (à un roman près) son oeuvre en apothéose avec Insomnie. Comme quoi, avec King, il ne faut jamais baisser les bras et toujours s'accrocher. Parce que le mec a plus d'un tour dans sa poche. C'est un magicien. On est souvent récompensé quand on ne quitte pas sa place et qu'on reste. Je pense à Insomnie ou Histoire de Lisey. C'est dommage que certaines personnes aient refermé leur bouquins avant d'arriver à la ligne d'arrivée... celle de Insomnie est magnifique.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2008
Personnellement, je l'ai trouvé très bon: intrigue à la fois originale mais avec quelques clins d'oeil à d'autres romans de SK, personnages atypiques... L'histoire commence doucement pour s'intensifier jusqu'au dernier chapitre, j'arrivais plus à le lâcher! Je l'ai relu et je le trouve toujours aussi bon.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2016
Pas de spoil ici. Juste une Impression: cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de King. j'en étais resté à la première vague (cujo, carrie , christine, simetierre etc.)
J'ai d'abord trouvé ce livre long. trèèèèèès long. M.King ne se presse pas. Mais en y réfléchissant à deux fois, je me suis dit: quelle intelligence! le rythme va de pair en fait avec les sujets qu'il traite dans le bouquin (vieillesse, insomnie) et au final, on se prend d'amitié avec les héros de ce roman.
En résumé, pas le meilleur, mais pas le plus mauvais non plus.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mars 2014
Etant grand fan de King, je me suis laissé tenter par Insomnie...Au début, c'est assez accrocheur, mais ça devient vite lassant, on tourne en rond, on ne décolle plus. Le bouquin fait aux alentours de 1000 pages, j'ai du laisser tomber au bout d'à peu près 300, et une chose est sûre, ce n'est pas ce livre qui m'aura empêché de dormir, ou mené aux petites heures du matin car totalement absorbé.A chacun ces goûts, mais personnellement je ne le conseille pas.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2009
L'histoire débute bien par la narration détaillée des principaux personnages du roman. On s'intéressent tout de suite à Ralph Roberts et à l'étrange comportement de Ed Deepenau.
Cela se gâte ensuite quand survient le surnaturel décomposé entre l'intentionnel et l'aléatoire. Cette théorie passe encore mais pas les petits docteurs chauves qui sont censés les représenter et encore moins le Roi Pourpre présenté comme un gros poisson.
Bref, un livre qui aurait pu être mieux ficelé au niveau du surnaturel pour rendre l'histoire plus crédible.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2016
L'histoire est trop longue, tourne un peu en rond... aurait pu être écourtée... De plus je l'ai trouvé un peu trop délirante sur la fin. Je suis un fan de STEPHEN KING, je l'aime aussi bien dans les thrillers que dans le fantastique mais ici je n'ai pas accroché la dernière partie. je lui pardonne car par contre il y a de bons moments dans le livre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce que je retiens d'Insomnie est son rythme assez lent, ça traîne un peu par moment et c'est donc un peu déconcertant.
Sinon, j'ai bien aimé "Insomnie" dans la manière qu'à eu Stephen King d'interpréter les Auras. Une manière assez originale. En effet, je trouve ça cocasse que pour voir les "Auras" et ce qu'on appelle les mondes internes (invisibles aux yeux des humains) et donc, activer ce fameux Troisième Oeil, il faille être vieux et super insomniaque.
Pourquoi pas... Franchement, ça se tient !
Sinon, j'ai accroché aux Docs Chauves ! Une exploitation remarquable des Moires (ou Parques) à la sauce Stephen King !
Ce que le livre a aussi de plus, c'est son rapport étroit avec le cycle de La Tour Sombre ! Ayant lu le cycle, le clin d'oeil (énorme) fait plaisir !
Sinon, oui, « Insomnie » est plein de Magie, dommage que le rythme rompe par moment cette magie !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2013
Ce n'est pas mon livre préféré de Stephen King ; je n'aime pas trop l'histoire, trop longue, trop de détails ... L'histoire se traîne mais malgré tout je le lis jusqu'au bout.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2008
Insomnie est la preuve que même le meilleur des romanciers peut de temps en temps pondre un histoire (le mot roman est inadapté) totalement nullissime.
En toute honnêteté je dois même avouer qu'il s'agit là du plus mauvais bouquin que j'ai jamais lu, toute catégorie confondu.

Lire du S.King est quelque fois très pénible et assez souvent dans ses romans, y compris les meilleurs, j'ai pour habitude de sauter des pages quand le grand Stephen s'enfonce dans ses monologues sans fin (c'est qu'il aime s'écouter parler) et ses digressions oiseuses.

Dans Insomnie King se montre plus agaçant et plus assommant qu'il ne l'a jamais été.

L'histoire est très très lente, poussive, laborieuse, le rythme, aussi dynamique qu'un escargot sous tranxène.

Si je me souviens bien c'est l'histoire d'un sexagènaire, Ralph, qui a perdu sa femme et qui se voit être atteint d'Insomnie (d'où le titre du livre).

Vous voyez en une malheureuse phrase j'ai déjà résumé plus du tiers du livre. Car pendant les quatre cent premières pages, si je ne trompe pas, il ne se passe rien... ou presque.

Puis, enfin, à partir de la moitié, le héros distingue un curieux nabot, qui est en fait un méchant, dont la présence correspond à chaque fois avec les décès des personnes dont il s'approche, lesquels ne semblent pas posséder, au contraire de Ralph, la capacité de le voir.
Dans ce roman, King fait référence aux trois parques de la mythologie grecques en les faisant correspondre à des nabots "magiques" (risibles et ridicules).

L'intrigue principale : Ralph va se voir offrir des pouvoirs spéciaux (qui n'ont rien à envier à superman et à terminator, non sans déconner) par une force supérieure pour contrer une entité maléfique qui a pour but d'apporter malheur et destruction sur la ville.

Si à priori le synopsys parait alléchant, le roman n'est pas moins mauvais et ennuyeux.

La faute à un début poussif, des dialogues soporifiques, des scènes inutiles, mais surtout une surenchère dans l'absurdité et le grandguignolesque.

Bon, je m'arrêterais là.
Un conseil, si vous connaissez quelqu'un qui souffre, justement, d'insomnie, soyez bon prince, faites un bon geste, apportez-lui le remède à son malheur : offrez-lui le livre !!!!!!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,60 €
9,60 €
7,30 €
8,60 €