undrgrnd Cliquez ici Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Litte Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles
59
3,5 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:5,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce livre retranscrivant les échanges épistolaires entre Amélie Nothomb et un américain obèse, m'a beaucoup plu, par sa forme, son originalité, ses rebondissements et son humour. Aucun ennui. J'ai souvent éclaté de rire. Beaucoup de lecteurs appellent ce livre un roman, mais moi j'ai cru jusqu'aux dernières pages que c'était une histoire réellement vécue par l'auteure! Je suis sans doute naïve! La dernière lettre de Melvin ressemblant beaucoup au style d'Amelie Nothomb, cela m'a mis la puce à l'oreille. J'étais un peu déçue du coup. En même temps, la description que l'auteure fait de la photo de Melvin étant un peu cruelle, il vaut mieux qu'il n'existe pas en vrai. Les souffrances des obèses sont remarquablement bien cernées ici, l'addiction à la nourriture pouvant être la pire des drogues.

J'ai adoré qu'Amélie Nothomb nous parle d'elle, de son rapport avec ceux qui lui écrivent, de sa gestion du faramineux courrier qu'elle reçoit, et des exemples de phrases hallucinantes qu'elle trouve dans les lettres. C'était très amusant et intéressant. Encore une fois, je ne peux que saluer son courage de s'exposer ainsi, sa sincérité, son authenticité. J'ai ressenti que c'était quelqu'un de très humain avec un cœur énorme et qui aime vraiment les gens. J'ai aussi particulièrement aimé la photo de couverture du livre broché, je trouve Amélie belle, fragile et mystérieuse.

La fin du livre peut dérouter, cee qu'elle a osé faire m'a fait beaucoup rire (j'ai moi aussi été tentée de faire la même chose! !). Par contre pauvre Melvin, cet effort jusqu'à l'aéroport l'aura épuisé pour rien! J'étais un peu triste pour lui.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2014
Ce que j'en pense: Avec Une forme de vie, Amélie Nothomb s'essaie au genre épistolaire. Les lettres s'échangent entre l'auteur elle- même et un GI Américain basé en Irak. Encore une fois, l'auteure se met en scène dans une situation décalée comme seule Amélie Nothomb sait les écrire. Il n'y a pas vraiment d'intrigue dans ce roman. Le lecteur assiste plutôt à la naissance d'une amitié entre deux correspondants qui jusque- là n'avaient rien en commun. Cela pourrait paraître barbant mais sachez juste que lorsque le roman a atteint sa vitesse de croisière, un retournement de situation tardif crée la surprise (je ne peux en dire plus sans spoiler le roman).

Les personnages sont en complet décalage avec la réalité et ont ce petit grain de folie bien spécifique à l'écriture de la romancière. Avec le personnage du GI américain obèse, Amélie Nothomb fait un pied de nez majestueux aux clichés de la société américaine.
Dans ce livre, l'auteur parle beaucoup d'elle- même et tout le long de la lecture je me suis demandée où était la frontière entre le réel et la fiction. Le traitement de sa personne comme un personnage est fréquent chez Amélie Nothomb mais je ne peux m'empêcher de croire que certaines choses sont vraies dans ce qu'elle raconte sur elle. Il reste à savoir quoi.
Le style en lui-même est fidèle à l'auteur. Une écriture simple et agréable mais sans plus. Pourtant, je note que ce livre m'a beaucoup plus plu que les deux derniers sortis.
Bref: Une lecture agréable qui regroupe les caractéristiques d'écriture de l'auteur.

Pour d'autres avis:[...]
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai reçu ce livre en cadeau, et n'ayant jamais lu, mais entrevu le style Amélie Nothomb, j'ai été agréablement surprise.
Cet échange de lettres, entre un de ses lecteurs et Amélie, qui révèlera en fait une manipulation, est grandiose, on
y croirait presque, tellement les accents de l'auteure sont humainement vrais.
Quant au thème de l'obésité, qui en est une des composantes, mais pas la seule de ce roman, il aborde des points qui ne peuvent que toucher les personnes
affligées, celles qui font appel à des gens comme un illustre docteur D du moment, si décrié actuellement, par toute une élite de psychologues, moins psychologues peut être que lui,
car vouloir aider et comprendre le processus qui permet à une personne de grossir n'est pas donner à tout le monde.
Ces gens-là feraient bien de lire Amélie Nothomb, et comprendraient peut-être mieux le désespoir, qui touchent certains, alors, peut-être comprendraient-ils, qu'un médecin, qui arrive à inverser le processus inébranlable, soit respecté par ceux-mêmes qu'il aide à sortir de l'issue fatale!!!

Quant au roman, il montre l'escalade du mensonge, oui c'est vrai Amélie se donne le beau rôle, et c'est par une pirouette, un peu queue de poisson, il est vrai,
que se termine cette histoire, mais comment aurait-elle pu se terminer, autrement ??
En tout cas, quel panache !! Chapeau, je comprends un peu mieux le succès qui l'entoure ! Et sans succès, elle n'aurait pas de détracteurs !!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 avril 2014
J'ai dévoré ce livre. C'est le premier roman d'Amélie Nothomb que je lis, et j'avoue ne pas être déçue : l'histoire, l'échange de lettres entre Melvin Mapple et Amélie m'a fasciné, le retournement de situation de la fin m'a aussi surprise, je ne m'y attendais pas du tout. C'est un livre qui se lit très facilement et auquel on s'accroche vite.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2010
Cet opus annuel d'Amélie Nothomb se lit vite et bien. La seule surprise réside dans la fin du bouquin: le livre se termine en queue de poisson. Le scénario est très improbable mais le thème de l'obésité des GI's américains ensablés (plus correct que embourbés) est intéressant et vraissemblable.
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2011
Je suis une inconditionnelle d'A. Nothomb et je n'ai pas été déçue, ce livre est sympa, comme tous les autres je l'ai lu en une journée. Je le recommande, l'histoire est originale. Ce n'est pas mon préféré, celui-ci étant "métaphysique des tubes", mais il vaut la peine de l'acheter.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2015
J'ai adoré ce livre. J'ai adoré suivre les échanges épistolaires entre Amélie Nothomb et un militaire d'Irak. La plume est encore très belle, et le livre addictif ! J'ai trouvé des métaphores très belles de la part de l'homme ; j'ai trouvé ça touchant et finalement pas si bête que ça de considérer ses "défauts" (je n'aime pas ce terme, et je ne pense pas ça des personnes rondes, je suis pareille -_- , mais là, je n'ai plus de matière grise à disposition pour trouver des synonymes xD) comme une oeuvre d'art, comme une compagne, une famille. Bref. C'était juste beau <3 La fin est un peu en queue de poisson (mais d'où elle vient cette expression au fait?! :o ) ce qui m'a légèrement déçue car pour moi, elle a oublié quelques pages mais je pense sincèrement que c'est un roman que je relirais. Voici donc mon classement des romans Nothomb que j'ai lu (comme je ne donne pas de notes ^^)
1 — Cosmétique de l'ennemi
2 — Une forme de vie
3 — Les catilinaires
4 — Barbe Bleue
5 — Mercure (pas terminé à l'époque, donc je mets une réserve ; je compte le relire d'ici quelques semaines, je suis certaine que je pourrais l'apprécier des années après)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2012
Les romans d'A. Nothomb, ce sont toujours des expéditions courtes et intenses dans le monde singulier de son étrange imaginaire. On ne peut s'empêcher de recommencer, roman après roman. On en ressort toujours un peu hagard, parfois sans être tout à fait sûr d'avoir aimé ou détesté la sensation (c'est le cas ici).

2 étoiles, parce qu'une meilleure appréciation ne serait pas juste au regard de quelques-unes de ses autres créations :)
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Amélie Nothomb a hélas sombré. Terrible nouvelle pour ses aficionados. Après l'apologie de la drogue et du suicide (Le voyage d'hiver) publié l'an dernier à la même époque, voici l'Amélie qui se continue façon peinture de façade 3 couches blanches sur le visage, chapeau tuyau de poêle posé sur son tonneau, l'oeil vitreux ; ainsi offrait-elle ce visage lors de son passage médiatisé au dernier salon du livre. Tel le capitaine du fameux navire qui met plein la gomme pour montrer les capacités de son navire, l'Amélie a hélas - selon toute probabilité- heurté l'iceberg "champignonesque" qui la plonge dans les profondeurs de la débilité.

Le soldat "Schprountz" de l'US Army écrit à Amélie Nothomb. 6 ans déjà qu'il est collé à Bagdad. Stupeurs et tremblements chez la déménagée du cerveau : est-ce un canular ou une blague ? ou bien l'inverse ? Ces insoutenables questions sont remuées dans tous les sens, et les pages, pour être finalement résolues par "Schprountz" lui-même. Il en écrit d'autres des mots, ah là là ! "Closer" n'a qu'à bien se tenir tant est insoutenable la légèreté du propos.

La conclusion s'imposera d'elle-même : pourquoi tant de dégoût de soi au-delà de la nausée chimique fait-il vendre ? Quel intérêt le lecteur peut-il avoir de connaître les vicissitudes morales et déséquilibres mentaux d'un auteur (Amélie Nothomb n'est évidemment pas la seule dans ce genre - cf. l'excellente analyse de fond de Pierre Jourde dans son ouvrage "La Littérature sans estomac").

La ligne directrice est donnée, par la voix de Schprountz, dans ce plaidoyer narcissique :

"La bouffe à haute dose, c'est une drogue plus dure que l'héroïne." Abus des deux genres chez Nothomb ?

"Quand on tripe, les complications de la réalité s'évacuent" : le constat de vie de la millionnaire en Euro Amélie Nothomb, dressé dans "Le Voyage d'Hiver", est radicalement opposé au mien. Question de salubrité mentale.
1919 commentaires| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2016
Mouais. Je ne connaissais Amélie Nothomb que de nom .
Ça n'est pas de la grande littérature. La prof de français de mon fils en 4ème leur a demandé de le lire donc je l'ai lu aussi. Ça n'a pas un goût de reviens y.
Est-ce autobiographique ? En le lisant j'ai eu une envie irrépressible de manger puis un dégoût de la nourriture.
Et la fin.... comment dire...spectaculaire...
Mais où va-t-elle chercher tout ça ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,90 €
5,60 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici