undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles
59
3,5 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:5,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 août 2012
Dans "Une Forme de vie" Amélie Nothomb nous raconte l'histoire d'un mythomane obèse qui se lance dans une relation épistolaire des plus hilarantes avec la jeune auteure. Comme souvent chez Nothomb, cette intrigue farfelue n'est qu'un prétexte pour nous parler de la création et de la relation si particulière qui existe entre un artiste et son public. Si dans l'acte d'écriture s'entremêlent toujours le mensonge et la sincérité, c'est parcequ'il semble que ce soit les deux ingrédients nécessaires pour susciter le désir de l'autre. Vouloir être un écrivain à succès est-ce autre chose?
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bien loin, de "Métaphysique des tubes, ou de Stupeur et Tremblements", j'ai tout de même voulu le lire, suite aux conseils d'une amie. Dans son ensemble, je l'ai relativement bien aimé, il se lit avec une certaine fluidité, mais il n'est pas à conserver pour une relecture !
Comme à son habitude, Amélie nous raconte un récit court, intense et extravagant. Ici, elle est la narratrice, comme dans la plupart de ses romans, nous laissant supposer qu'elle a réellement vécu cette histoire. Par moment, les situations peuvent être dérangeantes, à d'autres, drôles, mais aussi, pathétiques et bouleversantes.
C'est ce qui fait la richesse de cette fiction.

Ce qui m'a finalement le plus interpelé, ce sont les dix dernières lignes du roman - elles donnent à réfléchir ! On peut y voir plusieurs sortes de fin.
À chaud, comme ça, sans réfléchir... la première impression est une fin en « queue de poisson ».
En ce qui me concerne, je verrai plutôt une introspection de ce qu'elle pourrait devenir dans le futur en tant qu'écrivain : là dans la fiction du roman, avec sa réalité de narratrice, tout basculerait pour elle, si elle donnait ce formulaire fatidique rempli de réponses condamnables. C'est là que sa réflexion entre en jeu, car ce papier est bien rangé dans son passeport, elle n'a pas l'intention de le remplir à nouveau !

L'hypothèse de fond de cette réflexion, c'est qu'en agissant comme une terroriste elle se libère de son carcan littéraire.

Mais gardons à l'esprit que cet écrit est une fois de plus une fiction s'inspirant de sa propre vie, car, oui, Amélie répond à tous ces lecteurs, jusqu'à même les recevoir chez elle !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2012
Très intéressant, ce livre nous raconte, et nous fait vivre, une correspondance entre deux êtres que tout oppose à prioris. L'auteure raconte, comme à son habitude, une histoire complètement incroyable et fascinante, avec une tel aisance de la plume, que l'on se laisse porté par cette superbe écriture. Merci Amélie de nous régalé avec ce magnifique roman. Ca faisait un moment que j'attendais de lire à nouveau quelque chose de vraiment interessant, et là on est vraiment bien servi. Merci encore.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2010
Je ne prends plus le risque d'acheter Nothomb, mais le parcours si je le trouve chez quelqu'un. Et franchement, une fois de plus depuis ces cinq ou six dernières années, je suis déçue. C'est de la daube... Indigeste, tiré par les cheveux, grosses ficelles, et même pas un peu d'humour fou-fou, comme parfois elle essaie d'en faire. La lettre peu ordinaire qu'elle reçoit n'est pas crédible... Rien ne l'est. Ce n'est plus de la fiction, c'est du tartinage. Devrait s'arrêter un peu d'écrire, surtout qu'en la lisant on voit bien qu'elle ne se donne aucun mal, elle griffonne, et je mettrai ma main au feu qu'elle ne se relit même pas. A travers les subjontifs (à tous les temps) on sent la grammairienne, mais la syntaxe laisse à désirer... c'est fatigant !
0Commentaire| 37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2012
On passe un très bon moment en compagnie de ce livre même s'il y a quelques longueurs. La manière de traiter le sujet est originale. Comme d'habitude, le lecteur doit faire confiance a Amelie Notomb qui l'embarque avec surprise dans un nouvel univers. Le livre plaira a ceux qui sont sous le charme de cette écriture brillante.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Combien d'étoiles attribuer ? Deux ? Trois ? Qu'en sais-je ? En débutant la lecture, je partais sur une seule et regrettais bien d'avoir acheté ce livre (d'autant que je l'ai fait sans grande conviction et sans illusion, après les déceptions répétées des dernières années).
Les premiers titres de commentaire qui me venaient à l'esprit étaient alors "Amélie a les chevilles qui enflent" ou encore "N'importe quoi". Et je me disais que j'avais honte de lui donner une partie des 15 euros et quelques versés pour cela.

En effet, le début de cette histoire procède d'une situation assez improbable, où un soldat américain engagé dans la guerre d'Irak écrit à Amélie Nothomb en personne, pour se confier à elle.
S'en suit une stupéfiante litanie sur le succès d'estime dont jouit l'écrivain du fait de sa notoriété, l'abondance du courrier qu'elle reçoit et les cas souvent pleins d'impudeur ou de nombrilisme auxquels elle a à faire face ; les cas les plus pénibles étant généralement le fait de ceux qui lui écrivent de longues lettres (on aura bien compris, elle y insiste, qu'elle ne souhaite pas que les lettres qui lui sont envoyées dépassent un recto-verso, la qualité n'étant pas proportionnelle à la quantité, comme en de nombreuses autres choses). Et, outre l'auto-portrait dressé sur sa notoriété, on a le droit aussi aux opinions anti-Bush, anti-guerre d'Irak, presque par moments anti-américaines, ou au mieux pleines d'une "Obamania" sans beaucoup de réserves (Pourquoi pas ? Mais est-ce bien le lieu ?).
Amélie Nothomb en était-elle donc là, manque d'inspiration, panne d'imagination, besoin de trouver un sujet rapidement, au besoin en lisant un peu la presse et suivant l'actualité du moment, ou en évoquant son quotidien ? D'où mon très grand scepticisme de départ et les idées de titres précitées.

Puis vient le coeur du sujet, l'histoire elle-même, l'intrigue avec pour référence centrale l'obésité.
L'auteur continue de parler beaucoup d'elle-même, de se livrer, mais on retrouve davantage son style, sa personnalité, ses centres de préoccupation de toujours. Et surtout, sans vouloir en dire plus sur l'histoire et vous laisser le plaisir de la découvrir, pour ceux qui sont intéressés, apparaît une Amélie Nothomb comme on l'imagine (pour ceux qui ont lu tous ses romans), c'est-à-dire humaine, sincère, spontanée, que l'altérité ne laisse pas indifférente. En bref, une Amélie Nothomb attachante.
Et, en conclusion, même si la fin (les trois dernières pages) est encore tirée par les cheveux et retombe, à mon sens, dans le n'importe quoi (qui justifierait pleinement l'étoile unique), je n'ai pas envie d'être sévère et opte donc pour les trois étoiles (je n'en avais attribué que deux l'an passé, où le contenu était tout de même bien plus mauvais ; la hiérarchie des valeurs sera ainsi mieux respectée).

Maintenant, à vous de vous faire votre propre idée. Comme tous les romans de cet auteur, deux ou trois heures de lecture vous suffiront pour cela.
Pour ma part, je n'avais aucune idée préconçue en découvrant le livre, car je me garde toujours de lire des critiques ou évocations du contenu avant d'acheter et, pour l'heure, aucun commentaire n'est encore rédigé sur cette page, ne me donnant aucune idée des réactions auxquelles vont donner lieu ce roman. Je ne manquerai d'ailleurs pas de m'y intéresser. Il me tarde de vous lire et savoir comment vous avez perçu cette dernière production, pour ceux qui feront partager leurs impressions.
99 commentaires| 50 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2011
Je découvre Amélie Nothomb par l'intermédiaire de ce petit roman. Je l'ai très vite lu et il se parcourt rapidement de toute façon, puisque c'est essentiellement un roman épistolaire. Je m'étais imaginé cet auteur comme inaccessible au commun des lecteurs, tel que moi, or, je découvre quelqu'un qui me parle, qui me plaît et dont le bouquin me tient en haleine. Je lirais donc "la métaphysique des tubes" et autres titres alambiqués à partir du moment où je sais que je parviendrais à les comprendre.
Quand à ce livre-ci, je l'ai trouvé plein d'intérêt, il suscite la curiosité, j'y ai trouvé des réflexions très pertinentes sur le sens de l'écrit. Enfin je l'ai beaucoup apprécié.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un livre d' Amélie NOTHOMB se reconnaît désormais à la couverture, le sujet illustré c' est Amélie NOTHOMB. Ce dernier opus n' échappe pas à la règle. Sous prétexte d' un échange épistolaire avec un GI américain en Irak, qui fait de son obésité une lutte et une protection contre la guerre, nous parlerons essentiellement d' Amélie. Du nombre de ses romans nous en sommes à 66, de son attitude vis à vis de la nourriture, de ses correspondances avec ses lecteurs. De son ego, de son égocentrisme, de sa difficulté à sortir de l' invraisemblance dans laquelle elle s' est plongée dans ce roman. Comment imaginer qu' un soldat puisse être si obèse !

Ce roman n' a qu' un mérite contribuer à faire grossir « l'aeuvre » d' Amélie, et sans doute son chiffre d' affaires. Contrairement à l' avant dernier il n' y a aucune émotion.

Autant vous dire que pour moi il y a une grande absence dans ce roman la littérature !
22 commentaires| 46 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2014
Ce que j'en pense: Avec Une forme de vie, Amélie Nothomb s'essaie au genre épistolaire. Les lettres s'échangent entre l'auteur elle- même et un GI Américain basé en Irak. Encore une fois, l'auteure se met en scène dans une situation décalée comme seule Amélie Nothomb sait les écrire. Il n'y a pas vraiment d'intrigue dans ce roman. Le lecteur assiste plutôt à la naissance d'une amitié entre deux correspondants qui jusque- là n'avaient rien en commun. Cela pourrait paraître barbant mais sachez juste que lorsque le roman a atteint sa vitesse de croisière, un retournement de situation tardif crée la surprise (je ne peux en dire plus sans spoiler le roman).

Les personnages sont en complet décalage avec la réalité et ont ce petit grain de folie bien spécifique à l'écriture de la romancière. Avec le personnage du GI américain obèse, Amélie Nothomb fait un pied de nez majestueux aux clichés de la société américaine.
Dans ce livre, l'auteur parle beaucoup d'elle- même et tout le long de la lecture je me suis demandée où était la frontière entre le réel et la fiction. Le traitement de sa personne comme un personnage est fréquent chez Amélie Nothomb mais je ne peux m'empêcher de croire que certaines choses sont vraies dans ce qu'elle raconte sur elle. Il reste à savoir quoi.
Le style en lui-même est fidèle à l'auteur. Une écriture simple et agréable mais sans plus. Pourtant, je note que ce livre m'a beaucoup plus plu que les deux derniers sortis.
Bref: Une lecture agréable qui regroupe les caractéristiques d'écriture de l'auteur.

Pour d'autres avis:[...]
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sujet surprenant et original sur l'obesite d'un americain vu par une ecrivain francaise (ayant goute a l'anemie).Ecrit a la premiere personne par Amelie Nothomb ce livre surprend mais captive. On recherche quelque chose de plus dans l'histoire, mais peu de matiere. Une lecture rapide pour la plage mais pas plus. Je ne me suis pas ennuyee a le lire, mais j'aurais souhaite une ecriture plus riche et plus recherchee.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,90 €
5,90 €
6,30 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici