undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
64
4,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 janvier 2014
J'adore les arbres , la nature . Et c'est tout naturellement que j'ai décidé d'acheter ce livre rie qu'au titre . Un journal intime d'arbre , mais oui après tout , ça semble évident ... Un arbre vit tellement longtemps ; cotoye la vie de tant de monde , connait si bien la nature ...Oui finalement si un arbre est doté d'une sensibilité et d'une conscience, alors son journal intime doit être riche et passionnant...

C'est exactement le cas . Ce livre est passionnant, et finalement tout en étant ultra centré sur la vie de cet arbre , il conte en même temps les vies de grands nombres de gens . On ne s'ennuis jamais . Quand le livre est fini , on regrette qu'il ne dure pas plus longtemps . On s'attache a cet arbre (un poirier) comme a un ami .

Le seul petit reproche que je ferais sur le livre , c'est que j'ai eu la sensation désagréable en approchant des derniers chapitres , que l'auteur avait eu un coup d'accélérateur , l'écriture est plus condensée , on passe trop vite sur pas mal de chose , on a l'impression d'avoir moins le temps qu'avant.Mais on pardonne très bien tant le livre est prenant .

Je le conseil aux amoureux des arbres , de la nature , autant qu'a ceux pour qui un arbre est une embuche dans le paysage , car il reverrons peut être leurs copies. Je le conseil aussi aux gens qui aiment les romans d'aventures , parce que pour le coup , la vie de cet arbre est une sacrée aventure !!
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce roman s'enracine sur une très belle idée. En laissant la plume à un arbre, l'auteur essaie de rendre compte du lien très fort qui peut l'unir aux êtres humains qui le côtoient. Dans cette tentative, « Le journal intime d'un arbre » m'a paru allier forces et faiblesses. Plutôt qu'un arbre déjà moribond, j'aurais préféré que l'arbre ait la parole dans sa pleine vigueur. Plus qu'un journal intime, j'ai plutôt eu l'impression que cet arbre écrivait ses mémoires presque posthumes. J'ai trouvé très intéressant par contre d'essayer de raconter l'arbre et son lien avec l'homme de la manière la plus exhaustive possible. Des sciences humaines - histoire, médecine, biologie, botanique, génétique, écologie, etc - l'auteur nous mène vers le rêve, la création artistique, la révolte et la poésie. Tour à tour témoin, acteur, réceptacle sacré, confesseur, bourreau ou guérisseur, l'arbre participe aux avancées mais aussi aux drames de l'humanité. Il croisera une femme qui le replantera (belle histoire de Catherine Bouchet qui nous sera pleinement révélée à la fin), une sorcière, un poète ridicule et trompé, des révolutionnaires (mais les peupliers étaient plus « populaires » à l'époque), un parachutiste qui s'y connaît en arbres, un médecin et la balle qui tua son fils, une sculpteure,...et même Dreyfus. La documentation de l'auteur est solide et permet de belles réussites (notamment les épisodes sur Catherine Bouchet ou Dreyfus). Malheureusement trop de poncifs, caricatures et stéréotypes viennent parasiter les idées originales et/ou engagées de l'auteur sur l'interaction de l'Homme et des arbres. En choisissant des archétypes, l'auteur empêche ses personnages de prendre une réelle consistance. Les redites et redondances viennent alourdir l'architecture d'un roman pourtant assez court. Le style fluide de l'auteur ne m'a pas particulièrement charmée mais rend la lecture agréable. Cependant livrer les mots d'un arbre implique de trouver le difficile équilibre entre projection et anthropomorphisme et l'auteur s'en tire de manière inégale. J'ai lu avec plaisir l'arbre de Didier van Cauwelaert mais je continue de penser qu'il aurait pu donner de plus belles fleurs et des fruits plus goûteux.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 décembre 2011
Cela fait bien maintenant soixante ans que je lis : du bon, du mauvais, des livres émouvants, d'autres drôles ... mais "Le journal intime d'un arbre" restera dans ma mémoire comme un ouvrage surprenant, à nul autre semblable ! Truffé de bons mots, d'un français impeccable, chaque chapitre révèle un secret, annonce un rebondissement, prépare un enchaînement. Je garderai cette belle histoire longtemps dans ma mémoire comme un très agréable moment de lecture.
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L’idée du livre m’avait emballé : un arbre pluricentenaire qui a vu se succéder les époques, les drames et les joies humaines… J’ai rapidement déchanté car cette fresque historique n’est pas du tout l’objet du roman : le poirier en question n’est qu’un prétexte, qu’un narrateur intermédiaire pour raconter une histoire très contemporaine entrelardée d’un peu de botanique, les quelques événements historiques n’étant évoqués que de manière ponctuelle. Il ne s’agit là que d’un malentendu, ma déception ne remettant pas forcément en cause l’ouvrage.

Pour le récit en lui-même c’est du politiquement correct écologique avec ce qu’il faut de scènes érotiques, avec des indiens d’Amazonie, des jeunes de banlieue, des juifs, des homosexuels… Bref des thèmes et un discours à la mode : j’ai horreur de ce qui est trop convenu et des bons sentiments !
En outre, la deuxième partie du roman est bâclée, van Cauwelaert accélère en enchaînant les invraisemblances (le fils abandonné dans une tribu amazonienne devient diplômé des plus grandes universités américaines et son charisme sauve la jungle amazonienne des méchantes industries polluantes en deux pages, le voyou de banlieue devient subitement un repenti qui sauve les jeunes de la délinquance en deux pages…).
Ca ne me donne *vraiment* pas envie d’acheter un autre ouvrage du même auteur !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
livre broché souple format moyen récent (2011) mettant en scène de façon imaginaire les pensées d'un poirier tricentenaire; ce roman, original par son sujet et servi par le style accessible de DVC se lit facilement; les justifications de l'intrigue se basent sur des écrits scientifiques (JM Pelt); le résultat est intriguant et intéressant et amène au moins à se poser la question de la sensibilité du monde végétal, question de plus en plus évoquée depuis quelques années et de manière on ne peut plus sérieuse; de là à changer notre mode de vie et à ne plus considérer le bois comme une matière inerte, il y a loin!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2012
L'histoire: Le roman est raconté par Tristan, un poirier vieux de 300 ans. Le roman commence par la mort du celui -ci, cependant son âme survit à travers les gens qui l'ont aimé et pensent à lui. Il voit donc le monde à travers leur yeux et raconte au lecteur les épisodes qui ont marqué sa vie

Mon avis: J'ai été très intrigué par ce livre, déjà parfois j'adore son auteur, Didier Van Cauwelaert et un auteur assez peu connu finalement pourtant il n'a pas peur de diversifié ces thèmes d'écriture. Il peut aussi bien à parler d'amour, de violence ou de fantôme selon ses romans et j'avais très envie de voir comment il s'y prendrait pour faire parler un arbre. Je trouve le roman réussi, peut être pas mon préféré de cet auteur mais je l'ai quand même dévoré. Le gros point positif est l'originalité du livre, de plus la lecture est fluide et les personnages principaux sont assez bien décrits. Il y a beaucoup de personnages car la mémoire du poirier va continuer de vivre sur près d'un siècle après ses 300 ans de vie végétale mais on s'y retrouve aisément.

Sans être un coup de cœur absolu, c'est un très bon roman et j'ai pris plaisir à cette lecture.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2011
On ne regarde plus la nature de la même manière après ce livre. Pas d'étonnement désormais si l'on croise dans les forêts, les jardins... des gens en pleine discussion avec des arbres ou des plantes. Ce livre est délicieux
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2013
Dommage que beaucoup de personnages soient en lice dans ce roman , on aurait aimé que la fin ne soit consacrée qu'au poirier..
Malgré tout , l'histoire est originale et pour celui qui aime les arbres, c'est fort agréable de lui avoir donné la parole . C'est une démarche qui fait réfléchir et j'aimerais tant écouter les confidences de mon vieux tilleul , témoin depuis cent ans de la vie de ma maison natale !! Merci à l'auteur pour son récit savoureux.
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai lu beaucoup de D. Van Cauwelaert et je l'apprécie; sur ce coup, déception:
Au départ, une très bonne idée, celle de faire raconter son histoire à un arbre. Mais se greffent là-dessus des choses invraisemblables comme si l'auteur voulait diluer sa sauce, l'étoffer aussi, et la faire prendre; ça se gâte dès l'histoire d'amour entre Manon et Yannnis....................Manon change de nom, passse encore (c'est une artiste!), mais elle abandonne son fils aux indiens....?.....Celui-ci,( lecteur plein de bonne volonté, on veut bien aussi!), deviendra chamane, mais comment un enfant élevé en Amazonie peut-il soudain décoller et devenir diplomé aux USA? j'ai été chez les indiens en Guyane (sur le haut Oyapock) et c'est hautement improbable! Les lois du genre Romanesque admettent ces details, mais TROP, c'est TROP! Pas plus, je ne crois à ce voyou arabe des banlieues qui va s'amender........Comme par hasard...
Toute la 2° partie est un tissu d'invraisemblances! L'intrigue traîne; l'histoire s'essouffle, le lecteur aussi! j'ai bien aimé l'épisode Dreyfus, mais au fond, que vient-il faire là?
Tout est à l'avenant.
L'auteur a de l'humour, ici, il n'en fait guère preuve, on voit bien que lui-même ne croit pas à son histoire; je dirais même que curieusement, il se trahit en saupoudrant ici ou là des assertions qui, normalement, ne sont pas les siennes (par exemple sur la religion!)
Si vous n'avez jamais lu de D. Van Cauwelaert ,évitez celui -ci, commencez par un autre!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L’idée du livre m’avait emballé : un arbre pluricentenaire qui a vu se succéder les époques, les drames et les joies humaines… J’ai rapidement déchanté car cette fresque historique n’est pas du tout l’objet du roman : le poirier en question n’est qu’un prétexte, qu’un narrateur intermédiaire pour raconter une histoire très contemporaine entrelardée d’un peu de botanique, les quelques événements historiques n’étant évoqués que de manière ponctuelle. Il ne s’agit là que d’un malentendu, ma déception ne remettant pas forcément en cause l’ouvrage.

Pour le récit en lui-même c’est du politiquement correct écologique avec ce qu’il faut de scènes érotiques, avec des indiens d’Amazonie, des jeunes de banlieue, des juifs, des homosexuels… Bref des thèmes et un discours à la mode : j’ai horreur de ce qui est trop convenu et des bons sentiments !
En outre, la deuxième partie du roman est bâclée, van Cauwelaert accélère en enchaînant les invraisemblances (le fils abandonné dans une tribu amazonienne devient diplômé des plus grandes universités américaines et son charisme sauve la jungle amazonienne des méchantes industries polluantes en deux pages, le voyou de banlieue devient subitement un repenti qui sauve les jeunes de la délinquance en deux pages…).
Ca ne me donne *vraiment* pas envie d’acheter un autre ouvrage du même auteur !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,90 €
6,60 €
20,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici