Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

  • Room
  • Commentaires client

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
50
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Lorsque j'ai vu la bande annonce du film, j'ai eu très envie d'aller le voir. Malheureusement, je n'ai pas eu le temps d'y aller alors j'ai décidé de lire le livre (et puis voir quand même le film mais plus tard). J'ai trouvé ce roman sublime et surtout extrêmement bien écrit.

Jack a 5 ans, vit dans La Chambre avec sa maman et il est persuadé que rien n'existe en dehors, ou alors seulement dans la télévision. Sa mère et lui sont les seuls humains, avec aussi Grand Méchant Nick mais il n'est pas complètement certain qu'il soit humain...
J'ai beaucoup aimé que Jack soit le narrateur. On suit ses péripéties à lui et à sa mère à travers ses yeux et ses oreilles. C'est vraiment original que l'histoire soit racontée de son point de vue d'enfant. Ça atténue le coté glauque et dramatique pour lui donner un coté plus naïf.
C'est lorsque la mère parle à jack qu'on se rend compte du calvaire qu'elle a subit depuis 7 ans, ses tentatives pour se sauver, pour qu'on la retrouve.... D'ailleurs, elle n'a pas complètement perdu espoir ais maintenant, pour Jack, elle déguise ses tentatives en différents jeux comme "Grand Cri" où il fait hurler le plus fort pendant quelques minutes.

Au début je trouvais étrange cette idée de ne rien révéler à jack sur le monde mais c'est encore un petit bout de chou, même s'il est très intelligent pour son âge. Sa maman s'occupe vraiment bien de lui et Jack donne l'impression d'en petit garçon heureux et parfaitement équilibré. Il se satisfait de La Chambre, de son petit confort et même des "cadeaux du dimanche" que le Grand Méchant Nick leur apporte.
Dès que Maman lui apprend que ce qu'il y a dans "Madame Télé" est réel, Jack a envie de sortir... Oui, enfin, il veut sortir mais pas vraiment pour de vrai et certainement pas tout seul ! Mais la sortie de Jack, c'est pourtant là dessus que repose le nouveau plan d'évasion de Maman ! Et à partir du moment où le plan ce met en branle, mon stress est monté d'un coup ! Impossible de lâcher mon livre tant que ce chapitre n'était pas terminé.

C'est un roman mais j'avais vraiment l'impression de lire un reportage sur un fais divers tellement au s'y croit. Jack est vraiment attachant comme gamin et je le redis ais c'est vraiment une excellente idée d'en avoir fait le narrateur. J'ai aimé découvrir le monde extérieur avec ses yeux d'enfant. Il est intelligent donc il ne manque pas une occasion de faire une remarque pertinente qui surprend tous les adultes autour. Son langage enfantin avec des erreurs de grammaires ne m'a pas du tout gênée, au contraire, ça lui donne un vrai côté réel.

Bilan
Room est une superbe histoire très touchante sur la relation extra-fusionnelle d'une mère et son fils qui ont vécu en ermite, à deux pendant 5 ans. Sur la manière dont ils vont gérer leur retour dans la vie réelle... C'est très fort en émotion, c'est vraiment une très belle histoire, avec une plume très originale.
Je vous conseille chaudement cette lecture !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2017
J'ai adoré le film mais le livre est écrit de façon théatrale du coup ce n'est pas comme une histoire à lire ou nous sommes plongé dans le livre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2013
Après avoir eu quelques difficultés à "entrer" dans le livre (car l'enfant qui parle personnifie les objets, Monsieur Lit...etc) je me suis laissée entrainer dans le roman et ne l'ai plus laché jusqu'à la fin.... J'ai beaucoup aimé la façon dont est traité le sujet du livre dont je ne dévoilerai rien car il faut que le lecteur aille comme moi de surprises en surprises....
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2014
Jack et sa mère vivent dans La Chambre, retenus prisonniers du Grand Méchant Nick qui a kidnappé la mère quand elle n'avait que 19 ans. Enfermés dans cette pièce sécurisée, isolée au fond du jardin, ils survivent chaque jour. Le récit commence avec l'anniversaire de Jack, qui fête ses cinq ans. Pour le protéger de l'enfermement, lui qui est né dans cette chambre, sa mère a inventé un monde magique pour expliquer les choses de la vie, comprendre ce qui se passe dans Madame Télé, éduquer son fils et l'occuper.

L'histoire est racontée par Jack, aussi le style et le ton de la narration sont au début assez surprenant, avant que l'on ne s'y habitue rapidement au fil de la lecture. Après une évasion réussie, et la possibilité de la liberté, le plus dur commencera alors pour Jack et sa mère : comment faire face au monde extérieur après tant d'années privées de tout ? Et surtout pour Jack, commencer assimiler Le Dehors à son petit monde ?

Si les premières pages furent un peu laborieuses, le temps de rentrer dans l'histoire, Room devient rapidement un roman passionnant, une folle histoire. Dans cette expérience hors du commun, les personnages s'adaptent, et c'est avant tout l'amour d'une mère pour son fils qui permettent à chacun des deux protagonistes de tenir chaque jour. Un roman singulier, touchant d'amour et de fragilité, que j'ai dévoré.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 août 2011
Ma vit seule avec son fils de 5 ans dans un espace excessivement réduit. On apprendra par la suite pourquoi et surtout comment ils vont en sortir. L'histoire est écrite à travers les yeux de l'enfant, toujours optimiste, elle nous fait traverser les doutes de l'enfermement (on retrouve un mythe de la caverne revisité par un écran tv) et les espoirs et parfois plus encore les craintes de l'inconnu quand arrive le moment de la sortie. Une histoire qui pourrait être basée sur le kidnapping de Natacha Kampusch mais qui est excessivement porteuse d'espoirs.
Shortlistée pour le Booker Prize, Emma Donnoghue est une très promettante.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sans doute pour moi le meilleur livre de l'année 2011. Quelle force se déploie de ce roman ! mêlé conjointement d'horreur et d'amour.
Je l'ai abordé sans savoir du tout de quoi il parlait, et le début n'était pas gagné : Jack, un petit garçon de 5 ans, fête son anniversaire avec sa maman, avec qui il semble vivre enfermé dans une pièce, redoutant les visites régulières du « grand méchant Nick ». Il donne des noms à tous les objets qui l'entourent, ainsi il s'adresse à Monsieur Lit, Madame Table, Petit dressing, ... et il n'a pour ouverture sur le monde que la télé où il regarde notamment Dora l'exploratrice, sa grande copine. Au début, on peut trouver risqué ce point de vue naïf et enfantin, un peu longue d'ailleurs cette description de leur vie, mais très vite, dès lors que l'on comprend à peu près la situation, on n'a de cesse de comprendre « pourquoi », et comment cela va se terminer. Le roman ne se limite pas à cet enfermement, il va bien au-delà, mais je ne souhaite pas en dire davantage. Il faut juste le lire !
Sur un sujet dramatique, l'auteur réussit un formidable tour de force, nous rendant les personnages attachants (on ne peut plus, on ne veut plus s'en détacher, j'ai lu les 400 pages dans la journée, heureusement c'était un dimanche!), émouvants, admirables, sans jamais nous entraîner dans un voyeurisme malsain ou basculer dans le sordide, alors que l'évidence du rapport à des faits divers récents se fait immédiatement. C'est là tout l'art de la fiction magistralement conduite. A noter d'ailleurs les remarquables passages sur la manipulation de la médiatisation.
Un roman inoubliable.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 septembre 2011
Avec ce livre, Emma Donoghue m'a prise dans ses filets pour ne plus me lâcher.. c'est plutôt le petit Jack qu'on a du mal à lâcher ! Même après avoir fini le roman, j'y pense encore.
J'ai adoré le style d'écriture, l'histoire est de mon point de vue passionnante, et surtout, l'auteur ne tombe jamais dans le pathos, le glauque, le voyeurisme... ce qui était LE piège avec un tel sujet. J'ai hésité à acheter le livre après avoir lu le résumé, j'avais vraiment peur de tomber dans des détails sordides sur des pages et des pages. Pas du tout.
Certains sont gênés par le vocabulaire employé par l'auteur ("Madame Table, Monsieur lit", etc.), de mon point de vue c'est déroutant sur la première page, quand on ne s'y attend pas, mais ensuite c'est ce qui permet de rentrer dans l'univers de Jack, c'est ce qui fait la magie du livre et son atmosphère si particulière, confinée et pleine de rêves en même temps.

J'attendais depuis longtemps un bouquin que je ne pourrais plus lâcher, c'était le cas avec "Room" !!
11 commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2017
Peut être est-ce l'effet d'un mécanisme de défense envers un fait divers trop horrible pour moi, mais j'ai fait une forme de rejet. De plus je ne crois pas qu'un enfant de 5 ans pense et ressente de cette manière. Du coup, comme le livre est raconté du point de vue de l'enfant, cela m'a semblé complètement artificiel, difficile ensuite d'aimer le livre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2013
J"ai acheté ce livre après l'avoir découvert dans la médiathèque de ma ville. il avait été élu par le groupe de lecture comme le coup de coeur de l'année. Je ne connaissais rien de l'histoire et ai commencé à le lire sans savoir du tout de quoi il parlait...
Dès que j'ai compris, l'émotion m'a saisie à la gorge et ne m'a plus laissée jusqu'à la fin.
j'ai décidé de venir sur amazon l'acheter pour l'avoir absolument dans ma bibliothèque et pour le faire découvrir autour de moi.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le début, c'est un gros plan. Il y a Jack, 5 ans, et sa maman. Leur environnement, c'est une chambre minuscule. Et des objets : Monsieur Lit, Madame Porte, Monsieur Tapis, etc, nommés ainsi par Jack, car c'est lui seul qui raconte l'histoire. Les premières 80 pages de Room sont inconfortables. Combien d'auteurs se sont cassés les dents dans des romans écrits à hauteur d'enfant ? La suite, c'est un plan en contre-plongée. Où l'on comprend que quelque chose cloche dans l'univers clos que partagent la mère et son fils. Qui est donc le Grand Méchant Nick qui vient parfois à la fin de la journée, tandis que Jack est caché dans Monsieur Placard ? Quand le lecteur perçoit enfin la réalité des choses, du moins en partie, c'est une révélation qui laisse pantois et éclaire soudain toute la première partie du livre. L'horreur est hors champ, mais elle existe et il va falloir composer avec. La dernière moitié du livre est en plan large, plus d'enfermement, mais une (re)découverte du monde, douloureuse et qui pourrait bien mettre en péril la relation exclusive entre Jack et sa mère. D'un sujet terrible et sinistre, Emma Donoghue fait une ode éblouissante à l'amour maternel, symbolisé entre autres par l'allaitement, et à l'innocence de l'enfance, qui conditionne à une vision du monde qui restera ancrée pour toujours dans notre inconscient. Beaucoup de romans commencent fort et s'éteignent au fur et à mesure. Room est un exemple contraire, qui va crescendo jusqu''à la scène finale, sublime. Emma Donoghue tient la note de bout en bout, sans pathos et sans niaiserie, portée par une lumière qui combat les ténèbres, celle de ce lien unique entre mère et fils (l'inverse en somme de We need to talk about Kevin). Mais le livre est davantage encore. A travers cette histoire, la romancière en vient à nous faire reconsidérer la société dans laquelle nous vivons. Et à nous interroger sur ce que nous appelons la réalité ou la vérité (voir notamment le rôle de la télévision, dedans et dehors, liée à l'allégorie de la caverne de Platon). Mais sans que jamais Emma Donoghue ne s'impose en donneuse de leçons. Comment le pourrait-elle, alors que c'est Jack qui parle, constate, s'effraie, s'amuse et finalement se bat, avec ses armes à lui, pour encaisser tous les bouleversements d'une vie dont tous les repères sont soudainement brouillés ? Un seul conseil : lisez ce Grand Monsieur Livre qu'est Room !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,86 €
8,10 €
9,00 €
19,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici