undrgrnd Cliquez ici Litte Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
82
3,8 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 mai 2014
C'est probablement avec Les neuf dragons le livre de Michael Connelly qui m'a le moins plu. C'est aussi un des seuls que je n'ai pas lu à sa sortie, n'étant pas vraiment fan de Mickey Haller. Le livre précédent de cette série judiciaire (Volte-face) était déjà assez dispensable. A postériori, je me donne raison, il n'y avait ici pas de quoi se presser.

C'est un laborieux roman de prétoire, très convenu, très plat, sans réels rebondissements.
Il faut dire que ce personnage de Mickey Haller n'a pas grand chose pour lui. Il est très fade, sa personnalité n'éveille pas la sympathie, son éthique est à géométrie variable, et à part son ex-femme procureur, les personnages qui gravitent autour de lui ne sont pas plus attachants.
Alors, si l'auteur a plus d'un tour dans son sac et un savoir faire indéniable, cette affaire criminelle sous fond de crise financière et de saisies immobilières m'a semblé bien faible. La conclusion est à la fois décevante et prévisible.

Et ce n'est pas la traduction indigente qui rattrape l'ensemble. C'est la première fois que je lis un livre du "livre de poche" dont la relecture / correction est aussi catastrophique : il manque des mots en pagaille, il y a des dizaines de phrases, surtout dans les dialogues, quasiment incompréhensibles du fait de leur construction ou de leur lourdeur. Du jamais vu.
Fort heureusement, les deux livres parus par la suite (Ceux qui tombent et The Black Box) sont de bien meilleur niveau et relancent la vraie série de l'auteur, celle d'Harry Bosch.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2013
Moins captivant que d'autres titres de l'auteur, l'impression que ce livre est composé de chapitres non inclus dans ces autres romans, un peu poussif, mais qui se lit sans véritable déplaisir.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mai 2013
Avec l'avocat Mickey Haller, demi-frère de Harry Bosch, M. Connelly dessine une intrigue en pleine crise immobilière et financière. L'auteur ne faiblit pas et tient encore une bonne trame avec juste la dose de retournements nécessaires dans un thriller judiciaire. Certes, les romans ne sont plus à la hauteur des premiers Connelly, moins de densité peut-être. Haller ne parvient pas faire complètement oublier Bosch, pour cette raison peut-être Connelly revient dans les deux derniers romans parus aux Etats-Unis avec un Bosch à brides abattues.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2015
Je l'avoue : avant cette lecture, je ne connaissais ni Michael Connelly, ni sa création vedette Harry Bosch. Une critique (relativement bonne) dans le mensuel Lire m'a donné envie de découvrir l'auteur. Je ne suis pas fan de polars mais le monde des avocats m'a toujours attiré. Me voilà donc plongé dans mon Kindle sur la cinquième aventure de cet avocat de Los Angeles si différent de ses confrères. Monsieur travaille pratiquement dans sa Lincoln ! Dans ce livre, vous vivez toute l'affaire en "témoin" privilégié. Vous assistez à tout le procès. Vous découvrez toutes les arcanes de la justice américaine. Et bien évidemment, le personnage de Mickey Haller est particulièrement fantasque.
Depuis, je suis complètement addict. J'ai lu tous les autres livres de la série. J'ai dévoré un seul Bosch pour découvrir mais sans véritablement accrocher. Vivement le prochain Haller... logiquement en 2015 !
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2013
Comme tous les Connelly, ce livre est excellent et mérite 10/10. Je le recommande à tous ceux qui aiment les bons polars.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2014
Je ne sais plus quoi dire sur cet auteur car je crois n'avoir jamais commencé un de ses livres sans le finir très raoidement! ce n'est pas le genre que l'on laisse trainer en en ouvrant un autre en même temps, pour faire des poses, non! Lui c'est suspens assuré, sans descriptifs démesurés des habits du héros (higgins clark) ou une histoire qui se passe en dehors des lignes et pages que l'on lit (Patricia Cornwell). lui c'est clair, il va aux faits, et il y en a, mais.... pas forcément en ligne droite. JE conseille vivement cet écrivain, son presque homonyme (john Connoly) et grisham bien sur.....
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2014
Connelly nous entraîne une fois de plus dans le prétoire,où il nous décrit le mécanisme spécifique du système judiciaire américain avec brio, sur fond d'Amérique en crise avec les mécaniques des "subprimes" et le "jeu des saisies" : impitoyables envers les plus défavorisés. Il nous balade et nous mène en bâteau jusqu'au bout où le dénouement nous scotche littéralement ! Un excellent Mickey Haller dont on verra l'attitude se modifier au fil du procès. Vraiment un bon moment de lecture, meilleur que Grisham dans le style.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2014
Une fois de plus la traduction est excécrable, quelqu'un devrait dire à ce R.Pépin qu'il cesse ces "interrogatoires en contre" une vraie horreur ce mot.... également qu'il termine ses phrases et dans le bon ordre. Page 343 éditions poche " objection lança Freeman ! pose la question et y répond" .... cette phrase n'a aucun sens, n'y a t-il pas de relecture pour les corrections ? Cela est bien dommage car un tel massacre gâche un bon livre et ce n'est pas la 1ère fois.
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2013
Les "lawyer shows" ayant envahi depuis quelques années notre culture populaire grâce (ou à cause) aux séries télé, rien d'étonnant qu'un auteur aussi talentueux que Connely s'y soit essayé, avec beaucoup de réussite avec La défense Lincoln, un roman magistral mené à la première personne par un personnage intéressant, peu manichéen et mené tambour battant et alternant les enquêtes de terrain, les scènes de prétoire, le tout entouré de personnages plus louches et divers les un que les autres.

Nous retrouvons donc le roublard Michael Haller avocat à la défense toujours entouré de ses acolytes habituels (son enquêteur ex biker, son ex-femme, son chauffeur latino, sa 2ème ex et sa fille etc...). Celui ci s'est fort opportunément lancé dans la défense des propriétaires expulsés de chez eux par leurs banques (Connely dépeint ainsi l'Amérique des "petits", victimes de l'effondrement de l'économie des prêts (soit la crise des subprimes provoquant le "Credit Crunch").

Une de ses clientes devenue la porte drapeau du mouvement anti banques se retrouve impliquée dans l'assassinat à coup de marteau d'un dirigeant d'une de ces banques - Haller se charge donc de sa défense et devra démontrer qu'elle est victime d'un complot visant à la neutraliser, sa voix étant devenue gênante pour les puissants.

Autant vous prévenir, si l'on est pas particulièrement familier avec les notions de droit américain du style : "doute raisonnable", "objection d'ensemble", "ouïe dire", "non pertinent" ou encore avec les finesses stratégiques des avocats au cours d'un procès, on risque de s'ennuyer ferme !

La quasi totalité de l'action situe dans l'enceinte du tribunal, et l'action tourne essentiellement autour des minutes du procès ; l'exercice de roman de prétoire est peu réussi cette fois ci, car trop circonscrit à l'examen du dossier, avec peu de rebondissements, et on se prend à penser que Connely lui même s'est ennuyé ferme en écrivant ce livre.

On se dit que le dénouement permettra de justifier ces longues heures de lectures, passées à ne pas perdre le fil des argumentaires contradictoires de la défense et de l'accusation.
Las ! Sans rien en dévoiler, je vous confesse qu'il ne m'a pas "collé au fauteuil"...

En bref un roman technique, compliqué, sans beaucoup d'âme, sans action et avec les personnages standards du "lawyer show" à l'américaine (juge bourru mais juste, District Attorney pugnace et hargneuse, flic détestant les avocats...).

Fan de la première heure de Connelly, force m'est de prendre acte qu'il s'agit de sa part d'un gros "coup de mou", qui dure depuis un certain temps...

Rien de neuf donc, du recyclé sans saveur, qui laisse un goût d'ennui après la lecture.

Pour vous rafraichir, je vous conseille ma dernière trouvaille : les romans de Fantz Delplanque, jeune auteur de polars drôles et bien écrits : Du son sur les murs ou encore Elvis et la vertu.

Bonnes lectures @ tous
55 commentaires| 33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juillet 2013
Très déçue par ce dernier Connelly, il y a quelque chose dans l'écriture qui fait que je n'accroche plus. Où est-ce la traduction qui a changé ?
C'est mou, les personnages ne sont pas attachants, même Mickey Haller m'énerve par sa suffisance alors que d'habitude c'est un personnage que j'aime beaucoup. La caricature n'est pas loin alors que la trame, sur fond de saisies immobilières aurait pu être vraiment intéressante.

J'avais été agréablement suprise par Volte-face, qui rappelait un peu les anciens romans de la série mais là...

Je ne recommande pas l'achat de ce livre, surtout pas en grand format, il ne vaut pas le prix.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,10 €
8,10 €
8,00 €
8,30 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici