undrgrnd Cliquez ici Litte Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Acheter Fire Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
9
4,3 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:19,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 juin 2011
Le roman débute en 1892 avec la naissance de Jabel pour se terminer en août 2002 avec l'enterrement de son fils, Fanch. Pendant plus d'un siècle, c'est l'histoire d'une famille bretonne que nous suivons pas à pas. Plus qu'une histoire de famille, c'est à la transformation de la Bretagne à laquelle nous assistons, à l'évolution du monde agricole et des mentalités.

Dans ce roman, Hervé Jaouen dépeint avec précision et réalisme les caractères de ses personnages. Celui de Fanch tout d'abord, le fils de Roz-Kelenn. François est un breton de la terre, dur au mal et au travail. Un paysan tel qu'il en existait beaucoup, auxquels le travail ne faisait pas peur, mais qui y ont aussi usé leur santé et celle de leurs proches. Fanch est un homme bourru, grognon, têtu et plein de certitudes. C'est un homme qui sait s'occuper de sa terre et de ses bêtes, qui respecte les rythmes et les saisons comme ses ancêtres avant lui. Mais c'est aussi un homme qui ne voit pas le monde changer autour de lui, qui ne sait pas voir les aspirations de ses filles, celles de sa femme. Si Fanch est dur, Hervé Jaouen sait nous le rendre attachant car, finalement, c'est un homme d'une autre époque continuellement remis en cause par l'époque dans laquelle il vit. Il est quelqu'un qui ne se ménage pas, qui se donne du mal, mais qui ne sait pas voir ce que les autres attendent de lui.

Les caractères, ce sont aussi, et peut-être surtout, des femmes. Très présentes à Roz-Kelenn à l'image de Jabel gozh, elles sont la force de ce roman. Femmes de tête et de caractère, elles mènent leur monde où bon leur semble. Au sein de cette société que l'on a longtemps caractérisée de matriarcale, Fanch a du mal à trouver sa place. Les guerres et l'absence des hommes leur ont donné de l'autorité. Maîtresses dans leur maison, on voit à quel point les hommes sont absents de ce roman. Quand ils sont là, ce ne sont jamais des personnages centraux, et ils sont souvent de faibles caractères. Seul Fanch fait le contre-poids.

Finalement, au fil du récit, celui qui devait nous apparaître comme le vilain patriarche intolérant, donne l'image d'un homme de caractère, certes, mais totalement débordé par les femmes de son entourage : sa mère en premier lieu, mais aussi sa soeur et ses filles. Seule sa femme semble impuissante, affaiblie encore par la maladie. A l'inverse, les femmes, décrites elles aussi avec un caractère fort, mais comme étant justes, généreuses, ouvertes d'esprit, apparaissent à la fois intransigeantes et dures. Finalement, les personnages ne sont ni tout noir ni tout blanc, et c'est cet équilibre qui fait tout l'intérêt de ce roman.

Au-delà de cette magistrale leçon sur la nature humaine, nous découvrons aussi l'évolution de la Bretagne, de la France et de ses campagnes dans leur ensemble, avec l'arrivée de tout ce "progrès" : du téléphone aux frigidaire, machine à laver, congélateur, mais également aux réglementations européennes, aux contraintes financières et pressions du marché ... La vie du paysan ne sera plus jamais la même, le poids des traditions non plus. A travers ce roman, on rencontre aussi l'Eglise, le poids qu'elle avait dans les campagnes et la pression que ses serviteurs mettait sur leurs ouailles.

Ce roman est d'une très grande richesse. Il nous interpelle à chaque page pour faire remonter à notre mémoire telle ou telle anecdote, vécue ou racontée en famille. Et ce jusqu'aux tournures de phrases et au parler de la campagne bretonne, si ce n'est aux mots bretons eux-mêmes. Tout y est ! Même ces innombrables bretons qui ont quitté le pays pour monter à Paris afin d'y travailler dans l'Administration, que ce soit aux PTT ou ailleurs.
22 commentaires| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2012
Les histoires de terroir ne m'attirent pas particulièrement mais j'ai acheté ce livre en me fiant aux commentaires. Eh bien, je n'ai pas été déçue! J'ai beaucoup apprécié la finesse de l'écriture. L'auteur a l'art de vous intéresser dès la première page et vous lisez ce livre en savourant chaque page.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne savais pas qu'il y avait un tome précédant cet ouvrage ...
cela m'arrive de temps en temps ...
Toutefois, cela ne m'a pas dérangée outre mesure !
très bon roman de terroir, sujet très intéressant et bien traité (la vie paysanne en Bretagne et son évolution dans le XX° siècle)
Quelques raccourcis dans le temps, les années passent parfois très vite, peu de repères à part les guerres, les évolutions technologiques, et sociétales... difficiles à situer parfois !
Les relations familiales, coeur du roman sont très bien racontées quoique classiques.
Hervé Jaouen est un bon auteur, je vais lire d'autres ouvrages de cet écrivain ...et bien entendu, le livre qui a précédé celui-ci !
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Belle histoire que cette saga familiale dans laquelle beaucoup se retrouveront. Qui n'a pas en effet des racines paysannes dont la mémoire traîne encore des craintes de disettes, des destins fragiles qui s'en remettaient à la protection divine, des parcours étonnants faits de chutes et de nouveaux départs au sein de sociétés où l'on se tient de près, et où les enrichissements sont rudes et secrets jusqu'au jour où ils ne sont plus menacés. De ces difficultés naissent l'âpreté à reprendre et faire honneur au leg reçu, construire le clan tandis que naît la société de l'abondance, celle qui ne reconnait plus alors que producteur et consommateur. La gloire du père est alors à conquérir à force d'accumulations, de constructions et de récoltes dans une Bretagne qui se hisse d'un retard économique désormais oublié.
Ce roman mêle l'histoire du terroir avec ses sagas familiales, le temps qui passe et les hommes qui courent pour essayer de tenir encore ce qui s'enfuit déjà et qu'on ne voit plus.
Un roman contemporain
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2011
Un auteur très agréable à lire. J'ai beaucoup apprécié l'élégance du style. L'histoire de cette famille bretonne au fil des ans est très prenante. Une fois la lecture commencée on a du mal à lâcher le livre.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une histoire de famille en Bretagne et le combat d'une femme pour se sortir de la misère. Dit comme ça, rien de transcendant. Et pourtant, ce livre partage quelque chose d'unique avec le lecteur. Celui de la vie dans le Finistère début du siècle dernier et la mentalité des gens du pays. L'auteur écrit ses personnages avec du caractère, du plus timide au plus fort. Tout ça marche très bien, on est emporté, touché par la vie dans cette Bretagne qui évolue jusqu'en 2002. Mieux, l'auteur propose une fin travaillée et on referme le livre très satisfait avec même quelques regrets qu'il soit déjà terminé. Pour ceux qui bretonnent un peu, vous retrouverez aussi des expressions du pays. Et c'est certainement ce que j'ai apprécié le plus, le livre se veut être un témoignage authentique des bretons dans leur pays !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 octobre 2015
J'ai découvert cet auteur par hasard , à la suite d'un livre qu'on m'a donné ( ceux de Ker-Ascoll )
J'ai adoré ce livre qui retrace l'histoire d'une famille sur leur descendance et aussi l'histoire de la Bretagne , l'évolution du métier d'agriculteur , les guerres mondiales et aussi et surtout les tensions et heurts qui peuvent avoir lieu dans une famille .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2012
Suite un peu décevante de "ceux de Ker -Askol".Jaouen devrait cantonner ses récits dans la période fin 19e,début 20e,l'époque contemporaine ne fait pas trop rever!
On attend la suite de la saga avec l'histoire des enfants de Mai-Yann,on verra!!
Azrine
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Jabel gozh est la saeur de Maï-Yann, mais celle-ci au contraire de se réfugier dans la sécurité d'un couvent va prendre la vie à bras le corps, pour s'en sortir n'hésitant pas à quitter sa Bretagne pour mieux y revenir avec ses deux enfants, Fanch qui va reprendre la ferme. Sa saeur Jeanette lle va aller vers le bourg épousant un facteur. Dur au travail Fanch va prendre du temps pour trouver sa femme Adelice qui lui donnera 3 filles. Atteinte d'un cancer Adelice en refusant de l'admettre, va faire que ses filles vont en faire supporter la responsabilité à leur père d'autant que pendant cette maladie il aura une aventure avec une femme qui va lui donner un fils.

C'est un livre qui compte tenu de l'ampleur des sujets traités ne pourra être qu'un digest, survolant un siècle où l'agriculture a plus changé que depuis ses origines. Les relations humaines aussi vont beaucoup évoluer, et Fanch qui comme beaucoup d'hommes et surtout de paysans est un taiseux va s'y perdre. C'est surtout un roman sur la Bretagne, sur la religion qui s'inscrit en filigrane et qui a fait que bien des femmes sont mortes des suites des cancers de l'utérus parce que cela était « sale ». L'écriture aussi est intéressante parce bien avant les bretonismes elle prend en compte la façon des bretons d'approprier le français. Elle montre aussi ce qu'était le breton avant l'invention du breton littéraire.

Les défauts de ce livre c'est que pour traiter tant d'éléments en si peu de pages, il y a beaucoup d'approximations. Comment le faire autrement car il faut reconnaître que les personnages nous paraissent plus que crédibles et nous deviennent attachants. L'écriture est fluide, l'intrigue bien rythmée cela fait que ce livre ne peut être apprécié que par un vaste public.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,95 €
6,60 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)