Cliquez ici Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus nav_WS18 En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo



le 8 mai 2016
Les oeuvres de Castaneda sont de plus en plus gâchées par ses détracteurs qui crient à la supercherie et la manipulation de l'information...
Qu'importe au final puisque la vérité ne nous ai pas accessible mais pour moi ce premier volume est celui qui parait le plus objectif. Il y a ici rès peu de place pour l’interprétation car l'auteur nous livre ses expériences psychédéliques telles qu'il s'en souvient et les a notées. C'est arrivé à plein de gens même bien et rien ne me semble extraordinaire (même si les expériences qu'il vit le sont plus). On apprend juste comment il progresse au fil des ans avec les 3 principales substances utilisées : la psilocybine; la mescaline et le datura. On découvre aussi le monde de Don Juan mais finalement sa pensée n'est que peu abordée même si on peut en percevoir les grands principes.
Bref ce livre me semble l'un des meilleures pour se plonger dans le monde du chamanisme qui laisse percevoir que d'autres réalités sont possibles. Je lui trouve un charme intense car il est sans concession les expériences sont livrées telles quelles; très brutes sans interprétation ni débat philosophique qui leur feraient perdre cette authenticité.
On peut réellement douter des autres ouvrages qui font vraiment plus romancés et engagent des principes moraux toujours polémiques mais ici rien de tout cela. Nous n'avons qu'un plongeon tête première vers ce monde tellement déstabilisant au départ mais qui fait de ces initiés de vrais
hommes de connaissances.
A conseiller +++ pour découvrir le chamanisme et en priorité par rapport aux autres qui révèlent plus d'un mode de vie et de concepts philosophiques laissant plus de place à l'interprétation des paroles de Don Juan dont on ne sait au final pas grand chose même si je suis convaincu de son existence aussi syncrétique puisse t elle être.
Petite critique sur la fin ou Castaneda essaie de faire une analyse plus académique de l'enseignement de Don Juan qui est un peu rébarbative, cela d'autant plus qu'il essaie de le ramener à une pensée trop rationnelle et empreint d'un occidentalisme trop positiviste à mon goût. C'est d'ailleurs ce petit coté "je reste occidental et ne comprend vraiment rien à ce que tente de me faire comprendre ce viel indien" qui me laisse penser que l'auteur ne peut avoir inventé tout cela.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 18 juillet 2011
attention si vous ouvrez un livre de castaneda ,attendez vous à étre surpris . un monde de mystique et d'ancienne croyance des indiens Yaquis va s'offrir à vous ,laissé tombé vos SENS à proprement dit de coté .Car le but de l'initiation de Don juan est de d'occindentalisé la conscience et la perception du jeune Castaneda . un voyage aux abymes des "portes de la perception" qui me parait plus crédible que le livre du mème nom d'Aldous Huxley ,quand l'on connait le parcours de sa famille qui trempait dans l'eugénisme et d'autre truc tordu.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 4 septembre 2002
Le premier des livres de Castaneda nous oblige à regarder en nous pour voir que ce que nous croyons être la réalité objective de notre monde n'est en fait que subjective.
Il nous permet de comprendre que le monde est mystérieux, que nous ne savons pas grand chose sur lui, sur la vie, sur la mort, sur notre existence.
Que nous avons un peu trop simplifié notre existence au point de croire uniquement à ce que nous voyons et surtout de rejeter les réelles connaissances des autres pour peu qu'elles viennent nous chatouiller dans nos tristes et limitantes certitudes.
L’herbe et la petite fumée est un réel livre initiatique, capable de nous emmener au bord de notre conceptualisation uniquement intellectuelle du monde. Dans ce moment où nous commençons à avoir des doutes sur notre existence, et que le regard sur l’image triste de la vision de notre réalité commence à nous peser et nous pousse vers 2 démarches :
- Soit réfuter et douter en bloc pour ne pas se remettre en question,
- soit chercher à tenter de transcender nos limites en acceptant notre ignorance.
Malheureusement, pour celui qui part en quête de recherche, la tradition décrite par Castaneda et enseignée par Don Juan semble être perdue.
A lire après ce livre les deux autres suivant : Voir et voyage à Ixltan
Denis Billo
11 commentaire| 34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 6 janvier 2012
je n'ai pas lu cette édition, mais l'édition plus ancienne (trouvable sur le net sans problème)

A l'époque j'étais en plein doute, je me cherchais (ce que je continue à faire, mais avec plus de joie et de confiance).

Cet ouvrage m'a "redonné envie", il m'a émerveillé, je ne l'ai pas lâché avant de l'avoir fini. Il m'a tenu en haleine jusqu'à la fin, c'est une des expériences initiatiques vécues et racontées les plus intenses qui soient.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 3 février 2011
si l'expression d'états de réalité non-ordinaire vous interpelle, il vous faut lire ce livre qui au-delà des aspects hallucinatoires permet aussi de se poser des questions sur notre perception de ce qu'est la réalité des choses, de notre rapport au savoir et du respect de ce qui nous entoure. Pour creuser, je vous conseille aussi de lire "Voir" du même auteur qui aborde la très intéressante notion de guerrier par exemple.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 14 février 2009
Ce livre, que j'avais déjà lu plusieurs fois et qui avait disparu de ma bibliothèque (ne prêtez jamais vos livres - donnez-les et rachetez-les tout de suite!), a été réédité avec une nouvelle traduction. Pourquoi? Mystère. L'ancienne traduction était excellente, celle-ci est d'une notable maladresse. Par exemple, le passé simple a pratiquement disparu du bouquin, ce qui donne une impression de lourdeur et d'absence de maîtrise de la langue. Mais la fascination qui émane du livre n'en souffre pas. Un mot encore: pour éviter tout malentendu (en l'occurrence s'imaginer qu'il s'agit d'un livre encourageant la prise de stupéfiants), je me permets de suggérer aux personnes intétressées par Castaneda de commencer par "le voyage à Ixtlan".

JP
22 commentaires| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 30 novembre 2000
Pour qui s'est une fois penché sur l'oeuvre de Castaneda, le monde a soudain pris une couleur et une épaisseur jusque là inconnue. Le jeune Carlos poursuit son initiation sous la tutelle d'un maître ironique en diable, et le lecteur découvre ébahi les charmes de la petite fumée, la puissance de l'herbe qui rend fou. On ne quitte pas l'univers de Castaneda inchangé. Oui mais. Dés le deuxième opus vous aurez des doutes, dés le cinquième vous saurez que l'on vous prend pour le crédule que vous êtes. Allez surfez sur les sites américains et faites-vous votre avis sur le personnage...Qu'importe ensuite votre réaction, vous serez certainement aussi dégouté que moi, mais vous verrez que malgré tout Castaneda vous habite comme une fable mystique...Essayez et jugez!
33 commentaires| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 26 février 2012
Quand je l'ai lu, j'ai beaucoup aimé ce livre. Je voulais en connaitre plus sur le chamanisme après avoir lu les sept plumes de l'aigle d'henry Gougaud. Je me suis par la suite Renseigné sur Carlos Castaneda, et là,quelle fut ma déception de voir que les anthropologues, après avoir essayés de vérifier les faits, au vu du nombre d'incohérences qu'il y a dans son livre, ne prenais plus Carlos Castaneda au sérieux, et que les chamanes de là bas ne se reconnaissent pas du tout dans les récits de Carlos Castaneda, qu'il a changé plusieurs fois la version des faits au fur et a mesure qu'on l'interrogeait, qu'il n'a jamais ramené aucune preuve de ses voyage, et n'a jamais voulu présenter Don Juan etc...

Très bien, certains lecteurs trouvent probablement des éléments de beauté dans l'oeuvre de Carlos Castaneda. Il était un artiste. Certains y trouveront même des éléments de vérité. C'était un homme intelligent et éclectique qui incorpora des connaissances des traditions amérindiennes, orientales, et de nombreux courants philosophiques modernes. Toutefois, ainsi qu'il à été mis en évidence, on trouvera ses emprunts de vérités et demi vérités mélangées avec un dosage libéral de mensonges éhontés et de distorsions fictives. Ainsi finalement, et pour le redire une dernière fois, la conclusion inéluctable est que :

1) Ne considérez pas l'oeuvre de Castaneda comment étant la vérité totale sur l'existence.

2) Ne prenez pas la fiction que Castaneda et ses associées présentaient, comme étant un honnête reportage.

3) Réalisez jusqu'où Castaneda n'était qu'un gourou autoritaire (leader de secte) de plus.

4) Si vous êtes encore dans des activités chamaniques, il serait meilleur d'oublier Castaneda et chercher des sources de pratique "spirituelle" plus authentiques.
22 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)