Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos nav_Renewed Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
3
5,0 sur 5 étoiles

le 18 août 2017
Il y a une poignée de livres essentiels pour accompagner ceux qui veulent essayer de tenter de comprendre l'Afrique : À la courbe du fleuve est incontestablement l'un de ceux-ci ! Mais ce serait en réduire l'importance que de ne s'attacher qu'à cet aspect, tant ce roman charrie (comme le fleuve!) de pépites : roman initiatique, histoire d'amour, questionnement sur l'identité... Un immense roman d'un immense écrivain! De ceux qui vous laissent au cœur une petite musique qui ne s'éteindra jamais!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2017
Un livre qui restera ans mes pensées très longtemps : pour l'atmosphère qui est si bien décrit, parce que c'est tellement rare de trouver un roman qui parle de la vie troublée dans cette partie du monde et pour les situations qui arrivent à ceux qui sont, d'une façon ou d'une autre, déracinés.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2014
Intense et percutant, comme toujours Naipaul. Vive intelligence de l'auteur, vive compréhension d'une période donnée où l'on reconnaît toutes les touches tragiques qui composent l'Afrique. Celle de toujours, et celle de l'ère Mobutu dans ce territoire qui était devenu le Zaïre. Sa connaissance intime des peuples marchands qui ont composé avec le continent, surtout à l'Est, et sur des siècles, et l'ont marqué ponctuellement, l'approche des mentalités, l'approche de l'esclavage tel qu'il n'a pas fini d'être et dont peu de gens connaissent la teneur, donne au narrateur une profondeur et une compréhension de la (des) situations (s) qui dans la réalité doit être rare. Le commerçant issu de ces lignées d'indiens musulmans (ou d'autres confessions) installés puis bousculés sévèrement en Afrique de l'Est (années 60, 70) n'a pas, à son comptoir ou derrière la table qui en tient lieu, cette intelligence de l'observation. Il est beaucoup plus lapidaire et préfère ne pas raisonner : sa survie dépend d'une attitude, il est le roseau qui plie mais ne casse pas, il ne donne pas dans l'esprit, il est davantage le Mahesh de l'histoire que le Salim conteur. Naipaul a, pour chacun de ses documents ou roman documentaire, à mon sens, la vision la plus vraie du monde en ascension-déliquescence ....
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus



Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)