undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
8
3,9 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

c'est l'histoire d'un jeune musulman qui passe de l'école coranique à la vie moderne (...). C'est le récit d'un déchirement, de la crise de conscience qui accompagne, pour l'africain "européanisé", sa propre prise de conscience (...). Le noeud de l'affaire, c'est, bien entendu, le problème scolaire. "Si je leur dis d'aller à l'école nouvelle, ils iront en masse. Mais, apprenant, ils oublieront aussi. Ce qu'ils apprendront vaut-il ce qu'ils oublieront ? Et puis, l'école européenne débouche sur quoi ?"(...). Livre très philosophique, à lire au calme pour en apprécier toutes les subtilités. Certains passages sont à lire plusieurs fois, pour une compréhension totale. A découvrir...
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2007
il faut pouvoir lire entre les lignes pour pouvoir comprendre ce livre. il n'est pas du tout facile à assimiler. Mais quand on y arrive, on voit toute la subtilité et le talent de cheikh hamidou kane. il nous montre à travers l'aventure ambigue, la difficile cohabitation entre deux cultures différentes. Il nous montre le conflit permanent qui existe entre la culture occidentale et la culture africaine. Samba diallo, le personnage principal de cette oeuvre nous aurra montré que le rejet de sa culture, de sa tradition aboutit à une perte de son identité...
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2003
L'aventure ambiguë est le premier livre de Cheikh Hamidou Kane.Il relate l'ittinéraire de Samba Diallo, un jeune musulman envoyé à l'école modernes qui finira par être une victime de ce choc des cultures.
Ce livre semble être quelquefois autobiographique par quelques similaritées entre l'auteur et son personnage principal(il sont tous les deux originaires du même pays, ils ont fait l'école coranique, ils sont allés à l'école moderne...) mais il n'en a pas l'air.
Ce livre est un modèle pour la littératures africaines est Cheikh Hamidou Kane doit être considéré par tous par sa façon d'écrire et de penser(vous ne verrez jamais dans ce livre une écrire déplacée ou autre chose qui risque de blesser le lecteur se sentant visé).
0Commentaire| 39 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2009
Ce livre de CHK peut être lu à plusieurs niveaux.

C'est l'histoire de Samba Diallo qui grandit au pays des Diallobés, éduqué d'abord à l'école coranique puis à l' « école étrangère », avant d'aller étudier en France, puis de revenir au pays des Diallobés où il est assassiné. Cet enfant matérialise pour sa communauté la transition entre deux mondes - lourde responsabilité pour un enfant, auquel on s'attache d'autant plus.

C'est l'histoire d'un itinéraire intellectuel et culturel : des rigueurs de l'école coranique où Samba Diallo apprend, y compris par la souffrance, comment sa religion demande d'aimer Dieu, en passant par la découverte de l'école étrangère et surtout les études en France, apprentissage de la philosophie et approche de la perception occidentale de la relation à l' « extérieur », en même temps qu'il s'éloigne de sa religion, ce dont il éprouve un grand désarroi. Son retour au pays ne change pas grand-chose à cet éloignement, et il semble que ce n'est que dans la mort que Samba Diallo trouve la paix. On peut alors y voir comme les commentaires précédents l'ont fait, un ouvrage décrivant avec beaucoup d'attention et de finesse la situation des Africains qui ont été à l' « école étrangère ».

Je considère la lecture précédente comme une métaphore, et le livre de Cheikh Hamidou Kane se place pour moi au rang des ouvrages universels dans le domaine de la spiritualité. Il pose la question de la possibilité de vivre une vie riche de spiritualité dans le monde réel. Car en effet, ce qui se produit en France pour Samba Diallo, au-delà du choc culturel, c'est le questionnement, une sorte de prise de recul par rapport à l' « extérieur » et une prise de conscience de l' « apparence ». Or l'extérieur inclut aussi son comportement antérieur, et Samba Diallo commet alors l'erreur de confondre l'extérieur et l'intérieur, les rituels religieux et la spiritualité (ses expériences mystiques de l'enfance vécues par exemple au crépuscule). Parce qu'il ne se reconnaît plus dans les rituels, il lui semble qu'il s'éloigne de Dieu, et il s'abîme dans des questionnements sur l'extérieur, et sur lui-même en tant qu'objet extérieur de sa réflexion, en oubliant son intériorité. Cet être éminemment spirituel depuis son enfance est coupé de cette valeur profonde, et la mort alors lui apporte un soulagement. Seulement à ce moment l'auteur permet-il à Samba Diallo de se libérer de l'ambigüité, la contradiction entre Afrique et occident, consciente, est alors dépassée, mais aussi et surtout celle, inconsciente, entre intériorité et extériorité. La lumière et l'ombre se mélangent dans une « réconciliation », une « sagesse » qui transcende les deux. Alors Samba Diallo retrouve les sensations de son enfance « Je te ramène ta royauté. Voici l'instant, sur lequel tu régnas ». Et dans la profondeur de l'instant Samba Diallo peut revivre l'expérience mystique qu'il aspirait à retrouver.

Samba Diallo est un être humain universel qui sent palpiter en lui une spiritualité forte, mais se sent exilé dans un monde organisé (qu'il soit « moderne » ou « traditionnel »). Ne trouvant pas sa place il vérifie sa propre authenticité sans comprendre le malaise qui est le sien. Il reste dans un questionnement solitaire sur ce qui ne va pas et l'idée ne lui vient pas qu'il porte en lui un autre type de réponse, s'il ose. « Sens comme ta pensée plus ne te revient comme un oiseau blessé, mais infiniment se déploie, à peine l'as-tu osée ».
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2013
L'histoire est prenante, il y a beaucoup d'émotion.
Les sujets philosophiques abordés sont très intéressants.
Il y a des sens cachés dans chaque phrases qui intriguent davantage.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2016
Lecture très agréable qui nous plonge dans l'ambiance d'une vie quotidienne que nous ignorons trop souvent. . . . .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2014
Style de dissertation de philo niveau terminale et livre ultramanichéen bien qu'il y ait d'ici de lè de belles pages en français typique des anciens du lycée William Ponty. Il oppose artificiellement le tiers-monde humaniste, messianique et un Occident caricatural d'où toute spiritualitéest abolie et remplacée par le culte de la machine. On n'est pas loin de Boko Haram.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2011
livre intéressant mais qui tourne en quelque sorte court,le conflit qu'il présente n''est en fait pas résolu, on reste sur sa faim.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

4,30 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici