undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
3
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 31 mars 2011
L'auteur poursuit le récit de ses tranches de vie, qui l'emmènent jusqu'en Suède, auprès d'une autre femme, qui paraît bien fade à côté des fantasques et exubérantes cubaines de la havane ! Gutierrez est tellement imprégné de sa culture qu'il ne peut envisager de vivre ailleurs malgré toutes les privations que cela engendre. Ce livre est tout aussi passionnant que les autres mais l'épisode suédois est un peu long et ennuyeux, on a hâte de le retrouver chez lui à la Havane dans tous ses excès !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2011
Si "Le roi de la Havane" est une fiction très inspirée de sa vie, « Animal tropical » est une autre tranche de vie du projet littéraire autobiographique et narcissique de Gutierrez. Je dois avouer que j'adore cet écrivain couillu. On y suit ses exploits sexuels, le chibre toujours vaillant, avec sa voisine, la belle demi-pute mulâtresse Gloria.

Mais son séjour en Suède avec Agneta, une femme de 44 ans, très seule, très organisée et à la vie si terne casse le rythme du roman. La fantaisie de Gloria tranche avec la neurasthénie d'Agneta. Comme un symbole: l'une se fait défoncer par tous les trous pendant que l'autre suce du bout des lèvres.

Le confort de la Suède ne semble qu'un mouroir pour Gutierrez, devenu un simple parasite tropical, il s'y ennuie, compte les jours qui le séparent de la vie merdique, mais si attachante, de la Havane qui lui plait tant et surtout de la volcanique Gloria.

Seul problème dans cette Suède, on s'y ennuie autant que lui, je préfère ses descriptions des vieilles putains de la Havane à celle des soirées scandinaves.

Ce n'est donc pas mon préféré même si Gutierrez est un très grand.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai commencé « Trilogie ... » et j'ai failli abandonner, à cause de ce délire sexuel ! Mais, j'ai insisté et, bien m'en a pris, puisque j'ai découvert un roman rythmé, qui nous entraîne dans son tourbillon (comme dit la 4ème de couv.)
Cependant, je me demande pourquoi le sexe tient une place si prépondérante dans la vie cubaine comme dans les romans de Z. Valdès ou encore dans la biographie de R. Arenas.
Ce style nerveux, rythmé et émaillé d'humour nous dépeint la vie à La Havane : « L'unique problème de chacun, c'est de trouver quelques pièces, de quoi bouffer. Survivre. »
Par contre nous ne ressentons jamais aucun jugement de valeur.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,80 €
7,50 €
9,60 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)