Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
40
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce livre, on dirait une ratatouille. Il y a de la SF, voyages dans le temps, univers parallèles, clonage, du Fantastique avec des loups-garous, de la politique avec un zeste de 1984 et des références littéraires en pagaille pour les plus cultivés d'entre nous. Tout ceci aurait dû produire une infâme et indigeste mixture mais Fforde réussi là un tour de force en unifiant tout ça sous la bannière de la Littérature régnante. Dans cet univers on est prêt à s'écharper voire même à se tuer sur la question de l'identité de william Shakespeare, tout est Littérature. Une fois admis ce postulat toutes les absurdités se rangent gentiment sous cette bannière et font un livre absolument remarquable et immensément original.
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Nous sommes plongés dans un monde où toutes les formes de l'art (la littérature par exemple) est un mode de vie. Il y a des services du gouvernement qui sont même chargés de s'assurer de faits aussi étonnants que traquer des copies factices de poèmes de Lord Byron ou encore traquer les réseaux de contre-bande des œuvres de Shakespeare !

Les personnages de ce roman sont tous (ou presque) excellent, depuis Thursday elle-même - héroïne malgré elle, qui en a bavé pendant la guerre, qui veut menée une vie tranquille, mais refuse de se laisser manipuler - à son dodo, en passant par l'oncle de Thursday, complètement loufoque et décalé, mais aux réflexions assez drôles (hilarantes est un peu fort).
L'auteur a voulu mélanger les genres en intégrant entre autre un peu de romance (parmi du thriller, de l'humour et autre) mais à rater ce point : en effet, le personnage de Landen est absent durant une grande partie du livre et ses apparitions n'apportent que peu à l'histoire. Ce qui est dommage (bon ayant lu les quatrièmes de couvertures des tomes suivants, en fait il sert dans la suite, c'était donc juste son introduction ici).
Mais THE personnage important, est Achéron Adès ! Le méchant parfait, qui fait le mal pour s'amuser et non pour l'argent (trivial comme raison convenons-en). Il tue les gens en riant, et veut provoquer l'anarchie dans le monde de la littérature simplement parce qu'il peut le faire!
Et en plus, le must, son rôle est maitrisé de bout en bout, pas de fin à la va comme j'te pousse, mais une vraie belle fin ! Bref, il est génial.

Mais le scénario me direz vous ? Et bien nous suivrons d'abord Thursday dans plusieurs péripéties qui nous ancrerons dans l'histoire et le monde, puis nous entrerons dans le vif su sujet L'affaire Jane Eyre !
Achéron va en effet kidnapper Jane Eyre, dans le roman même de Jane Austen, bouleversant du même coup le roman éponyme. Et dans un monde où la littérature est un art de vivre, c'est un acte lourd de conséquences. Fan du roman, opposée à Achéron, concernée personnellement, et professionnelle, Thursday fera tout pour arrêter le plus grand méchant qu'ai pu connaitre l'Angleterre, et tenter de sauver du même coup le célèbre roman.

L'auteur a fait preuve d'audace et d'inventivité avec cette histoire, et je l'en remercie. J'ai vraiment passé un bon moment, dans un roman différent des autres, mais addictifs à sa manière.
Je suis heureuse de m'être procurée le tome 2 pour les vacances !

En tout cas, j'ai plus que jamais envie de lire les classiques de la littérature anglaise moi !
22 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2009
Chers amis qui apprécient de rigoler, foncez tête la première dans cette série qui vaut son pesant d'or. Si j'avais pu décerner 10 étoiles, je l'aurais fait.Pour ce livre et ceux qui suivent.
A ceux qui peuvent lire en anglais, n'hésitez pas à lire l'autre série - pas traduite à ma connaissance - de Jack et Mary Mary. Sûr, il faut avoir quelques connaissances de la culture bitannique, et sans doute des subtilités peuvent nous échapper, mais bon sang, que c'est drôle.
C'est vrai qu'on a du mal à raconter ces livres, mais c'est hautement recommandable.So british.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2008
En tant que fan de biographie et de roman historique, j'ai parfois eu de la peine à adhérer à ce roman où l'histoire est réécrite (en 1985, la Crimée appartient à l'Angleterre qui y mène une guerre contre la Russie ; le pays de Galles est une république indépendante à régime autoritaire) et la science-fiction très présente (possibilité de voyager dans le temps et dans les romans, personnages aux pouvoirs surnaturels, etc).
Mis à part ces réticences cartésiennes, il faut reconnaître que ce roman tient en haleine le lecteur. Il est riche en actions et plein d'imagination.
L'auteur nous transpose dans un monde où la littérature occupe une place très importante dans la société, à l'instar du foot en Angleterre par exemple. En effet, il existe de puissantes fédérations littéraires, des représentations théâtrales où le public joue sa pièce dans la pièce, une section spéciale de la police qui traque les délits littéraires en tout genre : plagiat bien sûr, pérennité d'une oeuvre (le vieux débat sur l'authenticité de Shakespeare), mais aussi vol de manuscrit.
Et c'est là que l'agente spéciale Thursday Next entre en action. Un groupe diabolique a volé le manuscrit de « Jane Eyre » dans le but de pénétrer dans le récit et d'enlever l'héroïne en échange d'une rançon. Ce passage est de loin le plus intéressant du livre : il permet un ingénieux entremêlement entre deux périodes et montre que l'influence de la littérature est parfois très concrète. Dommage qu'il n'apparaisse que vers la fin du roman, et que la mise en route de l'histoire soit à mon goût un peu longuette.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans « L’affaire Jane Eyre », Thursday Next, une Literatec (police de protection de la littérature) va tenter de sauver le chef-d’œuvre de Charlotte Brontë des griffes d’Achéron, un méchant très méchant. Le roman mêle humour absurde, science-fiction, littérature classique anglaise et intrigue policière.

L’association de l’absurde à la science-fiction m’a fait penser au « guide du voyageur galactique » de Douglas Adams même si j’ai une préférence pour ce dernier. Les trouvailles sont nombreuses et amusantes (vers correcteurs, automates récitant du Shakespeare, portail vers les romans,…). Les références littéraires m’ont plu même si, étant strictement anglaises, elles n’ont certainement pas le même écho affectif pour moi que pour des lecteurs anglais. L’intrigue est très fantaisiste et ne sert à mes yeux que de fil conducteur.

En conclusion, j’ai apprécié l’imagination débordante et l’originalité de l’angle fantastico-littéraire de Jasper Pforde mais j’ai fini par être un peu lassée dans ma lecture. « L’affaire Jane Eyre » a été une agréable détente mais je me passerai de la suite de la série.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'univers dans lequel évolue thursday next (jeudi prochain !!) héroïne de ce roman inclassable, est un monde des plus "classique", mais dans lequel la guerre de Crimée dure toujours en 1985, les dodos disparus ont été clonés et les brigades littéraires traquent les contrefacteurs d'ouvrages sans merci ! Et Jane Eyre est en danger, à Thursday d'entrer dans le roman pour lui venir en aide....
truffé de références littéraires, mais pas seulement, un livre déjanté, un univers déjanté, qui plaira à ceux pour qui la frontière entre rêve et réalité reste à définir....
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2013
Jasper Fforde commence ici sa série Thursday Next un monde un peu farfelu mais finalement pas plus que le notre.
Exotique justement par cette Uchronie développée, alors que c'est dans une Angleterre du milieu des annees 80.
Les détails sont tous bien construits. Peu d'incoherence alors que tout est loufoque, c'est peut-etre ça qui rend ce roman solide.
Bref, j'ai deja dû lire celui-ci 3 ou 4 fois, un peu comme un ami qu'on aime à retrouver pour discuter.
Et ensuite vous ne lacherez plus ce monde de Thursday Next.
BRAVO
en additif : j'ajoute que le monde qu'il construit est aussi cohérent que celui de JK Rowling par exemple.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2013
Une découverte géniale!
Quand j'ai lu ce premier opus aussi déroutant que captivant, j'étais enthousiaste au delà des mots et je l'ai recommandé à tous mes amis. Depuis 2 motifs de déception sont venus ternir cette première impression: 1) l'auteur n'a pas inventé le concept de faire vivre des personnages de roman, c'est Woody Allen le premier à l'avoir fait dans un recueil de nouvelles (destins tordus); 2) les opus suivants (en particulier le tome 3) sont décevants... Je ne sais pas si c'est l'auteur ou son éditeur qui a décidé d'exploiter le concept jusqu'à épuisement du lecteur mais il a parfaitement réussi. Désagréable impression de se faire prendre pour un pigeon en achetant des livres uniquement sur la bonne réputation (amplement méritée) du premier tome.
En résumé vive le tome 1 mais pour les suivants passe ton chemin!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2015
Ça c'est de la fiction comme je l'aime !
Complètement déjantée mais hyper cohérente !
Qui n'hésite pas à jouer avec les plus grands classiques littéraires tout en ne se prenant jamais au sérieux !
Les 3 premiers tomes de la série sont vraiment des perles.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2010
La série de Fforde est exigeante mais ceux qui se laissent embarquer dans cet univers parallèle loufoque où la littérature règne en maître sont assurés d'aprécier le voyage. Evidemment, le plaisir est multiplié si l'on saisit les innombrables références qui émaillent le récit: Jane Austen, Shakespeare, Brontë, Lewis, sont omniprésents. Mais au-delà de ça, l'intrigue qui fait appel au voyage dans le temps et aux paradoxes inhérents est bien ficelée tout au long de la série.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus