undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles
7
3,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoile
2
Format: Poche|Modifier
Prix:10,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dempsy, New Jersey, banlieue de New York. Une soirée d'été étouffante.
Brenda Martin, jeune femme blanche, erre dans un état second dans le quartier noir et pauvre d'Armstrong, les mains en sang.
Elle vient de se faire braquer sa voiture, mais son fils de 4 ans, Cody, dormait allongé sur la banquette arrière...
Lorenzo Council, inspecteur de police noir, est chargé de l'affaire.
Jesse, femme journaliste en recherche d'un scoop, fait jouer ses relations avec un flic en manque de notoriété pour s'incruster auprès de Brenda.
Le bouclage du quartier et l'intervention brutale de policiers blancs vont provoquer une situation de tension raciale explosive...
Ce roman est la subtile dissection de l'affaire et des relations raciales et sociales dans l'Amérique moderne, où s'entrecroisent les vies ternes et ratées de Brenda, Jesse et Lorenzo. Sur un rythme lent à la David Lynch, la difficulté des trois personnages à trouver un sens à leur vie s'amalgame au climat oppressant, pour produire un roman puissant, riche et profond.
Richard Price, scénariste de cinéma habitué aux succès (la couleur de l'argent...), s'essaie avec maestria au roman noir. Le résultat est envoûtant et passionnant.
A lire sans craindre le nombre de pages.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2014
Quel emmerdement que ce bouquin. Je lâche à la page 262 : aucune action, archi descriptif, on ne sait pas où l'auteur veut nous emmener. Ajoutons à cela un univers bien terne : pour le coup, les talents de description de l'auteur nous plongent bien dans la morosité. Bienvenue dans une si lente grisaille...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
D’abord ce titre … pourquoi « ville noire » en premier et une photo d’homme dont la peau est noire sur la couverture (sur mon édition), que veut transmettre l’auteur ? Et pourquoi pas « Ville noire ou blanche « ?
L’approche serait, à mon sens, différente …
Mettre un titre où le mot ville se retrouve en écho signifie pour moi, que dans l’idée de l’écrivain, il veut insister sur le fait qu’il y a bien deux entités, deux « villes » dans une, donc deux vies, deux fonctionnements, deux « mondes » que beaucoup de choses séparent …

« Je suis blanche, ils sont noirs. Ils sont noirs, je suis blanche. On est mutuellement l’autre. » page 529 de l’édition brochée.

Brenda est blanche, habite à la limite d’un quartier noir où elle fait du soutien scolaire.
Elle dit avoir eu un gros « souci » avec un homme noir. (Je n’en dis pas plus pour ne pas dévoiler l’intrigue).
Elle est interrogée par Lorenzo Council, « Big Daddy », noir, asthmatique, qui mène l’enquête et dont la vie n’est pas facile.
Jesse, journaliste, blanche a un rôle ambigu … elle recherche le scoop pour son journal …
On est dans la banlieue de New-York où les deux communautés (blanche et noire, noire et blanche) sont très proches l’une de l’autre.
La cité Armstrong, noire, va être encerclée, assiégée par les policiers blancs pour trouver le coupable.

On pourrait résumer le livre ainsi avec ces quelques lignes mais on passerait à côté de l’essentiel de sa richesse, à savoir une écriture nerveuse, rythmée à souhait (le rythme lent au départ (trop lent, on se dit parfois « mais il ne se passe rien ! »), s’accélère nettement dans la dernière partie) qui nous fait découvrir le climat qui entoure les tensions raciales. L’enquête n’est finalement qu’un prétexte, un fil conducteur pour nous ballotter au gré des interrogations qui surgissent devant nous. On voit tour à tour les différents personnages, torturés par leur passé, leur présent … On découvre des associations, des voisins, l’ambiance d’un quartier … les problèmes d’alcool, de drogue, de violence, les arrestations, la place des medias …

Mais pas uniquement … L’étude des personnages est faite toute en subtilité. J’ai beaucoup aimé, dans la troisième partie, Brenda qui explique sa relation avec son fils et la façon dont Lorenzo la questionne afin de la faire parler.

On se place tour à tour du point de vue de Lorenzo, noir, ou de celui de Jesse, blanche.
En lisant leurs remarques, leurs dialogues, leurs pensées, avec l’analyse précise des événements, l’auteur nous offre une découverte de New-York loin des strass et des paillettes, c’est même parfois douloureux car on voudrait leur dire :

« Nos différences sont nos richesses …. » Mais ils ont tant de mal à se comprendre, alors accepter les différences et s’en enrichir ….

Malgré tout, je mettrai un bémol, il me semble que ce livre aurait gagné à être plus vivant, plus visuel, plus rythmé. J’avais parfois envie que ça aille plus vite car il me semble que New-York est une ville qui bouge. Il est probable que l’auteur a souhaité nous montrer une face cachée de la ville, où la vie peut sembler moins trépidante mais où tout peut basculer très vite du fait des tensions mais cela m’a laissée un peu sur ma faim ….

C’est un bon livre et il ne faut pas être rebuté par son épaisseur ou par la longueur apparente de sa première partie (qui dure pour moi au moins les deux tiers du livre, c’est seulement après que j’ai eu l’impression que le livre « vivait »…..)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2013
Un excellent livre plus pour la façon dont il nous fait comprendre les rouages que par le suspense. Excellent dialogues. Un auteur remarquable
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2014
Rien! Il ne se passe absolument rien dans ce livre, et ce pendant 620 pages!
C'est long, souvent caricatural, et vide!
A déconseiller fortement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2014
J'ai eu du mal à entamer ce roman difficile, mais après une dizaine de pages, je me suis laissée emporter.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2010
JE CONFIRME ; le titre résume presque, à lui seul, le livre
tres bon bouquin
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

21,00 €
10,20 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)