undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
76
4,1 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 septembre 2014
J'ai commencé par lire:"Demain, j'arrête".....excellent plus que plus que plus !!!!! (j'ai un enfant poly handicapé, et la lecture de ce livre m'a fait un bien fou, jusqu'à me redonner la pêche durant toutes ces lignes de lecture.....)= Achetez le, les yeux fermés....
Puis J'ai lu: "Complètement cramé" et forcément tous les autres.....
Excellents TOUS, mais à des niveaux différents: Avoir la pêche: Lire 'Complètement Cramé ' et 'Demain J'arrête '
Avoir envie de thrillers psychologiques: Lire : 'Nous étions des hommes' et 'L'Exil des Anges ' .
Je recommanderais de ne pas lire les 2 derniers à la suite.
Mais je recommande de TOUS les lire, sans exception!!!

NB: Édition Poket, Fleuve Noir, plus agréable (feuilles fines, légères....), à lire que version originale
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2011
Gilles Legardinier a su, en seulement deux romans, conquérir un très large public, son style inimitable fait que le lecteur se sent tout de suite bien avec les personnages et rentre dans l'histoire dès les premières pages.
Après la mémoire dans « L'Exil des Anges », l'auteur s'attaque ici à l'une des maladies les plus cruelles qui puisse exister, Alzheimer, et le résultat est surprenant. Il connait son sujet, la qualité des recherches qu'il a pu faire est impressionnante, on pourrait penser qu'on va très vite s'y perdre, que tout ça c'est trop compliqué, mais détrompez-vous, tout va vous paraitre très clair, presqu'effrayant, jamais cette maladie n'a été vu sous ce jour.
Avec beaucoup de respect et de pudeur, il explique le fléau que représente ce mal qui ronge les êtres que l'on aime. La détermination d'Alex Kincross et de Jenni Cooper va nous tenir éveillée tout au long de ce récit où nous attendent des rencontres inoubliables.
Car qu'ils soient « méchants » ou « gentils », les personnages de Gilles Legardinier sont de ceux que l'on n'oublie pas facilement, on a l'impression que l'auteur ne peut (ou ne veut) pas laisser quelqu'un sans une once d'humanité, parfois bien cachée, mais, pour moi, elle est là, au fond de chacun d'eux, c'est peut-être pour cela qu'on a du mal à les lâcher.

Gilles Legardinier écrit des histoires, de celles qui font peur, oui, mais elles sont aussi pleines d'espoir. Il aime les gens et ça se ressent, il est capable de vous faire pleurer sans pour autant devoir en rajouter, des mots simples qui vont droit au cœur des lecteurs, voilà sa recette et franchement qu'il n'en change jamais !
0Commentaire| 47 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2013
Deuxième livre de Gilles Legardinier que je découvre. Après " Demain j'arrête", " Nous étions des hommes " permet de découvrir un autre univers, une autre écriture, mais toujours avec délice et de très beaux moments. Un beau découpage, une belle approche de la maladie, des sensations et des images qui permettent de se créer son univers, ses idées, son film. Un mélange de suspens, des moments de vie que chacune et chacun d'entre nous pourraient rencontrer et mieux comprendre. A lire sans retenue et se laisser porter.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2014
Un bon livre est pour moi un livre qui se lit trop vite !
Une de mes amies m'a fait découvrir Gilles Legardinier avec son célèbre Demain j'arrête !, j'ai tellement adoré que j'ai enchaîné sur Nous étions les hommes. D'un genre totalement différent, ce livre m'a encore fait passé un bon moment : on est captivé par l'histoire et les personnages, on voyage de l'Ecosse au Canada... et quand on arrive à la dernière page on se dit "zut alors ! c'est déjà fini !".
Alors pour continuer avec cet excellent écrivain, je vais commencer L'exil des anges...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2014
Comme beaucoup, j'ai découvert cet auteur grâce à "Demain j'arrête" que j'avais adoré par son côté drôle, touchant et fantasque. Puis j'ai lu "Complètement cramé" dont la tonalité est moins drôle, mais reste touchante.
"Nous étions les hommes" aborde un registre totalement différent avec des airs d'Anges ou Démons. Un excellent polar. On retrouve la patte de l'auteur qui décidément aime les gens et a dû mal à décrire les vilains.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2013
juste excellent !...lecture passionnante de bout en bout...le fil conducteur du roman plutôt original....on découvre page après page les différents éléments du puzzle...et le final reste surprenant....
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2011
Gilles Legardinier réussi avec ce roman le très beau tour de force de nous tenir en haleine par une intrigue bien ficelée avec des personnages attachants et complexes dans leur simplicité, tout en nous interrogeant sur le bien-fondé de ce que nous sommes au plus profond de nous: les hommes. Beau challenge parfaitement maîtrisé. Ce roman restera un très bon moment de lecture.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec plus 48 commentaires encensant ce roman, ma pauvre contribution apporte peu. Cependant je souhaitais valider les "5 étoiles" que mérite ce roman documenté et plein d'imagination.

C'est pour moi, toujours à la recherche de nouveaux auteurs, une belle découverte. je viens d'ailleurs de commencer un nouveau roman (L'Exil des anges) de cet auteur.

Nous avons de bons auteurs Français.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 28 février 2013
Le 4ème livre que je découvre de cet auteur et j'adhère... complètement. Le sujet m'intéressait (Alzheimer) car j'ai cotoyé ces personnes en bénévolat dans un home mais honnetement, j'ai trouvé cela assez lourd psychologiquement car.. c'était une première fois pour moi de vivre et de partager des moments avec des personnes malades et pour certaines d'entre elles, étaient des cas de maladie avancée... et j'avais envie/besoin de comprendre, de lire quelque chose, d'apprendre.... c'est un roman bien ficelé, on ne s'y ennuie jamais, un coté, action, mystère, grandes émotions humaines, amitié. Gérer, comprendre une maladie très répandue sur notre planète dans un roman passionnant, vivant, drole aussi. malgré le sujet abordé, il reste léger sans s'appesantir sur un drame de notre société que cette maladie surtout pour l'entourage. mais grace à ce brillant auteur, ce roman donne de l'espoir, de l'amour, et évidemment, ne donne pas vraiment de solution (sommes-nous surpris) ce livre fiction propose une théorie une ébauche de solutions, de remède de vie et d'acceptation de l'innaceptable pour une foi en la vie et nos destinées.
Si Gilles avait trouvé le remède afin de guérir l'Alzheimer, soyons sérieux, il n'y aurait plus aucun malade sur notre petite planète... mais il l'aborde avec sincérité, avec conviction, amour, pour qu'on comprenne, qu'on garde espoir en l'humanité.....
Très vivant, j'aime bcp cet auteur. Il a une écriture mystérieuse et magique.....
Il peut faire passer dans un thriller, un roman palpitant des sujets un peu délicats et si actuels dans notre société..
je recommande oh oui............... je referme cette dernière page avec un sourire un peu niais et confiant sur nos vies..... Gardons le sourire, la vie si on la voit belle malgré nos épreuves, elle peut etre belle vraiment très belle et elle vous sourit.
On peut toujours décider de voir la vie un joru de plui moche et triste ou alors un jour ou on regarde par la fenetre, bien à l'abri et au chaud en s'émerveillant de la nature et en écoutant la pluie rebondir sur le sol...
C'est à nous de voir la lumière dans l'ombre ou... l'ombre dans la lumière...
Bonne lecture...

(j'ai pas un peu déraillé là ? désolée .... :-) )
55 commentaires| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2013
En ce qui concerne l'édition électronique de l'ouvrage, elle est soignée, et de toute évidence, une vraie relecture a été faite pour palier aux coquilles et diverses fautes de français qu'il est courant de trouver dans ce type de format.

L'accroche du roman est bonne, mais c'est tout, car l'ensemble ne s'y rapporte pas.

"Nous étions les hommes" est un roman de tenue correcte, mais qui n'a rien de sensationnel. Le développement de l'histoire ainsi que la psychologie des personnages sont, pour faire court, assez pauvres. Par ailleurs, il y a une baisse de régime notable dans le dernier tiers du livre. Fatigue ? Pression de l'éditeur ? Quant à la fin : c'est un zéro pointé en ce qui me concerne.

Au lieu de mettre une énergie précieuse dans une postface, un laïus même, qui n'intéresse pas grand monde, l'auteur aurait mieux fait de prendre son lecteur par la main pour l'inciter à aller voir effectivement du côté Bilderberg, Trilatérale et consorts. Mais ça, c'est seulement s'il avait eu quelque message à faire passer, dans le cas contraire, on appelle ça surfer sur la vague du moment...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,80 €
7,80 €
7,80 €
7,80 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)