Cliquez ici Cliquez ici GNOXmas Cloud Drive Photos En savoir plus En savoir plus Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
13

le 10 avril 2016
J'ai choisi cette note car le livre, malgré son ancienneté, a été très bien conservé. J'ai aimé ce livre car je suis un passionné de science fiction et de ses dérivvés. Je recommanderai ce livre à mes amis et à ma famille.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 2 juin 2011
Le plus beau livre d'Anthony Burgess, c'est sa biographie. Mais son chef d'œuvre, c'est Orange mécanique. L'inventivité du langage, la qualité d'une dystopie typiquement anglaise, l'originalité des personnages, tout cela concourt à faire un livre aussi intéressant que le film et c'est peu dire. Là où Stanley Kubrick nous régale d'images d'un esthétisme cruel et pervers, le livre regorge de trouvailles langagières magnifiques et fascinantes tout à la fois. Il faut savoir, phénomène inattendu, qu'Anthony Burgess a obsédé certains critiques au point que ceux-ci l'ont poursuivi toute leur vie d'une vindicte proche de l'hystérie, ce qui à soi seul justifierait un livre ! La critique jacasse, le génie passe.

Cinq étoiles !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 9 juin 2010
Le livre le plus précieux de ma bibliothèque. Lu et relu.
Excellent roman d'anticipation, philosophique et divertissant, et la géniale invention de Burgess, le "nadsat",jargon que l'on adopte assez vite.(pas de panique, un petit lexique à la fin pour aider aux premières pages)
Alors lisez cet oudzassny raskass, ouvrez grand vos glazes et peut-être sloucherez-vous le grand Ludwig van !!
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 10 septembre 2008
Ce roman est aussi court que percutant. Plus limpide que le film, il montre comment une société fait d'un jeune voyou, Alex, un être quasi animal. Par un joli retournement, l'auteur suggère qu'Alex est en réalité davantage une victime qu'un coupable... On n'est pas loin du sujet de philo avec la notion de choix, véritbale fil d'ariane du roman.

L'emploi de tout un vocabulaire inventé par Burgess est déroutant au début. Mais on s'y fait très vite au bout de quelques pages et cela participe à l'atmosphère si singulière de ce livre absolument unique.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 10 janvier 2005
Brillant ouvrage, même si on est un peu désarçonné par ses premières pages: la créativité linguistique de l'auteur, faite de russismes et de récurrences, saute littéralement à la figure du lecteur. Celui qui dominera cette première surprise sera cependant sidéré par ce récit d'une rare violence, tant physique que psychologique, et amené à réfléchir sur notre société - et notamment sur les dérapages de certains traitements psychologiques et univers carcéraux. Une oeuvre majeure, à lire en s'écoutant un enregistrement de musique de Beethoven.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 16 février 2006
Ce livre est une véritable réflexion sur le bien et le mal. Imaginer que ce livre est une apologie de la violence ou un roman d'anticipation serait quelque peu superficiel. Le vrai sujet est bien notre société, la place de l'homme dans celle-ci et le libre-arbitre.
Le roman peut se résumer à une question : "Entre agir bien par conditionnement de la société, et choisir délibérément le mal, que doit-on faire ?". Alex, comme l'auteur Anthony Burgess, semble placer la liberté au-dessus de tout.
Critique virulente d'une société totalitaire et exercice de style pour l'auteur - son travail sur le langage Nadsat est remarquable - ce livre est à mettre entre toutes les mains. Le sens du livre doit néanmoins être bien compris. Les anglophones aguerris peuvent tenter la lecture en anglais, malgré la difficulté supplémentaire liée au Nadsat. A voir aussi l'excellente adaptation de Stanley Kubrick, avec un très grand jeu de Malcolm Mac Dowell dans le rôle principal. A noter néanmoins la suppression du dernier chapitre du livre, dont Kubrick n'avait pas entendu parler (censure aux USA) avant que l'auteur le lui en parle.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 9 juillet 2004
Drainée par une violence incontournable, soutenue par l'humour et le langage décapant du héros et rythmée par la Neuvième Symphonie de Beethoven, l'Orange Mécanique de Burgess est une œuvre explosive et psychadélique. Redécouvrez l'originalité de la narration et le constat déplorable d'une société future (présente ?) où la violence n' a plus d'égal. Voir aussi la "cultissime" adaptation cinématographique de Stanley Kubrick.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 27 septembre 2011
ce livre mon fils le recherchait partout, il était en rupture de stock chez éditeur , même lors de l'expo Stanley kubrik à la cinémathéque il n'y était pas à prix abordable. Quand au vendeur, excellent service, livre en très bon état, bien emballé rien à dire reçu très rapidement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 12 novembre 2001
Quel aventure! Un livre assez passionnant, langage marrant (je parle parfois dehors le nadsat aussi comme alex!) cependant à ne pas mettre dans les mains de personne adolescentes. On aprecie également le monde vu par alex et ses amis, une vision egalement tournée par l'auteur à traver un gouvernement utilisant une methode qui pourrai bien servir à des dur dur delincant!
Si vous avez vu le film, lisez le livre qui n'est pas vraiment pareil, vous serez également étonnés que la fin du livre, nous frustre moins que celle du film! slovos drougis!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 2 juin 2007
Tout simplement, le plus grand roman contemporain que j'ai lu de ma vie avec "American Psycho" de Bret Easton Ellis. Inoubliable !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus


Les client ont également visualisé ces articles

L'Orange mécanique
9,50 €
ORANGE MECANIQUE
16,50 €
A Clockwork Orange
9,55 €
Clockwork Orange
6,71 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici