Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 octobre 2007
En parcourant les pages de ce livre j'ai longtemps été tenté d'être fort critique sur ce livre. Il vous met mal à l'aise, dérange aux entournures rendant la lecture difficile. Et puis à partir de la 300eme page, on respire à nouveau et se met à espérer que la fin du tunnel est proche.

Une reporter américaine intrépide dénommée Sally, journaliste au Boston, rencontre par le biais d'une de ses missions en Afrique un confrère anglais dont elle s'entiche. D'une aventure d'un soir leur relation va se prolonger pour donner jour à un mariage suivi du naissance. Pour cela Sally, l'indépendante journaliste lache tout pour suivre son mari Tony à Londres où il vient d'être nommé.

Mais tel un cercle vicieux, la vie à Londres procure à Sally une série de déconvenues d'autant plus forte qu'elle est isolée.

La lutte pour défendre ses droits malgré les évènements en sa défaveur; la description de la vie londonienne, de ses règles, de ses coutumes et de ses bizzareries sont particulièrement piquantes. Et quoi de mieux que l'oeil excercé d'une journaliste américaine ... étrangère tout en parlant la même langue.

Mais pour profiter de cette vision critique et réaliste il vous faudra plonger dans la descente en enfer qu'a vécu Sally. Et pour cela mieux vaut ne pas être déprimé.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2006
Après avoir lu et adoré Les Charmes Discrets de la Vie Conjugale et L'Homme Qui Voulait Vivre Sa Vie du meme auteur, j'ai commence Une Relation Dangeureuse. L'histoire est palpitante et on ne lache plus le livre. Mais...j'ai trouve paradoxal le fait que je ne me suis pas sentie totalement prise par les personnages (mon imagination ne m'a pas donne d'image precise comme dans certains livres ou l'on se fait une photo des personnages), mais j'ai ete tres perturbee par l'histoire de Sally et meme un peu deprimee. Peut-etre est-ce du au fait que cette depression postnatale peux arriver a n'importe qui, et que je suis une femme, et que son histoire m'a fait peur. Tout ceci est sur un plan purement personnel.

Je recommande fortement ce livre aux autres lecteurs, et vous indique en passant que "l'homme qui voulait vivre sa vie" est pour moi le meilleur des trois que j'ai lus.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2006
Douglas Kennedy raconte ici un livre en 2 parties. Première partie, il plante le décor, amoncèle des petits et gros événements de la vie quotidienne dans un couple qui attend puis, a un enfant. Les crises d'angoisse, les doutes, les crises d'hystérie, les confrontations, les changements hormonaux etc, tout y passe durant cette période. Le couple, face à ces crises quasi quotidiennes, s'adapte. Elle, est reporter américaine et vient vivre à Londres chez lui, journaliste anglais. Ils renoncent à leur vie de baroudeurs pour se lancer dans la vie de famille. Peu à peu l'équilibre semble apparaître et le bonheur s'installer quand soudain : la trahison ! Et c'est le début d'une deuxième partie diabolique où tous les coups seront permis et où le plus malin des deux l'emportera. Douglas Kennedy, comme à son habitude, y va crescendo. Dès lors que la machine se met en route, on ne lâche plus le bouquin!
0Commentaire| 39 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 septembre 2006
Le début de ce roman parait un peu long mais attention, une fois que l'histoire décolle, il est difficile d'en sortir. Si dans cette histoire d'amour, le personnage masculin n'a pas le beau rôle et que dans l'ensemble, il s'agit davantage d'une histoire de femme, les hommes ne peuvent pas restés insensibles au drame qui se joue dans les lignes qu'ils lisent. C'est poignant, précis, fort. Les fidèles de Kennedy retrouveront dans ce roman tous les ingrédients qui font que c'est toujours un plaisir de le lire. Et pour les autres, c'est une bonne façon de le découvrir.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2017
Douglas Kennedy est particulièrement doué pour se mettre dans la peau de ses personnages. Dans ce roman, il est Sally, la journaliste un brin hystérique qui tombe enceinte de Tony, journaliste Anglais qui ne tarde pas à devenir horriblement désagréable au fur et à mesure de leur relation.
C'est bientôt la lutte du "pervers narcissique" contre la "dépressive post-natale" qui est déclarée.
Tous les coups sont possibles comme dans la guerre des Roses.
l'ambiance est très réaliste, mais la quasi totalité du livre tournant autour de la dépression de cette Sally a fini par me plomber le moral.
Douglas Kennedy a sans doute trop exploité le filon médical, dommage...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2003
Et c'est reparti, avec Douglas Kennedy, c'est la plongée assurée dans l'horreur du quotidien ... Tout commence tellement bien pourtant ! Il est séduisant, elle est belle, ils sont reporters, ils se marient... Mais ce qui est pour beaucoup de romanciers la FIN de l'histoire est ici un simple début, une entrée en matière ! Car derrière les apparences se cachent la folie, la manipulation, la perte d'identité, la mort ... Voilà donc un roman qui se dévore d'une traite, qui met mal à l'aise parfois, qui inquiète et perturbe. C'est pour ça qu'on aime !
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne vous résumerai pas le bouquin ; d'autres que moi l'ont fort bien fait avant.
Ce qu'il y a de bien lorsque je commence un roman de Douglas Kennedy, c'est que je sais pertinemment que le livre sera 1/bien écrit ; 2/bien ficelé ; 3/prenant.
"Une relation dangereuse" ne déroge pas à la règle et je peux dire que je l'ai lu d'une traite. J'ai frémi avec l'héroïne et je me suis même mise à me ronger les ongles durant les 100 dernières pages.
Parfait !
(ServaneL.)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2007
Premier roman de cet auteur et j'ai dû le terminer avant de faire mes tâches ménagères !!
Un sentiment étrange cependant : un homme, même bien documenté, peut-il décrire aussi bien la dépression post-natanale et des sentiments aussi "féminins" ?
[...]
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je n'avais encore jamais lu cet auteur auparavant... Ce roman ne m'a pas déçue mais je comprends aisément qu'il divise les foules.

J'ai eu un peu de mal à m'y mettre au départ car le style de Kennedy est un peu particulier quand on ne connaît pas mais ensuite, tout s'enchaîne et l'histoire vous emmène très vite vers les dernières pages.

Très émue par l'histoire de Sally, on imagine aisément que tout ne sera pas rose longtemps, et par le contexte, et par les caractères des personnages. L'action se déroulant dans le milieu des médias, l'amour entre un homme et une femme est mis à rude épreuve, je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler le fondement du livre...

C'est un excellent roman qui peut plaire ou non, avec plusieurs messages d'amour et d'espoir. Je le conseille vivement mais ne vous attendez pas à avoir l'esprit léger !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2005
Lire Douglas Kennedy c'est se préparer à de l'exaltant, du suspense, une ascencion sociale ...suvie d'une descente aux enfers...avec une porte de sortie toujours surprenante, bref on adore le côté noir de ses anti-héros ainsi que les situations désastreuses dans lesquelles ils se retrouvent....Malheureusement, on ne peut entièrement attribuer à ce dernier roman les louanges précitées. Le début est preneur, plein de promesses...toutefois on s'égare vite et trop longtemps dans la dépression post-natale de l'héroîne, pour finalement retrouver ce que l'on aime chez cet auteur vers la fin du roman ! Dommage. En espéant mieux pour le prochain roman.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,40 €
8,50 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici