Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE cliquez_ici Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
112
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce livre, d’une tendresse infinie et d’une cruauté intolérable, raconte l’histoire de Christopher Boone, un adolescent de quinze ans et des poussières..., autiste, plein de vie, curieux, et, surtout, un surdoué des mathématiques. Il vit seul avec son père, lequel s’occupe de lui tant bien que mal, mais avec beaucoup d’attention, dans une petite maison de la campagne anglaise.

Cette complicité, qui s’est formée entre le père et le fils, est touchante, en revanche, il a fallu établir des codes pour que cette relation fonctionne parfaitement. En effet, non seulement Christopher aime tout ce qui est planifié et listé avec une grande précision, mais aussi il a du mal à comprendre le comportement humain et en plus il déteste foncièrement qu’on le touche (même son père ne le peut pas) ; quant aux autres humains, il le déconcerte et le désoriente de son organisation à lui. Alors, par les gestes ou par de simples regards, le père sait comment agir avec Christopher lors de ses demandes singulières ou de ses crises.
Cette forme de vie en dit beaucoup sur la tolérance et l’acceptation de la différence envers les personnes présentant un handicap.
Seulement, voilà, autant le père est proche de son fils, autant il ne lui dit pas toute la vérité, et en particulier, sur la disparition de sa mère… Mais, finalement, ce mensonge sert, en quelque sorte, à Christopher : parce qu’un matin il découvre le caniche de sa voisine, gisant, mort au milieu du jardin, par son besoin primordial de connaître la vérité, et malgré l’interdiction du père de poursuivre ses investigations, Christopher entame une enquête afin de découvrir l’assassin de ce pauvre petit animal. C’est cette mort inattendue qui va le mener, tout doucement et avec de nombreuses embûches, vers la vérité…

Le tact de Mark Haddon pour décrire le comportement et le ressentir de Christopher, alors qu’au fond il y a une grande souffrance, est particulièrement délicat.
Cette énigme, qui se transforme rapidement en une véritable investigation, est aussi bien menée qu’une enquête policière.
Je l’ai lu sans relâche, il n’y a pas une ligne de trop !
Un vrai régal de lecture !
22 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2012
J'ai commandé ce livre en voyant la pluie de commentaires positifs, afin de me faire ma propre idée.
Et je dois avouer que je suis assez déçu...

D'une part, le style est assez pauvre et poussif. Le fait que le narrateur soit atteint d'une forme d'autisme peut l'expliquer, mais cela ne rend pas le livre plus agréable à lire.
Et malheureusement, je trouve qu'il rate plutôt ce que je soupçonne être l'objet, c'est à dire arriver à nous mettre dans la peau du personnage principal. Ce qui est finalement assez logique, si l'on tient compte du détachement et à la distance associés à l'autisme.

L'histoire est somme toute banale, ce qui je l'imagine est volontaire, pour mettre en valeur le personnage en-dehors de tout contexte "extraordinaire". Mais finalement, on reste avec un gout d'inachevé : l'histoire n'est pas transcendante, le style est moyen, difficile de ressentir de l'empathie, et pas grand chose non plus à apprendre sur l'autisme. Bref, le niveau moyen de notes dans les commentaires est à mon avis complètement surévalué.
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2015
Un adolescent autiste surdoué en math et physique enquête sur l'assassinat du chien de la voisine. Il explique sa démarche, ses raisonnements, ce qu'il ressent avec une logique rigoureuse. Cette logique, qui par exemple lui rend le mensonge impossible et incompréhensible, va l'amener à fuir son père pour retrouver sa mère à Londres alors qu'il n'a jamais voyagé. Il explique pourquoi la foule, le bruit le font disjoncter comme un ordinateur qui reçoit trop de données et le poussent à grogner, aboyer, hurler. Le style est parfait et ce livre est le plus captivant de ceux que j'ai pu lire ces derniers mois. En plus de la qualité du récit et du style, ce livre apporte un éclairage très utile sur l'autisme et les difficultés de ceux qui en sont atteint à vivre dans un monde qui leur semble souvent illogique et qui ne les comprend pas et ne respecte pas leur intelligence sans doute différente mais bien réelle.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 avril 2017
Ce livre est en fait un poème... une balade... çelle d'un garçon autiste qui affronte le monde, et qui le raconte avec ses mots. À lire par tous les parents et pas seulement ceux ayant un enfant autiste, puisque beaucoup des réactions décrites se retrouvent dans l'enfance.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2017
Excellent récit. Belle approche de l'autisme. Drôle et émouvant, je recommande vivement ce roman qui peut - à mon avis - se lire dès l'adolescence.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juin 2017
Si vous voulez savoir ce que peut se passer dans la tête d'une personne autiste, connaître sa façon de voir et d'appréhender le monde... c'est le livre idéal!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 22 septembre 2005
Ce bouquin est un vrai petit chef d'oeuvre.
Au fil des chapitres (construits autour des nombres premiers, ainsi on n'a pas de chapitre 1 puis 2 puis 3...), on découvre le fonctionnement du cerveau du petit personnage, autiste extrêmement touchant et intrigant.
Par moments, ses raisonnements sont tellement criants de vérité qu'on en vient à se demander si nous ne sommes pas, tous, dans le faux, et que lui seule détienne la vérité suprême. Ses raisons pour ne pas aimer le jaune et le marron se tiennent, on en vient à se questionner sur sa propre normalité, pour en arriver finalement à une belle leçon de tolérance et d'ouverture d'esprit.
Touchant, drôle, intéressant, ce livre est donc à conseiller aux adultes comme aux enfants, il ne pourra qu'accrocher l'oeil du lecteur, et le ravir.
11 commentaire| 39 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2014
Mon fils vient d'être diagnostiqué Asperger (forme d'autisme) et sa psychiatre m'a recommandé de lui faire lire ce livre, plutôt qu'un livre trop sérieux.
En effet, pour l'avoir moi même lu, ce livre nous apprend à respecter les limites de ce qui est supportable et à éviter ce qui ne l'est pas. Nous avons la chance d'avoir dans ce livre, le témoignage de comment fonctionne une personne Asperger ou autiste. Sans fausse pudeur, l'auteur dévoile tous les aspects de cette singularité.
Il est très attachant et sa démarche mérite le respect.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2015
Un livre qui nous fait réfléchir sur notre façon de penser, et qui nous met certaines interrogations en tête.........Tres bien écrit, surprenant et fascinant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2005
C'est un livre génial. Je l'ai choisi parce qu'il est question d'un chien sur la couverture et que j'aime beaucoup les chiens. En fait, les chiens ne sont pas les personnages principaux dans ce livre, mais on y parle d'eux en bien.
Le narrateur est un adolescent autiste. Il raconte son enquête sur la mort de Wellington, le chien d'une voisine assassiné à coup de fourche, et il explique à quoi ressemble sa vie et ce qui se passe dans sa tête. Christopher (le narrateur) nous explique clairement et simplement la logique de ses actes, le mode de pensée qui les motive, alors que, vus de l'extérieur, par les gens dit "normaux", ils sont incohérents et incompréhensibles. A la lecture de ce livre, on découvre un narrateur qui, sous des dehors de "débile", possède une intelligence pointue. Seulement, son cerveau emmagasine absolument toutes les données en provenance du monde extérieur sans faire de sélection, alors parfois il "plante", comme un ordinateur qu'on a surchargé de tâches. Des comportements comme grogner en public, aboyer les gens dans la rue, se rouler par terre en hurlant dans un magasin ou frapper les gens s'ils essaient de vous câliner ou de vous toucher deviennent logiques et parfaitement compréhensibles à la lecture de ce livre.
Même si le volume est épais, cela reste assez facile et rapide à lire pour les jeunes lecteurs (je dirais dès 11-12 ans) car c'est très aéré et il y a beaucoup d'images. Celles-ci, surtout des plans et des schémas, ne sont d'ailleurs pas de simples illustrations, mais sont produites par le narrateur pour clarifier son propos.
Bref, lire ce livre est une véritable expérience et l'on se sent moins ignorant après cela.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici