undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles
28
3,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 décembre 2008
Michael Crichton a le talent de nous faire réfléchir sur les grands problèmes de notre temps. Ce roman (qu'il aurait été plus judicieux de traduire par « État de Peur », son titre d'origine) ne déroge pas à cette règle.

Le sujet en est le réchauffement climatique (aujourd'hui nommé « changement climatique ») et il s'oppose farouchement à cette croyance consensuelle, élevée en dogme universel et brandie comme un spectre, qui semble aujourd'hui dicter l'ensemble des politiques humaines et qui force, par idéologie pure, l'homo « sapiens sapiens » à abandonner tout sens de discernement.

Le roman a été écrit en 2003, lorsque les voix des climatologues septiques dits « dissidents » ou même «révisionnistes » avaient encore du mal à se faire entendre mais avant les dernières préconisations 2007 du G.I.E.C (I.P.C.C.) qui concluaient bizarrement à la responsabilité humaine (« anthropique ») de ce périlleux réchauffement et nous annonçaient, parallèlement, une apocalypse imminente (à l'échelle du temps).

La grande qualité de ce livre est d'ouvrir un débat qui n'a jamais eu lieu au niveau du grand public, de faire entendre les voix contradictoires de ces milliers de scientifiques qui contestent cette théorie effrayante du climat (« soi-disant consensuelle ». Mais le point de vue divergent est fort peu relayé par les médias assoiffés de sensationnalisme).

M.C. se lance dans un réquisitoire contre cette nouvelle foi irrationnelle qui semble avoir saisie l'humanité entière et il évoque également les précédents en matière d'égarements collectifs (eugénisme, désertification du Sahel, Trou de la couche d'ozone, croyance au refroidissement, etc.).

Le grand mérite de cet ouvrage est de nous obliger, puisque nous (moi inclus) vouons un culte à la nature, à faire usage de ce précieux don qu'elle nous à léguée : le libre arbitre. Car, au-delà des thèses défendues par l'auteur (cf. « annexes » en fin de roman) auxquelles nous pouvons ou non choisir d'adhérer, M.C. nous force à revoir nos fondamentaux de pensée et d'action en réintroduisant les mécanismes salvateurs de tout esprit sain : la curiosité, le doute et la modération.

Avant la lecture de ce livre, j'étais moi-même un croyant inconditionnel et un adepte des solutions politiques radicales (au détriment de certaines populations et de certains territoires) qui en découlaient. Je n'avais finalement rien lu et j'écoutais la voix de la majorité. Puis le doute s'est invité au cours de ma lecture et je me suis donc mis à consulter la « littérature » scientifique sur le sujet (du moins celle qui était accessible à ma formation et à mon intelligence).
Et je dois dire que le credo s'est soudain transformé en forte incertitude*.

Merci Michael C., pour nous rappeler que, en toute chose, nous devons « raison garder ».

==================================

* On pourrait résumer ce doute par la formule de Marcel Leroux, l'un des plus grands climatologues de ces dernières années, décédé en aout 2008 : « Il n'y a pas de climat global, il ne peut donc y avoir de réchauffement global. » Un signe de l'ostracisme qui entoure les adversaires de la thèse officielle du réchauffement anthropique est que l'ouvrage scientifique de référence Global Warming - Myth or Reality: The Erring Ways of Climatology de cet auteur (édité chez Spinger) n'est toujours pas traduit en français. (Un comble pour un... français !). Mais comme votre ami est peut-être Google...
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2007
Crichton, c'est indéniable, possède une belle écriture et le sens du suspens.

Cet auteur s'est souvent attaqué à des thèmes d'actualité ou scientifiques, émaillant ses romans de références. Ce roman ne déroge pas à cette règle.

Certes, Crichton développe ici une thèse très personnelle qui va à l'encontre de ce qui est couramment admis en matière de réchauffement climatique mais il rappelle quelques fondamentaux qui me semblent plus que pertinents, notamment :

- qu'il est difficile de dissocier l'impact de l'influence de l'homme sur son environnement et la part de l'évolution "naturelle" de notre planète ;
- que les modèles prédictifs élaborés par les savants se sont parfois révélés peu fiables (voire très éloignés de la réalité) et que l'analyse des données peut être aisément faussée ou orientée.

A mon sens, il convient de retirer de ce roman qu'en toute circonstance, l'être humain doit conserver son esprit critique face à la société d'information/désinformation dans laquelle nous vivons.

Pour les autres, reste un excellent roman de suspens et d'action où les supers héros -c'est d'ailleurs très agaçant car peu crédible à ce niveau- survivent à toutes les épreuves.
11 commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2006
Michael Crichton, roi du technothriller, créateur de Jurassik Park et Urgence, nous revient avec une histoire de manipulation sur fond de bouleversements climatiques.
Ce n'est toutefois pas un thriller classique qu'il nous offre. Prenant le contrepied de l'image que l'on se fait généralement des défenseurs de la nature, il nous montre une organisation écologiste malfaisante et prête à tout pour arriver à ses fins. Et, une fois n'est pas coutume, ce sont les industriels qui ont le beau rôle en oeuvrant pour le bien commun.
Si cet arguement de départ peut choquer, la polémique qu'a suscité le livre lors de sa sortie aux USA est là pour en témoigner, il peut également être source de réflexion car il s'attaque à des clichés "politiquement corrects" en nous montrant que les points de vues des uns et des autres ne sont pas forcément rigides. Cela peut nous amener à nous réinterroger sur ce que nous prenons pour acquis, le réchauffement climatique, par exemple.
Ce point de départ, original, est traité tambour battant, selon l'habitude de l'auteur, sans temps mort, avec de l'action et du suspense à chaque pages ou presque. Le livre se lit donc parfaitement bien et l'on peut se contenter de n'y voir qu'un excellent roman d'action si l'on n'adhère pas aux thèses de Crichton.
Mon seul regret, c'est le manque d'épaisseur des personnages, uniquement là pour donner du corps à un récit avant tout fait d'idées chocs.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2008
Ce thriller est surtout le prétexte pour exposer des arguments scientifiques politiquement incorrects et pour dénoncer les méthodes de manipulation des gouvernants et des médias. Dès lors, il n'est pas étonnant qu'il ait provoqué pareille polémique. Là où Crichton (et d'autres dont de nombreux scientifiques...) développe des arguments scientifiques et les expose point par point, les écologistes pratiquent la calomnie pour les contrer en accusant leurs détracteurs d'être payés par l'industrie, d'être à la solde du gouvernement Bush, d'avoir des thèses anciennes, très minoritaires. Ils disent d'eux qu'ils sont opposés à la défense de la nature, ce qui pourtant n'a rien n'a voir. Crichton contre tous ces arguments qui visent en-dessous la ceinture et nous montre les mécanismes qui, incluant les politiques et les médias, mènent de nombreux scientifiques à devenir les complices d'une politique de la peur, tellement nécessaire pour maintenir le citoyen moyen dans un état de passivité absolue.

La trame de ce roman est par contre d'un intérêt assez moyen. Je mets tout de même quatre étoiles car je considère le roman comme d'utilité publique puisqu'il peut permettre d'entrouvrir les yeux à de nombreuses personnes mal informées.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2012
Un thème d'actualité bien documenté, nous incitant à prendre plus de recul sur la sur-médiatisation concernant les questions écologiques. Une dénonciation intéressante de la part de Crichton à propos des travers de certaines organisations se disant écologistes mais capables du pire. En revanche l'histoire est un peu tirée par les cheveux, les actions parfois incohérentes, un avocat stupide qui ne comprend rien, trop de personnages inutiles. J'ai trouvé tout cela un peu long, je n'ai pas aimé la fin. L'annexe est en effet presque plus intéressante que le roman...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2006
Comme toujours un livre facile à lire parce que bien écrit. Michael dépoussière les idées reçues et les lieux communs que nous entretenons tous sur le climat, sur la science et sur notre mode de vie. L'ensemble est rendu attrayant par une histoire à suspense avec de nombreux rebondissement dont l'auteur a le secret, avec une description assez fine de la psychologie des personnages et un bon sens du dialogue.
Il est éclairant aussi sur certaines applications scientifiques des mesures anti terroristes. Parfois, inquiétantes !
Vous ne verrez plus les pseudo-écolos de la même façon après avoir lu ce livre.
On peux dire que ce livre s’inscrit dans la vague de 2004. Bonne lecture !
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mai 2014
Je ne suis pas un habitué de Crichton et j'ai acheté son livre pour la remise en question du réchauffement climatique.

Effectivement, en jouant avec un anti-héro naïf, l'auteur essaie de convaincre que ce qui est dit est faux... Mais c'est un roman, alors pourquoi croire des études que l'on ne peut vérifier dans un roman plutôt que d'autres... (même si personnellement je pense qu'il y a lieu de prendre le catastrophisme avec du recul car même s'il y a des causes réelles de pollution, il n'est pas impossible que les conséquences soient un refroidissement comme le phénomène que provoquerait un "hiver nucléaire" par exemple).

Sinon le roman est d'une qualité déplorable, confus, personnage mal définis, improbables, on ne sait pas qui est qui, qui fait quoi, on est baladé comme les personnages au sens propre comme au figuré : du pole à san francisco, une douche, un meutre et on recommence... L'avocat débile, le scientifique agent fédéral, le détective qui fume le cigare, la secrétaire détective privée, l'avocat scientifique,...

Long, ennuyeux mal écrit une catastrophe sauf qu'il amène l'idée de douter.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2010
Une fois de plus, Michael Crichton nous livre (attention jeu de mots!) un thriller passionnant.

J'ai aimé :
- le suspens présent dans le récit.
- le rythme qui s'accélère au fil des pages.
- le style d'écriture de l'auteur qui est toujours aussi plaisant à lire. Par exemple, les dialogues font 'vrais'.
- l'histoire. A travers ce livre, Crichton dénonce les mouvement écolo qui parraissent honnêtes et soucieux de l'environnement mais qui en réalité sont cupides et incompétent. Dans certains chapitres, il s'amuse à 'démonter' la théorie du réchauffement climatique. Ne serait-ce que pour ça, le bouquin vaut le détour.

J'ai pas aimé :
- les références trop nombreuses. L'auteur veut bien faire, mais il assome le lecteur avec des pages de références qui sont, je trouve, inutiles.
- les dernières pages du récit. J'aurais apprècié savoir ce que deviennent les personnages après.

En bref, ETAT D'URGENCE est un bon roman, qui tient en haleine jusqu'au bout. Je ne regrette pas de l'avoir acheté.

PS: page 145, nous sommes le Mardi 2 Septembre. page 151, nous sommes le Lundi 13 Septembre. Y a pas une erreur là dedans ? ;-)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 novembre 2012
Crichton nous met ici au coeur du débat sur le réchauffement climatique. Ardent défenseur de l'effet de serre, son héros sera amené à réviser ses convictions en dépit de l'opinion dominante. Crichton documente cette évolution avec le talent et le sérieux scientifique qu'on lui connaît.
Au lecteur de choisir son camp au final. Crichton met le doigt où cela fait mal. Claude Allègre s'était attiré un ouragan de critiques pour avoir osé émettre des idées proches de celles de ce livre. Le débat est ouvert entre partisans de la catastrophe imminente - le "state of fear" - et défenseurs de l'évolution naturelle du climat.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pour ceux qui veulent s'épargner la lecture indigeste de ce pavé, tout est dans l'annexe 1, où l'auteur résume son point de vue sur la question du surdosage médiatique lié au réchauffement. Par ailleurs, même si comparaison n'est pas raison, on trouve dans ces mêmes annexes un texte intéressant sur les relations entre la science et la politique avec l'exemple pris de l'eugénisme, et de ce qu'il en est résulté.

Ce livre est à contre-courant, ce qui est plutôt un signe de vitalité face à un conformisme tonitruant sur le sujet. Même si on n'est pas d'accord sur le fond, l'auteur verse quelques pièces au débat. C'est surtout l'angle médiatique du réchauffement qui le gratte profondément, et on peut le comprendre. Nous sommes par ailleurs dans un roman très américain, qui ne reflète qu'une petite partie des opinions et le lecteur doit faire la part des choses.

Gros points noirs de ce livre : une action incohérente, des situations abracadabrantesques, un style téléphoné, un ressort littéraire plat et sans intérêt. Mis à part quelques pages, je me suis assez ennuyé. Trop de "techno" pour pas assez de "thriller". Ce n'est pas le meilleur livre de Crichton à mon sens.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,50 €
8,20 €
6,30 €
7,80 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)