undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
51
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 juillet 2009
A partir d'une vie dont on ne sait finalement pas grand-chose, cet écrivain imaginatif nous offre un roman plein de sang, de mort et de souffrance, un miroir de l'époque. Que la vie de François Villon ait été aussi violente qu'il nous la raconte, on ne le saura probablement jamais, mais Teulé s'empare de tous les faits avérés ou supposés de ce destin romanesque pour broder des anecdotes toujours plus noires, voire révoltantes. Il n'est en effet pas avéré que le poète ait appartenu à la bande des Coquillard, ces "pèlerins du Mal" qui ne connaissent que la souffrance et la mort. Au final, ce Villon est carrément antipathique, un salaud insouciant d'autrui qui n'a même pas pour excuse d'être inculte, malheureux ou fou. Il tue et vole par plaisir, abandonne la femme qu'il aime à un viol collectif, et conduit à la mort les quelques personnes qui lui veulent du bien.
A mille lieues de l'hagiographie, Teulé brosse un portrait noir de l'époque et de son personnage. Plus noir peut-être que dans la réalité, mais les zones d'ombre de cette vie lui fournissent un matériau romanesque qui lui convient très bien, tant il peut à nouveau aiguiser son humour glauque qui est sa marque de fabrique, la raison pour laquelle on le lit. Certains passages révoltants voisinent avec des scènes de comique bien crade, en particulier en compagnie de prostituées.

J'imagine bien que certains lecteurs trouveront cet humour déplacé et certaines scènes insoutenables.
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'aime la poésie, je connaissais quelques classiques du poète, et vaguement, son histoire : un poète maudit, un peu voleur, un peu rebelle, etc. Mais pas plus.

Le livre de Teulé met, un cadre, des circonstances au poèmes de Villon : chaque poème a sa place, ses causes (et ses conséquences) dans la vie du poète.

On apprend peu de chose sur son inspiration, sa manière de travailler (il semble écrire sous le coup d'une inspiration, bien plus qu'en réécriture). Mais sa vie est très bien décrite (Teulé fait comme pour Rainbow pour Rimbaud, et pour Oh Verlaine, un travail de recherche impressionnant, comme en témoingne les bibliographies finales).

Le style est magique : Teulé trouve la bonne formule, courte et vive. Cela rend le livre d'autant plus plaisant à lire : on s'y croirait, le réalisme est saisissant (pourrait peut-être même choquer certains lecteurs ?).

C'est donc un excellent livre !

Il plane malgré tout un doute (qu'il faudra que je comble par des lectures plus scientifiques...), à cause de cette bibliographie finale... est-ce que tout cela est vrai ? quelle est la part de la fiction ? (je me suis déjà posé la question pour Oh Verlaine.

Je ne suis plus sur de rien... ou plutôt si : c'est un excellent livre !
11 commentaire| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est l'ensemble des commentaires de mes consoeurs et confrères qui m'a poussé à lire cet ouvrage. Il me restait de ce poète le souvenir de cette "ballade des pendus" apprise sur les bancs du collège et l'oeuvre de Jean TEULE a été la bonne occasion pour en savoir davantage.

Certes on peut regretter que l'auteur ait pris le pari d'un langage contemporain pour relater, selon lui, ce que fut la vie de François VILLON, joyeux boute en train mais aussi menteur, voleur, criminel...En somme un ecclésiastique qui s'asseyait allègrement sur les commandements de Dieu. Il y avait évidemment matière à discourir à la façon d'un Robert MERLE dans Fortune de France, tome 1, mais n'oublions pas que les Guerres de Religion c'était cent ans plus tard, ou presque, et qu'entre temps François 1er avait institué le Français langue obligatoire du royaume. L'auteur a préféré rester dans l'intelligible et heureusement parce que les quatrains de François VILLON sont parfois aussi mystérieux que les centuries de Nostradamus. Donc tout en laissant (ce n'est pas peu dire) vivre son héros, l'auteur traduit pour nous nombre des poèmes qui vont d' "Où sont passées les neiges d'Antan" à la célèbre" ballade des pendus".

En renouant avec ce moyen âge, plus barbare que ses adorateurs voudraient nous le faire croire aujourd'hui, j'estime ne pas avoir perdu mon temps. Si vous aimez découvrir la vie de ces illustres qui nous ont précédé, l'ouvrage de Jean TEULE est fait aussi pour vous et en compagnie de François VILLON, vous ne vous ennuierez pas.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2010
Je viens de finir "Je, François Villon" et mon constat est plus que mitigé. En soi, cet ouvrage n'est pas mauvais. Certes, on peut noter une absence totale de style littéraire mais de nos jours, cette critique est valable pour 99.9% des ouvrages qui sortent. Néanmoins, le livre en lui-même se laisse lire. A bien des égards, ce livre me fait penser à une version médiévale et édulcorée du mauvais American Psycho de Bret Easton Ellis. Froid, complaisant, répétitif... Mais bon, ce type littéraire plait, alors passons...

Par contre, ce qui m'a immédiatement frappé c'est que Jean Teulé ne maîtrise pas son sujet. Le style (je ne parle pas des mots employés mais plutôt du phrasé, de la construction des phrases) est trop actuel pour paraître ne serait-ce qu'un peu authentique. De plus, à certains moments, Jean Teulé se permet l'emploi de tournures anciennes qui, du coup, jurent avec le reste.

Par ailleurs, les passages empruntés à l'œuvre de François Villon recopiés en langue française actuelle et en français médiéval provoquent des redondances et cassent le rythme du livre.
En ce qui concerne l'aspect historique du livre, on voit que pour rédiger son ouvrage, Teulé s'est appuyé sur quelques ouvrages d'historiens majeurs mais les emprunts sont vraiment flagrants et sa connaissance du monde médiéval vraiment limitée.

Arrivé à la cinquantième page, je pouvais reconnaitre le pillage grossier d'œuvres de médiévistes comme Jean Favier ou encore Bronislaw Geremek. Ces éléments volés à droite à gauche, sont complètement "décontextualisés" afin de faire du sentionnalisme bas de gamme. On est dans la surenchère gore bon marché. Le plus risible est qu'à certains moments, il nous sert des bribes d'analyses historiques d'auteurs récents (je ne rentre pas dans les détails). Villon, en son temps, n'avait pas le recul suffisant pour les faire.

Pour conclure, je pense qu'on à affaire à un ouvrage qui plaira aux critiques littéraires qui crieront au génie ainsi qu'à un public pas trop exigeant, pas trop regardant sur l'analyse historique et avide d'anecdotes sanglantes.
Pour ma part, en ce qui concerne les romans historiques je pense qu'un auteur comme Robert Merle a produit un corpus littéraire autrement plus abouti, avec, en amont, un travail de recherche considérable. Jean Teulé, nous sert, un ouvrage représentatif de notre temps, c'est-à-dire un pur produit de consommation vite lu, vite digéré, vite jeté.
33 commentaires| 56 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2016
Et peut-être son meilleur roman.
Un François Villon tout en ripailles et se roulant avec volupté dans les plaisirs de son époque...Un voleur, un menteur, un assassin peut-être.
François, grand frère de Rimbaud dans son aptitude à écrire des textes magnifiques et à être un homme si piètre avec ses "frères humains"...
Et Jean Teulé qui se régale à nous l'inventer ...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 24 février 2009
En retraçant la vie de Villon, Jean Teulé nous plonge dans un monde sordide où règnent crime, vice, débauche et cruauté... et trop peu de poésie! J'ignore dans quelle mesure le livre respecte la vérité historique et biographique, mais je trouve trop de complaisance de l'auteur pour les scènes désagréables et les détails nauséabonds. Villon, mécréant et débauché, soit, mais pas au détriment de Villon poète! Il ne suffit pas de mettre en scène et de citer quelques poèmes pour retracer le parcours d'un poète.
Pour résumer, sans doute pas un mauvais livre, mais - selon moi - une vision trop partiale d'une vie et d'une époque.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2014
La terrible vie de François Villon.....écrite par Jean Teulé, ça vaut son pesant d'or !
D'une part on y apprend ce que l'enseignement ne nous a jamais appris (bien sûr) d'autre part une virée dans cette époque bien plus hard que la nôtre.....Passionnant !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juillet 2013
Tout le monde connaît François Villon et quelques-uns de ses poèmes, mais que sait-on de sa vie ? Jean Teulé fait le portrait d'un clerc de son époque, ivre de poésie. Le récit est grinçant et on ne ressort pas indemne de son histoire. L’image de Villon en prend un sacré coup. Il a sacrifié sa maîtresse de manière odieuse pour entrer dans la confrérie des coquillards. Il a subi des supplices. Ses amis confectionnent et mangent du pâte de cadavre humain. Un roman qui met mal à l'aise, mais que se lit d'une traite, éclairant la vie obscure d'un poète génial.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2015
Biographie à la fois romancée et ultra-documentée, Jean Teulé réussit le bel exploit en reconstituant ce qui a(urait) pu être la vie de François Villon, poète voyou et subversif, sans jamais la dissocier de son œuvre à laquelle ses tribulations sordides, drôles et dramatiques font systématiquement écho. Le récit est picaresque, flirte avec le roman d'apprentissage, historiquement captivant et surtout restitue la part de rébellion des faits et geste de Villon et le pouvoir séditieux de la littérature. A lire absolument.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2013
Cette biographie, à peine romancée, commence très fort
et dès ces premières lignes, on est embarqué dans la vie de François Villon, on la découvre, loin, ou si proche de la ballade des pendus.
On découvre le paris du moyen âge, on découvre un peu d'histoire de France
Le style de Jean Teulé reste toujours aussi agréable, avec un soupçon, d'humour noir, un second degré so british.
Je recommande !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,30 €