undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire nav_WSHT16 Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
25
3,9 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

La Belgariade et sa suite, la Mallorée, possèdent une structure et un souffle qui en font une grande épopée. J'ai dévoré les dix tomes en deux semaines et j'ai rarement eu l'impression d'avoir été autant emportée.

Comme dans beaucoup de récits d'heroic fantasy, le héros est un petit garçon élevé dans un milieu humble et qui va devenir un des plus grands personnages de tous les temps.

Comme dans le Seigneur des Anneaux, il va poursuivre une quête avec un magicien (quoique celui-ci ne soit pas un parangon de vertu) et de nombreux compagnons aux caractères et aux forces très diverses.

Contrairement à d'autres récits d'heroic fantasy, celui-ci est bourré d'humour, ce qui contribue grandement au plaisir de la lecture.

N'hésitez pas à vous embarquer dans la saga, vous ne le regretterez pas!
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2011
Ce livre n'est plus une surprise pour moi, mais j'ai retrouvé avec grand plaisir la plume de l'auteur (même si on sait maintenant que sa femme l'a beaucoup aidé, ne serait-ce que pour les personnages féminins). J'ai beaucoup aimé re-fréquenter Sire loup et Tante Pol, ou encore Le bon Durnik ou le malicieux Silk ... Cela me donnerai presque l'impression de retrouver de bons amis autour d'un bon repas !

Les auteurs ont créés un monde complètement neuf, avec une cosmogonie propre et des races propres à l'histoire, chaque peuplade ayant un dieu et une mentalité qui lui sont propres. Dans ce monde original, part une équipée, qui d'abord toute petite, va grossir pour devenir une bon petit groupe afin de sauver le monde !
Toute l'histoire est vue de l'œil de Garion, un brave garçon, élevé comme garçon de ferme, qui a forcément un œil neuf sur beaucoup de choses.

Dans ce premier tome, on découvre donc Garion petit, puis un peu plus grand. On suit son petit bout de chemin jusqu'à ses 15 ans. À ce moment là commence l'aventure ! Étant orphelin, il se soucie beaucoup de ses origines, sauf que personne ne veut rien lui dire... Il espère bien qu'au fil de l'aventure, quelqu'un finira par lâcher quelque chose. Surtout qu'il semble lui-même lié à celle-ci de plusieurs des façons. Il paraît parfois un peu bébête, ce qui est entre-autre typique des adolescents en crise. Il voudrait qu'on le traite autrement qu'un gamin mais personne ne tient compte de lui, surtout que son monde vient de s'effondrer et qu'il va devoir composer avec des vérités qui ne lui sont pas expliquées, ou très peu.

Comme tous les premiers tomes, l'action a un peu de mal à se mettre en place. Il faut planter les décors, les personnages... Cependant, il ne me semble pas que le lecteur soit en reste. Personnellement, je ne me suis pas ennuyée.

Les personnages sont vraiment très bien décrits. Chacun est représentatif de son pays, tout en ayant chacun des traits et des caractères propres. Ce sont les fleurons de leurs pays : princes, cousin de rois etc, ce qui précipite notre pauvre Garion au milieu des têtes couronnées, d'autant que ceux-ci ont un drôle de comportement devant sa tante Pol et son vieil ami sire Loup. J'aime, en particulier tante Pol et Silk., peut-être parce qu'ils sont plus favorisés par l'auteur, au moins pour les répliques cinglantes.
Pour moi, la plume de l'auteur est un enchantement. Beaucoup au second degré, il joue avec l'ironie comme Silk jouerait avec ses dés. Alors, certes oui, il s'agit encore d'une quête, oui il s'agit encore de sauver le monde, oui les prophéties vont jouer encore un rôle pour ce-faire, mais non ! Cette histoire est bien différente des autres, de part son monde, ses personnages attachants et son vouloir et son verbe ! D'ailleurs, elle se lit toute seule et trop vite : du coup j'ai du, à mon corps défendant, entamer la suite !
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 janvier 2011
Après avoir lu et relu la trilogie de Tolkien, je desespérais de trouver quelque chose d'aussi bon. La découverte de Moorcock, Leiber et autre Pratchett ne m'a pas satisfait et j'ai commencé le chant de la Belgariade avec plein d'espoirs.
Si le style est bien différent de celui du maître, Eddings n'en a pas moins une écriture impeccable et pleine d'inspiration en particulier en ce qui concerne les dialogues et la caractérisation des personnages. Pour cela il est très fort.
Cette histoire reste de bout en bout assez conventionnelle, sans coup de théatre mais elle possède un sacré charme qui réside surtout dans la relation que les personnages entretiennent les uns par rapport aux autres. On en vient à les prendre d'affection et à les suivre avec intéret.

Dans le genre "quête et parcours initiatique d'un orphelin" je vous conseille l'héritier du vent qui s'apparente à ce cycle et à celui d'Eragon, tout en y ajoutant des considérations contemporaines. Et le cycle de l'héritier du vent ne manque pas de coups de théatres et de scènes de pur héroisme

L Heritier du Vent

Et si vous souhaitez atteindre l'excellence absolue: "Tigane" de Guy Gavriel Kay
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2013
Il existe plusieurs séries de livres de Fantasy où on suit un groupe mais rare sont ils à bien décrire chaque personnage et les rendre attachant, encore plus rare quand ils ont chacun qualités et défauts et rarissime quand l'humour est présent.
Ici c'est le cas que ce soit la première série ou les suivantes (La Mallorée puis l'histoire du magicien et magicienne).
Les descriptions ne sont pas pesantes, le suivi politique des contrées non plus, les intrigues bien amenés et on se prend à sourire sur les rapports entre la tutrice sérieuse et le jeune héros puis entre celle ci et son pére magicien aussi et fantasque.
Les chapitres courts, les personnages pas trop nombreux et bien amenés ce qui évitent qu'on s'y perdent et l'intrigue générale se fond dans des épisodes nombreux, originaux et variés.
La lecture est aisée sans lourdeur sans tomber dans le roman de gare pour autant.
Je l'ai prété à plusieurs de mes amis qui eux même ne sont ni féru de lecture ou d'heroic fantasy et j'ai réussi un sans faute ^^
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2012
J'ai toujours été fâchée avec la lecture...Sincèrement ! Principalement à cause des horreurs qu'on nous forcait à lire à l'école. Et puis un jour on m'a parlé de la Belgariade (et de sa suite la Mallorée). Et là....

Dès le 1er tome de la Belgariade, j'ai totalement accroché ! L'histoire se pause au fil des pages sans lourdeur et les personnages arrivent au fur et à mesure (évitant ainsi de s’emmêler les pinceaux avec trop de noms !). On évolue avec les protagonistes, on apprend à les connaitre et à les aimer. Le rythme est juste excellent, l'auteur nous permet de reprendre notre souffle après de grandes batailles et sait nous faire "monter la pression" à l'approche du dénouement final.

J'ai réellement vécu un DRAME lorsque j'ai lu la dernière page, la dernière ligne de cette histoire absolument fantastique (Tome 5 de la Mallorée). Laisser ces personnages après tant d'aventures, tant d'années (car les livres s'échelonnent sur une 20 aine d'années) a été comme si j'abandonnais ma famille. Je n'ai jamais eu autant d'émotions en fermant un livre de toute ma vie.

Livre totalement addictif et facile à lire. Je pense avoir oublié de respirer en lisant les derniers chapitres de chaque tôme. Je conseille absolument à TOUT LE MONDE de lire ces bijoux, ils sont idéaux pour "commencer sa carrière de fan d'héroic fantasy". Le nombre de tome peut rebuter certains (5 tomes pour la Belgariade puis 5 tomes pour la Mallorée) mais honnêtement, lisez le 1er et vous regretterez très vite que David Eddings n'en ait pas écrit plus.

Merci Monsieur Eddings, merci.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2009
Si vous ne devez lire qu'une série de Fantasy, choisissez celle-ci. J'ai lu tout ce qu'il y avait à lire dans ce genre que j'affectionne. Et rien n'a jamais arrivé à la hauteur de la Belgariade et sa suite (La Mallorée).
Pour l'univers, Tolkien est la référence. Mais pour moi le meilleur auteur de Fantasy est David Eddings.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2013
Une saga comme je les aime, au fil des tomes les personnages se dévoilent et évoluent, l'intrigue gagne en intensité.
Un monde différent du notre mais avec des repères "actuels".
Des personnages qui semblent communs et se révèlent hors-normes.
Une quête initiatique et quelque chose des échecs : Les pions avancent petit à petit et l'on se prend au jeu.
J'ai dévoré les 5 tomes avec plaisir.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2015
cette saga en 5 volumes (suivie de 5 autres) est le début du chef-d'oeuvre de D et L Eddings.
Elle commence avec un jeune garçon orphelin élevé par sa tante dans une ferme, et nous fait progressivement découvrir le monde imaginé par les auteurs. On y découvre des pays, chacun avec sa culture, en compagnie d'un petit groupe de personnages hauts en couleurs, qui vont être complémentaires tout au long de leur quête. Il y a beaucoup d'action, de dialogues, d'humour, de bravoure et de magie, c'est une épopée fantastique. Les personnages sont proches de nous, chacun avec des qualités et des défauts, tous au service d'une cause qui les harmonise et les solidarise. Le 5ème volume voit se terminer une première quête. Dans la 2ème série de 5 volumes (la Mallorée) se déroule une 2ème quête, avec les mêmes personnages principaux (+ quelques nouveaux), elle est encore plus aboutie, et après des péripéties très distrayantes, c'est le bouquet final.
Pour mémoire:
1- le pion blanc des présages, 2- la reine des sortilèges, 3- le gambit du magicien, 4- la tour des maléfices, 5- la fin de partie de l'enchanteur, forment “la Belgariade” (suivis de encore 5 volumes= “la Mallorée”).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2015
J'aime bien David Eddings, les personnages y sont plutôt attachants, et si l'histoire n'est pas très originale, ni novatrice, elle ne manque ni de panache ni de souffle, c'est une des sagas importantes du genre plutôt par sa qualité constante sur dix tomes, même si la Mallorée n'est finalement qu'une redite de la Belgariade.

Mais pour être honnête, de cette constance dans le correct n'émerge vraiment jamais une acmé, un moment fort qui cloue le lecteur sur son siège, pas de bataille homérique à la Tolkien, pas de personnages de la carrure d'un Parménion comme chez Gemmel ou bien encore des Banocles pour aller du coté de chez Troie.

Les héros sont convenus, et chacun joue sa partition, à certains égards, la Belgariade ressemble à une relecture talentueuse mais scolaire de l'ABCD de la fantasy, un peu comme les tapisseries de Fionavar de G. G . Kay.

C'est clairement bien fichu, prenant, souvent drôle, mais ce n'est pas un "must have" du moins à mon sens, la faute en effet à une intrigue qui ne sort jamais des sentiers battues.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2014
j'ai la décalogie et ses extensions il y a plusieurs années maintenant. c'est une perle de l'héroïc fantasy comme j'en ai rarement lu. les personnages sont attachants, le rythme enlevé et le tout est emporté dans un souffle épique digne de Tolkien.

A lire absolument !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici