undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
42
4,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 août 2006
Je n'avais jamais lu Yasmina Khadra. Je savais seulement que le pseudonyme, devenu quasiment mythique, avait permis à un militaire de l'arméee algérienne de publier des enquêtes sur la guerre civile, maquillées en thrillers.

J'ai ouvert 'Les Sirènes de Bagdad' un matin, et je l'ai refermé à la nuit en cherchant mon souffle. Pendant trois cents pages (pendant un an d'une vie), j'ai été littéralement projeté dans la peau du narrateur,un jeune Bédouin devenu terroriste pour venger son père humilié. J'entrais dans la mentalité d'un être d'une autre culture, dois-je dire que je le comprenais? Et sa souffrance, et la main que je tendais naïvement aux plus cyniques des manipulateurs...Etais-je acculé à la pire extrémité par lâcheté? Non ! Pour garder mon honneur !

Pas une minute, je n'ai eu le sentiment d'une fiction. Yasmina Khadra me portait à bout de bras, il me plongeait au coeur de la machine infernale, j'étais l'ôtage d'un obscurantisme qui est le masque de la mort. Mais il n'y avait plus "les bons" d'un côté, et "les méchants" de l'autre. De Bagdad à un Liban complètement actuel, j'étais, pour reprendre l'expression nietzschéenne, "au-delà du bien et du mal".

Ce livre m'a bouleversé : ce que Yasmina Khadra réussit à faire ressentir au plus profond de l'âme et du corps, on voudrait avoir les moyens de le dire ! Substituer à la folie des bombes le dialogue entre deux civilisations !
22 commentaires| 58 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2007
J'ai connu l'Irak de Saddam. Un pays que j'aimé. Un peuple qui aimait les Français. Le voir s'embraser tous les jours me bouleverse. C'est avec beaucoup de crainte que j'ai ouvert le livre de Yasmina Khadra. Sa lucidité m'a toujours fasciné et je redoutais qu'elle me fasse plus mal maintenant qu'elle m'ouvrait les portes de Bagdad où j'ai passé de longues années heureuses. Qu'allais-je retrouver des gens que j'ai aimés ? Que sont-ils devenus dans cette tragédie ? J'ai beaucoup souffert en lisant les Sirènes de Bagdad, mais j'ai beaucoup appris surtout. Ma peine sait sur quoi elle repose. C'est tout simplement magnifique de courage et d'intelligence. Un grand roman. Ecrit par un grand écrivain, sans doute l'une des plus authentiques consciences d'aujourd'hui. Merci, M. Khadra. Vous êtes un juste. Ce sont des gens comme vous qui nous aident à espérer encore dans un monde devenu fou.

A lire absolument, et à méditer.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2010
Il est plus facile de faire la guerre que la paix
Georges Clémenceau

L'excellent écrivain franco-algérien Mohammed Moulessehoul plus connu sous son nom
de plume "Yasmina Khadra",nous fait une fois de plus participer aux drames et contradictions de la "sphère musulmane" et de son terrible rapport avec "l'occident chrétien " dont on pourrait dater l'origine... aux croisades.

Le "prière d'insérer"de l'éditeur qui ouvre ce livre nous parle à propos des précédents romans de l'auteur, et de celui-ci ,"d'une trilogie consacrée au dialogue de sourds entre l'orient et l'occident".Il s'agit pour le moins d'une litote!

Ce livre porte sur l'invasion de L'Irak par les américains vue d'un village perdu à cent kilomètres de Bagdad mais où ladite invasion finira par arriver sous la forme d'exactions et surtout d'humiliations de la part de troupes soucieuses avant tout de leur sécurité mais aussi hélas piétinant une culture faite de respect des anciens,de liens familiaux et de croyances millénaires dont le profond mépris seront une des causes de l'incompréhension par le peuple Irakien de cette invasion.

Le personnage central de l'histoire étudiant d'origine bédouine saisi d'une haine sans nom , va rejoindre Bagdad et s'engager dans un réseau clandestin de lutte contre l'envahisseur pour s'apercevoir "in fine" qu'il était le jouet d'une bande de déséquilibrés allant jusqu'à mettre en danger l'existence même de la vie sur la planète

C'est une fois de plus dans cette oeuvre, le déchirement d'un auteur façonné par une double culture et qui éssaie de comprendre sans condamner sinon la folie meurtrière de pseudo savants fous.

Il reste que l'on peut s'interroger sur ce que les troupes américaines font en Irak.On dit que leurs dirigeants croyaient libérer ce pays comme leurs lointains prédécesseurs l'avaient fait pour l'Allemagne.C'est là qu'on pourrait parler de "dialogue de sourds"

.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2008
Toujours dans la lignée de "A quoi rêvent les loups", voici la vie d'un jeune troublé par des évènements extérieurs et entrainé à fortiori sur le terrain de l'"intégrisme".
Hors ici l'intégrisme n'y est pas, la religion fait place à la tradition, à un événement que le jeune ne peut accepter jusqu'à la vengeance de l'offense.
Bienvenue en Irak ? Est ce un roman ? Un domentaire où on n'aurait changé le nom des personnes pour protéger les familles des ......... ???!
Si vous aussi vous avez été élevé à la tradition arabe, vous allez exploser de rage ? de compréhension face à ce jeune désoeuvré ne voulant que vivre sa vie pénard dans son petit bled comme ses ancêtres ...

Voilà un roman déchainant diverses émotions en vous pour susciter une réaction face à l'actualité ... Un pays, ou un ensemble de pays, a-t-il le droit d'intervenir dans un pays en bouleversant la souveraineté du peuple, les traditions pour créer un chaos et y séjourner?!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En ces temps troublés, on ne peut que rendre hommage à cet auteur de vouloir témoigner de la souffrance endurée par ces peuples du Moyen-Orient. Ecrivant une fiction, il nous raconte une réalité.

La médiatisation de la guerre en Irak a oublié de nous parler de l'envers du décor. Ce roman a la grande qualité de nous montrer ce que l'on ne voit pas. Le cheminement qui mène à la haine, l'incompréhension et le choc des cultures.

Le discours est partisan, mais il analyse très justement le processus dans lequel est entré le peuple irakien.

Il faut lire et faire lire Yasmina Khadra. Aussi loin que nous vivions, nous ne devons pas ignorer ce qui se passe.
22 commentaires| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tout est paisible dans ce petit village de Kafr Karam où tous les habitants se connaissent unis par un même lien de sang, ce n'est pas le paradis, mais ils savent profiter pleinement de chaque instant qui passe en s'évertuant à rester en marge de la guerre qui frappe non loin de là la ville de Bagdad. Mais le malheur, sous la forme d'un missile, va s'abattre sur leur village, sur la salle des fêtes où un mariage est en train de se célébrer. C'est le choc chez ces villageois hébétés devant ce sinistre, ces corps mutilés, ils attendent des explications de la hiérarchie américaine qui finit par déplorer une méprise, en présentant de simples excuses pour un fait-divers banal en temps de guerre. Puis elle récidive en envoyant leur GI dans ce village soupçonné maintenant de cacher des armes, fouillant toutes les maisons comme chez ce jeune bédouin qui voit son père se faire maltraiter et humilier.

Après ce déshonneur, ce jeune homme de vingt, chez qui l'honneur est au-dessus de tout, sait qu'il ne pourra plus regarder son père ; les tabous ont été violés et il n'a qu'une chose en tête se venger de l'offense qui lui a été faite. Il part donc à Bagdad rejoindre la résistance, mais il ne s'attendait pas à tomber dans une telle déchéance, il ne reconnaît plus la ville qui se perd dans une guerre plus civile que défensive, il est perdu, déstabilisé et sera vite recruté par les islamistes radicaux qui attiseront sa haine en l?entraînant vers les portes de l'enfer.

C'est un roman époustouflant, bouleversant et incontournable qui aborde l'incompréhension entre orientaux et occidentaux et qui nous montre que tout peut basculer dans l'horreur à cause d'un manque cruel de civilité et d'urbanité.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2013
Bonjour,

Non je ne parlerai pas de cet auteur que j'adore mais de ce site de vente par correspondance. Après avoir lu différents articles, je vais revenir à ma librairie classique, ça me manque d'ailleurs. Que cet organisme ne paie pas d'impôt en France, qu'il maltraite ses employés (ses corvéables puisque CDD!) m'incite à aller voir ailleurs et tant mieux. Je sais que ça peut paraitre étrange comme prise de conscience mais j'espère que d'autres feront de même ou l'ont déjà fait.
Mais mon commentaire va t'il passer?
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'aime Yasmina Khadra depuis la première ligne que j'ai lue de lui (une seule déception au moment où j'écris), et là encore j'ai adoré. Dans ce livre, il aborde le thème du terrorisme et je trouve qu'il le fait avec autant de justesse et d'intelligence que dans " L'Attentat ". Le parcours du personnage principal est passionnant car Yasmina Khadra prend la peine de partir du tout début pour nous expliquer son évolution. De cette façon on n'a pas l'impression d'avoir raté une étape fondamentale du développement du personnage, on comprend ce qu'il ressent, sa rage, son impuissance, son désespoir... Et surtout, grâce à cela, on arrive à se sentir concerné et atteint par son histoire. C'est une lecture dont on ne sort pas totalement indemne et qui nous fait réfléchir au sujet du terrorisme avec un autre regard. A lire du premier au dernier mot, sans jamais en sauter un !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2007
Entrer dans la peau de ce bédouin qui, pacifique et étranger à ce conflit à la fois proche de chez lui et lointain par la nature, découvre l'humiliation et n'a alors plus qu'une idée qui devient obsession : laver cette humiliation à la hauteur de celle qu'il la ressentie. Un texte étonnant et déroutant.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2014
etrange sensation lorsque vous mettez le nez dans ce livre, envoutant, terrifiant, passionnant...
comment devient on une bombe humaine prete a tuer l'autre , quelque soit l'autre ...
adolescence perdue pour le pouvoir des hommes sur d'autres hommes

a lire absolument pour mieux comprendre l'histoire actuelle
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,40 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici