undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

  • Glacé
  • Commentaires client

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
421
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 avril 2011
très bon policier, j'espère qu'il y aura une suite . Ce livre m'a rappelé l'Empire les loups de Grangé même athmosphère lourde plombée par la neige, personnages tourmentés mais attachnats, je vous le recommande. Bonne lecture à tous !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2011
je ne pensais pas retrouver un ecrivain français digne de la grande karine Giebel mais là c est fait !!!
pour un 1er thriller c est un coup de maitre voir de genie ! beaucoup de similitude avec le terrible " jusqu a ce que la mort nous unisse" de Giebel mais sans plagiat ! un thriller en haute montagne sans temps mort voir meme sans une seconde de repis pour le lecteur avec pour point central un centre UMD psy unique qui fait froid dans le dos . des personnages tres attachants ( enfin pas tous ....) une intrigue coherente ...
bref vivement le 2e livre de Minier et foncez sur celui ci !!
11 commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2014
Tout ce que je déteste dans un livre c'est de deviner la suite......j'aime la surprise, l'étonnement, les personnages originaux... dans ce livre on retrouve tout les clichés que l'on voient à gogo dans les séries policières...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 août 2013
Transporté du début à la fin dans un monde si réel et proche de nous, cette histoire se passant en France pourrait être réelle, c'est tellement prenant ! Et les 250 dernières pages sont si accrocheuses qu'on ne demande qu'un moment de libre pour lire le livre. Un chef d'oeuvre !
De plus les personnages sont si attachants comme Sharko et Hennebelle dans les romans de Franck Thilliez. BRAVO
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2011
Nouvelliste primé, Bernard Minier accède au statut de primo-auteur dans la sphère romanesque grâce à la parution de ce thriller convaincant. L'incursion dans l'univers haletant du page-turner est vouée aux gémonies lorsque la mécanique narrative n'est pas parfaitement huilée. Force est d'admettre que l'auteur a su éviter cet écueil en écrivant cette histoire retorse et captivante.

Un décor montagneux en toile de fond oppressante, et un centre pénitentiaire psychiatrique peu accueillant en guise d'environnement macabre. La rudesse pétrifiante des lieux semble être un facteur propice à la mise en scène de corps exsangues, réduits à leur posture cadavérique.

A l'instar des bons ouvrages du genre, Glacé nous livre une intrigue rythmée caractérisée par ses chausse-trapes, faux-semblants, et rebondissements sans sacrifier la dimension émotionnelle qui s'impose à l'esprit.
Les personnages sont plutôt bien campés et si certains, principaux, sont un peu trop intuitifs (Servaz) ou trop effacés (Diane, au profit de l'enquêtrice), leur cohérence ne souffre guère de descriptions caricaturales.

S'il ne révolutionne pas le genre, ce roman bien ficelé, malgré un dénouement un peu longuet, est néanmoins une réussite au regard de sa teneur divertissante (cinématographique) et du réalisme insufflé à l'intrigue (cause des meurtres).
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2013
Atmosphère très sombre , oppressante . Entre un institut où sont enfermé de dangereux patients et des meurtres atroces commis dans la région . Je me demande encore où M.Minier a été chercher cette histoire de meurtres de cheval ! Pauvre bête victime de la folie humaine . On s'attache vite aux personnages , j'ai envie d'en savoir plus sur l'événement qui a traumatisé Servaz dans son enfance , et d'en savoir plus sur son équipe .
J'ai trouvé le livre très graphique , c'était cool d'être dans la montagne . En fermant le livre je cherchais la solution , des indices . Où Minier voulait bien en venir ... Servaz au début n'est pas très convaincu , même franchement pas , d'enquêter sur le meurtre -même s'il est horrible- d'un cheval . Surtout qu'il est déjà sur une enquête (des mômes qui ont tués un sdf) mais comme son propriétaire est ultra-riche et célèbre , il s'y colle . Puis un meurtre lui aussi horrible arrive , et s'il y avait un lien ?
Servaz fait équipe avec une belle gendarme mystérieuse , sa fille de 17 ans lui donne du soucis et il réalise qu'il n'est pas insensible aux charmes de la femme de son adjoint ...
Diane , elle , psy Suisse , arrive dans un institut très fermé . Avec elle on en apprends plus sur comment certains psychiatriques abordent le soin à certains patients .
J'avais entendu du bien de ce livre , et c'était mérité !
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2013
Vu la longueur de ce livre je n'étais pas vraiment motivée pour le lire, étant pourtant une dévoreuse de livres. Mais la magie a opérée, une fois commencé j'ai eu du mal à le poser. Je l'ai terminé en 3 jours, passant toutes mes journées à le dévorer d'un bout à l'autre. L'intrigue est rondement menée, l'enquête est prenante (pour ne pas dire obsédante) et les personnages sont d'un cruel réalisme. Beaucoup d'entourloupes, de rebondissements, de découvertes en chaînes. Un décor magnifique pour ce livre qui fait frémir. C'est un des meilleurs livres que j'ai eu le plaisir de lire depuis des années. Une vraie découverte, j'espère que cet auteur saura nous emmener dans d'autres aventures.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 5 septembre 2015
Dès les premières pages de Glacé, on sent qu'on va se plaire en compagnie de Bernard Minier, même si le titre de son thriller avait de quoi nous refroidir.
Quelques pages et l'on comprend rapidement plusieurs choses.
Bernard Minier écorche volontiers ses victimes mais pas le français. Il écrit bien, c'est clair et propre, tout le contraire de M. Koudero par exemple, pour rester dans le polar français.
Bernard Minier emmène son lecteur au cœur d'un asile psy mais ne le prend pas pour autant pour un demeuré. Il évite de nous expliquer les évidences et nous bâtit une intrigue digne de ce nom, au contraire de J. Expert.
Bref, quelques pages et nous voici tout de suite en confiance, assurés d'un bon gros thriller et de quelques heures de plaisir.
Ah, bien sûr au fil des pages l'auteur devra empiler quelques figures imposées, de celles avec un air de déjà-lu ou déjà-vu, mais c'est la loi du genre (et des futures adaptations ciné-tv) et c'est fait toujours dans le même style propre et net, ni trop, ni trop peu.
Généreux, Bernard Minier nous a invités dans ses régions natales aux pieds des Pyrénées. En plein hiver. Glacé.
Au fin fond d'une vallée enneigée, dans le pays de Comminges, le pays de l'ours, il nous a préparé un décor digne de Shining : celui d'un asile psychiatrique effrayant, flanqué de hautes muraillesdignes d'un QHS, et où sont enfermés les pires criminels de notre Europe, ceux qu'aucun autre établissement n'a pu ou voulu garder. Asile psychiatrique, téléphériques, usine hydroélectrique, ... Minier a le sens du décor et nous donne même à lire quelques réflexions curieuses sur le gigantisme cyclopéen de ces constructions montagnardes d'un autre siècle.
Un décor original pour une scène de crime tout aussi insolite : tout commence avec un cheval, un pur-sang, écartelé et dépecé, accroché à un pylône de téléphérique !
Le cheval appartenait à un riche homme d'affaires du pays, le Bernard Tapie local.

[...] - Disons que ça ne ressemble à rien de connu.
- Mince, j'aurais bien aimé voir ça.
- Tu le verras sur la vidéo.
- Ça ressemble à quoi ?
- Un cheval accroché à un portique de téléphérique, à deux mille mètres d'altitude, répondit Servaz.

Mais bien entendu, cela ne fait que commencer : l'auteur prend son temps pour planter son décor et ses personnages, en attendant de faire ressortir de sombres histoires du passé, enfouies jusqu'ici sous la neige ...
Bernard Minier se débrouille habilement des figures imposées par le genre et nous sert un plat glacé, suffisamment épicé et relevé, accommodé d'une sauce originale et personnelle aux puissants arômes de terroir.
C'était là son premier roman (chapeau !) et depuis le bonhomme surfe sur ce succès mérité. On va certainement y revenir, ne serait-ce que pour le plaisir de retrouver Martin Servaz, le flic qui cause en latin !
Pour celles et ceux qui aiment les sports d'hiver.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre ne mérite pas plus les louanges excessives que certaines critiques agressives. Les personnages manquent effectivement de profondeur et sont affublés le plus souvent de clichés là même où on voudrait en dégager une originalité. C’est en quelque sorte un anticonformisme convenu. Pourtant, arrivant à créer une atmosphère à la Shining l’auteur ne se débrouille pas si mal dans l’enchaînement de son action et arrive à insinuer des intrigues parallèles pour agrémenter un récit un peu trop allongé surtout sur cette fin qui n’en finit pas et laisse la porte ouverte à une inévitable suite.
Comme le prétendent certains commentateurs, voir dans ce récit une sorte de critique anti-libérale au motif que les méchants sont aussi les notables relève d’une forme d’obsession ultragauchiste qui n’a pas sa place dans ce genre de littérature. Laissons l’imaginaire pour ce qu’il est, il y a assez de motifs d’exaspération dans la réalité. Donc au final un récit honnête et qui en donne, avec plus de 700 pages, pour son argent.
Ceci étant, 232 commentaires à ce jour c'est beaucoup, aussi "ayons une pensée pour tous ces auteurs affublés de deux ou trois rachitiques avis"
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2014
Les personnages sont attachant, mais que l'histoire est longue! Ce roman compte environ 700 pages et aurait vraiment mérité un sérieux dégraissage de 250 pages.
En effet, trop de descriptions indigestes qui finissent par rendre le livre ennuyeux! Cela est vraiment dommage car l'intrigue est néanmoins intéressante.
Il est probable que certains aient envie de lâcher le livre en cours de route. Pour ma part je me suis forcé mais que ce fut laborieux...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,50 €
8,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici