undrgrnd Cliquez ici Litte Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
629
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 avril 2014
d'une part , connaisseur ou pas, on apprécie d’être plongé et de vivre dans le cadre de vie et de peinture de monnet dont on ressort bien instruit et de maniere utile après cette lecture...
mais ce n'est qu'un fond, un tableau sur lequel se déroule une et des histoires attachées et attachantes dont on ne connait la fin que dans les toutes dernières pages, qui plus est un coup de théâtre, ce qui nous donne envie de relire le livre pour dédouer au mieux cela...
c'est très bien écrit, construit, même audacieux et ça reste cohérent alors de suite c'est prenant et même plus... les personnages sont tellement attachants et attachés!
un livre donc instructif, très prenant, attachant et une fois n'est pas coutume avec une fin digne d'un roman! à recommander les yeux fermés.
cependant après cet opus et surtout un avion sans elle , michel bussi devrait tout de même comprendre qu'il n'a pas besoin de jouer et tirer sur de grosses ficelles ( tout le monde sait, les phrases inachevées, les morts previsbibles et imminentes mais etc., les grosses fibres sentimentales) pour faire un beau et bon roman!au contraire, c'est le seul nymphéa noir de ce livre :) mais qui ne gache rien cependant
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans ma chronique précédente de cet auteur (Un avion sans elle), j''avais dit qu''il était diabolique, je le confirme !!
A nouveau j''ai été happée par l''intrigue, j''ai fouillé, cherché, enquêté avec le beau Laurenç Sérénac et son adjoint Silvio. J''ai cru dix fois avoir compris où l''auteur nous emmenait, me laissant raconter une foule d''éléments sur Monet et sa peinture, visitant Giverny, pour finalement, à 40 pages de la fin, manquer de tomber de mon fauteuil en découvrant le fin mot de l''histoire.
C''est super bien construit, limite « tordu », mais quel talent de raconteur d''histoire !!
Je ne peux en dire plus au risque de vendre la mèche, aussi je vous recommande vivement de vous précipiter chez votre libraire bien-aimé pour lui acheter ce roman et ensuite pour lui en faire l''article !!! J''attends de savoir si vous serez plus perspicaces que moi'.
En résumé, un vrai, vrai coup de cœur pour moi !
11 commentaire| 47 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2014
A Giverny, où Monet termina sa vie, un meurtre a été commis. Trois femmes gravitent autour de cette intrigue, sans que l'on sache exactement de quelle manière elles sont impliquées dans ce drame... Les pièces du puzzle se croisent, s'entrechoquent, mais le but de l'auteur est bien évidemment de nous empêcher de voir comment elles s'imbriquent. Il n'y réussi que partiellement. D'une part, on soupçonne assez rapidement ce qui unit ces trois femmes, même si Michel Bussi a le chic de glisser des indices qui sèment le doute. D'autre part, on a le sentiment que l'auteur s'est tellement attaché à nous embrouiller que son histoire en devient alambiquée et n'est plus crédible et que, surtout, certains personnages essentiels manquent cruellement d'épaisseur. Si les enfants du village ou la vieille dame bougonne sont crédibles, on a du mal, par contre, à croire à ce jeune inspecteur qui ressemble plus à un acteur de série américaine qu'à un véritable policier, et qui d'ailleurs mène son enquête en dépit du bon sens. On a du mal également à se sentir touché par cette belle institutrice qui nous est présentée à la fois comme une femme intelligente et sensible, mais qui a des attitudes de vamp issue des fantasmes masculins les plus communs... Ces personnages inconsistants renforcent l'impression que ce livre est plus un jeu de l'esprit qu'une véritable histoire. Dommage, car l'intrigue aurait pu être palpitante et l'histoire très attachante si elles avaient été conduites l'une et l'autre avec plus de subtilité et de sensibilité
33 commentaires| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2015
J'ai decouvert Michel Bussi avec "Ne lache pas ma main" que j'avais adoré. J'ai poursuivi avec "Un avion sans elle" que j'ai trouvé bien.
Avec les "Nympheas noirs", j'ai été époustouflé par l'écriture, l'histoire, la construction du récit ... et par la chute que l'on pourrait deviner dans les 2 premières pages en forme de préface qui vous harponnent déjà sur les 470 pages suivantes. Mais que l'on ne peut en aucun cas imaginer avant les 20 dernieres pages. Et pourtant, tout est là, disséminé tout au long du livre !! ... Etonnant, déroutant, passionnant. GENIAL. Merci à l'auteur, et BRAVO
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne répèterai jamais assez : la qualité d'un bon roman policier est de donner tous les éléments, tous les indices pour résoudre l'énigme, au lecteur, en même temps qu'aux personnages du roman. Sont donc proscrites les cachoteries, les inconnues, les solutions sorties du chapeau du magicien. Dans le cas présent, Michel Bussi nous fait une compilation de tout ce qu'il ne faut pas faire pour ne pas frustrer le lecteur. En effet, à l'issue de la lecture de ce livre, le lecteur ne pourra se dire : il m'a bien eu mais avais-je un moyen de ne pas tomber dans le panneau ?

La volonté de l'auteur de tromper son lecteur est à un point que même la mise en page du livre est faite pour induire le lecteur en erreur. Donc même avec un bonne volonté, le désir profond de résoudre l'énigme, le lecteur aura toujours un doute ... jusqu'au 30 dernières pages où la supercherie est levée. Nous décernons donc un carton rouge à Michel Bussi comme auteur de roman policier.

Pour les critiques sur l'aspect "collection Harlequin maquillée", je ne peux que confirmer. Certes l'histoire n'est pas toute rose, mais certes passages relèvent bien des histoires d'amourettes impossibles, qui seraient certainement qualifiées de niaiseuses par notre ami francophone du Québec. L'avantage, c'est que ces passages sont parsemés tout au long du livre,mais bien isolés, ce qui fait que l'on peut facilement les sauter pour ne pas s'y éterniser.

Coté écriture, même si présenter Michel Bussi comme un auteur de gare est un peu méchant, on est loin des auteurs policiers confirmés, loin derrière les Franck Thilliez, Maxime Chattam ou DOA. Les yeux glissent littéralement sur les pages, et on a vite fait d'avaler les presque 500 pages. Mais l'auteur a souvent recours à une vrille littéraire qui m'insupporte : la phrase sans verbe. Et malheureusement pour moi, au plus fort de l'action, l'auteur a tendance à y recourir façon mitraillette.

S'il y a bien un point positif à ce livre est la présentation de Giverny, de l'impact de l’impressionnisme et de Claude Monet sur ce village, de l'amour ou du blasement de la population sur cette manne touristique. L'auteur nous confie anecdotes, détails et éduque de manière plaisante son lectorat sur ce domaine artistique.

Donc au final, une écriture moyenne, une énigme certes mais qui frustrera la plupart des lecteurs, des passages un peu cul-cul. Si c'est une habitude chez Michel Bussi, j'avoue que je ne sais pas si je reviendrais à ses œuvres.
(quoilire.wordpress.com/2014/10/28/michel-bussi-nympheas-noirs/)
11 commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2014
Oui le style d'écriture est superbe ...
Comme j'aime, c'est a dire : Joli, clair, limpide ... Le style d'écriture qui vous fait plonger dans l'histoire comme si vous y étiez.
Oui Michel Bussi est vraiment doué pour vous peindre un décors sans jamais vous barber. Vous avez devant vous une image aussi nette qu'une photo.
Et puis ses belles tournures de pharses. Sa maturité ...
Oui j'ai apprécié découvrir Giverny ...
Mais....
Personnellement impossible de rentrer réellement dans l'histoire avant la 230 ieme page. Et croyez moi c'est long. Surtout que lorsque vous achetez un livre vous espérez aimer dés le départ. J'ai failli abandonné plus d'une fois ! Mais tous les bons commentaires sur ce site (que je ne comprenais pas du moins pour la moitié du livre) m'on fait persisté.
Pour moi jusqu'a la 230ieme page rien ne se passe ... Du blabla. Du joli blabla certes. Mais a chaque fois je me disais "ah ca y est!un peu d'action" et non la page suivante restée toujours aussi plate.... Plate de suspens, plate d'actions etc. Lorsqu'un éventuel suspens arrivait c'était pour être abandonné aussitôt.
Bref pour moi rien ne se passe pendant 230 pages. Et c'est long, trop long.
Mais je dois avouer que vers la fin et lorsque le livre se termine, on se dit "quelle histoire bien ficelée, bien trouvée! On ne pourrait jamais deviner la fin et c'est plutot fou"
Bref , déçu par la moitié du livre et surprise par la fin.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2013
Je suis une grande fan des thrillers, romans policiers etc. Je possède tous les Harlan Coben ainsi que les Peter James (série Roy Grace), j'ai lu beaucoup de livres et à force, j'arrive hélas assez souvent à deviner la fin bien avant la dénouement.

Nympheas noir est le 2ème roman de Michel Bussi que j'ai le plaisir de découvrir. J'ai commencé par "Un avion sans elle" et déjà, j'avais adoré ce livre. Mais Nympheas noir est, je pense, le 1er livre où à la fin, j'étais complètement abasourdie! Cet auteur est un génie. Après avoir fini le roman, je n'avais même plus envie d'ouvrir un autre livre car je sais que plus jamais je n'en lirai un aussi bon !
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2014
J'ai nettement moins apprécier ce roman de m Bussi.
Il est impossible de découvrir la solution par nous même !
Ce me semble tiré par les cheveux et l'amour benêt de l'intrigue n'est pas efficace.
A lire si vous désirez avoir tout lu de l'auteur mais ses autres opus restent pour moi, supérieurs.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2016
Le roman manque de souffle, de rythme et d'un style remarquable pour contrebalancer une intrigue qui traine un peu jusqu'au dénouement. Le côté romanesque est là avec des personnages attachants et un cadre artistique très intéressant sur Monet. Mais l’intrigue policier ennuie quelque peu.
La lecture est rendue poussive par l’intrication des trois histoires qui laisse un sentiment étrange qui s’explique à la lecture du dénouement. Les cents dernières pages sont un régal, le rythme est là, haletant, car on découvre l’extraordinaire histoire et la manipulation du lecteur. On comprend que l’auteur a peiné à préparer ce dénouement en construisant des histoires artificiellement imbriquées. On découvre aussi quelques facilités et incohérences qui permettent ce dénouement surprise.
Au final, le livre vaut d’être lu mais personnellement je ne poursuivrai pas la lecture de cet auteur, décidément trop classique, plat et parfois maladroit dans son style.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2016
La construction de ce livre est particulièrement originale, ce qui se traduit par une fin complètement imprévue....comme dans tout bon roman policier.
Les personnages sont bien pensés quoique un peu caricaturaux par moments. Le style simple (un peu trop ?) mais fluide.Les passages sur la peinture et l'art sont bien tournés.
L'enquête policière peu crédible, mais est-ce réellement important? ce n'est pas un documentaire. Le suspens n'est pas nous plus insoutenable.... malgré les rebondissements.
L'histoire est également originale comme le contexte (Giverny, Monet et les impressionnistes). On se promène dans le temps (sans le savoir) et dans ce village (en "s'y voyant").
Et c'est aussi bien sûr une histoire d'amours.
On apprécie pleinement ce roman quand ...on l'a fini et qu'on comprend a posteriori par où l'auteur a voulu nous faire passer.
Bien joué.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,80 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici