undrgrnd Cliquez ici Litte Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

  • Gataca
  • Commentaires client

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
152
4,5 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 août 2011
Dès le début ma seule envie n'a été que tourner les pages encore et encore, jusqu'à la fin. Le suspense est omniprésent, le récit superbement mené. Etant fascinée par la génétique en général et le darwinisme en particulier, ce livre est donc pour moi un des meilleurs parmi les centaines que j'ai pu lire. Je précise quand même que tout ce qui est scientifique ds ce livre est bien expliqué et facilement accessible aux néophytes.
0Commentaire| 33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pour cette deuxième face de son diptyque sur le mal, F. Thilliez aborde le thème de la biologie et s'interroge sur la prédisposition génétique de certains individus au mal. Le roman tourne sans cesse autour de la notion d'ADN et de génétique et étant néophyte dans ce domaine, j'ai trouvé la présentation des concepts biologiques de l'auteur plutôt convaincante et j'avoue que son explication de la sur-représentation des gauchers dans les sociétés violentes est fascinante. Je ne doute pas un seul instant qu'un spécialiste y verra des raccourcis grossiers mais le but d'un tel livre est avant tout de divertir son lectorat.

Ce qui pour moi est réussi même si je trouve que l'auteur devrait préserver ses deux héros, l'ex-commissaire Sharko et l'ex-lieutnant Hennebelle auxquels il a tellement fait subir d'épreuves qu'ils en deviennent des caricatures de héros sombres, solitaires et désespérés.

En conclusion, un livre très agréable à lire parfois un peu glauque bien ancré dans notre monde actuel.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La dernière fois que l'on a ressenti une telle tension en lisant un roman de Franck Thilliez, c'est certainement à l'occasion de l'entre deux Train d'enfer pour Ange rouge /Deuils de miel du même auteur.

En reprenant l'habitude, dans Gataca, de particulièrement mal traiter ses héros récurrents, l'auteur casse une nouvelle fois le cocon protecteur qui isole d'habitude les personnages principaux de romans et qui abrite donc habituellement les lecteurs.

Souvent copié, rarement égalé, cette fêlure omniprésente qui plane dans l'ombre est la marque de fabrique de l'auteur depuis son premier roman. C'est même certainement la chair de ses livres. Il le confirme lui même depuis à l'occasion de diverses interviews, il se plait à plonger le lecteur dans l'incertitude quand il s'agit du destin de ses héros et héroïnes. On tremble quand on découvre ce qu'ils deviennent et on craint le pire pour ce qu'il adviendra de leur destiné.

Du coup, il créé une situation de stress permanente pour ceux qui tournent les pages. Stress viscéral qui ne les quittera pas jusqu'à la dernière page. Certainement le meilleur roman de l'auteur, qui revient à ses premiers amours en offrant à ses lecteurs un roman d'une grande noirceur.

Pour ne pas gâcher le plaisir, Gataca est également un roman riche en faits scientifiques, qui raviront celles et ceux qui se plaisent à apprendre en lisant. Comme le font les romans de Michael Crichton, de Jeffery Deaver, de John Darnton ou Douglas Preston et Linclon Child, pour ne citer qu'eux en auteurs anglo-saxons.

Frédéric Fontès
0Commentaire| 41 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2011
La suite du Syndrome E que j'ai lu dédicacé par l'auteur lors de son passage à Toulouse, est véritablement exceptionnelle. Ce roman dans sa construction et dans son sujet est prenant de manière très particulière. C'est noir, très noir avec des rebondissements étonnants. Je ne suis absolument pas 'accord avecv les évaluations critiques car même si l'on retrouve un style comme chez tous les romanciers de ce genre, celui-ci est très spécial.
Les assertions scientifiques sont très correctes je suis de la partie et j'ai vérifié, et les temps utilisés sont correctes le passé est le temps habituel lorsque le narrateur n'est pas un des personnages. il n'y a aucun problème. Il n'est pas fondamental mais recommandé de lire le Syndrome E, mais il est urgent de lire GATACA lrosque l'on apprécie les thrillers et Thilliez en particulier.
Attention prévoyez du temps libre!
0Commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2011
Que dire de ce livre ? Qu'il est bon, assurément ! Cependant, on peut regretter l'aspect melting-pot de cet ouvrage qui, au demeurant, reste intéressant : un mélange de de styles dans lequel on retrouve des pistes déjà empruntées en SF, en particulier par Greg Bear dans "l'échelle de Darwin". Enfin, on ne pourrait tout de même pas ne pas saluer la prouesse de F. Thilliez qui, de part une documentation scientifique d'une redoutable fiabilité, entraînera de nombreux lecteurs néophytes en matière de coévolution, vers une plausible piste des origines ancestrales de la violence.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Même s'il peut se lire indépendamment, il est fortement conseillé d'avoir lu "le syndrome E" pour pleinement apprecier ce roman... (non pas pour l'enqête complètement indépendante, mais pour les personnages et leur évolution)
On y retrouve Lucie Hennebelle et le commandant Sharko suite à l'événement final du volume précédent... et le moins qu'on puisse dire, c'est que Thilliez ne les ménage pas... C'est l'un des points forts de ce roman: Ses deux heros, tellement meurtris par la vie, écorchés vifs et si terriblement humains....
Le second point fort est le déroulement de l'histoire, une fois de plus diablement bien menée... avec les enquêtes de Lucie et Sharko, menées en parallele et qui ne cessent des ramener ces personnages l'un vers l'autre... parce que même si les pistes suivies sont différentes, elles se recoupent regulièrement... et tout s'enchaine sans certaines grosses ficelles qu'on peut voir parfois...
Enfin, le troisième point fort est la pertinence scientifique de tout ceci... Là, où le syndrome E allait piocher des événements historiques, Gataca va prendre sa substance dans la génétique et des explications scientifiques très concrètes, crédibles et expliquées..
Alors, c'est sombre, très noir même, mais bon sang que c'est bien foutu, bien écrit, et intelligemment mené...
Excellent
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2014
À la suite des événements douloureux survenus dans Le Syndrome E, l'auteur ne s'embarrasse pas de détails et continue de nous infliger les pires tourmentes avec ce roman. D'entrée de jeu, ça fait mal. Les personnages ne sont pas à la fête, le lecteur non plus, tout le monde est éprouvé et encaisse avec amertume l'enchaînement des nouvelles. Puis, intervient le début d'une nouvelle enquête policière (le meurtre d'une étudiante, spécialiste de l'évolution), Sharko est dans les rangs, même s'il n'est plus que l'ombre de lui-même...

Cette affaire va à la fois le rebooster et lui en faire voir de toutes les couleurs, le renvoyant même à un passé trop douloureux, car trop neuf. Pourtant, cela lui offrira l'occasion de retrouvailles inespérées, mais dans des circonstances maladroites et poignantes. Sharko va risquer gros pour cette enquête, mettant en péril sa carrière déjà bien vacillante. Tant pis, il sait qu'il doit aller jusqu'au bout, franchir la ligne jaune. Difficile de trop en dévoiler pour ne pas spoiler l'intrigue, c'est terriblement frustrant !

Quoi qu'il en soit, j'ai davantage apprécié ce roman que j'ai trouvé bouleversant - Lucie est un personnage qui ne cesse de me toucher - mais aussi diablement maîtrisé, à proposer mille pistes qui vont toutes se recouper dans la dernière ligne droite. C'est bien fichu, tendu au cordeau, on ne s'ennuie pas. Et même les longues théories scientifiques ne m'ont pas paru trop pesantes (ou il m'a fallu alterner avec le roman, car la lecture orale atteint parfois ses limites, mon attention avait tendance à s'envoler...).

Bref, c'est une lecture habile, redoutable, particulièrement stressante, très forte sur les émotions ressenties (sauf concernant le couplet des amants maudits). Cela m'a beaucoup plu, en dépit du fait que l'auteur ne fait jamais dans la dentelle et semble prendre un plaisir sadique à malmener ses personnages. Gataca clôt un dyptique fascinant sur l’origine de la violence. (Comment a-t-elle évolué depuis les premiers hommes jusqu'à nos civilisations modernes ? Par quel biais s'est-elle propagée ? Génétique ou culturel ?)
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2011
Ce livre est encore mieux que le premier du diptyque (Le syndrome E), l'intrigue commence immédiatement et on est tenu en haleine tout le long du livre avec par moment des rebondissements inimaginables! Tout simplement sensationnel! Bonne lecture à tous les fans de thriller et cette fois-ci on peut-être fier que ce soit écrit par un français.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai lu Gataca complètement par hasard... Un hasard heureux mais qui me met en colère.

Gataca est mon premier Thilliez et je suis séduit par le style épuré, par le côté sombre, par les personnages décrits en quelques mots mais si présents. Il y a du Simenon chez cet homme-là.

Ma colère vient de cette question.

Comment cet écrivain de talent n'a-t-il pas une plus grande exposition médiatique alors qu'on nous bassine avec le dernier Tristane Banon, les derniers Nothomb ou Foekinos, ou le médiocrissime "50 nuances de Grey".

Le milieu littéraire français est affligeant. Heureusement en lisant les commentaires des lecteurs, je vois que Franck Thilliez a trouvé son public et c'est plus que mérité.

Et moi je me régale de bientôt lire ses autres romans.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un petit coup de gueule pour réagir contre une pratique qu'AMAZON ne devrait pas tolèrer : lorsqu'un ouvrage sort au format poche les éditeurs devraient adapter le prix du format kindle et à défaut de le faire AMAZON devrait refuser de le vendre sous format kindle ou alors le faire mais en insérant une annonce indiquant clairement à ses clients que le même ouvrage peut être trouvé en format poche à un prix nettement inférieur.
77 commentaires| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,20 €
8,50 €
8,50 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici